Partagez | 
 

 Luderik Jenssen ♦ Carve your name into those shining stars

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Prophète sans adepte
MessageSujet: Luderik Jenssen ♦ Carve your name into those shining stars   Sam 12 Déc - 23:28


Luderik Jenssen

ft Logan Lerman


Identité


Prénom(s) : Luderik est un prénom nordique que sa mère affectionne particulièrement. La plupart des gens l'appelle Lud, c'est plus simple.
Nom : Jenssen, le nom d'une ancienne famille norvégienne, que Luderik porte fièrement, tout comme toutes ces traditions familiales qu'il admire et brandit
Age : 15 ans
Date de naissance : 19 mai 2010
Etat civil : Pas encore majeur
Race : Hybride
Métier : Collégien, messie (si si c'est un métier)
Clan : Avant de rencontrer Isaiah, Lud était très attiré par les idéaux des Prodinas et du PIA. Mais depuis qu'il a rencontré ce grand homme, celui qui répandra la bonne parole, celui qui l'accompagnera et l'épaulera dans da quête, Luderik s'est détourné de ces médiocres rassemblements qui avancent si timidement sur le projet d'avenir le plus important que l'humanité ait connu. S'ils veulent du progrès, il faut y aller franco, et Isaiah saura se donner les moyens de le faire, Lud en est persuadé.

5 mots qui vous définissent le mieux : Arrogant, Illuminé, Rêveur/Utopiste, Volontaire, Passionnel
Votre ambition :
Sauver l'humanité. Sauver les Atriens. Créer une race 2.0 qui sera plus grande, plus sublime, plus forte, plus prometteuse que les 2 races séparées ne le seront jamais. Devenir le salut puis le leader du monde de demain et porter cette nouvelle race à son apogée. Faire de cette planète un endroit meilleur, faire des gens de véritables hybridistes (équivalent de humanistes), ramener la lumière dans les coeurs sombres et de l'espoir dans les âmes vagabondes en perdition. Bref, accomplir son destin d'Elu.


Reveal yourself

Sans surprise, pour quelqu'un élevé comme un enfant gâté, Luderik a parfois des réactions ou des attentes de Petit Prince. Capricieux, il ne l'est pas toujours, mais lorsqu'il veut quelque chose, soyez sûrs que tôt ou tard il l'aura. Cela dit, Lud a aussi été élevé avec les moyens modestes de sa mère, et il est donc loin d'être un assisté de première. Au contraire, il est devenu, au fil des années, plutôt débrouillard et aventurier, ne reculant devant aucun défi, et même tout l'inverse. Celà peut paraître paradoxal, mais le gamin manie admirablement ces deux aspects de sa personnalité. Sa devise ? Pourquoi faire ce que les autres feront pour moi. Charmer, manipuler, envoûter, persuader... rien de tout celà ne lui est étranger.

Envers les gens qu'il aime, Lud est une personne dévouée et passionnelle. Il se plierait en 4 pour ses proches, soulèverait des montagnes, donnerait tout ce qu'il a et plus encore. Mais l'enfant est égoïste et nombriliste, alors si vous ne comptez pas pour lui, sachez qu'il vous regardera crever la gueule ouverte. Il est altruiste au sens où il souhaite sauver les autres, les mener vers un avenir glorieux, mais la compassion et lui, ça fait 2, alors ne vous attendez pas à un quelconque forme de compassion ou de pitié. Snobinard dans l'âme, il est persuadé d'être supérieur à la moyenne. D'ailleurs il vous le répétera inlassablement : c'est pour celà qu'il est l'espoir de tous ces pauvres hères, car il est l'Espoir, l'Avenir, et qu'ils ne sont que lamentations.

Luderik reste un enfant foncièrement gentil et courageux,  mais excessivement imbu de lui-même, et profondément déconnecté de la réalité. Ce que sa mère lui a répété, encore et encore, il a fini par le croire dur comme fer. Il est persuadé d'être l'élu, persuadé que le destin du monde repose sur ses épaules, persuadé d'avoir une grande destinée. Il conçoit parfaitement que certaines personnes n'adhèrent pas à ses croyances, mais il ne remettra jamais en doute ce que sa mère lui a dit et ce qu'Isaiah lui répète. Il EST l'élu. Il EST l'avenir. Qu'on y croit ou qu'on y croit pas... peu importe au fond. L'essentiel, c'est que lui y croit. Et qu'il assume pleinement cette lourde charge que les forces supérieures ont posée sur ses frêles épaules. Quant à ceux qui n'y croient pas... Il n'ira certainement pas leur chercher des noises. Par contre, lorsque le jour du Salut arrivera et qu'il triomphera de l'obscurantisme, il ne faudra pas venir pleurnicher chez lui pour obtenir ses faveurs hein, lui c'est Luderik, l'Elu, pas mère Thérésa...


Tell me baby, what's your story ?

L’histoire de Luderik commença bien avant sa naissance, par une femme aussi belle qu’inquiétante : Akseliane Jenssen. Akseliane était issue d’une famille norvégienne qui avait émigré aux Etats Unis il y a des années déjà. Une famille bien particulière, puisque dans le sang de chaque femme coule le don de sorcellerie. Comme le voulait la tradition dans cette grande famille, la sœur cadette devait devenir la Sorcière officielle de la famille, la Volvä, lorsqu’elle atteignait ses 16 ans. Le jour de ses 16 ans, la cérémonie entre la mère et sa fille cadette prenait place. Toutes les autres sœurs étaient invitées à célébrer la nouvelle Sorcière, autour de laquelle elles se réuniraient une dernière fois, puisqu’elles seraient ensuite toute reniées et chassées de la famille, pour que jamais leur don ne fasse d’ombre à la Volvä en vigueur.
Akseliane était la dernière fille de la famille Jenssen, et très jeune, on la conditionna à son rôle de Volvä. La petite fille se réjouissait déjà de devenir une puissante sorcière, ne manquant jamais une occasion de narguer ses 3 grandes sœurs. C’était un honneur que d’être la future Volgä, un honneur que toutes enviaient. Le destin devait avoir de l’humour, car comme pour rabattre le caquet de la petite peste de la famille, il amena aux Jenssen une 5eme fille. Une enfant non prévue, non désirée, non attendue… Mais la règle était sacrée : la dernière fille DEVAIT être la Volvä. Akseliane avait 7 ans lorsque la petite dernière, Ulyssia, lui déroba sa gloire.

La vie des Jenssen fut alors rythmée par les tensions entre Akseliane et Ulyssia. Les 3 autres sœurs, et leur frère, Thorvald, n’étaient que les spectateurs de cette sempiternelle guerre. Les 3 ainées s’étaient depuis longtemps faites à l’idée de devoir, un jour ou l’autre, quitter la famille, et la naissance d’Ulyssia leur offrait en vérité un répit de 7 années, un confort non négligeable. Quant au fils des Jenssen, il avait été élevé dans l’idée que son enfance et son adolescence seraient marquées par les conflits de filles.

Lorsque Ulyssia eut ses 16 ans, la déchirure fut immense pour Akseliane qui, jusqu’au bout, crut que ses parents allaient faire exception à cette stupide règle pour la sacrer elle Volvä, elle qui était née pour cela, qui avait été élevée avec cette idée, et qui s’y était préparée durant de longues années. Ses rêves furent briser en 1000 morceaux et pire encore en voyant sa sœur s’avancer dans la salle de cérémonie, dans sa tenue de Volvä, ses longs cheveux blonds sertis de perles. Elle aurait pu bondir sur sa sœur et la battre à mort tant sa peine était grande. A la place, elle resta silencieuse alors que tous lui rendirent les hommages. Le lendemain, c’était l’heure des Adieux.

Akseliane embrassa ses parents, pleura dans leurs bras, contre le sein de sa mère et l’épaule de son père. Elle serra son frère de toutes ses forces. Les 3 autres sœurs allèrent témoigner une dernière fois leur respect à Ulyssia, mais ne la touchèrent pas : seule sa famille avait le droit de toucher la Volvä, et à compter de ce jour, sa famille ne comptait plus que 2 parents et un frère. Akseliane, quant à elle, ignora sa sœur, partant la tête haute et pleine d’amertume.

Alors que les 3 sœurs décidèrent de rester unies et de s’installer ensemble de l’autre côté du Pays, Akseliane préféra faire cavalier solitaire. Elle aimait ses sœurs, mais elle ne pouvait pas s’empêcher de se sentir différentes d’elle. Après tout, elle aurait du être Volvä, elle avait quelque chose de plus, et aucune d’entre elles ne pourrait jamais la comprendre. Pourquoi Edendale plutôt qu’une autre bourgade ? Parce que les esprits l’avaient amenée ici. Quelque chose s’y préparait. Quelque chose de grand. Akseliane ouvrit une herboristerie à Edendale, même si son échoppe était plutôt un fourre-tout à grigri, où elle disait la bonne aventure, soignait, maudissait et ensorcelait sur demande. Rapidement, elle devint pour tous la folle de Chayot d’Edendale, mais elle restait inoffensive, ne dérangeait pas grand monde, et puis… Certains murmuraient même que ses potions de virilité avaient un succès d’enfer… Bref, comme elle n'était gênante pour personne, on la laissait vibrilloner dans son coin.

Et puis arriva la fameuse nuit des Atriens. Lorsque les lumières du vaisseau balayèrent la ville, illuminant le ciel et la fenêtre du petit appartement d’Akseliane, elle crut à un signe des esprits. C’était ça, ce fameux événement qui l'avait attiré à Edendale. La sorcière sortit dans rue, se mettant à crier à qui voulait l'entendre : "C'est Ragnarok !". Mais personne ne lui prêtait attention, car toute l'attention était fixée sur les extra terrestres qui venaient de se crasher sur terre.

Et la guerre commença. Rapidement, Akseliane transforma sa boutique en refuge à soldats aliens blessés. Ce n'était pas par charité qu'elle les recueillait et soignait, c'était par curiosité. L'occasion pour elle de découvrir quel était le message apporté par ces créatures que les esprits lui avaient annoncées. L'ennui, c'était que le message qu'ils lui donnaient tous, était celui d'un tragique incident, d'un voyage interrompu, d'un vaisseau qui avait échoué ici par malchance... Rien de très prophétique.

Cela aurait pu arrêter Akseliane, mais non. Certains créent leur propre chance, elle, elle se créa un destin exceptionnel de toutes pièces. L'histoire de la naissance de Luderik aurait pu être un beau roman d'amour, mais non. C'était juste l'histoire d'une folle à la recherche d'un destin, sautant sur tous les atriens qui passaient dans son refuge dans l'espoir que l'univers la bénisse d'un don nouveau. Ce don arriva sous la forme de deux jumeaux. Plus tard, lorsqu'on lui posa la question, Akseliane expliqua que les pouvoirs mystiques lui désignèrent le père de ses enfant, de et que ce fut sur leurs ordres qu'elle s'offrit à lui. Il aurait évidemment pu y avoir plusieurs dizaines de soldats pour démentir sa version, mais la plupart étant tragiquement morts au combat, le mystère était préservé.

Contrairement à la plupart des hybrides, Luderik et sa sœur Blablabla ne furent pas cachés, bien au contraire. Akseliane était fière d’eux, plus particulièrement de son fils, persuadée qu'un grand destin l'attendait. Comme elle n'était pas non plus totalement folle -qu'à 99%- elle savait qu'il fallait cacher leur nature. Heureusement pour elle, si Lud avait bel et bien hérité des 4 poumons et 2 cœurs des atriens, il n'était que peu marqué petit. Ses marques mirent du temps à se développer, et s'il en a aujourd'hui une énorme sur tout le torse, cela se résumait à quelques tâches semblables à des tâches de vin dans son jeune âge. Son visage, notamment, était presque épargné. Akseliane avait pour coutume de les couvrir tous les deux de peintures tribales qu'elle nommait "de protection" pour les dissimuler. Connaissant la folle d'Edendale, les habitants se disaient plus volontiers qu'il s'agissait d'une énième lubie plutôt que de soupçonner la véritable nature des deux enfants. Comme ils étaient soignés directement par leur mère, nul ne découvrit la supercherie.

Luderik était un garçon intelligent et vif d'esprit, mais que la folie de sa mère guettait doucement. N'allant pas à l'école, il n'avait que l'enseignement d'Akseliane pour seul évangile. C'est sa curiosité qui le sauva finalement. Lud avait toujours plus soif d'apprendre et se mit donc à fréquenter la bibliothèque dès son plus jeune âge. Akseliane, persuadée qu'il avait la protection des esprits, le laissait vagabonder seul dès ses 6 ans. Elle se montrait nettement plus protectrice envers sa fille qui, à ses yeux, avaient été délaissés par les puissances célestes. Ce fut le bibliothécaire qui, intrigué, prit Luderik sous son aile. Il fit office de figure paternelle pour Luderik, venant contrebalancer les inepties de la folle d'Edendale avec de solides connaissances. Il ne parvint jamais à éteindre la petite flamme de déraison qui brûlait en Luderik, mais sans lui, le pauvre garçon serait probablement déjà bon pour l'institut psychiatrique. Cette connaissance, Lud ne manquait jamais de la rapporter à sa sœur, sur laquelle il veillait avec attention.

A l'âge de 7 ans, Akseliane, inquiète que son fils soit privé de son destin formidable comme elle le fut au même âge, le soumit à un rituel de Volvä visant à dévoiler sa destinée. Le rite, un peu barbare, laissa sur le dos du garçon 4 lignes de brûlure encore douloureuses aujourd'hui, mais à chaque fois que Lud les sent, il se rappelle qu'il est l'élu. Car ce fut ce que découvrit Akseliane ce soir là : une prophétie qui annonçait son fils comme l'élu, celui qui unirait les deux peuples, entraînant ainsi le Ragnarok de l'espèce humaine et ainsi, son renouveau. La cérémonie tranquillisa la belle sorcière, maintenant certaine que son fils avait un destin, et pas des moindres. En revanche, elle eut une autre révélation ce soir là, de la plus haute importance : si elle voulait que son fils atteigne sa capacité maximale, il fallait qu’elle sacrifie sa sœur, et ce le plus tôt possible, pour que le frère absorbe l’énergie mystique de sa jumelle. Et Akseliane était prête à tous les sacrifices, ce n’était de loin pas le cas de Lud qui, quoiqu’ayant une confiance quasi aveugle en sa mère, était très attaché à sa sœur. Réalisant qu'Akselyane ne plaisantait aucunement, il aida sa sœur à s'enfuir et la conduisit en lieu sur, à savoir chez le bibliothécaire. Sa mère n'était pas assez folle pour aller faire un esclandre auprès d'un idiot d'humain incapable de comprendre les enjeux de cette prophétie.

Luderik grandit ainsi, entre la folie communicative de sa mère, et la raison qu'essayait de lui inculquer le bibliothécaire, et surtout sans sa sœur. Le bibliothécaire hésita plusieurs fois à dénoncer la sorcière aux services sociaux, mais Lud semblait profondément attaché à sa mère, et il ne voyait aujourd'hui pas de meilleure alternative pour lui. Entre autre, il avait découvert -Ou plutôt deviné- que Lud et sa sœur étaient hybrides, et s'il avait confiance en Akseliane pour protéger ce secret, il était nettement moins certain pour les autorités d'Edendale… Il choisit donc le moindre en mal en laissant à la jeune femme la garde de son fils, mais ne se gêna pas pour aller lui dire son avis sur sa façon de l’éduquer. Akseliane menaça de le maudire sur 10 générations s’il se mêlait encore une fois de ce qui ne le regardait pas, mais il en fallait plus pour intimider le bibliothécaire, qui s’était pris d’affection pour ces 2 mômes. Ni Lud ni sa sœur ne lui révélèrent la véritable raison pour laquelle la jeune fille ne pouvait pas rester avec sa mère. Son frère profitait de ces moments passés à la bibliothèque pour être avec sa jumelle.

En grandissant, Luderik comprit que si la connaissance était essentielle, la force ne l'était pas moins s'il voulait protéger sa sœur des dangers. Il commença à travailler son physique. En tant qu'hybride, il avait certaine facilité. Il n'avait pas cette même aise dans l'eau que les atriens, mais il avait une excellente endurance.

L’ouverture du Secteur ne changea pas diamétralement la vie de Luderik, si ce n’est qu’il put enfin rencontrer l’autre race, l’autre part de lui. Et, plus important encore, il découvrit qu’il n’était pas le seul hybride. Si cette
nouvelle était plutôt un ravissement pour le garçon, trop heureux de trouver des semblables, Akselyane y vit une menace : Lud ne devait pas perdre vue sa destinée et il ne devait en aucun cas douter de son unicité. Alors qu'il était probablement l'hybride -voir l'enfant- le plus libre d'Edendale jusque là, sa mère se transforma en geolière quasiment du jour au lendemain, désireuse de contrôler ses moindres faits et gestes. Mais on n'empêche pas l'oiseau de voler à moins de lui couper les ailes, et Lud était quelqu'un et quelque chose de trop précieux aux yeux d'Akseliane pour qu'elle ose franchement prendre des mesures drastiques.

La relation entre mère et fils se détériora rapidement alors que Luderik gagnait en confiance en lui. S'il était élu, alors il n'avait aucun ordre à recevoir d'une simple humaine ! Contre l'avis de sa mère, et avec l'appui du bibliothécaire, il demanda à rejoindre l'école d'Edendale. L'intégration ne fut pas évidente pour ce garçon élevé à l'écart, et certainement pas selon les "normes". De l'éducation et des connaissances, Luderik en avait, ce qui n'était pas une surprise étant le donné les heures qu'il avait passé terré dans la bibliothèque d'Edendale... En revanche, du bon sens et des bonnes manières, c'était une autre histoire. Il fut expulsé 3 jours après tout juste 2 semaines pour manque de respect à plusieurs professeurs. Lorsque sa mère fut convoquée, on ne la vit évidemment jamais. L'affaire remonta jusqu'au proviseur, et ce fut finalement Hayden, le bibliothécaire et père adoptif de Jezabel, qui vint calmer le jeu comme il le pouvait. Il essaya d'expliquer à Luderik qu'il ne pouvait pas se comporter comme il l'avait fait, et le jeune hybride accepta de faire un effort, pas tellement parce qu'il avait conscience d'avoir dépassé les bornes, mais plus parce qu'il n'avait pas envie de se faire définitivement exclure alors qu'il avait ENFIN eu l'opportunité de rejoindre l'école. Et puis... c'était une occasion de plus de passer un peu de temps avec sa jumelle. A part ça, il n'appréciait pas plus que celà les autres élèves qu'il jugeait médiocres et ordinaires.

Les années passèrent, et si Luderik ne comprenait toujours pas pourquoi il devait respect à des êtres qui lui étaient inférieurs, il apprit à ne pas toujours dire ce qui lui passait par la tête. Son mépris, il le ravalait, ne manquant pas de faire le compte rendu de toute l'imbécibilité ambiante dans ce lycée à sa mère tous les soirs. Un mère qui ne comprenait pas ce besoin de se mêler à la plèbe, mais qui avait appris à composer avec les caprices de son fils.

Luderik avait 13 ans lorsqu'on lui présenta Isaiah. Un drôle de bonhomme, pasteur, persuadé que les Atriens sont nos anges gardiens, ou quelque chose du genre. Difficile de dire si c'était Akseliane qui l'influença ou inversement, quoiqu'il en soit, ces deux là avaient connecté leurs croyances et leurs ambitions. Vouer un culte aux hybrides et, plus précisément, à Luderik, l'Elu des deux peuples ? Ce n'était pas Lud qui allait faire la fine bouche. Non pas parce qu'il aimait se faire traiter comme un Prince -quoique ça pouvait aider- mais parce qu'il croyait dur comme fer ETRE l'Elu, celui qui assurera un avenir aux peuples humain et atrien. Lentement, la machine se mit en place : prêcher la bonne parole, rallier des fanatiques, c'était un peu le domaine d'expertise d'Isaiah. Akseliane jouait le rôle de manager, et Lud la laissait faire, miséricordieux qu'il était. Lorsque ses deux minions lui  annoncèrent leur union, il leur donna sa bénédiction. Certes, Hayden avait toujours fait figure de père pour lui, mais avoir Isaiah dans sa famille, ça lui plaisait bien aussi. Hayd' était une personne qu'il admirait pour sa connaissance, mais il pouvait se montrer horriblement négatif vis à vis de son destin d'Elu, c'était fatiguant. Avec Isaiah et sa mère, au moins, il était le Prince, il était l'Elu, il était le Tout. C'était agréable de se voir enfin reconnaître pour ce qu'il était véritablement...


Et toi ?

Pseudo : Lea le lamaaaaa
Age : Ancêstral  sadique
Comment as-tu connu le forum ?
En le pondant, comme une poule *x*
Un commentaire  ?
Va enfin y avoir du violet sur le foruuuuuum  heureux
Code : Validé par moi-même (oui je triche 8D)






_________________
In every tyrant a tear for the vulnerable
In every lost soul the bone of a miracle
In every dreamer, a dream, we're instoppable




Dernière édition par Luderik Jenssen le Dim 17 Jan - 20:15, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Shut up and dance with me ♪
MessageSujet: Re: Luderik Jenssen ♦ Carve your name into those shining stars   Sam 12 Déc - 23:32

Si c'est pas le plus beau, le plus gentil et le plus merveilleux frère du monde à moi piment Love coeur à moi piment Love coeur à moi piment Love coeur à moi piment Love coeur à moi piment Love coeur
Tu sais que t'es sexy toiii Keupaiiiiin

_________________

Hey Brother
Once upon a younger year, when all our shadows disappeared, the animals inside came out to play. We went face to face with all our fears, learned our lessons through the tears, made memories we knew would never fade

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Prophète sans adepte
MessageSujet: Re: Luderik Jenssen ♦ Carve your name into those shining stars   Dim 17 Jan - 20:13

Ma soeurette trop choupinette Love
Hâte qu'on se lance un rp *x*

_________________
In every tyrant a tear for the vulnerable
In every lost soul the bone of a miracle
In every dreamer, a dream, we're instoppable


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Call me Frankenstein

ID card
Tribu & Clan : Wanelace / Trag flirtant avec les Red Hawks
Double compte : Rubens & Winnie
Célébrité & Crédit(s): Iwan Rheon / Lea ♥
MessageSujet: Re: Luderik Jenssen ♦ Carve your name into those shining stars   Lun 18 Jan - 15:56

C'est un grand malade X'DDDDD

Par contre DDC...
Citation :
Contrairement à la plupart des hybrides, Luderik et sa sœur Blablabla ne furent pas cachés,


SYMPA, on voit bien combien Lud aime sa soeur 8D


Bienvenue sur Blazing Star !



Bravo, tu as déjoué les plans machiavéliques des admins, et te voilà donc officiellement validé(e) et habitant(e) de Edendale ♥️

Ton groupe lié à ta race te sera mis très rapidement et si on te met un rang chelou, dis toi que c'est une marque d'affection fanclub

Mais ton périple ne fait que commencer mon jeune Padawan, tu as encore quelques étapes à franchir avant d'avoir la parfaite panoplie de l'Edendalien.

Tout d'abord si ton poste ou ton clan le justifie, n'oublie pas de faire ta demande d'accès ici. Cela te permettra de consulter et poster dans les forums aux accès restreints.

Avant de te lancer dans les folies du rp, nous te conseillons également de compléter ta Card ID dans ton profil et si tu le souhaite, faire une demande de rang et de logement/lieu de travail. Puis de créer ta fiche de lien, ta chronologie et ta fiche télécom. Tu peux également faire une demande de RP si tu veux trouver un partenaire.

Si le coeur t'en dit, va donc faire un tour du côté de nos prédéfinis, si certains t'inspirent, n'hésite pas à nous envoyer un petit mp pour proposer des liens entre ton perso et les prédefs agagaga

Et le mot de la fin :
Amuse toi à fond les ballons sur BS agagaga



BLAZING STAR


_________________
J'étais (en) Cage

⋆ du vide et du froid  ⋆


C'est des jours entiers à ployer sous un fardeau jamais léger. Avant toi c'est exister à peine, désespérer, que quelque chose advienne Avant toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gang des Kiwis RPZ

ID card
Tribu & Clan : Trags
Double compte : Miss Medecine & Dancing Hybrid
Célébrité & Crédit(s): Roller Coaster & okinnel. & Tumblr
MessageSujet: Re: Luderik Jenssen ♦ Carve your name into those shining stars   Mar 19 Jan - 0:29

Ouais.... Jez elle fit dire qu'elle se sent un peu vexée sur ce coup là xDD
Mais bon, elle va pardonner étrangle

_________________
you'll never know the top till you get too low
Always shatter into pieces in the end I'm broken and I'm barely breathing I'm falling 'cause my heart stopped beating If this is how it all goes down tonight, If this is how you bring me back to life
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Prophète sans adepte
MessageSujet: Re: Luderik Jenssen ♦ Carve your name into those shining stars   Mar 19 Jan - 19:03

MAIEUH, c'était avant que je sache son nom huhuhu Love

Mais non je suis pas malade, je suis illuminé par la grâce de mon destaing ! ♪ C'est le destiiiiin de Luuuuudeuh ♪

_________________
In every tyrant a tear for the vulnerable
In every lost soul the bone of a miracle
In every dreamer, a dream, we're instoppable


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Luderik Jenssen ♦ Carve your name into those shining stars   

Revenir en haut Aller en bas
 
Luderik Jenssen ♦ Carve your name into those shining stars
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Luderik Jenssen ♦ Carve your name into those shining stars
» Un bon p'tit... fast food ?
» carve your name into my arm (adélaïde)
» Star Wars Pocket Models TGC
» AYITI : Lit de Klass e Ideoloji Divizé Nou Sou Zafé Det Indepandans lan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blazing Star :: FRONTIÈRES DE LA VILLE :: Your name, sir ? :: Bienvenue à bord-
Sauter vers: