Partagez | 
 

 Une amitié plus forte que les coups portés {feat. Gabriella T. Hawkins}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Prince charmant avec son cheval (pas) blanc

ID card
Tribu & Clan :
Double compte : Cathleen Morris & Emily Coopers
Célébrité & Crédit(s):
MessageSujet: Une amitié plus forte que les coups portés {feat. Gabriella T. Hawkins}   Ven 9 Oct - 16:53


Une amitié plus forte que les coups portés...

Dans un hopital, on peut y faire de jolies rencontres
James & Gabriella

Une autre journée qui ne s’était pas du tout dérouler comme il le pensait. Pourquoi avait-il décidé de faire ce métier déjà ? Ah oui, parce qu’il voulait être au service des autres. Il allait finir par se faire tuer, c’est tout ce qu’il allait avoir droit. James Aylen était agent de sécurité pour les Atriens et les humains. S’il était 100 % humain, il se demandait parfois ce qu’il aurait fait s’il n’avait pas été humain… Il haussa les épaules avant d’étouffer un gémissement. Le dernier contrat qu’il avait eu ne s’était pas bien passer. On les avait encore une fois prit à parti et James avait tout fait pour protéger l’homme qui se trouvait avec lui. Il s’était pris des coups pour lui et il avait un bras cassé apparemment. Si Winnie apprenait ça… elle allait devenir folle.

Winnie, c’était la petite copine de James. En fait, il y avait longtemps qu’ils se connaissaient tous les deux, mais par sms. Oui, il faut dire que James avait pris une sale habitude de faire des rencontres par sms. Il tapait un numéro, sans savoir à qui il pouvait être. Il est vrai que c’était sans doute dangereux, mais il avait rencontré Winnie et les choses avaient changé. Plus besoin de chercher de la compagnie, elle était juste à côté de son appartement. Elle était venue en sous-vêtements et il faut dire que cela  ne l’avait pas laissé indifférent. Ils avaient passé une nuit merveilleuse juste avant que James ne s’endorme. Depuis, il voyait la jeune femme tous les soirs en rentrant du boulot. Il faut dire que c’était devenu une habitude. Mais ce soir, il n’allait pas la voir… Il ne lui avait même pas envoyé un sms… Elle allait s’inquiéter… Il voulut sortir son portable de sa poche, mais son bras protesta et lui envoya une décharge de douleur… Il allait devoir passer à l’hopital… Il prit son courage à deux mains et sortit de son appartement.

James avait l’habitude de se retrouver à l’hopital. Il y avait même rencontré une bonne amie. L’interne de médecine, une jolie jeune fille blonde prenait soin de lui chaque fois qu’il était là. Il ne savait si c’était fait exprès ou pas, mais à chaque fois, il trouvait que le temps passait plus vite. Ce soir-là ne changea pas dans les habitudes. Il se présenta aux urgences, le visage pâle tellement il avait mal. Il se dirigea vers l’accueil et dit :

« Bonsoir… Oui, c’est encore moi… Il serait possible de voir un medecin… de préférence l’interne svp ? Gabriella Hawkins ?»

La jeune femme de l’accueil lui fit signe d’aller dans la salle d’attente. Il la remercia d’un signe de la tête et alla attendre son tour. Il avait mal, mais il supportait très bien la douleur. Il prit son téléphone portable et envoya un sms à Winnie pour lui dire qu’il ne serait pas chez lui lorsqu’elle voudrait le voir. Il lui demandait de ne pas s’inquiéter et lui dit qu’il l’aimait. Oui parce que James Aylen était amoureux. C’était une certitude maintenant… Perdu dans ses pensées, il entendit à peine son prénom et en prit conscience que lorsque son amie se présenta à lui :

« Oh Gabriella ! Bonsoir ! »

Il ne pouvait s’empêcher de sourire, mais il avait mal et il savait d’avance qu’il allait avoir droit à un interrogatoire dans les normes…



_________________
love is complication
You close your eyes to the chaos around you as you crash into the stone cold wall of your own personal hell, and you ask yourself, ‘Why am I not the only one who has to suffer?' ~ i know i'll lose you  by temporary fix.


Dernière édition par James E. Aylen le Lun 2 Nov - 15:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sweet, sweet medicine
MessageSujet: Re: Une amitié plus forte que les coups portés {feat. Gabriella T. Hawkins}   Jeu 22 Oct - 3:59

Une amitié plus forte que les coups portés
James & Gabriella



C'est avec un grand sourire qu'elle avait enfilé l'uniforme bleu qu'elle portait à chaque fois qu'elle était sur son quart de travail à l'hôpital, puis qu'elle avait enfilé sa blouse blanche par-dessus. Car oui, bien qu'elle n'était qu'une interne, elle avait cette blouse blanche qui la distinguait, à titre de médecin. Ou d'apprentie-médecin dans son cas. Car sans cette blouse, le bleu de la tenue de travail exigée était exactement le même que celui de tout le reste du personnel, allant des infirmières aux préposés au bénéficiaires. Enfin, pour ceux qui portaient le bleu, car la seule chose qu'ils avaient le droit de décider dans les vêtements, c'était la couleur dudit uniforme. Gabriella avait souvent tendance à opter pour le bleu. Un bleu royal qui faisait ressortir la couleur de ses yeux. Ce n'était pas ce qu'elle cherchait à faire, mais elle avait les yeux azurs, alors quand elle portait une couleur s'approchant de cette palette, c'était inévitable. Cette semaine, elle travaillait le quart du soir. Ce qui voulait dire qu'elle n'était jamais à la maison avant le milieu de la nuit, qu'elle se levait plus tard le matin aussi. Mais ça faisait partit du travail, alors elle y prenait plaisir.

Elle vérifia une dernière fois le dossier qu'elle avait sous les yeux, releva la tête, sourit gentiment au petit garçon qui était devant elle. Elle donna les informations nécessaires alors que son superviseur signait la prescription requise, la jeune blonde n'ayant pas encore le droit de le faire elle-même vu sa condition d'interne. Une fois la mère et son fils sortis de la salle de consultation, elle attrapa le dossier et retourna au comptoir de triage, où elle finit de remplir le dossier du petit. L'enfant avait seulement choppé un mauvais rhume, il allait s'en remettre très vite. Elle mettait le point final à son dossier, se préparant à en prendre un autre pour suivre son superviseur quand on lui dit qu'elle avait été demandée par un jeune homme qui était mal en point. Gabriella sourit, se doutant très bien de qui il s'agissait : James. Il était bien le seul à demander que ce soit elle qui vienent s'occuper de son cas.

« Mademoiselle Hawkins, je vous laisse gérer cette situation. »

Elle hocha la tête, signe qu'elle pouvait se débrouiller tout autant que pour confirmer qu'elle connaissait la procédure et que si elle avait besoin de quelque chose, elle allait l'en informer. Elle attrapa alors le dossier qu'on lui tendait. Elle ne put s'empêcher de lâcher un léger soupir tout en souriant lorsqu'elle mit la mais sur le dossier. Il n'y avait que James pour passer régulièrement ici pour autant de raisons diverses. Elle jeta un coup d'oeil à ce que la préposée à l'accueil avait noté sur l'arrivée du jeune homme. Teint pâle, blessure au bras, quelques autres détails qu'elle passa en vue rapidement en marchait vers la salle d'attente. Elle releva la tête, balayant la salle du regard et repéra rapidement celui qu'elle cherchait.

« James Aylen ! » Appela-t-elle simplement pour respecter le protocole. C'est avec un léger sourire qu'elle s'approcha de son ami, qui mit un moment avant de relever la tête vers elle. Il lui sourit et elle lui rendit son sourire. « Bonsoir ! » Elle l'invita alors à le suivre et se rendit dans une salle plus loin où elle le fit s'asseoir à nouveau. Elle se tourna vers lui et regarda son bras. Non visiblement, ça n'allait pas. « Alors... tu dois connaître le refrain, questions de routine. Tu peux me décrire le type de douleur ? Et la situer sur une échelle de 1 à 10 ? » Question qu'elle trouvait idiotes, c'était visiblement son bras, c'était au premier coup d'oeil, une fracture et à voir le visage de son ami, c'était assurément très douloureux, mais elle n'avait d'autre choix que de poser la question quand même.. Elle s'approcha pour mieux voir la blessure et y toucha du bout des doigts, arrêtant dès qu'elle voyait que c'était pire. « tu veux bien me dire comment tu t'es fait ça ? » Elle avait un ton à la fois inquiet et intrigué. Elle regarda une feuille dans le dossier, se mordit la lèvre et retourna au bras de James. C'était une évidence, il allait devoir passer au moins un rayon x pour voir où étaient exactement les fractures et surtout, savoir comment les os étaient brisés. Gabriella savait qu'elle devait aller voir si la salle des rayons était libre, mais avant, elle se tourna pour fouiller parmi les quelques produits qui se trouvaient dans la pièce. Elle regarda James à nouveau. « Tu veux un antidouleur ? »



_________________
And you're the only one
What dou did will haunt you... Untill the end of your days !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Prince charmant avec son cheval (pas) blanc

ID card
Tribu & Clan :
Double compte : Cathleen Morris & Emily Coopers
Célébrité & Crédit(s):
MessageSujet: Re: Une amitié plus forte que les coups portés {feat. Gabriella T. Hawkins}   Sam 24 Oct - 0:54


Une amitié plus forte que les coups portés...

Dans un hopital, on peut y faire de jolies rencontres
James & Gabriella

James avait vraiment pris une mauvaise habitude de venir dans cet hôpital. En fait, c’est son métier qui voulait ça. Et puis, à Edendale, il n’y avait qu’un seul hôpital. Il espérait qu’un jour, il n’y ai pas une nouveau guerre sinon beaucoup de gens allaient mourir. Le personnel n’était pas assez nombreux. Il était perdu dans ses pensées lorsque Gabriella l’appela. Il se redressa et lui dit bonsoir avant de la suivre dans une salle plus loin. Son bras lui donnait l’impression qu’on lui tapait dessus avec un marteau. Il serra les dents et attendit qu’elle lui pose les questions. Il en avait l’habitude.

« Je te dirais que la douleur est proche de 9 là. Je crois qu’il faut que je pense à prendre des vacances… »

Il lui sourit faiblement avant de s’asseoir sur la chaise qui était le plus près de lui. Il la vit s’approché de lui. Il savait déjà qu’elle allait devoir le manipuler. Il prit une profonde inspiration avant de serrer de nouveau les dents. Décidément, ce n’était vraiment pas son jour. C’était décidé, à partir de demain, c’était congé forcé. De toute façon, avec un bras plâtré, il ne pourrait plus rien faire. Gabriella lui demanda alors comment il s’était fait ça. C’était une évidence pour tout le monde qui connaissait James. Il aimait se mettre en danger. Il ne pouvait pas faire autrement. Il s’efforça de lui sourire et lui répondit :

« Oh tu sais, à cause du boulot… J’ai été pris à parti avec mon client aujourd’hui… Je l’ai protégé. Il n’a rien, mais il est un peu choqué. La routine quoi ! »

Elle le regardait comme s’il allait mourir. Ce n’était pas le cas, il lui en fallait plus que ça. Son amie se pencha sur la feuille du dossier comme si elle cherchait quelque chose puis le regarda avant de se lever et d’aller vers une armoire où il y avait plusieurs produits. James la regarda et lorsqu’elle lui demanda s’il voulait un antidouleur, il lui répondit :

« J’imagine que je vais devoir attendre quelques heures avant de pouvoir aller passer une radio pour ce bras ? Alors je crois que je vais te dire oui. »

De toute façon, s’il ne lui répondait pas maintenant, il allait devoir lui demander plus tard. Il la regarda sortir le produit. Il se leva pour venir s’installer sur la table d’examen. Il devait faire de petits gestes pour ne pas brusquer son bras. Une fois sur le dos, il ferma les yeux. Pendant une fraction de seconde, il faillit tomber dans les pommes, mais il tient bon. Il regarda Gabriella pendant qu’elle tournait autour de lui.

« Et toi ? Comment vas-tu ? Tout se passe bien ici ? Pas de mauvaises surprises ? »

Il s’intéressait beaucoup à ce qui se passait à l’hôpital. Parfois, il pouvait avoir des gens violents. James se demandait si un jour, il n’allait pas demander à être dans cet hôpital pour assez la sécurité…



_________________
love is complication
You close your eyes to the chaos around you as you crash into the stone cold wall of your own personal hell, and you ask yourself, ‘Why am I not the only one who has to suffer?' ~ i know i'll lose you  by temporary fix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sweet, sweet medicine
MessageSujet: Re: Une amitié plus forte que les coups portés {feat. Gabriella T. Hawkins}   Dim 13 Déc - 2:50

Une amitié plus forte que les coups portés
James & Gabriella



Aussi dommage cela puisse-t-il être, Gabriella n'était pas vraiment surprise de voir James se pointer à l'urgence en soirée. Il fallait tout de même avouer qu'elle le voyait très souvent pour diverses blessures. Elle se souvenait très bien de la première fois, quand on lui avait demandé de s'occuper de lui et qu'elle l'avait un peu questionné sur son métier. Maintenant, il se pointait et elle pouvait rapidement faire remonter à sa mémoire les informations importantes du dossier du jeune homme. Le voir ici était presque devenu une habitude. Une habitude dont on se serait très bien passé. Surtout quand elle voyait dans un état comme celui dans lequel il était ce soir. Elle lui avait posé les questions de bases, craignant un peu la réponse. Et effectivement, voilà bien un élément dont ils auraient bien pu se passer. Elle sourit à James, levant les yeux au plafond tout en riant un peu.

« Effectivement, une petite pause et bien du repos ne te ferait pas trop de mal ! »

Faire la conversation, lui changer les idées, c'était un bon moyen de lui faire oublier la douleur, ou du moins, son ampleur. Car la situation n'était pas pour le mieux. Elle continua donc son analyse sans un mot, le laissant expliqué rapidement la situation et répondre aux quelques questions qu'elle lui avait déjà posées. Décidément, c'était toujours à James qu'arrivait des trucs dans ce genre. Un moins, il était concerné plus souvent qu'à son tour. Elle acquiesça lorsqu'il accepta les antidouleurs. Elle avait déjà prévu que ce serait le cas, n'ayant pas le droit de lui en donner sans son consentement, elle n'avait pas eu le choix de demander, mais elle avait déjà prévu de coup et avait préparé son antalgique. Elle laissa James s'installer sur la table sur la table d'examen et s'approcha de lui.

« T'as tout compris ! Enfin, avec un peu de chance, il n'y aura pas ou peu d'attente pour la radio, je vais devoir vérifier, mais pour les analyses, vu l'heure ça va peut-être prendre un peu de temps... » Elle prépara une seringue et lui injecta le produit à l'épaule afin qu'il fasse effet sur le bras de James au plus vite. « Ça va prendre quelques minutes avant de faire effet... Si tu as l'impression d'avoir des effets secondaires, dis-le moi ! »

Avec James, certaines règles de politesse, comme le vouvoiement, qu'elle se devait absolument de respecter en temps normal, pouvaient être évitées. Ou du moins, elle avait appris à le connaitre assez pour se permettre de s'en passer. Elle le considérait un peu comme un ami. Elle lui sourit, elle aurait dû s'absenter à l'instant pour aller voir les disponibilités de la salle de radiographies, mais elle préférait attendre que James soit un peu mieux, elle ne voulait pas le laisser seule pour l'instant. Elle n'avait pas manqué de remarquer que la douleur finirait par le faire sombrer dans l'inconscience. Elle préférait attendre de voir avant de demander à quelqu'un d'autre de rester avec lui le temps qu'elle fasse les démarches pour lui faire passer ses radios.

La jeune femme se tira donc une chaise et attrapa le dossier de James. En attendant que le médicament soit efficace, elle allait finir de remplir les informations u dossier afin d'être sûre de toute garder à jour. Elle devrait également vérifier les dernières blessures qui avaient amené James à venir rendre visite au personnel médical d'Edendale et voir à quand remontait sa dernière radio avant de lui en faire passer un autre. Question de sécurité pour sa santé. Elle commença donc à écrire tout en répondant à la question de James.

« Je vais bien, c'est gentil de demander ! Et tu sais, ici, on n'arrête jamais. Même si la soirée était relativement calme aujourd'hui... Malheureusement, on ne peut pas en dire autant du reste de la semaine. » commença-t-elle en riant un peu. « Hier encore, on a eu affaire à un homme qui avait du mal à gérer son agressivité et un Atrien est venu faire un petit tour, va savoir pourquoi, ce qui a déclenché des hostilités avec d'autres patients... Des Red Hawks sans doute... »

Ça arrivait, de temps à autre. Elle était habituée, elle avait appris la procédure. Mais il n'en restait pas moins qu'il s'agissait là d'anecdote intéressante, compte tenu que tout s'était bien terminer. Et puis elle savait que James aimait bien ce genre d'anecdote, alors même si elle était brimée par le secret professionnel, tant qu'elle ne nommait pas de noms, elle se donnait le droit d'en parler à James. Elle savait qu'il n'irait pas crier sur tous les toits ce qu'elle lui avait dit. Elle referma le dossier et se releva. Elle s'approcha de la porte et fit signe à une collègue de venir prendre le relais. Elle se tourna vers James à nouveau.

« Tu m'excuseras, je vais te laisser quelques minutes pour voir si tu peux passer une radiographie au plus vite ! Je reviens tout de suite. »

Elle s'éclipsa alors hors de la salle, laissant James seul avec l'infirmière. Elle se dirigea vers un autre département pour aller chercher les informations dont elle avait besoin.




[HJ : PARDONNE MOI POUR LE RETARD Boîte Bon sang je suis désolée pour l'attente]

_________________
And you're the only one
What dou did will haunt you... Untill the end of your days !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Prince charmant avec son cheval (pas) blanc

ID card
Tribu & Clan :
Double compte : Cathleen Morris & Emily Coopers
Célébrité & Crédit(s):
MessageSujet: Re: Une amitié plus forte que les coups portés {feat. Gabriella T. Hawkins}   Mar 15 Déc - 22:00


Une amitié plus forte que les coups portés...

Dans un hopital, on peut y faire de jolies rencontres
James & Gabriella

Se reposer ? C’était presque impossible pour James, mais il devait se rendre à l’évidence : Il allait devoir se reposer. Winnie allait sans doute l’y obligé. Elle avait cette manie de le protéger depuis qu’elle savait qu’il travaille avec les Atriens et les humains… James secoua la tête. Du repos, c’était ce qu’il avait besoin. Gaby était très gentille avec lui. La conversation était facile avec cette jeune femme. Elle lui permettait d’oublier un peu… Elle lui proposa un antidouleur et James s’empressa d’accepter parce qu’il ne savait pas combien de temps il allait supporter la douleur. N’allez pas croire que James était du genre à se plaindre, mais la douleur, c’était difficile de la maitrisé. Gabriella lui injecta le produit dans l’épaule et il s’allongea un peu plus sur la table d’occultation. Elle lui dit que le produit alors faire effet dans quelques secondes. Il lui fit signe de la tête pour lui dire qu’il avait compris. Puis il lui demanda comment elle allait.

La conversation se faisait naturellement, c’est pour ça qu’il demandait toujours à être auprès de Gabriella lorsque celle-ci était de service. Il était rare qu’il ne la trouve pas. Il lui sourit doucement alors qu’elle lui dit qu’elle allait bien. Elle avait l’habitude du rythme de l’hôpital. Elle lui raconta qu’il y avait eu un petit souci avec des humains et un atrien. James fronça les sourcils.

« Il n’y a pas eu de blessés ? Tu aurais dû m’appeler ? Je serais venu ! »

Toujours vouloir aider les gens. C’est ce qui lui valait quelques blessures de plus en plus… Il fallait vraiment qu’il apprenne à laisser tomber certaines missions… Doucement, l’antidouleur faisait effet. Il regarda Gabriella remplir un dossier puis, elle se leva. Une autre jeune femme entra dans le box et son amie vient lui dire qu’elle allait voir s’il pouvait passer une radiographie le plus rapidement possible. James lui fit un clin d’œil avant de lui dire :

« Prends ton temps, je ne sens plus la douleur pour l’instant… »

James regarda la jeune femme qui lui tient compagnie pendant l’absence de son amie. Les yeux de James étaient lourds… Il n’avait pas beaucoup dormi depuis quelques jours et l’antidouleur lui donnait cette sensation de vouloir dormir… toujours sur ses gardes la plupart du temps, James se laissa tomber dans un sommeil sans rêves… La jeune infirmière passa ses doigts contre son cou pour trouver son pouls et fut rassurer dès qu’elle le trouva. Elle ne savait juste pas que le jeune homme était quelqu’un qui n’avait pas dormit depuis longtemps…




Spoiler:
 

_________________
love is complication
You close your eyes to the chaos around you as you crash into the stone cold wall of your own personal hell, and you ask yourself, ‘Why am I not the only one who has to suffer?' ~ i know i'll lose you  by temporary fix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une amitié plus forte que les coups portés {feat. Gabriella T. Hawkins}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une amitié plus forte que les coups portés {feat. Gabriella T. Hawkins}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA MEILLEURE AMITIÉ ✤ faire les 400 coups.
» Citations , Texte d'amour et d'amitié
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)
» Les trois coups d'etat, le "manje ranje de lespwa" pour le deuxie
» Pour en finir avec les coups d'État en Haiti...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blazing Star :: EDENDALE - Zone Humaine :: Arum avenue :: L'hôpital Lincoln-
Sauter vers: