Partagez | 
 

 J'ai la dalle ce soir. [Maud & Alvin ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Bad girl en carton

ID card
Tribu & Clan : Ex Wisan / Affiliée RH
Double compte : Atti, Meg, Lud
Célébrité & Crédit(s): Alycia Fucking Carey ; Jawaen pour les crédits
MessageSujet: J'ai la dalle ce soir. [Maud & Alvin ♥]   Sam 7 Mai - 18:58


J'ai la dalle ce soir
Si tu sers mes envies t'auras un pourboire

Maundravin

[Flashback 2014]

Je me sentais comme une gamine de 12 ans allant à son premier rencard, et c’était ri-di-cule. Je le savais. Suffisamment pour m’être enfermée dans la salle de bain et éviter les commentaires sarcastiques d’Alvin. Je le connaissais trop bien pour espérer un peu de respect vis-à-vis de ma bonne humeur. Quelques coups portés sur la porte fermée me confirmèrent qu’il n’attendait qu’une chose : que je sorte de mon trou.

« Ouaiiiiis minute papillon »

Criai-je tout en essayant d’arranger ma chevelure qui avait décidé que non, ce soir, elle ne m’écouterait pas. Saloperie de tignasse épaisse, elle faisait la belle 364 jours sur 365 et le soir où j’avais besoin qu’elle se soumette un tant soit peu à mes désirs, elle me faisait un magnifique doigt d’honneur. Je finis par renoncer à les attacher de manière élégante et à les laisser faire ce qu’ils voulaient sur mes épaules. Honnêtement, voilà bien longtemps que je n’avais pas été stressée à l’idée de mon look. Généralement, j’étais la première à décréter que pour aller séduire le péquin moyen une tenue avantageuse et un peu de maquillage suffisaient amplement. Là, j’avais l’impression de me préparer pour la soirée de l’année. Ce qui était… vraiment ridicule au demeurant, sachant que Maud m’avait toujours vue dans des tenues négligées et qu’elle n’avait toujours pas fui. Mais là, c’était différent. On ne sortait presque jamais toutes les deux. A part pour aller se chercher un kebab à 2h du matin mais je n’étais pas sûre que ça compte vraiment comment une « sortie ». J’étais même assez certaine que non.

Je fis la contorsionniste pour essayer de ziper ma robe noire bustier, tout pour ne pas avoir à demander de l’aide à Alvin. Je n’étais pas certaine qu’il le ferait d’une part, il en profiterait pour faire ses commentaires Alvinesques d’autre part, et il serait capable de me glisser un truc dans le dos façon poisson d’avril comme un môme de 8 ans à l’humour particulièrement douteux. Alvin quoi. Ok donc tenue : check. Coiffure : pas check du tout mais j’avais décidé d’abandonner. Maquillage : check aussi. J’avais opté pour le minimum légal à savoir un peu de khôl et un gloss discret. Je m’observai un instant dans le miroir, m’infligeant des baffes mentales de virer à la starlette de bas étage alors que j’avais toujours été plutôt du côté « Fuck you si j’vous plait pas » de la force.

J’ouvris enfin la porte de la salle de bain, prête de la tête aux pieds. Ou presque, il me manquait juste mes chaussures. Je jetai un coup d’œil circulaire dans le salon pour constater qu’Alvin n’y était pas. Il avait du se réfugier dans la chambre ou… non en fait je ne voulais pas savoir. Si je commençais à le chercher maintenant il allait me poser des questions, creuser, chercher à savoir ce qui se tramait, et je n’avais justement pas tellement envie qu’il s’en mêle. Je connaissais son avis sur les couples, il me l’avait assez répété. Il était le premier à me bassiner avec ses « largue la » dès que je mentionnais nos –nombreuses- disputes avec Maud. Bon, il fallait admettre qu’elle et moi on devait péter tous les records en terme de nombre de disputes et de leur ampleur mais…  Alvin n’était pas exactement objectif non plus dans sa démarche. Il trouvait le concept du couple chiant à mourir.

A la place de le chercher, j’optai pour la retraite en toute discrétion. Glissant mon sac sur mon épaule, j’enfilai mes chaussures en équilibre précaire, le bras contre le mur de l’entrée. Et ce ne fut qu’au moment de claquer la porte derrière moi que je lançai un :

« J’y vais, à demain ! »

A la cantonade. Et je disparus comme une voleuse. Et sans plus d’information. Je savais que je serai la première le lendemain à venir lui raconter mes péripéties – que ça l’intéresse ou non d’ailleurs- mais pour le moment je préférais lui en dire le moins possible. Il serait capable de… non en fait je n’en savais rien. De tout. Alvin était capable de tout. Surtout du pire en fait. Ce mec était clairement complètement taré. C’était probablement pour ça que je l’aimais autant. Mais ce soir, je l’aimais encore plus loin de moi.

Je me mis en route vers ma destination à savoir : le restaurant Old School. C’était Maud qui avait fait la réservation sans probablement savoir que je connaissais bien la cuistot, Miranda. Elle serait de toute façon en cuisine, donc peu de chance pour qu’on la croise. Au moins, j’étais certaine de bien manger, pour avoir déjà goûté la cuisine de Mir. Non clairement, bonne nourriture, bon vin, bonne compagnie, la soirée ne pouvait qu’être bien. J’espérais juste que Maud et moi on n’allait pas trouver une énième bonne raison de nous engueuler. A croire que c’était plus fort que nous… Les fois où je m’étais dit qu’il vaudrait mieux tout arrêter ne se comptaient plus sur les doigts de la main, mais nous avions une alchimie telle qu’on finissait toujours pas retomber dans les bras l’une de l’autre malgré nos très mauvais caractères respectifs.

Après une petite marche, je finis par arriver au Blue Light District, devant les portes du Old School. J’entrai dans l’établissement et fus immédiatement accueillie par un jeune serveur qui me demanda tout de suite si j’avais réservé.

« Oui pour deux, au nom de Maud Heynckes »

Dans le doute, je préférais donner son nom et son prénom ne sachant pas sous quoi elle avait réservé. Après vérification dans son livre, il m’invita à le suivre pour m’accompagner à une table dans un coin du restaurant. J’étais de toute évidence la première. Maud n’avait pas intérêt à se pointer en retard.

« Je peux vous offrir quelque chose à boire en attendant votre ami ? »

Le verre de vin était tentant, mais je préférais ne pas prendre de l’avance sur ma jolie blondinette. Elle était capable de bouder, avec son caractère de cochon, et je préférais commencer la soirée sur une note joyeuse.

« Non, merci, mais je vais l'attendre »

Répondis-je dans un sourire. En attendant, je pouvais toujours feuilleter tranquillement le menu. J’espérais que Maud n’allait pas trop tarder, personnellement, j’avais la dalle.


_________________

Parce que le cerveau suit le coeur

Je te l'ai dit, tu as ce sourire au coin des lèvres quand tu mens. Tu t'imaginais pouvoir t'en sortir encore et encore facilement. J'essaie d'y croire, j'me voile sûrement la face. Tu m'as poignardée dans la noir. J't'ai fait confiance, aveugle était ma confiance, et tu m'as fait tort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
So M'audacious ♥

ID card
Tribu & Clan :
Double compte :
Célébrité & Crédit(s): la boîte à avatar
MessageSujet: Re: J'ai la dalle ce soir. [Maud & Alvin ♥]   Lun 9 Mai - 0:01


Head to head ?
Leandra & Alvin & Maud


PHAZZ - About Her


Maud aimait bien ces soirées. L'atmosphère tout d'abord, il y régnait une certaine tension lié au stress. Elle se savait attendue, désirée, et ne souhaitait aucunement faire mauvaise figure, bien au contraire, elle comptait lui en mettre plein la vue. Un restaurant pour deux, qu'est ce qu'il y avait de plus romantique ? Et côté glamour, la blonde savait y faire. Elle s'était faite faire couper les cheveux, ces derniers, assez court, s'arrêtaient à la base de son cou dans une coiffure peu commune. Connaissant ses atouts, elle avait pariée sur un rouge à lèvre rouge et une robe de la même couleur, assez stylisée, ainsi que de talons plus discret mais de la même teinte. Elle voulait qu'on la voit, que les regards se tournent dans sa direction, qu'elle soit le centre d'intérêt principale pour toutes les personnes du restaurant, et qu'ainsi, Leandra se sente on ne peut plus satisfaite d'être la seule à profiter de la blonde.

Cependant, Maud ne pouvait se contenter de se rendre à son rendez vous. C'était trop simple, elle avait un objectif bien particulier en tête. Toutes les fois où elles s'étaient vues, les deux jeunes femmes avaient terminées chez la plus jeune des deux. Le problème c'est que l'étudiante se faisait rapidement des films, et outre le fait d'être prise pour un plan cul ne lui plaisait pas plus que cela. Le fait qu'elle n'ai jamais vu l'intérieur de l'appartement de celle qui se présentait comme étant sa petite amie, la dérangeait tout particulièrement, aussi avait elle décidée d'y remédier.

Maud n'avait, en sois, aucun problème avec la ponctualité. Elle savait arriver parfaitement à l'heure. Cependant, elle trouvait qu'ajouter un petit quart d'heure de retard ne rendait son arrivée que plus désirable. Certes, cela énerverait passablement Leandra qui elle, arriverait certainement à l'heure, mais c'en était tout de même extrêmement drôle. En revanche, si la brune venait à être en retard, elle se verrait passer un savon comme elle n'en avait jamais vu.

Le taxi la déposa à proximité du restaurant où elle avait rendez vous. Elle prit un malin plaisir à voir se retourner les regards, les groupes, sur son chemin. D'aucun se seraient sans doute retrouvées gênées par l'observation, il n'en était rien pour la jeune femme qui appréciait tout particulièrement d'être le centre du monde.

Le restaurant ? Elle ne le connaissait pas, elle faisait confiance à la brunette pour ce genre de chose. Terminant sa cigarette à l'entrée, elle tenta de la repérer depuis l'extérieur du bâtiment. La voir lui arracha un petit sourire, malgré leurs disputes quotidiennes elle ne pouvait s'empêcher de tenir à la jeune femme et de s'attacher à son fort caractère. Lâchant le mégot dans le caniveau de la rue piétonne, elle poussa la porte d'entrée, indiquant d'un geste de tête à la mignonne petite serveuse qu'elle savait où se diriger. Malgré son attachement pour son aînée, Maud ne pouvait s'empêcher de regarder les plats qui lui étaient présentés. Prenant place, elle s'avança sur la table, plaçant un avant bras pour tenir en équilibre, penchée en avant, tenant son menton dans la paume de sa main.

M - « Mais c'est qu'on s'est fait toute belle ce soir dis donc, on attendait quelqu'un en particulier ma petite dame ? »

Lâcha-t-elle avec un ton lourd de sous entendu. Elle aimait bien jouer au jeu du chat et de la souris, tant que c'était elle qui menait la danse. Alors qu'elle plongeait ses yeux dans les deux pupilles azures de son homologue, la délicieuse serveuse passa à côté de leur table. Prenant les devants, Maud attrapa le poignet délicat pour retenir leur attention.

M - « Une bouteille de vin rouge je vous pris. »

Prononça-t-elle d'une façon langoureuse qui avait tout de déstabilisant pour une personne qui ne s'y attendait évidemment pas.
Images:
 

Emi Burton

_________________
.:C'est dans le mensonge que la vérité commence:.

©️ by anaëlle.


Dernière édition par Maud Heynckes le Lun 23 Mai - 22:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Call me Frankenstein

ID card
Tribu & Clan : Wanelace / Trag flirtant avec les Red Hawks
Double compte : Rubens & Winnie
Célébrité & Crédit(s): Iwan Rheon / Lea ♥
MessageSujet: Re: J'ai la dalle ce soir. [Maud & Alvin ♥]   Lun 23 Mai - 21:23



Si tu sers mes envies
Tu auras un pourboire


Il avait prévu de l'entraîner au pot des jeunes mariés du deuxième étage. Une soirée intime entres amis pour fêter l'union de ces adorables voisins. Ca avait l'air formidable, Madame avait commandé des petits fours – il l'avait entendu chez le traiteur – et Monsieur s'était vanté de sa superbe cave dans le hall. Très clairement, les voisins souhaitaient que tout le bâtiment sache qu'il y avait une party au 2B. Y avait même un mot sur le panneau d'affichage pour prévenir « du tapage mais si ça ne vous gène pas, vous pouvez vous joindre à nous », formule de politesse pour les uns, invitation pour Alvin. La soirée aurait été parfaite, il s'y voyait déjà et alors que Lea squattait la salle de bain, Alvin continuait de s'y voir. Qu'est-ce qu'elle fout… Elle a autre chose de prévu ? Un sourcil circonspect, il s'en alla tambouriner à la porte mais à part se faire qualifier de papillon, il n'obtient rien. Genre ça va m'arrêter. Qu'est-ce qu'elle fiche ?! Le Sherlock en lui se réveilla et prit les commandes, Alvin se rendit dans sa chambre et ouvrit la penderie. Un à un les vêtements de Lea fleurirent le sol, jusqu'à ce qu'il remarque ce qui manquait. Bordel, elle a prit sa robe noir bustier. Oui il connaissait sa garde robe mais pour s'amuser à planquer les fringues, en donner certains aux sans-abris ou pour simplement passer l'H24 de sa vie avec elle, c'était plutôt ne pas les connaître qui aurait été étonnant.

Elle a prit la robe bustier… elle sort le grand jeu… pourquoi ? Elle veut pécho ? Bah pour pécho elle sort le jogging et se peint le visage… J’y vais, à demain !…. Depuis quand elle lui dit qu'elle s'en va ? Depuis quand elle est aussi enjouée ? C'est lou… OH BORDEL ! Robe sexy + bonne humeur = rencard ! Elle doit voir sa… merde comment elle s'appelle… Mathilde ? Sara ? Lila ? … Elle voit son humaine ! Nan mais c'est mort, elle va quand même pas la voir alors qu'il y a la fête du 2B ! Elle l'a vu y a genre une semaine c'est bon, elles sont pas mariées ! Exaspération, Alvin bondit de son lit et claque la porte en partant, avec ses foutues chaussures elle ira bien moins vite que moi.

Mhooon ma Leandra a rencard, elle est amoureuse elle se fait toute belle… Rien à foutre, la grande blague, Claire doit être vraiment douée pour la tenir comme ça, sa Lea.  Autrefois c'était une atrienne indépendante, sans attache, lucide sur le fait que le couple c'est la mort de la liberté, mais non, maintenant elle se fait belle, maintenant elle se pomponne et sort des « à demain ». Merde, Iris lui a fait un lavage de cerveau… c'est non assistance à personne en danger que de ne pas intervenir, c'est même une nécessité ! C'est ce soir ou jamais ! Avant que le Mal ne la gagne complètement ! Raaah mais combien de fois lui a t-il dit de la larguer ?! Il en a gaché de la salive à lui sortir les grands discours sur le célibat mais non, madame s'est acharnée… Il aurait dû la larguer pour elle. Clairement. D'ailleurs c'est ce qu'il va faire. Ah quel bon ami il fait, y a intérêt à ce qu'elle le remercie dignement.

Ah jalousie quand tu nous tiens, Alvin est négligé et le voilà fou...

Le restaurant était d'une banalité affligeante, quelque chose entre le désuet et le moche. Les serveurs ressemblaient tous à des pingouins déguisés en chiot, une sorte de croisement hideux qui allait très bien avec l'atmosphère oppressante, mièvre, dégagée par tous les couples. J'vais vomir. La drama Queen en lui roula des yeux, lui, ses rencards il les prend à emporter à domicile.

Lea dans le viseur et, en face, ça doit être Mary. Jolie, ah oui très jolie même. La robe lui va à ravir mais la couleur pas trop, ça donne l'envie de la lui enlever.. Sourire en coin, Alvin ignora la serveuse qui s'approchait de lui pour  aller prendre place à leur table. Qu'elles sont belles, ses deux femmes. Lui à côté… entre le tee shirt blanc informe dont le but principal est d'être confortable et le jean, Alvin s'était mit bien pour une journée à l'appart.

Désolé je n'ai pas eu le temps de mettre mon costume, j'avais peur d'être en retard.

Grand sourire aux intéressées, la bouteille de vin arrive à point pour fêter son arrivée, si c'est pas merveilleux ça ! Décidément cette soirée « sauvons Lea » s'annonce des plus agréables. A défaut d'un cadre correct, y a de quoi picoler ! Le vin, la plus belle invention des humains.

Laissez moi vous servir…
Il s'empara de la bouteille pour se servir, fit de même avec Blondie puis Lea.  Enchanté de faire ta connaissance Maxim, moi c'est Alvin, ça fait un moment que Lea me parle de toi. J'étais aux anges quand elle m'a invité à votre petit dîner pour faire ta connaissance ! A nouveau le grand sourire, ses yeux clairs pétillent de plaisir et d'un petit coup de coude, il interpelle sa Lea. Tu m'avais pas dis qu'elle était aussi jolie et si tolérante, tu l'emmènes dans le resto de ton ex, carrément ! Et revenant à son verre, Alvin but une gorgée avant de reprendre. Du coup Max' – je peux t'appeler Max? -  tu fais quoi dans la vie ? Lea m'a dit que tu avais arrêté tes études jeune et fait du baby sitting mais à part ça…

Il ne se moquait même pas d'elle. Souriant, affable, Alvin irradiait avec son joli sourire et ses manières d'ami curieux. Son plan pour désintoxiquer Lea de cette Succube ? Aucun, ça sera de l'improvisation totale, son domaine d'expertise. Pour l'instant, faire croire à « Maxim » qu'il l'a confondait avec une autre conquête de Lea l'amusait grandement, alors ma mignonne es-tu naïve et tomberas-tu dans mon piège ? Et toi ma Lea oseras-tu me mettre à la porte, te tapant l'affiche devant tout le monde et surtout devant elle ? Ouch… que la guerre des nerfs commence.

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
J'étais (en) Cage

⋆ du vide et du froid  ⋆


C'est des jours entiers à ployer sous un fardeau jamais léger. Avant toi c'est exister à peine, désespérer, que quelque chose advienne Avant toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bad girl en carton

ID card
Tribu & Clan : Ex Wisan / Affiliée RH
Double compte : Atti, Meg, Lud
Célébrité & Crédit(s): Alycia Fucking Carey ; Jawaen pour les crédits
MessageSujet: Re: J'ai la dalle ce soir. [Maud & Alvin ♥]   Sam 28 Mai - 17:08


J'ai la dalle ce soir
Si tu sers mes envies t'auras un pourboire

Maundravin

[Flashback 2014]

La patience et moi ça avait toujours fait 2, alors dès que l’attente passa dans la phase « retard de Maud », je dus me contrôler pour ne pas laisser l’énervement prendre le dessus.  J’étais persuadée qu’elle le faisait exprès, c’était bien son genre de me faire mariner. Je commençais aussi sérieusement à regretter d’avoir refusé de commander à boire. L’attente, tout comme l’ennui d’ailleurs, était bien plus supportable avec un petit remontant. Je m’apprêtai à faire signe à un serveur de venir afin de dévaliser sa cave à vin –et si je finissais pompette à l’arrivée de Maud ça lui ferait les pieds !- quand un éclair rouge s’interposa entre l’objet de mon désir actuel et moi. Levant les yeux, je constatai que la couleur flamboyante n’était que la robe de ma tant attendue petite amie.

L’instant d’après, fidèle à elle-même, elle avait pris mon menton entre ses mains, visiblement d’excellente humeur. Parfait, ça faisait au moins 50% des effectifs dans ce cas. Pendant quelques petites secondes, je laissai mon regard s’attarder sur elle. Pour sûr, elle était d’une beauté assez renversante, et comme elle le savait pertinemment, elle en jouait. Mais la satisfaction de savoir qu’elle n’était rien qu’à moi fut de très courte durée, me rappelant qu’elle m’avait tout de même fait poireauter.

« Oui. Une demoiselle ponctuelle. Du coup je pense que vous vous êtes trompée de table très chère »

Finalement, ce n’était pas dit avec autant de ressentiment que je le pensais. Certes, je détestais attendre, mais la soirée s’annonçait tout de même excellente, et je n’avais pas franchement envie de lancer les hostilités au bout de quelques secondes à peine pour quelque chose qui n’était, en soi, pas dramatique. Bon, évidemment, aux premières lueurs d’une dispute, Maud pouvait être certaine d’entendre parler de cet épisode là, mais comme nous n’en étions pas là… Je me contentai de cette petite pique et rien de plus, la laissant s’installer en face de moi.

Lorsqu’elle se mit à jouer sous mon nez le jeu de séduction avec la serveuse, je levai un sourcil circonspect, me demandant un instant si elle cherchait VRAIMENT à me mettre en rogne. Elle avait une façon assez singulière d’apprécier notre premier véritable rencard en public. Voyant la serveuse suspendue dans le temps, visiblement troublée, figée et inefficace, je ne pus retenir la sécheresse dans ma voix lorsque je pris la parole.

« Il y a un mot qui vous a échappé dans ‘bouteille de vin rouge’ ? »

Elle sembla revenir à elle-même, dégagea son poignet tout en rosissant légèrement.

« Pardon, je vous apporte ça tout de suite »

Et elle s’éclipsa, sous mon regard tout sauf bienveillant. J’essayais de réfléchir si je la connaissais, si Miranda m’en avait déjà parlé ou non. Qu’importe au fond. Elle n’était qu’un moyen servant les fins de Maud, j’ignorais juste encore de quelles fins il s’agissait.
Glissant une mèche de cheveux derrière l’oreille, je croisai mes jambes tout en me penchant légèrement au dessus de la table, ne lâchant pas Maud des yeux alors qu’un léger sourire venait tirer mes lèvres.

« Ma belle, il va falloir que tu apprennes à te tenir un peu, si le personnel buggue à chaque fois qu’on commande quelque chose, ça risque d’être interminable »

La charriai-je dans une moue moqueuse, bien décidée à ne surtout pas montrer la moindre lueur d’énervement. Je soupçonnais que cela ferait trop plaisir à la jolie blonde.
J’ouvris la bouche, prête à continuer mon petit manège, mais l’arrivée d’une personne sur ma gauche en train de tirer une chaise pour la coller à notre table m’interrompit. Je m’apprêtais à lui faire subir la douche froide de sa vie mais lorsque mes yeux remontèrent de sa tenue parfaitement négligée jusqu’à son visage, mes deux cœurs ratèrent un battement. Qu’est-ce qu’il foutait ici celui-là ? Et pourquoi diable était-il en train de s’installer à MA table. Je le dévisageais avec de gros yeux, ce qui devait clairement trahir l’histoire du « Lea m’a invité à votre soirée » car j’avais l’air tout sauf prête à ce qu’il débarque –ou alors on pouvait penser que c’était sa tenue qui me scandalisait…

J’eus à peine le temps de réagir qu’il s’était emparé de la bouteille de vin ramenée par la serveuse –la bonne nouvelle c’était que dans tout ça j’avais totalement zappé la dite serveuse- pour nous servir –il avait du piquer un verre en passant. Et le voilà qui, fidèle à lui-même, se met à parler, parler, parler… Minute, il raconte quoi là ? Maxim ? Le coup de coude me fit sursauter et je faillis renverser un peu de vin alors qu’il bouscule mon bras tenant le verre. Il ne me regardait pas, et il avait raison, car franchement je me sentais capable de l’étranglait par ma simple force mentale là. Je voyais PARFAITEMENT à quoi il voulait jouer, je le connaissais un peu trop bien de ce côté-là, et je n’appréciais pas du tout sa conception du divertissement.

Clairement, je ne pouvais pas lui couper la parole, il fallait qu’il laisse lui-même une opportunité, alors à défaut de vraiment pouvoir faire quelque chose, j’amenai le verre à mes lèvres, espérant de toutes mes forces que le vin allait pouvoir alléger un peu le poids qu’il venait de me balancer sur la tête en s’incrustant. Comment savait-il que j’avais un rendez-vous ici d’abord ? Mes oreilles attrapèrent au vol sa dernière phrase, et je fus obligée de recracher le vin que je venais de mettre en bouche dans mon assiette. OH le con ! Je m’emparai de toute vitesse de ma serviette pour éponger le massacre, avant de sauter sur l’occasion d’un silence gracieusement offert par Alvin pour reprendre la parole.

Je posai ma main sur la cuisse d’Alvin, serrant les doigts suffisamment fort pour lui faire comprendre que s’il continuait ses conneries j’allais faire la même chose sur son pactole génital. En pire. Ceci étant fait, je relevai les yeux vers Maud, un sourire crispé que j’avais du mal à détendre sur le visage.

« Maud, je te présente Alvin, mon colocataire. Il est légèrement déficient mentalement mais on l’aime quand même au fond. »

J’avais délivré mon message d’un ton conversationnel, comme si c’était un sujet que je traitais habituellement. En même temps, ce n’était pas TOTALEMENT faux ce que je disais. Et puis au passage, attaquer les capacités mentales du GRAND Alvin Ford était juste putain de jouissif. Je savais les sujets sur lesquels il ne fallait pas le titiller, et clairement, c’en était un. S’il voulait la guerre, il allait l’avoir, et pas qu’à moitié.
Cela dit, il fallait toujours que je rebondisse sur mes pattes après le gros ramassis de conneries qu’il avait débité. Et même s’il apparaissait clairement comme un type pas net, je n’avais pas franchement envie que Maud voit une once de vérité dans son charabia.

« Par contre il a de gros soucis de mémoire et de perception de la réalité alors il faudra lui pardonner ses… réflexions »

Me tournant vers Alvin, je lui donnais une petite tape sur la joue comme on le ferait avec un enfant un peu limité, avant d’enchaîner, sur un ton exagérément maternel.

« Lea t’avait dit de rester à la maison pour te reposer, il faut écouter Lea quand elle te dit quelque chose »


_________________

Parce que le cerveau suit le coeur

Je te l'ai dit, tu as ce sourire au coin des lèvres quand tu mens. Tu t'imaginais pouvoir t'en sortir encore et encore facilement. J'essaie d'y croire, j'me voile sûrement la face. Tu m'as poignardée dans la noir. J't'ai fait confiance, aveugle était ma confiance, et tu m'as fait tort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
So M'audacious ♥

ID card
Tribu & Clan :
Double compte :
Célébrité & Crédit(s): la boîte à avatar
MessageSujet: Re: J'ai la dalle ce soir. [Maud & Alvin ♥]   Jeu 9 Juin - 13:48


Head to head ?
Leandra & Alvin & Maud


PHAZZ - About Her

Il était amusant de voir Leandra tiraillée entre deux émotions. D'un côté le désir, celle la se lisait dans les yeux, depuis son arrivée elle ne l'avait pas lâchée du regard et avec une certaine intensité. De l'autre, l'énervement, elle était à cheval sur l'heure et ce n'en était que plus drôle de la faire poireauter.

L - « Oui. Une demoiselle ponctuelle. Du coup je pense que vous vous êtes trompée de table très chère. »

C'était de bonne guerre après tout, et cela arracha un sourire amusé à la blonde. La revanche est un plat qui se mange froid, mais la brune n'était pas connue pour son sang froid, elle agissait avec impulsion sans prendre de recul. Mais Maud ne lui en tenait pas rigueur, elle l'avait cherché, dans tous les sens du terme.

L - « Ma belle, il va falloir que tu apprennes à te tenir un peu, si le personnel buggue à chaque fois qu’on commande quelque chose, ça risque d’être interminable. »

Voilà qui en devenait étrange et au combien intéressant par la même occasion. Maud venait de la provoquer ouvertement, pourtant elle ne s'était pas démontée, bien au contraire, elle avait même relevé avec un certain humour, renvoyant une petite pique au passage. De plus en plus amusée par la situation, la blonde se mit à mordre le bout de son pouce dans une mimique qui témoignait de son amusement. La soirée prenait un tournant des plus agréables décidément.

A - « Désolé je n'ai pas eu le temps de mettre mon costume, j'avais peur d'être en retard. »

C'était quoi ça ? Un parfait inconnu venait de s'installer à leur table, sans invitation aucune. Le plus étonnant, c'est qu'il semblait être parfaitement au courant de ce qu'il s'y tramait. Perturbée par cette arrivée subite, Maud lança un regard interrogateur à l'attention de Leandra, cherchant une part de réponse dans ses yeux. Alors que la bouteille venait d'être déposée, l'inconnu s'en saisi avant de reprendre la parole.

A - « Laissez moi vous servir… Enchanté de faire ta connaissance Maxim, moi c'est Alvin, ça fait un moment que Lea me parle de toi. J'étais aux anges quand elle m'a invité à votre petit dîner pour faire ta connaissance ! Tu m'avais pas dis qu'elle était aussi jolie et si tolérante, tu l'emmènes dans le resto de ton ex, carrément ! Du coup Max' – je peux t'appeler Max? -  tu fais quoi dans la vie ? Lea m'a dit que tu avais arrêté tes études jeune et fait du baby sitting mais à part ça… »

Lâcha-t-il. C'était à présent confirmé les deux se connaissaient. Mais, outre le fait qu'il se soit montré particulièrement impolis en prenant place à leur table sans autorisation, qu'il se serve en premier, il se moquait ouvertement d'elle et de Leandra. Une provocation violente et au combien insultante.
Se tournant vers la brune, Maud chercha de nouveau ce qui s'apparenterait à une réponse ou à une marche à suivre. La soirée avait trop bien commencé, il fallait évidemment un élément perturbateur

L - « Maud, je te présente Alvin, mon colocataire. Il est légèrement déficient mentalement mais on l’aime quand même au fond. »

La blonde avait l'impression de se retrouver au milieu d'une dispute, comme si Leandra et le dénommé Alvin avait un compte à régler, elle était l'arbitre d'un match qu'elle ne voulait voir. Non, tout ce que la jeune femme voulait c'était une soirée sublime au restaurant poursuivie par une nuit torride.
Depuis l'arrivée du plus ou moins inconnu, elle n'avait pas prononcé un mot, se contentant de tourner la tête dans la direction de la personne qui parlait, étanchant sa soif dans le verre qui lui avait été servis. Elle le sentait, l'énervement montait en elle, comme un orage que l'on entend arriver. Attendant que Leandra ai finis de parler, Maud se pencha en avant, glissant son bras gauche sous la table, elle attrapa fermement le paquet fermement accroché entre les deux jambes du jeune homme.

M - « Petit paquet pour une si grand gueule. Je crois que importunes ma petite amie. »

Lâcha-t-elle fermement. Son visage c'était durcit, et sa prise s'était affermis. Se tournant vers celle avec qui elle était censée passée la soirée, sans pour autant relâcher la pression exercée sur les parties génitales, Maud reprit la parole.

M - « Et maintenant j'aimerai une explication claire et précise sur ce qui est entrain de se passer, sinon je lui fait exploser ses noisettes. On parlera des sujets qu'il vient d'aborder plus tard. En privé. Quant à toi, très cher Alvin, d'une tu vas apprendre mon nom, de deux, la prochaine fois que tu m'importunes, ou que tu l'importunes, je cris au harcèlement sexuel. »

L'ambiance était tout de suite bien moins agréable, comme si un fil s'était tendu réglant la pression de la salle du restaurant.

Emi Burton

_________________
.:C'est dans le mensonge que la vérité commence:.

©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: J'ai la dalle ce soir. [Maud & Alvin ♥]   

Revenir en haut Aller en bas
 
J'ai la dalle ce soir. [Maud & Alvin ♥]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» J'ai la dalle ce soir. [Maud & Alvin ♥]
» Hier soir sur ARTE... un téléfilm anglais super intelligent
» La patagonie sur Thalassa ce vendredi soir 26 nov
» Un soir de pleine lune
» Ce soir, tous les musées sont gratuits !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blazing Star :: EDENDALE - Zone Humaine :: Centre ville :: Blue light District :: The Old School-
Sauter vers: