Partagez | 
 

 Leandra Shankar - Nobody is born a warrior

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Bad girl en carton

ID card
Tribu & Clan : Ex Wisan / Affiliée RH
Double compte : Atti, Meg, Lud
Célébrité & Crédit(s): Alycia Fucking Carey ; Jawaen pour les crédits
MessageSujet: Leandra Shankar - Nobody is born a warrior   Jeu 19 Mar - 21:51

- Blazing star -
Leandra Octavia Shankar
ft Alycia Debnam Carey

Nobody is born a warrior in exactly the same way
That no one is born an average man.  
We make ourselves into one or the other.



Prénom(s) : Octavia (Nom atrien d'origine) Leandra (Nom d'emprunt d'humaine)
Nom : Shankar
Age : 27 ans
Date de naissance : 9 novembre 1998
Etat civil : Célibataire
Race : Atrienne démarquée, officiellement humaine
Métier : Plombier
Clan Sans, mais elle soutient les RH

5 mots qui vous définissent le mieux : Vengeance - Justice - Terreur - Détermination - Sentimentalisme
Votre ambition :
Plus qu'une ambition, chez Leandra on peut parler d'une idée fixe. Et la jouvencelle ne se contente pas d'en avoir une seule, elle en a 2.
La première concerne son frère, Desmond, qui a disparu pendant le crash et qu'elle cherche désespérément depuis sans trop oser s'approcher du secteur où des gens pourraient la reconnaître. La seconde concerne l'éradication totale des atriens, ce qui est, selon elle, sa seule façon de retrouver sa liberté, les allers et venus en dehors d'Edendale étant pour le moment restreints. Mais cette 2ème ambition ne pourra être satisfaite que si la 1ère est réalisée, car jamais Leandra ne risquerait de mettre en danger Desmond.



Reveal
yourself

Manipulatrice ? Leandra n'aime pas ce mot. Déterminée lui convient bien mieux. Il est vrai que quand Léa a une idée en tête, il est difficile de la faire renoncer, et elle est prête à presque tout pour y arriver. Individualiste, elle l'est pour sur, mais le monde ne lui a pas tellement laissé le choix vous dirait-elle. Elle sait qu'elle ne survivra pas sans se battre, alors une battante, c'est ce qu'elle est devenue, et si cela signifie piétiner quelques personnes au passage, ça ne la refroidit pas. Elle a fait l'erreur un jour de laisser son destin entre les mains du plus grand nombre, "des siens", comme ils disaient, et on ne peut pas vraiment dire que ça lui ait réussi. Depuis cette épisode, Leandra préfère placer sa confiance qu'en de rares individus soigneusement choisis.

Farouche, parfois mauvaise, Leandra est prête à tout pour se protéger et obtenir ce qu'elle désire. Elle a un instinct de survie très développé, écrasant parfois chez elle le bon sens, la compassion ou la pitié. Elle est également démesurément possessive... Pas de juste milieu avec la demoiselle : soit elle n'en a strictement rien à carrer de vous et vous regardera crever à ses pieds dans un regard, soit vous êtes trop important pour elle, suffisamment pour qu'elle n'ait pas envie d'avoir à partager -façon de parler, elle ne va pas décimer tout votre entourage pour autant, rassurez vous.

Leandra n'est, vous l'aurez compris, pas une personne facile à vivre ou à comprendre. Il faut dire que comme la plupart des gens ayant eu une enfance difficile ou pas d'enfance du tout, elle est perturbée et refuse de l'admettre. Toute personne essayant de lui donner des leçons de morale ou des analyses psychologiques se verra brutalement rabrouée : la jeune femme n'aime pas qu'on se mêle de sa vie privée. Indépendante à l'extrême, elle perçoit l'aide des autres comme un signe de faiblesse de sa part, et sa fierté déplacée la somme de refuser les coups de main de son entourage.

Cependant, sous un masque de fer, la demoiselle est beaucoup plus sentimentale qu'elle ne veut elle-même l'avouer. La vérité, c'est que Leandra s'attache aux gens, bien malgré elle. Elle ne le montre pas, ne le dit pas, mais elle ne peut pas aller jusqu'à prétendre ne rien ressentir. Elle le sent, que ce soit les gens qu'elle manipule, ceux qu'elle menace, ceux qu'elle utilise... certains d'entre eux percent la carapace, elle espère juste qu'ils ne s'en rendront jamais compte.




Tell me baby,
what's your story ?

Okst Iksen Cami : wregat vei ygen vamikri*

*Iksen suprême Cami : trahi par sa propre famille

Voilà ce que titrèrent les journaux atriens le lendemain du meurtre de l'Iksen supprême Cami. Meurtre pour lequel sa fille, agée de 10 ans, Octavia, fut inculpée. L'indignation et l'incompréhension s'insinuèrent en chaque atrien alors que tous cherchaient à comprendre comment une famille pouvait en arriver à un tel drâme.

Some bad memories can erase the good ones

Des souvenirs de son enfance, Octavia en avait très peu, comme si l’acte de son père et ce qui s’en suivit avait totalement annihilé les bons moments du passé. Pourtant, et ce fut ce qu’elle raconta à l’accompagnateur psychologique qu’on lui attribua lors de la condamnation, il lui semblait que l’entente entre son père, son frère, sa sœur et elle, était plutôt bonne. Elle se souvenait bien de quelques disputes, essentiellement entre son frère, Desmond, une forte tête, et son père, mais rien qui n’aurait pu laisser présager la suite des évènements. Unie, cette famille l'était, particulièrement depuis la disparition de leur mère, qui quitta leur vie du jour au lendemain alors que Octavia avait 2 ans, Meyko, sa petite sœur, 1an, et Desmond 7 ans. Les 3 enfants se raccrochèrent à leur père tel à une bouée de sauvetage, et ce dernier savait être un père aimant malgré ses obligations d'Iksen suprême.  Du moins, ce fut ainsi que les premières années se passèrent. La politique prenant de plus en plus de place dans sa vie -il avait coutume de dire qu'il n'était plus le père de 3 enfants, mais de tout un peuple- les tensions commencèrent à naître entre Cami et son fils Desmond. Ce dernier entrait dans l'âge délicat et les absences de son père n'aidaient pas franchement à améliorer le climat familial. De là à présager le pire, ce qui suivit, Octavia en était très loin.

D'abord il y eut le terrible diagnostic des scientifiques Atriens : la planète n'était plus vivable, et ne serait même plus habitable d'ici 6 à 8 ans. Une courte échéance qui pesait sur tout un peuple. Mais plus que cette constatation, ce fut la décision de l'Iksen Cami qui consterna les Atriens : ce dernier refusait catégoriquement d'organiser le grand voyage permettant de sauver son peuple. Selon lui, le peuple Atrien n'appartenait qu'à sa planète, Atria, et nulle part ailleurs. Sa position, extrême et condamnatoire, entraîna une dissidence au sein du parti, et notamment entre lui, l'Iksen suprême, et son second, Ycare, fervent défenseur de l'idée opposée. Tant et si bien que, pour la première fois dans l'histoire atrienne, certains Atriens commencèrent à se désolidariser de leur Iksen pour se rassembler sous une nouvelle image, qui n'était autre que Ycare lui-même. Naturellement, toute cette agitation sociale et politique, Cami essaya de l'épargner à ses enfants, mais il était difficile de contenir la curiosité de Desmond -et là où était Desmond, ce qu'il savait et découvrait, Octavia y allait, le savait, et le découvrait aussi. Intelligent, malin même, il fut le premier, et probablement l'unique, à découvrir le terrible plan de son père : assassiner son ami Ycare, annihiler celui qui lui faisait de l'ombre, celui qui menaçait son autorité d'Iksen, et, plus grave encore, celui qui tentait de mener SON peuple, le sien, vers la perdition totale. Un poison, tel était son arme. Pas la méthode favorite des Wisans, mais pour sur celle qui alliait le mieux efficacité et discrétion.

Sa stratégie était bien ficelée : le matin même du jour où il planifiait de le tuer, il renonça publiquement à ce qu'il appela "une folle lubie de ne jamais abandonner leur terre", s'excusant aux yeux de tous pour son entêtement d'enfant, et ralliant officiellement le mouvement d'Ycare pour quitter la planète. Lorsque ce dernier serait retrouvé mort, qui irait soupçonner un de ses sympathisants, qui plus est son meilleur ami ? Il s'était déjà acheté un alibi.

Tout se serait passé à merveille si Desmond et Octavia n'avaient pas débarqué dans son bureau ce soir là alors qu'il s'apprêtait à faire livrer son cadeau empoisonné à Ycare. L'une le supplia de renoncer, l'autre passa d'entrée de jeu sur l'offensive, insultant et reprochant mille et une chose à son père, allant jusqu'à le renier en tant qu'Iksen et en tant que père. C'est impuissante qu'Octavia assista au choc des colères, des frustrations, et des déceptions. La violence verbale céda sa place à la violence physique alors que Ycare tentait de plaquer son fils au sol et de l'assommer. Le pauvre bougre avait mésestimé la force du jeune Atrien, qui inversa l'ascendant avec facilité, et envoyé valser son père contre le bureau. Lorsque cet homme qu'il s'était petit à petit mis à mépriser et même détester cessa de bouger, cela ne l'empêcha pas de le tuer de coups, étouffé par une rage aussi soudaine qu'impossible à maîtriser, et les cris de sa sœur ne l'arrêtèrent pas. En revanche, ils alertèrent la garde rapprochée -pas si rapprochée- de l'Iksen. Dans la panique, Octavia supplia Desmond de la laisser s'accuser. Desmond avait 15 ans, et sa relation tendue avec son père était connue, il n'avait aucune chance de se sortir d'une telle situation. Elle, au contraire, n'avait que 10 ans, ils ne pourraient pas retenir grand chose contre elle, n'est-ce pas ? Son frère n'était pas enchanté par l'idée, mais il était dans un état de choc suffisant pour ne pas trouver la force d'objecter. Lorsque les atriens de main de Cami arrivèrent dans le bureau -après avoir défoncé la porte verrouillée par les deux enfants, ils trouvèrent un Cami blanc comme un linge et figé et une Octavia en pleurs qui confessa tout sur le champ.

A cause de son jeune âge, Octavia échappa à l'exécution qu'aurait normalement exigé un crime aussi grave que le meurtre d'un Iksen. Elle plaida la légitime défense mais la justice atrienne ne pouvait pas ignorer un tel affront à la communauté atrienne, et les hématomes trouvés sur le corps du défunt Iksen n'étayait pas sa version de l'histoire. Tout d'abord, ils interdirent à Desmond de lui rendre visite. Lorsqu'il y fut finalement autorisé, ce fut rongé par la culpabilité qu'il vont la voir. Il parlait de se dénoncer, de tout avouer, il ne supportait pas de voir Octavia payait pour lui. Elle le supplia de se taire, invoquant le fait que cela ne ferait qu'empirer la situation : il serait condamné pour meurtre, et elle pour complicité, et qui s'occuperait de Meyko ? L'argument de la petite sœur acheva de le convaincre et de sceller son silence.

2 ans, c'est le temps que servit la demoiselle pour un crime jamais commis. Ces deux ans suffirent à faire naître et nourrir sa haine de la justice atrienne. Sa peine fut cependant bien vite écourtée : suite à la mort de son père et à la nomination, sans surprise, d'Ycare comme Iksen suprême, les préparatifs pour le plus grand voyage de l'histoire atrienne commencèrent. Octavia, comme tous les autres détenus, était de la partie, en captivité. Sa petite cage ne survécut cependant pas au crash, et l'agitation générale lui offrit une occasion en or de se faire la belle.

Pendant ces 2 ans passés en détention, Octavia grandit plus vite que n’importe quel autre enfant ou adolescent de son age. A 12 ans, elle était devenue une adulte dans un corps d’enfant, et ce ne fut, par conséquent, qu’à moitié surprenant, qu’elle ne décide de profiter du crash du vaisseau pour s’enfuir et retrouver sa liberté, changer de nom pour adopter celui de "Leandra", laissant derrière elle les présomptions sur sa mort. 12 ans, c’était bien jeune pour s’occuper de soi-même. Heureusement pour elle, les Atriens étaient, de manière générale, plus débrouillards que les humains à un même âge. Elle passa les 2 années de guerre à se cacher, essayant de rester à distance des conflits, chassant des chats errants ou des chiens pour se nourrir, volant pour survivre. Sa situation ne s’arrangea guère avec la signature du Traité d’Arum : tous les Atriens sans exception furent confinés dans un genre de ghetto, rendant la présence d’une atrienne en dehors des murs encore plus suspecte.  Entre sa jeunesse apparente et les marques noires inscrites sur son visage et ses bras, il lui devint encore plus difficile de sortir en public.

Son salut se présenta sous la forme d'un jeune homme du nom d'Alvin. Elle le rencontra alors qu'elle avait 20 ans, mais ce ne fut guère par hasard qu'elle tomba sur lui. Elle avait en effet entendu parler du "miracle" dont il était capable : celui d'enlever les marques atriennes. C'était inespéré pour Leandra. Tant d'années passées "à la dure" avaient fait d'elle une femme forte, déterminée... Et sans doute un peu brutale parfois, et ce fut donc sans fioritures et sans pincette qu'elle demanda son aide à Alvin -ce qui revenait, chez la jeune atrienne, à le menacer jusqu'à ce qu'il accepte d'obtempérer. Stratégie gagnante puisque ce drôle de scientifique lui offrit ainsi sa liberté. En guise de remerciement ? Il eut droit à une furie accrochée à ses basques. Il était hors de question que Lea ne laisse disparaître quelqu'un possédant une information aussi précieuse pour elle, elle s'appliqua donc à le garder à œil, l'arrosant de temps à autre de menaces pour lui rappeler ce qui lui arriverait s'il parlait.

Le harcèlement passa à un nouveau supérieur lorsque, lassée de vivre dans son espèce de cave abandonnée qu'elle avait investi il y a des années de celà, Leandra débarqua chez Alvin, sans prévenir, sac sur le dos -maigrichon le sac, elle n'avait pas beaucoup de biens- lui balançant un "Je dors dans le lit. Si ça te dérange pas, t'es le bienvenu, sinon, j'te laisse le canap ou le tapis" en guise d'annonce d'emménagement. Alvin rouspéta mollement, mais la laissa tout de même s'installer, probablement un peu malgré lui. Ainsi débuta cette curieuse colocation, qui dure maintenant depuis 3 ans. De manière assez surprenante, un drôle d'équilibre s'installa entre cette espèce de tarée psychotique et cette force tranquille doucement cynique. Finalement, Leandra vous dirait aujourd'hui probablement qu'Alvin est l'une des personnes en qui elle a le plus confiance, et ce même si elle ne le montre ni le dit.

Maintenant un peu plus équilibrée dans sa vie -impossible d'être reconnue comme atrienne sans ses marques, même s'il restait toujours le risque qu'un Atrien la reconnaisse après 15 ans- et avec un toît digne de ce nom, Leandra pouvait se consacrer aux deux causes lui tenant véritablement à coeur : la première était de retrouver son frère, Desmond, qui, semblerait-il, si elle en croyait ces atriens à qui elle avait extorqué des informations, avait disparu depuis le crash. La deuxième, et pas la moindre, c'était sa vengeance contre le peuple atrien, car elle savait que si elle voulait obtenir une liberté totale et sans compromis, il lui fallait se défaire de ce peuple intransigeant prêt à la condamner pour un mal qu'elle n'avait jamais commis. Pour cela, l'atrienne entreprit de se rapprocher de ce groupe anti-atrien, les Red Hawks. Subtile -pour une fois- elle refusa d'y adhérer officiellement, préférant de loin oeuvrer dans l'ombre. Elle prit le temps d'identifier quelques membres clés selon elle, avant de s'insinuer dans leur cercle, dans leur vie, de gagner leur confiance, de leur retourner le cerveau en leur glissant quelques bonnes idées, l'air de rien. Elle était douée, pour cela, mentir, tromper, manipuler, la jeune Leandra. Tant et si bien qu'en quelques mois à peine, elle avait semé ses graines, et se contentait tranquillement de les arroser pour les voir germer et grandir. Ne disait-on pas toujours que les atriens avaient la main verte ?





Pseudo : Jawaen
Age : We are the dusty men nananana
Comment avez-vous connu le forum ?
Par moi-même 8D
Un commentaire  ?
surf sur un sushi
Code :



Dernière édition par Leandra Shankar le Lun 6 Avr - 20:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Call me Frankenstein

ID card
Tribu & Clan : Wanelace / Trag flirtant avec les Red Hawks
Double compte : Rubens & Winnie
Célébrité & Crédit(s): Iwan Rheon / Lea ♥
MessageSujet: Re: Leandra Shankar - Nobody is born a warrior   Mar 24 Mar - 21:08

Elle est ignoble et parfaite, ma bff de méchante en carton à moi câlin fanclub heureux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Il a un carton pour chacun

ID card
Tribu & Clan : le mien ♥
Double compte : En voiture Simone c'est moi qui conduit, c'est toi qui klaxonne ♪
Célébrité & Crédit(s):
MessageSujet: Re: Leandra Shankar - Nobody is born a warrior   Mar 24 Mar - 21:54

Best duo ever ! *dixit pas le bon compte 8D*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Call me Frankenstein

ID card
Tribu & Clan : Wanelace / Trag flirtant avec les Red Hawks
Double compte : Rubens & Winnie
Célébrité & Crédit(s): Iwan Rheon / Lea ♥
MessageSujet: Re: Leandra Shankar - Nobody is born a warrior   Mar 24 Mar - 21:57

C'est bien, le PNJ approuve 8D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bad girl en carton

ID card
Tribu & Clan : Ex Wisan / Affiliée RH
Double compte : Atti, Meg, Lud
Célébrité & Crédit(s): Alycia Fucking Carey ; Jawaen pour les crédits
MessageSujet: Re: Leandra Shankar - Nobody is born a warrior   Lun 6 Avr - 19:58

Si le PNJ approuve, alors c'est que c'est vrai 8D (CQFD)

Et la fiche est finie \o/

_________________

Parce que le cerveau suit le coeur

Je te l'ai dit, tu as ce sourire au coin des lèvres quand tu mens. Tu t'imaginais pouvoir t'en sortir encore et encore facilement. J'essaie d'y croire, j'me voile sûrement la face. Tu m'as poignardée dans la noir. J't'ai fait confiance, aveugle était ma confiance, et tu m'as fait tort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Call me Frankenstein

ID card
Tribu & Clan : Wanelace / Trag flirtant avec les Red Hawks
Double compte : Rubens & Winnie
Célébrité & Crédit(s): Iwan Rheon / Lea ♥
MessageSujet: Re: Leandra Shankar - Nobody is born a warrior   Lun 6 Avr - 23:32

Baddc a écrit:
certains d'entre eux percent la carapace, elle espère jute qu'ils ne s'en rendront jamais compte.

MWAHAHAHAHA Vient faire un calin mon Grizzli en guimauve étrangle 8D

- Blazing Star -
Bienvenue sur Blazing Star !


Bravo, tu as déjoué les plans machiavéliques des admins, et te voilà donc officiellement validé(e) et habitant(e) de Edendale ♥

Ton groupe lié à ta race te sera mis très rapidement et si on te met un rang chelou, dis toi que c'est une marque d'affection  fanclub

Mais ton périple ne fait que commencer mon jeune Padawan, tu as encore quelques étapes à franchir avant d'avoir la parfaite panoplie de l'Edendalien.

Tout d'abord si ton poste ou ton clan le justifie, n'oublie pas de faire ta demande d'accès ici. Cela te permettra de consulter et poster dans les forums aux accès restreints.

Avant de te lancer dans les folies du rp, nous te conseillons également de compléter ta Card ID dans ton profil puis de créer ta fiche de lien, ta chronologie et ta fiche télécom. Tu peux également faire une demande de RP si tu veux trouver un partenaire.

Et le mot de la fin :
Amuse toi à fond les ballons sur BS  agagaga




_________________
J'étais (en) Cage

⋆ du vide et du froid  ⋆


C'est des jours entiers à ployer sous un fardeau jamais léger. Avant toi c'est exister à peine, désespérer, que quelque chose advienne Avant toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bad girl en carton

ID card
Tribu & Clan : Ex Wisan / Affiliée RH
Double compte : Atti, Meg, Lud
Célébrité & Crédit(s): Alycia Fucking Carey ; Jawaen pour les crédits
MessageSujet: Re: Leandra Shankar - Nobody is born a warrior   Mar 7 Avr - 20:32

Mogneuh mogneuh mogneuh pacman papouille

_________________

Parce que le cerveau suit le coeur

Je te l'ai dit, tu as ce sourire au coin des lèvres quand tu mens. Tu t'imaginais pouvoir t'en sortir encore et encore facilement. J'essaie d'y croire, j'me voile sûrement la face. Tu m'as poignardée dans la noir. J't'ai fait confiance, aveugle était ma confiance, et tu m'as fait tort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Leandra Shankar - Nobody is born a warrior   

Revenir en haut Aller en bas
 
Leandra Shankar - Nobody is born a warrior
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Born to kill all lives...
» Dynasty warrior
» 02. You and I, we were born to die
» You and I, we were born to die - AZAZOU
» 05. Born to be bad

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blazing Star :: FRONTIÈRES DE LA VILLE :: Your name, sir ? :: Bienvenue à bord-
Sauter vers: