Partagez | 
 

 Nothing will be bigger than us { Klevin -18 ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Call me Frankenstein

ID card
Tribu & Clan : Wanelace / Trag flirtant avec les Red Hawks
Double compte : Rubens & Winnie
Célébrité & Crédit(s): Iwan Rheon / Lea ♥
MessageSujet: Nothing will be bigger than us { Klevin -18 ♥   Lun 18 Jan - 15:39



It gets harder to hide what I'm feeling
ft. La Bête & Gaston.


Elle ne l'a pas épargné. Le sang coule en continu sur son visage tuméfié. Ca devient violet, verdâtre, c'est d'une laideur. Le torse le lance, à moins que cela ne soit le dos.  Se soigner, il devrait se soigner, ce serait tellement plus raisonnable que d'avancer là, dans la forêt. De poursuivre sur le chemin, le pantalon tressautant sur ses hanches, et de craindre d'être vu à la frontière du Secteur. La même entrée, se faufiler, s'abîmer encore un peu le haut du crâne et s’érafler l'omoplate. Il est en zone atrien. C'est ridicule d'être aussi peu raisonnable. La rage lui donne l'adrénaline qui lui manquait jusqu'à alors, l'amertume du sang est le plus efficace des carburants. Lui faire payer ? Oh non, Alvin n'irait pas griller sa couverture et son amour propre pour une vengeance idiote. C'est bien plus fort que cela, plus intense, le sentiment qui le fait tenir debout encore quelques instants, les romantiques l'appellent l'amour. Est-il doux ? Est-il aussi suave que dans les romans ? Alvin, aimer ?! Ridicule, lui il aime l'acte charnel voilà tout. Comment un atrien aussi imbu de lui-même peut s'abaisser à traverser une ville pour retrouver l'être aimé. C'est l'adage des romanesques, ça. Je vais te saigner Kleve. L'amour pourtant, mélangé non pas à la haine mais à une rage violente, puissante. Il s'est foutu de lui, l'a humilié de milles façons, traîné dans la boue, trahit, protégeant Cathleen, adorant sa Leandra. Il s'est opposé à lui, l'a dénigré, dédaigné ! Tour à tour agressif et hautain, l'atrien n'en a fait qu'à sa tête. Jonglant avec son esprit, grand manipulateur malgré lui, Kleve s'est plu à faire la pluie et le beau temps dans l'esprit d'Alvin. Incapable de le cerner, d'anticiper la moindre de ses réactions, Alvin n'a enchainé que les déceptions. Et pourtant le voilà ici. Des déceptions pour un moment d'extase. Détruit, blessé, plein de colère, il avance vers cet homme qu'il a dans la peau. A jouer avec lui, Kleve s'est marqué au fer rouge dans sa chair. Ces marques là ne partiront pas.

C'est bien pour ça que je suis tombé amoureux de toi, parce que rien n'était prévisible.

Son point d'interrogation, sa belle énigme, il s'est brûlé bien plus que les ailes à le côtoyer. Pourquoi alors cette acharnement ? Il veut gagner la partie. Ce jeu des corps, il va le remporter. Il y a du besoin de domination dans son amour, il y a le plaisir anticipé de courber l'échine de Kleve, le faire avouer qu'il a besoin de lui. Non, qu'il le désir autant que lui-même le veut. Remporter le trophée, et aller le présenter à Cathleen. Il s'excusera ! Kleve s'excusera de gré ou de faute pour ses erreurs. Ce n'est pas l'amour saint de ses parents, c'est un amour violent, ardent. Il le désir comme nul autre, tous lui semblent fade à côté de lui. Homme, femme, transsexuel, en duo ou à plusieurs, il ne leur trouve plus aucun attrait. Cela ne vaut rien, il les regarde avec envie mais quand il faut entrer dans la pratique, Alvin perd le goût. Dans la peau, il l'a dans la peau. Jamais Alvin n'a soupiré d'amour, pour lui il ne composera nul balade, pour lui il n'aura pas la fibre protectrice. Kleve, est au-delà. Besoin immense de le posséder, de l'aimer ; de le garder pour lui, rien qu'à lui. Il y a eu de la bonté dans ses sentiments, autrefois il a été guimauve, crème. Niais, il souriait au soleil en pensant à lui. Les mains de Kleve sur sa nuque, et tout s'enchaîne. Fallait pas foutre l'atrienne en cloque. Rumeur infondée, il l'a apprit. Fallait pas tenter de me buter. La beauté de l'amour est mort, reste quelque chose de trivial, bestiale. Un sentiment plus intense, quelque chose hors des sentiers battus,  brute et sans appel.

Au fond, c'était une douce passion, grisante et nouvelle… quelque chose de fascinant, de passionnant, non assumée il pouvait tourner le dos à ses sentiments quand cela lui chantait. Maintenant…
Au fond, maintenant, Alvin a les pieds dans le seau de ses émotions. Vibrant d'affection, il est lui-même. Un être narcissique, égocentrique, près au pire pour atteindre ses objectifs. Un homme qui a survécu à la guerre, non par bravoure mais parce qu'il est de la tempe des survivants. Loyal qu'à une seule femme, près à mourir pour une cause qui n'est pas la sienne, du moment qu'elle lui offre la gloire dont il rêve. Toujours dans l'extrême, la vie sans limite, sans contrainte. Les émotions, décuplées et jamais rien de simple, jamais rien de pur, ne sort des êtres tel que lui. Alors, imaginez, comment pourrait-il confesser un "je t'aime" attendri à l'homme qui l'a tant déçu...

Alvin gratte à la porte. Espère que Moon est absente. Il se cache en attendant que la porte ne s'ouvre, la silhouette de Kleve le tire de l'ombre. Il a le goût du sang dans la gorge, la fatigue éreintante, pourtant du plat de sa main il pousse Kleve dans la maison. Un regard derrière, nul Moon. Parfait. Dernier rempart qui s’effondre, le feu s'embrase et la douleur s'envole.

Ses lèvres trouvent celles de Kleve, sa main se niche sur sa nuque, ne m'échappe pas. Sans pudeur, sans retenu, il prolonge ce baiser bien trop court. Dans la forêt tu ne m'as offert qu'un avant-goût. Il mordille, embrasse, tour à tour et sa main libre s'en va se glisser sous la chemise de Kleve. Griffe, presse. Faire volte face pour le plaquer contre ce mur de tôle, savoir qu'il n'a pas le gabarit pour le maintenir mais profiter de l'avantage. Il sait où se situe la chambre mais à quoi bon s'y rendre ? Le lit pour les amoureux, lui, il n'a pas envie de le faire avec douceur.

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
J'étais (en) Cage

⋆ du vide et du froid  ⋆


C'est des jours entiers à ployer sous un fardeau jamais léger. Avant toi c'est exister à peine, désespérer, que quelque chose advienne Avant toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mister Sexy 2026

ID card
Tribu & Clan : Adetir
Double compte : Bartholomew Caldwell
Célébrité & Crédit(s): Luke Mitchell
MessageSujet: Re: Nothing will be bigger than us { Klevin -18 ♥   Lun 18 Jan - 18:47


Nothing will be bigger than us
I love you

J'avais couru jusqu'au Secteur comme si j'étais pourchassé par quelque chose. Pas une seconde de pause, une minute pour souffler. Mes larmes aussi avaient cessé de couler. J'espérais de croiser personne, que Moon ne serait pas non plus à la maison. Je n'avais pas envie qu'elle voit ma tête, mes yeux rougies. Qu'est ce qu'elle penserait d'un grand frère pleurnicheur ?
Je n'avais jamais autant aimé rentrer chez moi, refermant la porte à clé. J'avais besoin d'un bain et de beaucoup d'eau pour m'y noyer. D'abord j'avais soif d'avoir tant couru et me dirigeai vers la cuisine. Moon avait laissé un mot sur le réfrigérateur. Elle était partie passer la nuit chez les Hendrickson. Tant mieux. Même si ça me rebutait qu'elle soit la petite amie d'un raté comme Lenaic.
Je prenais une bière, alcool humain que je rapportais de temps en temps lors de mes sorties. Ça changeait de celui de notre peuple. C'était pas non plus dégueulasse à boire. Tout en buvant des petites gorgées je me dirigeais vers la salle de bain pour faire couler l'eau dans la baignoire. Je devais me calmer, évacuer toutes ces choses en moi pour ne pas finir timbré.

Des coups à la porte me font grommeler. On peut jamais être tranquille quand on en a besoin. Je coupais l'eau et bière à la main j'allai ouvrir la porte pour dire à la personne de dégagé. Je n'avais même pas eu le temps de dire quoique se soit qu'une main me poussait à l'intérieur de ma maison.
Alvin. Cauchemar qui me poursuivait, même jusque dans ma demeure. Je l'avais assez vu pour ce soir. J'avais envie de l'envoyer voir ailleurs. Après m'avoir traité comme il l'avait fait, c'était mérité. Mais je ne bougeais pas. Je laissais ses lèvres me toucher, ses mains me caresser, me griffer. C'était douloureux, c'était bon aussi. Je rencontrais le mur, la bouteille rencontrais le sol, se brisant. C'était moi qui nettoyait de toute façon.
Le désir grandissait, je voulais qu'il ai mal autant que moi. Je voulais qu'il sache que j'avais besoin de lui, que je l'aimais. Je l'embrassai sauvagement, lui rendait ses morsures et ses griffures. Oubliant son corps meurtri. Ma main posée sur sa nuque, nos visages à quelques centimètres je plongeai mon regard dans le sien.

- Pas si ennuyeux que ça apparemment...

Soufflais je. C'était quelque chose que je n'oublierai jamais. Des mots qui avait le mérite de me faire redescendre sur terre. Je me rendais compte alors dans quel état lamentable il était. Cathleen ne l'avait vraiment pas loupé. Et je n'avais pas envie de faire quoique se soit avec un cadavre.

- Suis moi

Je ne lui laissais pas vraiment le choix à vrai dire. Coupant notre proximité, je lui prenais la main pour l'obliger à me suivre tout en évitant la bière renversée. Je l'emmenais jusque dans la salle de bain. Mon pauvre petit moment avait été détruit. Je n'avais pas besoin de lui expliquer la raison pour laquelle il se trouvait là. Claquant la porte derrière moi, je remettais l'eau à couler avant de m'occuper de mon invité. Bien loin de la sauvagerie d'il y avait cinq minutes, mes gestes étaient tendres au même rythme que mes baisers que j'inscrivais sur sa peau. J'embrassai son désir aussi follement que mes sentiments.

copyright acidbrain

_________________
We'll fight to the death



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Call me Frankenstein

ID card
Tribu & Clan : Wanelace / Trag flirtant avec les Red Hawks
Double compte : Rubens & Winnie
Célébrité & Crédit(s): Iwan Rheon / Lea ♥
MessageSujet: Re: Nothing will be bigger than us { Klevin -18 ♥   Dim 24 Jan - 22:41



It gets harder to hide what I'm feeling
ft. La Bête & Gaston.


Arrête donc de parler. On s'en fout, de ce que j'ai dis, embrasse moi plutôt. Roh mais c'est pas possible ça ! Il va arrêter d'être aussi bavard ?! Il n'a pas envie de le suivre, il y a fort à faire dans le hall. Le mur les invite, le sol se fait doux… râlant, Alvin suivit bon gré mal gré Kleve dans la salle de bain. Ah tiens, ça a un faux-airs de déjà vue. Un coup d'oeil sur la baignoire, pour juger de sa taille et en être satisfait. Il l'a interrompu en plein bain. Faut pas laisser refroidir l'eau, ce serait gâcher et un atrien ne gâche évidemment jamais une goutte. Sourire en coin, amusé. Alvin se retourna vers Kleve pour lui demander s'il avait l'intention de le laver avant de passer au bain car vue sa gueule, il allait tellement lui dégueulasser l'eau qu'ils n'auront envie de rien. Mais non, le visage tuméfié n'eut pas raison de Kleve qui reprit le ballet commencé dans le hall. Les baisers se firent plus doux, plus sensuel. Moins brutales, ils se répandaient en une pluie de papillon sur tout son corps, faisant éclore des frémissements. Tremblant, Alvin subissait la frustration de l'attente. Plus violent, plus ardent. Ces baisers là étaient des invitations, une promesse de quelque chose. L'apéritif amoureux. Il y avait quelque chose de différent, de plus patient, de plus délicat. Quelque chose qu'il connaît mal pour n'y avoir jamais goûté. La gorge sèche, sa respiration se fait profonde et difficile, il comprend. Lui n'a jamais été patient, lui arrive là, en cette soirée, pour le prendre comme il l'aurait fait avec n'importe quel être. Il a envie de lui, alors il prend, comme il achèterait un produit sur un rayonnage. Patience, frustration, délicatesse. Il a envie d'ardeur, de violence ; il a envie que ça explose, que la demeure se souvienne d'eux, que les voisins soient au courant. Il a envie de faire comme d'habitude, car c'est ce qu'il connaît.

Mais il comprend ce que Kleve essaie de lui dire. Lentement l'évidence s'impose qu'il y a dans cette façon de faire qui l'émeut plus de sentiments que de besoin. Que ce n'est pas un simple appel des corps, un jeu qui dégénère, mais quelque chose de plus profond. Il y a des sentiments dans ces baisers là. Chaud, effrayant. Comment passer de la haine à l'a… ? Ne pas penser, se laisser aller. Imiter Kleve. Lâcher prise, enfin. Il croyait dominer la situation, la renverser à son avantage mais une fois encore, Kleve reprend les rênes. Il dicte ses règles, Alvin doit se soumettre. Ne pas fuir, ce serait retourner à la case départ. Effrayante chaleur, pourquoi des sentiments ? Trop de questions, ça brouille l'envie, abîme le désir. Comment passe t-il de Calvin à lui ? De la guerre à l'a…. ? Pensées parasites. Il ne comprend pas, tout ce qu'il voit c'est que sentir la différence crée une lourdeur sur ses épaules. Une pression dont il se serait bien passée, ajouté à des interrogations qui n'en finissent pas. Il joue avec lui ou est-il sincère ? Et s'il l'était ? La peur le glace. Il sent qu'il se calme, s'amoindrit, que la passion s'envole. Que veut-il vraiment ? Kleve. Mais un Kleve où il gagne le jeu, où ce dernier comprend le mal qu'il a fait et s'en repend, un Kleve qui culpabilise, se soumet. Que veut-il vraiment ? Kleve. Et si pour cela il doit subir les sentiments de ce dernier alors advienne que pourra…

L'index touche le menton pour ramener ce beau visage auprès du sien. Il se penche légèrement, appose ses lèvres avec délicatesse, effleure, pause, revient. Frustration. La tension dans son corps s'agrandit, il se contracte pour s'empêcher de se laisser aller. Pour ne mettre que ces sentiments qu'il sait porter en lui, et la pression qu'il éprouve, la peur, aide à le retenir. Ne pas tout gâcher. Un bouton, deux boutons, la chemise de Kleve est ouverte. Et ses mains pendant ce temps s'en viennent toucher l'eau du bain. Sur son torse elles déposent des gouttes qui font briller ses marques d'un bleu qui lui serre le coeur. J'ai envie de toi. Tressautement, Alvin perd la partie contre lui-même. Ses caresses se font plus insistantes, elles osent quitter le torse pour des lieux indignes aux chastes âmes.

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
J'étais (en) Cage

⋆ du vide et du froid  ⋆


C'est des jours entiers à ployer sous un fardeau jamais léger. Avant toi c'est exister à peine, désespérer, que quelque chose advienne Avant toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mister Sexy 2026

ID card
Tribu & Clan : Adetir
Double compte : Bartholomew Caldwell
Célébrité & Crédit(s): Luke Mitchell
MessageSujet: Re: Nothing will be bigger than us { Klevin -18 ♥   Lun 25 Jan - 18:42


Nothing will be bigger than us
I love you

C'était incroyable comment une bonne résolution pouvait s'envoler en une minute. L'autre moi devait me détester d'être aussi faible, de n'avoir pas repousser Alvin, quitte à le jeter dehors comme un malpropre viendrait surement envahir mes pensées plus tard. Mais pour l'instant la seule chose qui inondait mon esprit c'était Alvin. J'avais tout oublié, ma rancune, ma peur. La seule chose que je désirais c'était de sentir la chaleur de son corps contre le mien, que plus rien n'existe à par nous deux, comme la première fois chez lui.

Et après ? Après qu'est ce qui se passera ? Je n'étais pas qu'une lubie d'après lui. Mais j'étais ennuyeux. Ce commentaire qui venait tout le temps me frapper, comme une blessure qui refusait de cicatriser. Pourtant Alvin n'a rien dit. Ni quand j'ai fais références à ses paroles, ni quand je l'ai amené dans ma salle de bain. Il se laissait faire comme un enfant. Et j'appréciais qu'il fasse l'effort de ne rien dire. Je pouvais m'attendre à tout avec lui : du pire comme du meilleur. C'était ce qu'ils disaient les humains quand ils se mariaient non ? Pour le meilleur et pour le pire. C'était horrible, j'en venais à penser au mariage alors qu'on était même pas un couple. Je ne savais même pas comment nous définir. La seule certitude que j'avais, c'était que j'aimais Alvin.
J'aimais quand il m'embrassai, quand il me caressait, simplement quand il me regardait. Mes deux coeurs battaient fortement ensemble à l'unisson. Je frissonnais lorsque Alvin passa son doigt mouillé sur mon torse, je me perdais quand ses mains partaient à l'aventure.

Je posais les miennes sur son corps, devinant ces marques à travers sa peau masquée, glissant jusqu'au bas de ses reins avant de le pousser vers moi. Ma tête enfouie dans son cou, respirant son odeur, sa chaleur avant de relever le regard vers le sien pour l'embrasser à nouveau. Un baiser tendre qui devient sauvage, le désir se fait de plus en plus grand et ravageur jusqu'à pousser Alvin au mur. Les vêtements se sont perdue en chemin et je ne lui laissais pas le temps de respirer. Nos respirations ne faisaient plus qu'un, nous ne formions plus qu'une seule et même personne.
J'étais ennuyeux. On l'était tous les deux. La douceur laissait alors place à la brutalité. Il n'y avait personne à la maison, je pouvais faire ce que je voulais.

copyright acidbrain

_________________
We'll fight to the death



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Call me Frankenstein

ID card
Tribu & Clan : Wanelace / Trag flirtant avec les Red Hawks
Double compte : Rubens & Winnie
Célébrité & Crédit(s): Iwan Rheon / Lea ♥
MessageSujet: Re: Nothing will be bigger than us { Klevin -18 ♥   Sam 12 Mar - 14:56



It gets harder to hide what I'm feeling
ft. La Bête & Gaston.


Les vêtements au sol, leurs jambes en vrac, il avait sa tête sur son épaule. Ses doigts continuaient de caresser ce corps qu'il avait à plusieurs reprise exploré ce soir-là. L'eau du bain devait être froide. Bouger, il a envie de s'immerger dans le liquide bleue, insatiable, poursuivre jusque là-bas, d'y être bien. La mollesse et le bien-être de l'instant l'empêche de se mouvoir, Alvin se love contre Kleve et, lui mordant sans force l'épaule, finit par se faire violence. Assit sur le rebord de la baignoire il fait couler l'eau, attendant que la baignoire soit vide pour mieux la remplir. Ça allait mieux. Toute la colère, la rage, s'était envolée dans leurs ébats et même l'envie de le blesser comme lui l'avait fait, avait disparu. Ça, c'était problématique. Il aurait tant aimé lui faire du mal, le mettre dans le même état qu'il la plongé et pourtant… pourtant faut reconnaître que la belle gueule de Kleve n'était pas son unique atout pour faire plier sa volonté. Ce mec me rend faible. Que faire ? Il savait ses sentiments autant qu'il savait que, maintenant, il finirait toujours par lui revenir. Le pire était qu'il avait la certitude de la réciprocité de ces sentiments qu'il a nié pendant tant de temps. Il y a une histoire à construire, un nouveau chemin qu'il n'a pas envisagé et qui le glace d'effroi… tout en l'attirant indéniablement. Ça y ai, la baignoire est vide, Alvin enclenche les robinets pour la combler.  Se construire une histoire avec l'atrien… Le voulait-il ? Oui… non… Le pouvait-il ? Peut-être… Bordel. Le souvenir de Mia était cuisant et il ne souhaitait pas retomber là-dedans, dans ce sentiment d'obsession qui le caractérisait alors puis dans la douleur sans commune mesure quand il apprit son décès dans le crash. Enfin, n'est-il pas déjà quelque peu obsédé par Kleve ? Soumit à ses humeurs ? Il revoit le visage de Mia, ses cheveux blonds encadrant son doux visage. Il se rappelle tout, la douleur, la peur mais n'est-ce pas ce qu'il a reproché à Kleve ? De s'enliser dans ces émotions, de ne pas s'en détacher, de faire comme si Calvin était toujours là ? Faites ce que je dis, pas ce que je fais. Sans détourner son regard de l'eau qui montait, il prit une profonde inspiration avant de souffler d'une voix bien trop neutre, bien trop contrôlée.

Tu crois qu'on pourrait construire quelque chose tout les deux ?

Il se rappelle la douleur, autant qu'il se souvient du bonheur. De la sécurité délicieuse quand il regardait Mia travailler. De l'amertume de la jalousie et du bonheur de quand elle n'a pas de raison d'etre. Ce sentiment formidable de bien-être quand il était à ses côtés, simplement heureux de vivre dans son ombre. Il a aimé ce quotidien, véritablement. Comme il aimait la vie routinière qu'il entretenait avec Leandra avant qu'il ne la vire. Sans elle il tourne en rond dans l'appartement, et là… c'est un peu le même schéma. Ne pas croire qu'Alvin va se marier dans la minute. C'est un petit pas qu'il fait, un pas cruciale. Oser, enfin, affirmer ce qu'il désire. Il ne veut pas le laisser repartir, retomber dans la douleur de son absence ; il voudrait le faire souffrir mais ne le peut. Parce qu'il a ce il ne sait quoi qui depuis le début lui fait perdre pied. Sacré bordel que ce mec a foutu dans sa tête.

On a pas d'avenir… enfin, je doute qu'on veuille le même.

Ca y ai, l'eau avait remplit la baignoire. Alvin s'y glissa, laissant de la place si Kleve souhaitait l'y rejoindre. Sans changer de timbre de voix, sans même le regarder, il poursuivit son monologue alors que son corps se teintait de bleu.

Je vais vivre du coté humain en tant que tel et je n'ai pas intérêt à m'afficher dans le secteur. Et quand cette ville ressemblera à ce que je désire, je vais sortir d'Edendale. Si je dois enfermer ou trahir mes compatriotes pour ça, je le ferais. Je n'ai pas peur de me salir les mains, et je sais ce que je veux. Je sais aussi que si l'on s'affiche, Lars va se pencher sur ton cas et ça ne va plus être des invitation pour te recruter que tu vas recevoir, mais un recrutement forcé. Un silence, pour poser ses mots. Je vais tellement t'exaspérer et tu vas être un vrai poids mort dans mes ambitions… il se tourna pour, enfin, le regarder, s'appuyant au rebord de la baignoire, déjà j'avais prévu de ne pas m'attacher sauf si la personne m'est utile… je suis là. Nouveau silence, le regard s'assombrit. Tu m'as manqué. Alvin posa sa tête sur le rebord, se mordit la lèvre inférieure et d'un souffle, murmure :

qu'est-ce que je vais faire de toi ?

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
J'étais (en) Cage

⋆ du vide et du froid  ⋆


C'est des jours entiers à ployer sous un fardeau jamais léger. Avant toi c'est exister à peine, désespérer, que quelque chose advienne Avant toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mister Sexy 2026

ID card
Tribu & Clan : Adetir
Double compte : Bartholomew Caldwell
Célébrité & Crédit(s): Luke Mitchell
MessageSujet: Re: Nothing will be bigger than us { Klevin -18 ♥   Sam 12 Mar - 19:43


Nothing will be bigger than us
I love you

Laissez tomber le bain pour quelque chose d'autre. Le résultat était le même, j'étais calmé et toutes ces choses qui m'avaient assaillies, étaient parties. Pour le moment. C'était certains que ces maux réapparaitraient plus tard, à vrai dire dès que l'absence d'Alvin se ferait sentir ou même par ses propres paroles qui pouvaient être aussi blessantes qu'un coup de poignard. Et je savais de quoi je parlais en comparant avec ça. Pour la deuxième fois, je me sentais bien. Alvin était lové contre moi et même si ce n'était rien, ses petites caresses avec ses doigts étaient apaisantes. Je n'avais aucune envie de bouger, j'avais besoin de rester là, de profiter de l'instant. Mais mon petit démarqué avait décidé autre chose, et après m'avoir mordu l'épaule, m'avait quitté pour la baignoire. Je pouvais comprendre que l'eau était plus attirante que moi. Vider le bassin froid pour le chaud. Quelle excellente idée après le sexe. Même si il n'y avait pas besoin de ce genre de chose pour profiter de l'eau.

Je le regardais, me demandant bien à quoi il pouvait penser. Comptait il rester ou bien partir après avoir profité de ma salle de bain ? Alvin était imprévisible, il pouvait tout aussi bien me bercer dans le bonheur que de me balancer dans un feu. A vrai dire, je ne savais pas non plus comment comprendre notre relation. Je lui avais fait plus ou moins savoir qu'il ne m'étais pas indifférent. A force de me courir après il avait réussie par m'avoir. J'étais faible. Je ne pouvais pas laisser mes sentiments me détruire encore une fois. Je devais soit faire confiance à Alvin soit lui dire de m'oublier, que c'était terminé entre nous. Le deuxième choix était loin de me plaire.

Le sujet de mon dilemme avait décidé pour moi.

- Pardon ?


J'avais très bien entendue, je n'étais pas sourd. Mais sa question m'avais pris au dépourvue. Jamais je n'aurai imaginé entendre cette interrogation de sa bouche. C'était surprenant mais en même temps je sentais mes coeurs se mettre à battre plus vite. Je quittais enfin le sol pour me mettre debout.

- Je ne le crois pas...

C'était plus fort que la croyance. Qu'est ce que je désirai réellement au fond si je faisais abstraction de tout. De Moon, des humains, de ma tribu et de Calvin.

- Je le veux...Je veux construire quelque chose avec toi

Même si ça signifiait mettre un pied au bord du gouffre et que sans doute, c'était Alvin lui même qui me pousserait dedans. Même si, comme il venait de le dire on avait pas la même vision du futur je voulais essayer. De toute façon, dans tout les cas j'étais prisonnier de mes sentiments. Mais en regardant Alvin se glisser dans ma baignoire, je me disais que c'était un risque à prendre. Il trouvait quand même le moyen de me faire douter. J'étais au courant qu'une relation avec lui serait loin d'être de tout repos et surtout un secret. C'était un peu loupé car Cathleen était au courant mais je savais qu'elle ne dirait rien. Même si je lui avais brisé le coeur et qu'elle détestait Alvin, elle serait muette là dessus.

- Ca risque d'être compliqué de se voir...toi dans ta vie humaine et moi dans le Secteur...

La vérité c'était que je passai mes journées en dehors de cet endroit. Le couvre-feu n'avait aucune définition pour moi, je me débrouillai toujours pour pouvoir rentrer, si j'en avais le courage. Mais ça Alvin n'avait pas besoin de le savoir. Je n'allai pas lui raconter mes activités nocturne et ses conséquences.

- Lars ne me fait pas peur et ça ferait bien longtemps que je lui aurait envoyé mon poing dans la gueule...Mais j'ai Moon. Et tant que tes supérieurs n'auront pas compris ça, je resterai libre.

Je m'avançais vers lui, m’accroupissant pour mettre nos visage à la même hauteur. Je levais ma main, mon index glissant sur sa joue jusqu'à ses lèvres.

- Tu m'exaspère depuis le début et il me semble que je suis déjà un poids pour toi...car tu n'avais pas prévue tout ça n'est ce pas ? Comme tu l'a dit, tu ne devais t'attacher qu'à des personnes utiles...mais je te suis inutile, je ne suis pas les même ambitions que toi, j'ignore même en fait ce qu'elles sont.

Je me redressai et partie rejoindre Alvin dans la baignoire. Mes marques s'illuminaient à leur tour au contact de l'eau tandis que mon visage se détendait au fil des secondes, faisant fuir les questions et les doutes. Il n'y avait plus que moi et lui. Nous deux.

- Tu m'a manqué aussi...

Soufflais je avant de tendre la main pour lui saisir le bras, le faisant glisser vers moi. L'effort me piqua comme une aiguille, me faisant relâché ma prise et transformant mon visage calme en grimace de douleur pendant une mini seconde.

- tsahey *

Pestais je en Sondiv. Heureusement je pouvais me soulager mentalement en me disant que cet enfoiré d'humain avait bien payé son coup en traître. Cependant bien que la blessure qu'il m'avait affligé était cicatrisé elle me faisait mal quand je forçais trop, ce qui, était très frustrant.

*merde
copyright acidbrain

_________________
We'll fight to the death



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Call me Frankenstein

ID card
Tribu & Clan : Wanelace / Trag flirtant avec les Red Hawks
Double compte : Rubens & Winnie
Célébrité & Crédit(s): Iwan Rheon / Lea ♥
MessageSujet: Re: Nothing will be bigger than us { Klevin -18 ♥   Mer 16 Mar - 22:37



It gets harder to hide what I'm feeling
ft. La Bête & Gaston.


Je suis aussi surpris que toi…  son agacement se lit sur son visage mais la suite lui tira suffisamment de douceur pour passer outre son air mal luné. Il ne s’était pas trompé, l’envie était mutuelle. Ils avaient tous deux conscience de la situation,  de sa complexité mais franchement cela ne fit pas baisser les bras d'Alvin. Étrangement ?  Non ce n'était pas étrange,  il aimait les défis, il aimait les situations stressantes car c’est dans ces instants qu’il était le meilleur. Qu’il était vivant. La routine le tuait à petit feu, alors… au fond, tout cela, ces choix-là, ça n’avait rien d’étrange. Inconscient de ce qu'il cachait Kleve,  Alvin profitait de se croire sur la même longueur d'onde que lui. Quel idiot, s'il savait…

Moon. La garante malgré elle de l’intégrité de Kleve. Ah petite Moon qui n’allait sans aucun pas apprécier le compagnon humain de son cher grand-frère. Ca aussi, c’était une autre épreuve à franchir, doublement difficile qu’Alvin avait aucunement envie de s’intégrer dans la joyeuse famille Arrior. Il désirait ce bout de chemin avec Kleve mais dans le package, il ne prenait pas l’option petite soeur et grands oncles. Bordel, il peut râler, mais aucun doute qu’il allait l’obliger à composer avec elle… Il pouvait pas lui faire confiance ? Elle est quasiment adulte… non ? Il pourrait la laisser tranquille, seule, loin de lui… Son instinct lui souffla qu’il ferait mieux de se taire sur ce sujet, il aura bien assez de temps pour convaincre Kleve de lâcher la grappe de sa frangine. Ou de convaincre Moon de lâcher celle du frère.

Alvin sourit en entendant la suite, en effet bonne analyse de ma situation. Néanmoins Kleve n’aura pour réponse qu’un sourire car s’il était prêt à se lancer dans une histoire, Alvin ne l’était pas à confier ses projets. Chaque chose en son temps, ses sentiments lui donnait envie de fonder quelque chose mais ils n’étaient pas assez fort pour lui donner la confiance nécessaire pour se confier. Le suivant du regard, il l’effleura du bout des doigts quand il entra dans l’eau. S’il avait pu, Alvin aurait ronronné de bonheur à se lover à nouveau contre Kleve, à l’entendre souffler qu’il lui avait manqué. C’était tellement agréable à entendre. Le bonheur se lisait sur son visage détendu, ses yeux qu’ils avaient clôt, ne s’ouvrirent que pour le regarder quand il pesta contre ses blessures.

Ca va aller ?

Demanda t-il, prêt, s'il le fallait, à vaincre la nuit pour trouver de quoi le soigner. Kleve le rassura, tant mieux et Alvin put se mettre bien à nouveau, sans considération pour les blessures de son amant.

Quels sont tes projets Kleve ? Et... il eut un silence gêné. Les miracles existes ! Alvin, si sûr de lui en toutes circonstances, hésitait à formuler sa pensée, préférant jouer à faire clapoter l'eau plutôt que s'exprimer. Et nous deux tu, enfin, l'imagine comment sur le long terme ? ... Il n'osa pas aller au bout de son idée pour ne pas prendre le risque de gâcher l'instant. La question pourtant le taraudait : avec Calvin, c'était quoi vos envies ? Vous en étiez où, dans votre relation au moment tu as tout perdu ? Bordel. L'éclosion des sentiments entraînaient une crainte stupide d'être comparé - encore - au défunt. C'était ridicule, il était Alvin, il gagnait contre un mort.


made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
J'étais (en) Cage

⋆ du vide et du froid  ⋆


C'est des jours entiers à ployer sous un fardeau jamais léger. Avant toi c'est exister à peine, désespérer, que quelque chose advienne Avant toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mister Sexy 2026

ID card
Tribu & Clan : Adetir
Double compte : Bartholomew Caldwell
Célébrité & Crédit(s): Luke Mitchell
MessageSujet: Re: Nothing will be bigger than us { Klevin -18 ♥   Ven 18 Mar - 21:41


Nothing will be bigger than us
I love you

Jamais je ne me plaignais, jamais je ne laissai paraître mes douleurs. Aussi bien moralement que physiquement je devais rester maître de mon corps et de mon esprit. Sauf que le poignard que l'on m'avait planté près de l'un de mes deux coeurs n'avait pas laissé simplement une égratignure. Ma plus grande erreur avait sans doute été aussi de laisser la blessure saigner trop longtemps. Si je n'avais pas croisé le chemin d'Amy, je serai peut être dans un état encore pire. J'étais un guerrier, c'était donc honteux pour moi d'être gêné à chaque fois que je faisais un gros effort. Je sentais la plaie prête à se réouvrir alors que c'était impossible.
Tout ça c'était psychologique, alors je n'avais pas besoin d'inquiéter Alvin à ce sujet, surtout que j'étais persuadé que le verbe "réconforter" ne devait pas faire partie de son dictionnaire. Pire, il serait capable d'enfoncer le clou. Alors non, vraiment je préférais faire comme si tout allait bien.

- Tout va bien

Assurai je avec un sourire. Heureusement, cela lui avait suffit et je le voyais fermer à nouveaux les yeux. C'était aussi inutile de gâcher ce moment. Je savais d'avance que notre relation connaîtrait plus de bas que de haut, alors autant profiter de ce court moment de bonheur à deux. Un silence apaisant dans cette salle de bain qui n'avait rien à voir avec celle humaine dont disposait l'atrien. Étonnamment, ce dernier avait l'air de s'intéresser à quelqu'un d'autre qu'à lui même. J'étais surpris par ce changement soudain de personnalité. Passé de l'égocentrisme à ça. Où était donc Alvin le grand ?

- Mes projets...?

Honnêtement je n'y avais jamais songé. Mon rêve était de quitter cette planète pour retourner sur Atria. Mais ce n'était qu'un fantasme, je le savais. Autant dire que je n'avais pas de projet. A part protéger Moon, je n'avais rien d'autre comme objectif dans ma vie. Mais maintenant que j'étais avec Alvin, peut être que cela allait changer.

- Je ne sais pas...On vient juste de fixer notre relation alors c'est un peu difficile pour moi de voir sur le long terme...

Même avec Calvin je n'avais pas été jusque là. Avant d'arrivée sur Terre, j'étais un jeune Atrien qui vivait au jour le jour sans se soucier de quoi serait fait le lendemain. J'étais loin de me douter que j'allai perdre mon petit copain et presque toute ma famille dans un crash de vaisseau. Je réalisai alors que je ne lui avais jamais dit que je l'aimais. Dans mes gestes oui mais pas à haute voix. La peine envahissait mon visage sans que je ne puisse le contrôler. Je n'étais pas au bord des larmes mais je me sentais mal. Je sentais mes deux coeurs se serrer en même temps que le regret qui coulait dans mon esprit. Je me redressai subitement, sortant de la baignoire.

- Allons marcher

A cette heure ci il n'y avait personne dans les rues du Secteur. Je récupérais mes vêtements avant de les enfiler sans prendre la peine de me sécher. J'avais besoin de prendre l'air pour me changer les idées. Finalement ce n'était même pas Alvin qui avait arrêté ce bon moment mais moi-même. J'avais envie de me mettre des baffes d'être toujours attaché à mon passé, à Calvin.

copyright acidbrain

_________________
We'll fight to the death



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Call me Frankenstein

ID card
Tribu & Clan : Wanelace / Trag flirtant avec les Red Hawks
Double compte : Rubens & Winnie
Célébrité & Crédit(s): Iwan Rheon / Lea ♥
MessageSujet: Re: Nothing will be bigger than us { Klevin -18 ♥   Sam 19 Mar - 21:33



It gets harder to hide what I'm feeling
ft. La Bête & Gaston.


Tout était parfait dans le meilleur des mondes. Certes il devrait probablement se pencher sur la vilaine blessure de Kleve, le questionner sur son origine, bref fait son job de copain inquiet et de médecin prévenant mais Alvin était bien. Hors de question qu'il gâche ça et l'autre l'assurant que ça allait, il le prenait pour comptant. Il était tellement bien qu'il allait de ses confessions, posant des questions qui n'aurait pas en d'autre occasion osé poser ou envisagé… et bien mal lui en prit. Il était mal à l'aise d'avoir pensé au macchabée mais la tête de Kleve fut pire. En fait, il aurait dû être cash. Il le sait pourtant que la délicatesse ça ne sert à rien… il avait un air tellement triste qu'Alvin était à deux doigts de lui proposer d'abandonner cette relation. Ca l'étonnerait beaucoup que ce soit de ne pas voir sur le long terme qui lui fasse une tête d'enterrement. Bordel, tu penses à quoi encore, Kleve ? Est-ce que comme moi tu as le fantôme de Calvin qui prend son bain avec nous ? Repoussé par son compagnon, Alvin le regarda se rhabiller tout habillé, trempant ses pauvres vêtements et lui proposant une alternative au bain des plus désagréable. Les yeux ronds d'Alvin se transformèrent en deux fentes sombres qui n'auguraient rien de bon pour les deux amants. Temps passé sans une dispute, une heure environ. Pour dix minutes de parlottes. Record battu.

Tu te fous de moi ?

Alvin sortit de la baignoire mais contrairement à Kleve, il prit une serviette dans le placard et s'essuya en prenant son temps. Enroulant la serviette autour de sa taille, il se pencha pour récupérer ses vêtements, sa voix grondante et ses gestes nerveux trahissaient son agacement.

Je ne vais pas me balader Kleve. Même si le bordel né de l'explosion est terminé et que tout le monde dort, je ne vais pas sortir, prendre le risque de me faire repérer, tout ça pour une pauvre promenade.

Il le regardait, un brin stupéfait qu'il n'y ait pas pensé. Lâchant un « aberrant » cinglant, Alvin dénua la serviette et entreprit de s'habiller. Les vêtements s'enfilaient, cela ne l'empêchait pas de continuer de parler.

Je vais pas partir là-dessus.

Ca non, pour une fois que je fais l'effort de me dévoiler, de baisser ma garde, tu vas le respecter et on va en profiter jusqu'au bout. Tu me le dois.

Qu'est-ce qui se passe ? C'était quoi cette tête ? Dis moi, à quoi tu penses, là ?

Il s'était rapproché de Kleve, retenant à brides serrés sa colère et sa frustration. Son index était venu toucher le front de Kleve pour appuyer ses dires. Allez, parle moi ! Dis moi ! Qu'on fasse pas encore et encore les mêmes erreurs, que je me casses pas en colère et qu'on retourne à la case départ. BORDEL ! Je m'ouvre à toi, alors fait de même ! Rien n'était gratuit avec Alvin, même les sentiments.

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
J'étais (en) Cage

⋆ du vide et du froid  ⋆


C'est des jours entiers à ployer sous un fardeau jamais léger. Avant toi c'est exister à peine, désespérer, que quelque chose advienne Avant toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mister Sexy 2026

ID card
Tribu & Clan : Adetir
Double compte : Bartholomew Caldwell
Célébrité & Crédit(s): Luke Mitchell
MessageSujet: Re: Nothing will be bigger than us { Klevin -18 ♥   Dim 20 Mar - 19:14


Nothing will be bigger than us
I love you

Non je ne me foutais pas de lui. J'avais bien le droit d'avoir envie de marcher sans que Alvin n'y voit une façon de le repousser. Je faisais de mon mieux pour ne pas éclater. Parce que j'avais envie de le faire. Il pensait sans doute que c'était simple pour moi, de simplement suivre mes sentiments. Et bien non c'était compliqué. Chaque décision que je prenais avait un impact. Mon mec était un Trag, un démarqué, un humain pour les habitants de cette Terre. Moi j'étais un atrien, un Adetir, un anti-Trag si on abrégeait. Comment j'étais supposé réagir face à une relation qui démarrait déjà sur une base aussi bordélique ? Je pouvais faire des efforts mais Alvin n'avait pas le droit de me donner tout les torts.

Certes, si on allait dehors, il y avait des risque que Alvin se faire repérer mais c'est lui qui avait choisi de vivre ainsi. Je fronçais les sourcils. La peine avait quitté mon visage pour laisser place à l'énervement. Je sentais mes muscles se contracter, mes poings se serrer le long de mon corps. Je me retenais de le frapper. Il m'avait jeté comme une vieille chaussette et ensuite il accourait chez moi parce que je lui avais manqué.

- Va te faire foutre Alvin. C'est toi qui a choisi de vivre comme un humain, pas moi ! Alors ne me reproche pas le fait que tu ne puisse pas faire une pauvre promenade avec moi !

Je commençais à hausser la voix, la colère déliant mes lèvres plus qu'elle ne devrait. Trop proche de moi, je plaquais mes mains sur le torse d'Alvin pour le pousser avant d'avancer et de recommencer tout en continuant de m'exprimer. Il voulait savoir à quoi je pensais ? Pris par la colère j'avais continué en sondiv.

- On m'a arraché Calvin avant que je n'ai pu lui dire ce que je ressentais, parce que j'étais loin de me douter que la mort nous séparerai du jour au lendemain ! J'ai peur de te perdre aussi ! Là bas parmi les humains, à la merci de leur haine si jamais tu étais découvert !

Je m'arrêtais, essayant de retrouver un souffle normal, remarquant juste à cet instant que j'avais les joues mouillés par des larmes. Je les essuyais rapidement avec ma main avant de planter mon regard dans celui d'Alvin. Je reprenais ensuite d'un ton plus calme.

- Je t'aime, je m'en fous que l'on me voit avec toi mais si toi tu n'es pas prêt à prendre de risque autant arrêter tout de suite


Il avait ses projets, ses ambitions ou que sais je mais je n'avais pas l'intention d'être le gentil atrien qui attendrait à la maison que son mec vienne pour baiser. Cruellement, j'avais l'impression que pour Alvin notre relation se résumerait à ça. Mais je valais mieux qu'un simple plaisir combien même il n'était pas éphémère.

copyright acidbrain

_________________
We'll fight to the death



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Call me Frankenstein

ID card
Tribu & Clan : Wanelace / Trag flirtant avec les Red Hawks
Double compte : Rubens & Winnie
Célébrité & Crédit(s): Iwan Rheon / Lea ♥
MessageSujet: Re: Nothing will be bigger than us { Klevin -18 ♥   Mer 30 Mar - 16:22



It gets harder to hide what I'm feeling
ft. La Bête & Gaston.


La réplique au bord des lèvres siffla entre ses dents, à peine plus forte qu'un murmure. Démarques toi, ça sera plus simple. Démarquer. A force de faire le sale boulot d'Anastasiar à la chaîne il n'avait plus de valeur aux yeux d'Alvin. C'était simplement un autre mode de vie, une autre identité, rien de plus. Ca ne changeait rien à ce qu'on était. Démarque toi. Ce serait tellement merveilleux, tellement plus simple mais carrément inenvisageable tel qu'il connaissait Kleve. Cet adorable idiot avait le patriotisme dans le sang. Et le pire était la colère qui montait, crescendo, comme si elle n'avait attendue que ça. Finalement, ils étaient fait pour se trouver, ils étaient deux vraies cocotte minutes. Alvin grognait à chaque fois que son amant le repoussait, s'agaçant de ces deux mains qui le frappaient alors qu'elles avaient eu de bien meilleures fonctions. Cette manie de me repousser, palper, frapper, à chaque fois que vous êtes énervé me coure sur le haricot, et sévère… mais bon, on parlait d'un mec qui avait tenté de le buter dans un élan de rage, se faire pousser était plutôt doux à côté.

Sondiv.

Ca avait tout de suite plus de poids. C'était comme si l'américain était fait pour le courant et le Sondiv pour ce qui avait véritablement de la valeur. Attentif, bien que clairement exaspéré, Alvin l'entendait. Et il lui en prit bien. Heureusement qu'il ne s'est pas énervé, heureusement qu'il ne s'est pas cassé dès qu'il lui a parlé d'une balade. Clairement, l'honnêteté de Kleve fut bien trop grande pour qu'Alvin soit assez fou pour s'énerver encore plus. La peur. Il a simplement peur pour moi. Jamais, ô grand jamais, Alvin n'a craint pour sa propre vie côté humain. C'était ses propres comparses qu'il craignait, ceux qui n'hésiteraient pas à le lyncher s'ils savaient ce qu'il manigançait – comme Cath ; ou ceux qui l'enfermerait à double tour s'ils avaient connaissance qu'il avait sauvé la détenue Octavia. Les humains, c'étaient des alliés. Cheloux, borderline, mais des alliés… Là-bas, il avait Nathan, Cyann et d'autres humains dupés qu'il pouvait allégrement exploiter. Il avait même le neveu de son propre chef qu'il pouvait utiliser si ça lui chantait… Il avait deux pieds chez les Red Hawks, les anti-atriens, qui même s'ils ne s'appréciaient guère, lui étaient bien utile en cas de conflit. Non, côté humain il était puissant mais ça, Kleve, ne pouvait pas le savoir. Ses larmes le dérangeaient, Alvin détourna le regard, mal à l'aise devant cet atrien qui se mettait à nu. Il n'y avait pas pensé, mais alors pas du tout… Et la boule dans son ventre, tordue, lui faisait prendre conscience qu'il n'avait pas mesuré à quel point la situation deviendrait effroyable pour Kleve s'il se faisait prendre. Pour se venger, ses détracteurs pouvaient s'en prendre à lui… Mouais. Ben il n'ira pas rompre par crainte du pire.

Le regard fixe de Kleve sur lui le fit relever ses yeux clairs.
Le crash du vaisseau fut moins violent que ce qu'il entendit.

Ses coeurs manquent un battement, ou deux. Son souffle court se perd, ne trouve pas la sortie, son torse se comprime alors que ses yeux le fuit. Les mots sont d'une violence qui le laisse le carreau. Jamais entendu, jamais prononcé. Première fois aussi pour Kleve, avec tant de naturel pourtant. Devoir répondre, dire quelque chose. L'aime t-il ? Oui. Alors le lui dire, là, pour ne pas qu'il croit qu'il a déjà l'envie d'arrêter. Pour ne pas être le pleutre qui gâcherait tout. Tout ça pour une balade, il devrait lui tenir tête plus souvent. Il n'y arrive pas, ça ne sort pas. Ca reste coincé sur le bout de ses lèvres, cela devrait être simple pourtant, cela devrait être évident. Et ça l'est mais le dire… Alvin perd le peu de masque qu'il ait pu encore posséder en sa présence. Ca s'étiole, s'effrite et ses yeux s'écarquillent de stupeur, sa bouche s'entrouvre sans qu'un son n'en sorte. Un pas vers Kleve mais il s'arrête avant de finir le mouvement, suspendu dans le vide, le temps s'est arrêté. Le poids qui tombe sur ses épaules l'ébranle. La douleur née du bonheur explose en son torse. Il courbe l'échine sous la violence de la déclaration, il voit le sol, il voit flou. Détonation. Il désirait que cela arrive, ce moment-là, il le désirait ardemment mais c'était un fantasme. Une rêverie incroyable qu'il n'osait envisager sérieusement. Et voilà que le rêve devient réalité mais il n'est pas près, il n'est pas près pour cela. Il devrait vouloir envoyer balader ses appréhensions et ses ambitions mais il n'y arrive pas, il n'a pas encore assez confiance en leur histoire pour dépasser ses propres craintes. Il va le perdre s'il ne dit mais le silence, pourtant, s'éternise. Il s'étire, s'étire, et Alvin reste là, pantelant, blessé et perdu.

Je prendrais des risques pour toi mais ne me demande pas l'impossible. Pour toi je me changerais, deviendrais digne de ton amour mais il y a des choses que je ne saurais t'offrir. Je ne puis être vu en ta présence nuit comme jour, m'afficher par moment mais à trop le faire ceux qui me croient morts comprendront que je ne le suis guère. Désolé, mes sentiments sont là mais plus que toi, j'aime ma propre personne. Désolé, mes sentiments sont là mais je ne suis pas de ceux qui mettent tout en danger par amour.

Enfin il arrive à se mouvoir. Sa main se glisse dans la sienne, s'approche de la porte. Pour ce soir je serais le compagnon que tu souhaites, pour une soirée. Profite, cela n'est pas près de se reproduire. Son instinct lui hurle que c'est une mauvaise idée mais, faute d'être capable de lui retourner les « trois petits mots » Alvin lui présente son amour de cette façon-là.

Quand j'en aurai terminé avec les trags, nous aurons notre vie à deux. Laisse moi juste le temps de terminer mes affaires et je te jure, il n'y aura plus de risques, plus de mensonges.

Il ouvre la porte, l'air frais du dehors leur chatouille le nez. Mauvaise idée, c'est une terrible idée...

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
J'étais (en) Cage

⋆ du vide et du froid  ⋆


C'est des jours entiers à ployer sous un fardeau jamais léger. Avant toi c'est exister à peine, désespérer, que quelque chose advienne Avant toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mister Sexy 2026

ID card
Tribu & Clan : Adetir
Double compte : Bartholomew Caldwell
Célébrité & Crédit(s): Luke Mitchell
MessageSujet: Re: Nothing will be bigger than us { Klevin -18 ♥   Dim 3 Avr - 18:12


Nothing will be bigger than us
I love you

C'était rare de me voir me dévoiler ainsi. D'habitude je gardais le masque, même avec Moon j'essayais de rester de marbre, de garder tout ce que j'avais. Mais là, c'était trop pour moi. J'aimais Alvin. C'était une relation qui allait ma tuer peu importe la décision que je prendrais. C'était des choix sans retour possible. Si on se serrait les coudes, peut être qu'on arriverait à s'en sortir. J'ai balancé mes cartes, mon as de coeur devant son visage. Le temps m'avait alors apparut long, ses yeux magnifiques s'écarquiller et ne rien dire. Intérieurement, je riais jaune, me traitait d'idiot. Qu'est ce que tu espérais mon petit Kleve ? Qu'il allait se déclarer à son tour ? Mon dieu, je me désespérais moi même à espérer des choses qui n'arriveront sans doute jamais. Alvin était trop...lui pour ce genre de chose.
Mais au fur et à mesure de son silence, je sentais le sol à mes pieds se fissurer, l'envie de l'attraper par le col et de le foutre dehors. Si j'avais le courage. Je restai simplement debout, face à lui, comme un con. Ce sentiment rendait vraiment débile et faible. Pour un Adetir c'était vraiment un comble. Alvin avait fini par bouger, me prenant la main pour se diriger vers la porte. C'était sans doute sa façon de me dire qu'il m'aimait aussi. Il me promettait qu'une fois que tout serait terminé de son côté nous aurions notre vie. Dans ma tête je corrigeais le deux par trois. Je ne pouvais pas laisser Moon toute seule.

- J'espère qu'on sera toujours vivants d'ici là...

Soufflais je tandis que la porte s'ouvrait. Quels risques pourraient ils y avoir en pleine nuit franchement ? Il était tard pour que des Atriens se baladent dans le Secteur, la seule personne qu'on pouvait croiser c'était...

- Moon !

Ma petite soeur. Celle qui devait passer la soirée ailleurs se trouvait sur le pas de la porte de notre maison. Et bien que j'étais surpris de la voir, elle l'était pour autre chose. Je venais deux briser deux choses importantes pour elle : personne à la maison, et un humain. J'avais fait les deux en un coup. J'avais ramené un terrien chez nous, même si en vérité c'était un atrien.

- Pourquoi il y a un humain avec toi ?

Elle parlait rarement en anglais, toujours en Sondiv mais là, elle était calme, beaucoup trop. Moon était comme moi. Dans quelques secondes ça allait exploser.

- Moon écoute...

- Pourquoi t'a ramené un putain d'ennemi chez nous ???

Elle hurlait à présent et si je n'avais pas eu le réflexe de me mettre devant Alvin, elle se serait sans doute jeté sur lui. Des larmes coulaient sur ses joues et je la laissait me frapper au torse.

- Je te déteste !!

Ce n'était pas la première fois qu'elle me disait ses mots, mais là ce n'était pas la même chose. Elle pensait que je l'avais trahis. Je finissais par attraper son poignet pour la faire cesser.

- Il n'est pas un...

J'hésitais à le lui dire. C'était griller la couverture d'Alvin ou bien perdre ma soeur. Quelle vie de merde. Si je disais que l'humain était en fait un atrien démarqué, la conséquence pouvait être énorme. Moon me regardait, les yeux rougis, attendant la suite.

- Ce n'est pas notre ennemi...

Soufflais je en la lâchant. Abasourdis quelques secondes, elle explosa à nouveau.

- T'as oublié ce qu'ils ont fait à Calvin ?! A maman et à papa ?!

- Non je n'ai pas...

- Et toi tu baises avec eux !! Tu me dégoûtes !!

Je ne savais pas ce qui était le plus choquant. Le terme qu'elle venait d'employer ou bien le fait qu'elle venait de me cracher au visage. Il fallait vraiment que je revois son éducation. Elle jeta un regard noir à Alvin derrière moi avant de s'enfuir en courant. J'essuyais mon visage.

- Moon revient !

J'allai m'élancer à sa poursuite mais me retourna vers le démarqué avant.

- Retourne à l’intérieur je reviens !

Je me mettais alors à courir à mon tour, à la recherche de ma soeur. Le problème c'était qu'elle était doué à cache-cache depuis toute petite. Les minutes passaient, et je ne la voyais toujours pas. Je cherchais partout, dans tous les recoins du Secteur. Si elle était partie frapper à la porte de l'une de ses mauvaises fréquentations c'était mal barré. Au bout d'une demi-heure je finissais par abandonner, retournant chez moi. Je soupirai en arrivant devant la porte. J'ignorais si Alvin m'avait obéit ou si il était partie face à la dispute familiale. J'appuyais mon front dessus avant de frapper la porte avec.


copyright acidbrain

_________________
We'll fight to the death



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Call me Frankenstein

ID card
Tribu & Clan : Wanelace / Trag flirtant avec les Red Hawks
Double compte : Rubens & Winnie
Célébrité & Crédit(s): Iwan Rheon / Lea ♥
MessageSujet: Re: Nothing will be bigger than us { Klevin -18 ♥   Sam 9 Avr - 12:43



It gets harder to hide what I'm feeling
ft. La Bête & Gaston.


Un pas dehors, oser affronter le monde extérieur. Ils survivront, ils surmonteront toutes les épreuves. Le regard de leurs pairs, les ambitions d’Alvin et la famille de Kleve, tout sera enterré pour une vie à deux merveilleuse… La famille de Kleve, il l’avait oublié celle-là. Moon les regardait, invitée inopportune. Sa petite soeur, qu’il l’avait oublié, envisagé un instant pour se rapprocher de Kleve, Alvin l’avait bien vite relégué au rang de “animal de compagnie” quand il n’en avait plus eu l’utilité. Ca y ai, ils avaient même pas fais un pas hors de la maison qu’ils devaient jouer les rôles que les apparences leur dictaient. Ils parlent Sondiv, alors il doit simuler l’incompréhension, la gêne même, d’avoir enfreint le règlement et d’être pris en pareil position. Il n’aime pas l’air idiot qu’il se donne, il n’aime pas ne pas pouvoir attraper Moon par le bras pour la balancer dans n’importe quel recoin, du moment qu’elle disparaissait. Fout nous la paix gamine, on a pas le temps de jouer. Mais Alvin est un humain, mais Alvin a un mec qui adore rendre des comptes à la soeur… Bon, l’avantage c’est que la demoiselle était d’une telle expressivité qu’il n’eut aucun mal à calquer son jeu sur le sien. Nul besoin de parler Sondiv pour comprendre que les cris signifiaient “je n’accepte pas cet homme”. Prendre l’air choqué, il glisse un regard en coin à Kleve pour l’interroger du regard : dois-je m’en aller ? Je suis mal à l’aise, gêné de t’infliger ça… Oh bordel qu’il a l’air niais, mais quelle hypocrisie ! S’il pouvait lire par delà cet air d’humain ahurit qu’il se donnait, Kleve n’entendrait qu’un “dégage ta soeur” répétitif et cinglant.

La réaction était démesurée, violente, protégé par Kleve, il regardait l’atrienne se démené comme une furie contre le torse du grand-frère. Ca va, les humains n’ont pas la gale n’ont plus. Au moins il connaissait le parti de la soeur, une vraie petite trag dans l’âme celle-là. S’il n’avait pas spontanément en horreur tout ce qui se mettait en travers de lui et Kleve, Alvin aurait pu être triste pour elle. Un jour viendra où il listera les trags qui survivront à sa purge, un jour viendra où il listera tout le Secteur… et avec une mentalité pareil, nul doute que Moon ne passera pas l’épreuve. Ah, elle manquera à Kleve… Le prénom “Calvin” lui fait hausser les sourcils, ah elle le connaît. Forcément. Il vient de gagner la bataille dans le coeur de Kleve, v’là qu’il va devoir recommencer dans celui de Moon.

En a t-il seulement l’envie ?
Non.

Planté comme un abruti par Kleve, Alvin s’en retourne dans la maison le temps de réfléchir, de savoir ce qu’il allait faire. Ne pas réfléchir à la vue de tous. Non il n’a pas envie de se battre pour gagner le respect de Moon, il n’en a ni le temps ni l’intérêt. Elle ne lui inspire rien, ce n’est qu’une gamine qui a décidé qu’elle haïrait les humains, perdue qu’elle est dans son passé. Il en aurait même envie de la mettre chez les trags pour pouvoir se dévoiler et, alors, regarder son regard surpris… Si tu savais, sale môme, ce que je suis. Si tu savais que ces humains que tu exècres, je suis celui qui participe à leur destruction, et activement en plus. La main de l’infiltration, c’est moi ! Si tu savais sale môme qu’un jour viendra où ces humains que tu exècres je vais leur offrir la victoire de cette guerre qui ne s’est jamais terminée… le bonheur quand elle tombera de haut, une fois encore.

Mais Kleve adore la morveuse, et lui il adore Kleve. Bordel, au moins lui il n’a plus de famille, plus d’attache. Les quelques parents ayant survécu à la guerre sont des cousins qui actuellement le croit bien mort. Alvin se passe la main sur le visage, il doit partir, quand elle va revenir ses cries vont attirer tout le voisinage. Il ne peut prendre le risque, c’est déjà miraculeux que son tapage n’est pas interloqué le voisin.

Faire un effort, il doit faire un effort.
Qu’il hait les gosses.

Alvin se rendit dans la chambre de Kleve, sans gène il farfouilla pour trouver du papier et un crayon. Il ne peut prendre de risque mais il a un poids sur la poitrine et l’amertume dans la gorge. C’était une si belle soirée.

Je suis rentré, pas envie qu’elle attire le voisinage avec une nouvelle crise dès qu’elle me reverra dans le salon. Je te fournirais un téléphone, je passerais au QG et viendrait te voir demain soir. Ou celui d’après si tu n’es pas là.

Il a une hésitation, son coeur se serre de ses incertitudes. Il pense à Moon.

Je me fous qu’elle ne veuille pas de moi, mais je peux lui apprendre à tolérer les humains. Si un jour elle est capable d’être dans la même pièce que moi, je pourrais lui montrer ce que mon peuple a de beaux offrir.


Un temps d’arrêt pour sourire en se souvenant du je t’aime. Il signe le mot tout écrit en anglais, le dépose sur l’oreiller et, furtif, s’envole dans la nuit noire. Son chemin sera sans problèmes jusqu”à son appartement. Une fois chez lui, il garde l’amer déception que la merveilleuse soirée ait été gâché par une idiote, merveilleuse soirée… bordel, il est frustré de ne pouvoir l’exposer au monde… Un immense sourire vient prendre place sur son visage, ses doigts effleurent ses lèvres comme si elles avaient été touché pour la première fois.

A très vite,

Alvin.


made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
J'étais (en) Cage

⋆ du vide et du froid  ⋆


C'est des jours entiers à ployer sous un fardeau jamais léger. Avant toi c'est exister à peine, désespérer, que quelque chose advienne Avant toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Nothing will be bigger than us { Klevin -18 ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nothing will be bigger than us { Klevin -18 ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NOAH ∞ bigger better stronger. on sait tous de quoi parle justin bieber dans sa chanson ...
» some infinities are bigger than other infinities (robbie)
» [TERMINE] And it’s a fresh start fever Who wouldn’t want to be here? Welcome to the future Dream a little bigger
» Silas ∞ Some infinities are bigger than others infinities
» some infinities are bigger than other infinities

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blazing Star :: LE SECTEUR - Zone Atrienne :: Les toits :: Partie résidentielle :: Maison Arrior-
Sauter vers: