Partagez | 
 

 War Of Hearts ( Isanounet ♥)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
You can catch him with balls ♥

ID card
Tribu & Clan : Aucun
Double compte : Kleve Arrior
Célébrité & Crédit(s): Jared Leto
MessageSujet: War Of Hearts ( Isanounet ♥)   Dim 10 Avr - 21:31


War Of Hearts
J'ai des butterflys, des émotions en pagailles

L’art pouvait servir à beaucoup de chose : dénoncer, faire ressortir ses émotions, parlé à quelqu’un. Il changeait aussi au même rythme que l’humeur de l’auteur. Joie, tristesse, colère, dépression, tout pouvait se faire sentir. Et moi à quelle fin je l’utilisais ? Clairement, c’était une passion qui me tenait depuis que j’étais jeune. Un talent dans lequel j’avais pensé passer ma vie aussi bien dans le travail que dans le privé. Mais mes parents avaient voulue que je fasse autre chose. J’avais donc avec regret, bifurqué vers la psychologie. Analyser une œuvre d’art ce n’était pas si différent que de le faire avec les humains. Il y avait plusieurs interprétations, plusieurs couleurs mais au final c’était en arrivant à percer ce que l’auteur voulait dire par son œuvre qu’on arrivait finalement à entrer dans sa tête.

Et en voyant les tableaux accrochés dans cette salle, mes œuvres, j’étais intrigués de savoir ce que les personnes pensaient en les voyants. Bien évidemment, personne ne savait que c’était moi, Bartholomew Caldwell, qui avait donné naissances à ces trésors. J’exposais sous le pseudonyme de « Ewald » de temps à autres. Pour passer le temps, pour ne plus penser à ce qui se passait dans ma vie. Je vivais toujours mal le vide de Léa, même si ça allait mieux que la première fois. La seule chose qui me réconfortait c’était de me dire, que toute seule elle était heureuse. Elle avait l’indépendance dont elle avait toujours rêvé et je priais pour elle, que cette fois cela soit un succès.

J’avais appelé cette exposition la « Guerre des cœurs ». C’était plutôt sombre, noir et sanglant en général. J’évoquais la séparation, la rupture, la tromperie et le labyrinthe qu’étais cet organe. La vie, l’amour et la douleur. C’était peut être parce que je m’étais déversé dans la peinture que je supportais la perte de ma colocataire. Cette tâche humaine sur fond blanc qui s’élevait vers le ciel, s’éloignait de cette autre tâche coincé en bas. J’avais appelé ce tableau «  l’envol ». Mon préféré. Et il fallait avouer qu’il avait du succès. Mes expositions étaient toujours de toute façon une réussite. Personne ne savait qui était l’auteur, ce qui ne faisait qu’encore plus attirer les gens et rendre tout cela excitant. Mais Ewald, ne se contentait pas d’afficher ses peintures, il nourrissait aussi. Un petit buffet avec des petits fours et du champagne décorait aussi la salle. Il ne faudrait pas que ses fans meurent de faim.

Comme une personne extérieure à tout cela, je me baladais, observais les peintures avec une coupe dans la main. Je m’intéressais à l’art, ce n’était un secret pour personne vu comment mon cabinet était décoré. J’allai aussi à d’autres expositions pour y trouver aussi une sorte d’inspiration pour mes prochaines toiles.  

Je m’arrêtais devant un tableau, fronçant les sourcils en voyant quelque chose. C’était petit, si infime que personne ne devait l’avoir remarqué. Il y avait quelqu’un à côté de moi et je ne pouvais pas m’empêcher de m’autocritiqué – ou de faire mon intéressant.

- Ouuh, il avait les doigts sales ce jour là

M’exclamais-je avant de montrer un pixel de rouge qui était plus sombre que les autres. Un détail, je l’avais bien dit.

- J’espère que ce tableau n’est pas à vendre, sinon je vais piquer un scandale et me plaindre à…et bien, à vous savez qui

Terminais-je en haussant les épaules. C’était drôle de parler de soi-même à la troisème personne. Ce n’était pas comme si j’étais en train de développer un dédoublement de personnalité.

- Au fait, je suis Bartholomew Caldwell, mais vous pouvez m’appelez Bart ! Vous venez souvent ici ?


Demandais je en me tournant enfin vers mon interlocuteur. Sa tête me disait quelque chose. Il dégageait quelque chose de fort, un charisme indéniable et si j'étais une fille, je lui aurai sans doute déjà jeté ma culotte. Bart tu dérives.

copyright acidbrain

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Il est divin

ID card
Tribu & Clan : Je monte mon propre clan mwa môsieur
Double compte : Alvin, Ruby & Winnie
Célébrité & Crédit(s): Jude Law & Absynth Abusive
MessageSujet: Re: War Of Hearts ( Isanounet ♥)   Lun 11 Avr - 19:21



War for your heart
ft. Barth & Isa


Le frisson qu'il ressentit quand il entendit sa voix, quand il perçu son regard sur lui, était le plus merveilleux des électrochocs. Son coeur s'en gonfla de joie, son visage prit la tournure d'une caresse et, quand Isaiah se détourna de lui à regarder pour observer le détail, la joie l'éclairait. S'il venait souvent ici, quel euphémisme. La religion était sa vocation, le PIA était une necessité, l'Art était sa passion. Si la peinture avait ses faveurs, il n'en restait pas moins amateur de musique, principalement de jazz, de sculpture et même de littérature. L'Aquarium avait été une bénédiction pour ce curieux qui, s'il ne pratiquait nullement, aimait à vadrouiller, à échanger… Alors oui, il venait souvent, en fait, il avait même son petit abonnement et la plaquette des expositions de l'année. L'artiste qui exposait aujourd'hui était riche d'originalité, l'étendue de ses productions, toutes plus originales les autres que les autres, trahissait un esprit innovant, surprenant. Son anonymat lui consacrait une certaine aura mais pour sûr que c'était son art qui lui donnait ses lauriers. Mais au fond, tout cela il s'en moque bien. Si son coeur se serre, si ses mains sont moites et s'il semble rayonner de l'intérieur, ce n'est pas un effet du tableau. Bartholomew lui parle. Comme s'ils se connaissaient depuis toujours, dépassant le stade du « bonjour » quand il l'avait aperçu dans divers endroit de la ville, à l'église ou au cabinet, ce jour il avait osé s'approcher sans entrer. Pour se donner contenance, Isaiah fit ce geste habituel de faire tourner son alliance à son doigt. Il aimait son épouse, elle était son socle et leur fils était sa lumière ; besoin de quoi tenir pour survivre à cette entrevue.

Oui, je viens souvent ici… Monsieur Caldwell. Enchanté, Pasteur Camden.

Une légère rougeur avait naquit de la base de sa nuque, le surnom avait failli être dit mais la pudeur l'en avait empêché. L'habitude aussi, il donnait du monsieur et du madame à tous, alors comment changer ? Surtout pour lui... Il lui parle, vraiment. Il y a un échange, vraiment. Après toutes ces années à fondre pour lui, Isaiah en avait prit l'habitude, de se perdre en le croisant, d'espérer le temps d'un regard pour mieux se souvenir qu'il y aura jamais rien. Sauf qu'il y avait échange, et qu'un échange cela dure plus longtemps qu'un regard.

La peinture est un art des plus passionnants…

Sa voix était posée, calme, bien loin du brouhaha des conversations du lieu. Dans ses mains, nulle boisson et encore moins de petit-four. Il avait une façon de scruter le tableau bien à lui, comme s'il en analysait en même temps qu'il parlait, les tenants et les aboutissements.

Qu'aimez-vous, dans ces tableaux, Monsieur Caldwell ? Vous avez remarqué le détail, vous devez avoir bien d'autre chose à raconter.


Un sourire aimable, la rosée de la nuque s'envole. C'était agréable, terriblement agréable. Savoir qu'il n'y aura rien entre eux, avoir la certitude que ses fantasmes ne seront jamais plus que des rêves, lui permettait de regagner en assurance. Penser à sa femme et à son fils y aidaient aussi, cela l'ancrait dans la réalité. Il profitait de l'instant, voilà tout. De la joie simple, naturelle et brute, d'être en sa présence, d'avoir l'honneur de l'écouter, de converser avec lui sur un tel sujet. Un bonheur simple qui fait que le temps, autour de lui, s'arrête.

Que pensez-vous de cette œuvre, par exemple.

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
Je suis un homme comme eux

⋆ À genoux devant Dieu ⋆


Pour toi j'ai pardonné. Pour toi j'ai fait le bien. Pour toi j'ai écouté leurs secrets mais le mien un peu plus chaque jour devient de plus en plus lourd
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
You can catch him with balls ♥

ID card
Tribu & Clan : Aucun
Double compte : Kleve Arrior
Célébrité & Crédit(s): Jared Leto
MessageSujet: Re: War Of Hearts ( Isanounet ♥)   Mar 12 Avr - 19:09


War Of Hearts
J'ai des butterflys, des émotions en pagailles

Monsieur Caldwell. Oh god, il n'y avait que les médecins qui m'appelaient ainsi et mes patients au début. C'était normal de ne pas être familier avec quelqu'un dès la première rencontre mais je n'étais pas une star, j'étais simplement une personne lambda. Ce n'était pas comme mon interlocuteur qui était le pasteur. Voilà pourquoi son visage me disait quelque chose. Même si je n'étais pas croyant il m'arrivait d'aller à l'église pour allumer des cierges en mémoires des âmes défuntes atriennes et humaines. Normal donc d'y avoir croisé là bas Monsieur Camden. Ce dernier s'était mis à triturer son alliance. Nerveux ? Pourquoi donc ?

- Oh je ne vous avais pas reconnue

M'exclamais je avec un petit sourire navré. Il faut dire qu'on avait jamais vraiment parlé lui et moi. Simplement des regards croisés en guise de salutations. Et voilà qu'à présent nous nous retrouvions grâce à l'art, grâce à mon autre moi. Nous étions aussi d'accord sur un point : l'art était passionnant. Dans toutes ses dimensions pour ma part que ça soit cinématographique, musicale ou artistique. Je pouvais en parler pendant des heures et si en plus je tombais sur un aussi passionné que moi, cela pouvait passer à l'éternité.

Je me pinçais les lèvres pour m’empêcher de rire suite à sa question. C'était assez compliqué d'avoir un avis objectif sur ses propres oeuvres. Rien n'étaient jamais parfait. La preuve, j'avais souligné ce petit problème de différence de couleur.

- J'aime ce qu'elles dégagent, Ewald a l'air d'être une personne assez torturé

Déclarais je après quelques secondes. Car torturé je l'étais, dans ma propre bulle qui avait été explosé pour y laisser entrer une personne. J'avais fini par être explosé à mon tour. Chose qui était loin d'être agréable. Alors ce que je pensais de cet oeuvre...je ressentais chacun de ses pigments, un peu comme un couteau dans une plaie. Une ombre prostrée, une chaussure à talon aiguille, un masque qui vole en fumé et un squelette déchiré. Qu'est ce que je pouvais bien dire là dessus ? Il n'y avait pas besoin de mots pour décrire ce tableau. Il en disait long à lui tout seul.

- Je pense qu'elle décrit une âme souillée par une femme. Ces lignes blanches montrent la pureté qui se retrouvent dans un tourbillon. Son visage a été mis à nu, et cela le tue. Cette aventure le tue à petit feu.

Avais je déclaré, dessinant le contour des objets avec mon index comme si j'étais en train de les dessiner. Me rendant compte que j'étais en train de toucher le tableau, je reculais, regardant autour de moi pour vérifier que personne ne m'avait vu. Personne à part Mr Camden. Je le regardais avec un sourire avant de lui faire un clin d’œil.

- Cela sera notre petit secret

Je feignais de craindre de me faire disputer si on apprenais que j'avais touché une peinture avec mes sales doigts. Bien qu'en vérité je trouverai cela assez drôle que l'on m'interdise de toucher mes propres œuvres.

- Et à vous ? Qu'est ce qu'elle vous inspire ?

Demandais je avant de boire mon verre en continuant de le fixer. Il était agréable. Il dégageait aussi quelque chose de calme et d'attirant à la fois. On avait envie d'aller vers lui, de lui parler. Raison pour laquelle son opinion m'intéressait. Il avait bien choisi sa voie.

copyright acidbrain

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Il est divin

ID card
Tribu & Clan : Je monte mon propre clan mwa môsieur
Double compte : Alvin, Ruby & Winnie
Célébrité & Crédit(s): Jude Law & Absynth Abusive
MessageSujet: Re: War Of Hearts ( Isanounet ♥)   Ven 27 Mai - 16:16



War for your heart
ft. Barth & Isa


Oh ce n'est rien, pensa t-il derrière son doux sourire. Il ne se souvient pas de moi, mon visage, ma voix, ne l'ont pas marqué. Ce n'est pas grave, ce n'est vraiment pas grave. Alors pourquoi ce voile dans son regard et ce sourire teinté de peine. Torturé, hein… il n'était pas d'accord mais couper la parole n'était pas dans ses habitudes. Il laissa à son interlocuteur le temps de terminer sa phrase et même d'étayer sa pensée. Les confidences, les révélations, viennent toujours des silences. L'analyse ne se fait pas prier, synthétique, elle est d'une pertinence qui ravit l'amateur d'art qu'il est. Il ne blablate pas, il ne s'écoute pas parler et ce trait de caractère lui donne envie de sourire un peu plus qu'il ne le devrait. Une âme souillée par une femme… qui sait de quoi cette âme-là pourrait être souillée, femme, homme, famille… il s'accorde avec lui sur la couleur blanche, haute en symbolique et le rouge, la violence des couleurs, oui il le rejoint dans l'idée. Tout à son observation de la peinture, Isaiah se défend de tourner le regard vers lui. L'envie est grande, tentation insoutenable même mais il tient le cap. Il ne le caressera pas du regard, il n'imprimera pas dans sa rétine son image, se retenir, il doit se retenir. Ses doigts jouent avec son alliance.

Et une main touche le tableau, merveilleuse occasion de briser la promesse qu'il vient de se faire. Faut-il donc avoir trop de sentiments pour trouver le geste drôle ? Si son fils avait fait la même chose, il serait entré en colère mais lui… ce qu'il prend pour de la maladresse, le faire sourire et, oui, même un peu rire. Avec pudeur le Pasteur met sa main devant sa bouche pour étouffer un rire naissant. Ses yeux pétillent, jurant mieux que sa bouche que le secret sera bien gardé. Sa crainte, clairement jouée, donne à ce quarantenaire une bouille d'enfant adorable, un charme fou qui fait défaillir l'homme droit qu'il est sensé être. L'époux d'Akseliane se sent fondre comme devant son premier amour, il s'égare quelque seconde de trop sur ces deux yeux bleus.

Je suis d'accord avec vous, le rouge pollué par le noir qui l'assombrit, laisse entendre qu'il souffre. On voit bien le tourbillon mais je ne dirais pas que seul le blanc est évocateur. Regardez comment le jaune semble danser avec le reste des éléments, il suit le blanc. Sa pureté est menacé mais le jaune rehausse le ton, donne de la « couleur » et, j'en ai le ressenti, offre un peu de bonheur. Tout n'est pas négatif là-dedans, même si le jaune est noircit, il est malgré très visible. Un silence pour conclure, je ne pense pas que ça le tue à petit feu. Un autre silence pour se détourner du tableau et oser prendre le risque de le regarder, sourire doux aux lèvres. Il a peint sa douleur, ne croyez-vous pas que la montrer au monde, c'est une façon de lui faire perdre de sa valeur ? Quand on expose une partie de soit, au plus grand nombre, on l'a fait tomber dans le bien commun. Tout le monde se l'approprie, y va de son interprétation – comme on le fait vous et moi – et, de fait, elle ne nous appartient plus. Je me trompe peut-être mais, maintenant, sa douleur est à tous, partagée, banalisée… il l'a arraché à son être.

Il parlait trop mais cet amour-là était mort. Il s'était détourné de sa passion au profit de l'éducation de Luderik et de son église, mais comme toujours il savait lui redonner le goût. Ses sens s'animaient à son contact, ah, heureusement qu'il n'avait pas conscience de l'effet qu'il avait sur lui car sans nul doute Monsieur Caldwell aurait pris la fuite. Isaiah s'emballait, de cette voix posée qu'il ne quittait jamais, il s'enflammait, détaillant son ressenti avec un bonheur qui se lisait dans son regard. Trop de mots, il va croire que je m'écoute alors que non, cela fait tellement longtemps que je n'ai pas parlé peinture que j'ai des centaines de conversations à rattraper.

Comme vous j'aime ce qu'il dégage mais je ne dirais pas qu'il est torturé. Passionné, plutôt et complexe mais torturé… Qu'est-ce vraiment une personne torturée pour vous Monsieur Caldwell ? Vous êtes psychologue, n'est-ce pas ? Dites moi donc comment vous posez le diagnostique. A mon sens il n'y a pas de personne « torturée », juste des âmes que l'on a pas encore comprise et qui souffrent de mutisme.

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
Je suis un homme comme eux

⋆ À genoux devant Dieu ⋆


Pour toi j'ai pardonné. Pour toi j'ai fait le bien. Pour toi j'ai écouté leurs secrets mais le mien un peu plus chaque jour devient de plus en plus lourd
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
You can catch him with balls ♥

ID card
Tribu & Clan : Aucun
Double compte : Kleve Arrior
Célébrité & Crédit(s): Jared Leto
MessageSujet: Re: War Of Hearts ( Isanounet ♥)   Dim 29 Mai - 19:48


War Of Hearts
J'ai des butterflys, des émotions en pagailles

Personne n’appréciait que l’on dise qu’on ne le reconnaissait pas. Une bourde de ma part sur une honnêteté trop impulsive sur le coup. Si Isaiah n’avait rien dit sur cela, le voile sur ses yeux parlait pour lui. Je me sentais mal à l’aise du coup sur ce petit loupé. Je ne voulais pas le blesser, simplement le prêtre était une personne avec laquelle je ne passais pas vraiment beaucoup de temps. Je n’étais pas catholique alors les églises étaient simplement à mes yeux de magnifiques édifices mais rien de plus. De toute façon ce n’était pas Dieu qui allait m’enlever l’épée au dessus de ma tête.

Il était bien temps de changer de sujet pour se focaliser sur ce qui se passait dans cette salle. Si j’avais su que je devrais discuter de mes propres œuvres avec un regard objectif, je me serai préparé. En vérité cette situation m’amusait plus qu’elle ne me dérangeait si je devais bien y réfléchir. Et puis, soyons honnête, cela faisait du bien de parler d’art avec un passionné comme moi. Sans aucun jugement, je pouvais me livrer ainsi à mon interlocuteur. La vision de mon propre tableau parlait de mes états d’âmes. Perdue dans mes paroles, j’en étais même venu à toucher ce miroir de mon cœur et de mon esprit. Tel un enfant je feignais d’être pris en faute et si Isaiah n’avait pas dit oui, ses yeux pétillants consentent. J’avais affaire à un vrai livre ouvert, une personne où tout se passait par le regard. Intéressant. J’étais curieux de savoir ce qu’il pensait lui de cet œuvre, si j’avais réussi à vouloir faire passer ce que je voulais à travers la peinture.

Il était d’accord pour la souffrance. Un mot qui résumait assez bien ma vie. Même si j’étais heureux, plus ou moins. Du moins je l’étais avant l’arrivée de Léandra dans ma vie. Ce jaune, que mon interlocuteur voyait c’était cette courte période à deux. Mais même si il y avait cela, au final si. Je déprimais, je me noyais dans ma propre bulle de jour en jour. Je me laissais couler sans laisser personne me tendre la main ou essayer de remontrer tout seul. Ma main se crispait sur mon verre. Il ne me connaissait pas. Comment pouvait-il me dire que je ne souffrais pas ? Je levai un regard sombre sur lui lorsqu’il se tournait vers moi. Une extériorisation de soi. Bien sur. Mais cela ne voulait pas dire pour autant que cela faisait du bien. Cela soulageait peut être, un peu. De ne plus porter ce poids tout seul.

- Et vous croyez que cela le fait se sentir mieux de savoir que les personnes pensent qu’il a fait tout cela pour « partager » ? On ne partage pas la souffrance ni la douleur Monsieur Camden. Au pire, on demande du soutient mais nous ne sommes pas dans un roman fantastique. Nos émotions on les garde, la plupart du temps,  pour nous et on en fait une armure. Tout à l’heure, je vous ai blessé en avouant que je ne vous avais pas reconnus. Vous n’avez rien dit mais j’ai bien vu votre douleur. L’avez-vous partagé ? Non.


Je balayais la salle du regard. Si fier hier de mes tableaux, à présent je les détestais. Une pensée n’était pourtant pas celle de tous mais peut être que je m’étais trompé en faisant cette exposition. J’aurai du les brûler après les avoir peints. Un feu pour recommencer à zéro.

J’étais torturé, légèrement désespéré, et surtout déboussolé. Paumé dans un univers dans lequel j’avais perdu l’habitude d’aller.  J’avais de mon propre chef défait mon armure pour une personne. Et je peinais à la remettre. Isaiah n’avait rien fait de mal, il n’était pas au courant et ne méritait pas la façon dont je lui avais parlé.

- Une personne torturée ne sait plus qui elle est, ni son chemin. Quand on ne se comprend pas soi même, il est difficile d’obtenir cela des autres…

Je soupirai avant de rajouter en tournant mon regard vers le tableau.

- Ce n’est qu’un pâle reflet de son propriétaire, bon à jeter à la poubelle

Sans prévenir, je jetai le reste du contenu de mon verre sur la peinture. Le liquide dégoulinant me paraissait alors plus réaliste que le reste. Mon cœur saignait, pleurait et je n’avais personne pour me prêter un mouchoir ou un pansement. Le bus, c’était une hémorragie du cœur.

- Qu’est ce que vous avez fait ???

Ah oui j’avais oublié qu’il était interdit de dégrader les biens d’autrui. Enfin, mes bien en l’occurrence. Autrement dit, celle qui était chargé de surveiller l’exposition n’était pas vraiment des plus heureuse que j’ai versé de l’alcool sur un des tableaux.

- Il était affreux, vous ne le trouvez pas mieux comme cela ?

Vu sa tête, probablement pas. Ou alors elle ne s’attendait pas à cette réponse. Elle me menaça d’appeler la police, ou sinon j’achetai. Cette option était assez drôle. Je n’avais pas l’habitude de m’auto-verser de l’argent, même si c’était sur un autre compte.

- Très bien je vais l’acheter, n’en faites pas tout un drame

Je sortais mon chéquier et un stylo pour y inscrire milles dollars. Je coûtais cher qu’est ce que voulez que vous dise ? Je tendais mon chèque à la jeune femme qui me fusilla du regard avant de partir. Je n’avais plus qu’à décrocher mon achat. Je le tendais ensuite à Isaiah.

- Tenez, pour m’excuser de mon comportement envers vous


copyright acidbrain

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: War Of Hearts ( Isanounet ♥)   

Revenir en haut Aller en bas
 
War Of Hearts ( Isanounet ♥)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Forum RP] Kingdom Hearts Heaven !
» Où lire Pandora hearts?
» Où regarder l'anime de Pandora hearts?
» Fiche de Pandora Hearts Abyss
» News de Pandora Hearts Abyss

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blazing Star :: EDENDALE - Zone Humaine :: Centre ville :: Blue light District :: Local "Aquarium'-
Sauter vers: