Partagez | 
 

 Le buffet d'Halloween

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Il a un carton pour chacun

ID card
Tribu & Clan : le mien ♥
Double compte : En voiture Simone c'est moi qui conduit, c'est toi qui klaxonne ♪
Célébrité & Crédit(s):
MessageSujet: Le buffet d'Halloween   Dim 1 Nov - 18:28


Le Buffet



Que serait une fête sans la bouffe ? Clairement, rien. A l'occasion d'Halloween, un grand buffet à rallonge (une trentaine de tables se succèdent) a été installé. Bonbons, boissons en tout genre, cakes ou soupe à la citrouille, il y en a pour tous les goûts et pour satisfaire tous les estomacs !



BLAZING STAR

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mister Sexy 2026

ID card
Tribu & Clan : Adetir
Double compte : Bartholomew Caldwell
Célébrité & Crédit(s): Luke Mitchell
MessageSujet: Re: Le buffet d'Halloween   Dim 1 Nov - 21:19

Parfois on se demandait qu'est ce qu'on foutait là. Et bien j'étais fortement en train de me la poser. Déjà participer à une fête humaine c'était vraiment pas une de mes idées, surtout après que ces humains aient osé bafouer Asfamia.
Mais j'étais là parce que mes nouveaux "amis" m'avait gentiment convié à venir à ce qu'ils appelaient " la fête de l'horreur". Et de me déguiser aussi. Me déguiser. En quoi pourrais je bien me déguiser ? Il suffisait juste que je me balade torse nu et que je m'arrose d'eau pour en terroriser plus d'un. J'avais fini par jeter mon dévolu sur un magazine de jeux vidéos & de films. Je trouverais peut être l'inspiration là dedans. J'aurai pu aussi louer un costume et cacher ma tête comme ça personne ne serait venue me faire chier.

Finalement j'avais opté à mettre du noir et du faux sang sur ma tronche. Je ressemblais à rien, mais c'était le but de cette fête. J'avais attrapé ma veste en cuir noir avant de filer sur le lieu de se soit disant bal. Sauf que y'avait pas eu de bal. J'étais pas le seul à m'être fait baisé, même les humains s'étaient fait avoir tous seuls. Sur le coup j'avais rie, parce que c'était vraiment trop con.
Une enveloppe où mon nom avait été marqué dessus avait attiré mon attention. Tout de suite j'avais pensé à Alvin. Jusqu'au bout cet enfoiré. Et il pensait m'effrayer avec ça.

J'avais enfouie le papier dans la poche de mon pantalon. Puisque j'étais ici, autant en profiter et consommer gratos. J'allai donc à la recherche du buffet, croisant une fille habillé bizarre en tablier et un ruban noir sur la tête. J'avais aussi entraperçue Cathleen, habillé comme ses filles peu vêtu que je croisais tard dans Edendale.
J'avais enfin trouvé là où ils avaient caché la bouffe, une multitude de nourriture posé sur des tables.
J'allai pouvoir tester des produits humains et jetai mon dévolu sur un grand bol remplie d'un liquide orange fumant. J'en attrapais un plus petit avant de la remplir avec une louche.


_________________
We'll fight to the death



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bad girl en carton

ID card
Tribu & Clan : Ex Wisan / Affiliée RH
Double compte : Atti, Meg, Lud
Célébrité & Crédit(s): Alycia Fucking Carey ; Jawaen pour les crédits
MessageSujet: Re: Le buffet d'Halloween   Lun 2 Nov - 19:59


Tonight let's take off the masks

Halloween

Ca m'avait bouffée toute la nuit, et les nuits d'avant également. Cette peur, je ne l'avais pas vraiment ressentie alors que je m'étais retranchée parmi les humains, entre la bienveillance de Gabriella et la folie réconfortante de Doc' Mew. Oui, je m'étais enfermée dans une bulle rassurante, oui j'avais fui les Atriens, même ceux que j'appréciais. Et l'idée ne m'avait même pas frôlé l'esprit avant que je ne réalise que j'allais me retrouver confrontée à eux tous. Aux miens.

Alors que je me préparais pour le bal, je pesais le pour et le contre. Devais-je y aller ? Que risquais-je vraiment ? Tout. Je risquais tout. L'angoisse me prit à nouveau à la gorge alors que je m'observais dans le miroir. Ma robe bustier noir capta mon attention 2 secondes à peine, que mon esprit gambergeait de nouveau. En plus de m’avoir laissé squatter sa salle de bain, Bartholomew avait accepté de me faire une avance sur salaire pour me permettre d’acheter en urgence 2/3 choses. Ce type était un saint dans son genre. Un saint complètement givré, certes, mais saint quand même.

Rapidement, mon malaise reprit le dessus sur mes pensées. Depuis que l’éventualité m’avait frôlé l’esprit, je n’arrivais plus à m’en débarrasser. Alvin avait failli me dénoncer aux humains, me faire arrêter… Et s’il avait fait la même chose avec les Atriens ? Et s’il m’avait balancée aux Trags ? Et s’il avait révélé ma véritable identité ? Cette idée me tétanisait. Il s’agissait, pour ainsi dire, de mon pire cauchemar. Rien que d’y penser, ça me foudroyait sur place… Et pourtant c’était loin d’être impossible.

Alors que faisais-je là, planter à l’endroit où était censé avoir lieu ce foutu bal, si je me sentais en danger ? Je n’en étais pas certaine moi-même. Peut être était-ce de l’inconscience, ou bien peut être que j’avais juste besoin d’être fixée. Quoiqu’il en soit, je n’avais pas réussi à me résoudre à rester planquée, et j’avais donc pris mon courage à deux mains.

En arrivant dans le parc, la première chose que je remarquai fut les tables décorées d’orange et de noir, débordantes de victuailles, et s’étendant en un long serpent sur toute la surface.  En revanche, de bal, il n’y avait point. Le bout de papier qui m’attendait à la place eut au moins le mérite de détourner mon attention un moment, même si son contenu n’était pas exactement de toute réjouissance pour moi. Mais si déjà j’étais là, autant vivre l’aventure jusqu’au bout.

Les gens commençaient à s’amasser autour de moi, Halloween rameutait visiblement les foules.
Je balayais le paysage autour de moi, ne sachant pas vraiment si je cherchais une tête connue et si j’espérais au contraire être une parfaite anonyme ce soir. La première personne connue que mes yeux rencontrèrent fut Kleve, et je dus admettre que voir un visage ami me réchauffa un instant le cœur. Juste un instant. J’étais partagée entre l’envie de fondre sur lui et de l’assommer de question concernant « Octavia », si des informations avaient fuité, si l’on parlait de mon ancienne moi… Et celle de le prendre dans mes bras pour pleurer sur son épaule. Alors certes, ça ne me ressemblait pas, mais j’étais un peu à bout ces derniers temps. L’absence d’Alvin me pesait, clairement, mais sa trahison encore plus.
Je ne fis cependant ni l’un ni l’autre, et ce pour deux raisons : la première, c’était qu’on n’était même pas supposés se connaitre, officiellement, Kleve et moi. A part par notre collaboration à Asfamia, mais ça ne justifiait clairement pas de grands émois. La seconde, c’était que je ne savais pas ce qu’Alvin avait pu dire sur moi à Kleve. Probablement pas du bien. Il avait failli me balancer aux humains, alors j’imaginais qu’il ne s’était pas gêné pour me tailler une réputation auprès des Atriens, et notamment de Kleve.  Ce dernier n’était de loin pas quelqu’un d’influençable, mais si Alvin lui montrait ce que je lui avais fait, il aurait probablement le plus grand mal à garder une bonne opinion de moi….

Cela dit, la meilleure façon de savoir si Kleve m’avait parfaitement rayée de la liste des gens fréquentables et respectables, c’était encore de lui parler. Plus facile à dire qu’à faire bien évidemment, mais j’allais bien trouver un moyen plus ou moins discret de l’aborder. Me dirigeant vers le buffet, j’entrepris de garnir une assiette en carton de quelques gourmandises, même si clairement je n’avais pas faim, j’avais même plutôt l’estomac noué, presque envie de vomir. L’air de rien, je me rapprochai de lui, jusqu’à finalement arriver juste à côté de lui. J’avais l’impression d’être une lycéenne tentant d’approcher le mec de ses rêves pour lui demander s’il veut aller au bal de promo avec elle, ce qui était ridicule, car la situation était à des kilomètres de ce scenario. Et pourtant… Je n’étais pas à l’aise. Comme si j’avais peur qu’il m’envoie sur les roses, ou qu’il refuse de m’adresser la parole par rapport à mon comportement avec son cher et tendre. En un sens, il aurait raison.

Tendant la main pour me servir ce qui semblait être de la soupe de potiron, je jetai un coup d’œil rapide autour de moi pour m’assurer que l’attention de mes voisins étaient tournée ailleurs, avant de finalement l’aborder, d’une voix basse.

« Il me semblait que j’étais censée te faire découvrir les bars d’Edendale… »

Commençai-je, optant pour l’humour malgré l’appréhension qui me prenait la gorge, faisant références à notre discussion lors d’Asfamia. Je détestais être autant à fleur de peau, mais en ce moment c’était un peu mon quotidien.

« Ne me dis pas que tu as renoncé à l’alcool ? »

Ajoutai-je, levant discrètement, presque timidement, mes yeux vers lui. Ce soir, j'avais l'impression d'être une paria.


_________________

Parce que le cerveau suit le coeur

Je te l'ai dit, tu as ce sourire au coin des lèvres quand tu mens. Tu t'imaginais pouvoir t'en sortir encore et encore facilement. J'essaie d'y croire, j'me voile sûrement la face. Tu m'as poignardée dans la noir. J't'ai fait confiance, aveugle était ma confiance, et tu m'as fait tort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mister Sexy 2026

ID card
Tribu & Clan : Adetir
Double compte : Bartholomew Caldwell
Célébrité & Crédit(s): Luke Mitchell
MessageSujet: Re: Le buffet d'Halloween   Mar 3 Nov - 18:35

Dans l'équation j'avais oublié Octavia, enfin Léandra. Si elle était mon amie elle était aussi celle d'Alvin. Et c'était sur que ce dernier avait dû parler de moi à sa colocataire. Mais dans des mauvais termes. Il en serait tout à fait capable.
J'avais pas envie d'entendre Léa parler de lui, surtout que la dernière fois qu'on s'était vu elle l'avait défendue tandis que c'était moi qui disait du mal du démarqué. Aujourd'hui, on s'aimait pas tous les deux, surtout après son mauvais coup.

Il y avait hélas pas assez de monde pour empêcher Léandra de s'approcher de moi, et de mon bol remplie d'un liquide qui sentait la citrouille. Je portais le breuvage à mes lèvres pour y goûter. Ca va c'était pas dégueulasse.
Léandra m'adressa la parole à voix basse, me rappelant qu'elle devait me faire découvrir les bars d'Edendale. Ca c'était avant que ma relation avec Alvin ne change. Mieux valait garder des distances, en plus il devait y avoir des Trags à cette fausse fête, je n'avais pas envie qu'il mêle Léandra à mes conflits d'embauche.

Je lui jetais donc un regard sombre avant de m'éloigner d'elle, en espérant qu'elle comprenne que j'avais pas envie de lui parler. J'avais même envie de parler à personne. Sur mon passage j'attrapais des bonbons, des bonhommes bleus avec un bonnet blanc, très étrange comme design.
Un à un je noyais les bonhommes dans ma soupe. Je savais pas ce que ça allait donner mais je me sentais l'âme d'un chimiste pendant quelques secondes.
Je finissais par sortir d'ici en me demandant ce que j'allais faire maintenant. Léandra avait vraiment eut l'air peiné mais c'était pour son bien que je l'avais ignoré, et pour le mien aussi. Une certaine personne m'avait déjà bien assez fait souffert.

_________________
We'll fight to the death





Dernière édition par Kleve Arrior le Dim 15 Nov - 17:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bad girl en carton

ID card
Tribu & Clan : Ex Wisan / Affiliée RH
Double compte : Atti, Meg, Lud
Célébrité & Crédit(s): Alycia Fucking Carey ; Jawaen pour les crédits
MessageSujet: Re: Le buffet d'Halloween   Mer 4 Nov - 19:20


Tonight let's take off the masks

Halloween

C'était ce qu'on appelait... Un vent. Et un magistral par dessus le marché ! Si je m'étais attendu à de la colère, du mépris, du dégoût, ou de la déception, je ne m'étais pas attendu à ça. Je n'avais pas envie de faire face à un Kleve qui me détesterait, mais je m'y étais presque préparée, à devoir m'expliquer, me justifier... Peut être même m'excuser du mal que j'avais pu faire à son "copain". Si c'était son copain. Je n'en avais pas la moindre idée.

Mais là, il m'avait juste... Ignorée. Et ça ne faisait pas du bien. Je sentis ma gorge se nouer. Extérieurement, c'était plus de la stupeur qu'autre chose qui se lisait sur mon visage. J'avais un peu de mal à encaisser le coup. Tellement que je ne sentis que trop tard mon gobelet m'échapper des mains et se renverser sur ma robe. Une magnifique tâche orange sur fond de noir... Au moins j'étais dans le thème ! Je dis me retenir de jurer en Atrien et me mordis la lèvre en réalisant que je n'étais pas du tout sur mes gardes avec toutes ces histoires.

J'avais bien envie d'aller dire ses 4 vérités sur sa façon de faire à Kleve mais je savais que ce n'était pas une bonne idée question discrétion. Exaspérée j'attrapais une serviette en papier orange pour m'essuyer un peu plus tard, et je partis d'un pas furieux en direction de la maison hantée où j'espérais sincèrement pouvoir m'isoler un peu.
Rester seule n'était pas l'idée du siècle dans mon état, mais je n'avais pas tellement qu'on me voit tirer une tête comme si j'étais au 36eme dessous, alors autant m’éloigner un peu de la cohue.


Spoiler:
 

_________________

Parce que le cerveau suit le coeur

Je te l'ai dit, tu as ce sourire au coin des lèvres quand tu mens. Tu t'imaginais pouvoir t'en sortir encore et encore facilement. J'essaie d'y croire, j'me voile sûrement la face. Tu m'as poignardée dans la noir. J't'ai fait confiance, aveugle était ma confiance, et tu m'as fait tort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hello from the Dark Side
MessageSujet: Re: Le buffet d'Halloween   Mer 4 Nov - 20:47


This is Halloween, everybody scream

Halloween
Quand on a Winifred comme meilleure amie, s’il y a bien un art que l’on apprend et que l’on perfectionne, c’est le maquillage. Mon costume de zombie tueur n’était probablement pas parfait –j’avais juste enfilé un espèce de costar déchiré- mais mon maquillage blafard et sanglant à la fois était du plus bel effet, un vrai mort vivant !
L’angoisse du costume pour le bal étant passé, j’avais fait face à mon second stress pour ce soir, à savoir : est-ce que Sharleen allait bel et bien m’accompagner.

Il était vrai que suite à notre dispute de l’autre jour, rien n’était moins sûr. J’avais essayé de calmer le jeu avec elle, mais la tension était toujours palpable entre nous, et si je ne pouvais que la comprendre…. Je ne pouvais pas pour autant tout lui révéler. Passer pour le connard manipulateur était une chose, lui avouer que j’essayais de voler du sang atrien en était une autre. Ca sonnait presque comme si j’étais un meurtrier. Je ne comptais pas vraiment TUER quelqu’un mais… c’était pas bien beau non plus.

Ce soir, j’aurais préféré ne pas y penser, mais c’était un peu compliqué.

Je faisais donc le plantin devant chez elle, n’osant pas rentrer de peur de tomber à nouveau sur son père. Je lui avais envoyé un sms pour l’informer que j’étais là, et j’attendais… Craignant un peu plus à chaque seconde qu’elle ne me pose un lapin. Lorsque la porte s’ouvrit finalement, je m’attendis presque à me trouver nez à nez avec sa mère, porteuse de mauvaise nouvelle, et fus donc soulagé de voir le visage de mon amie. Le soulagement ne resta que peu de temps, très rapidement remplacé par une autre émotion : l’émerveillement alors qu’elle me dévoilait sa tenue d’Halloween.

« Tu es sublime… »

Fut la seule chose que je trouvai à dire, oubliant temporairement nos désaccords. Je lui offris mon bras pour qu’elle s’y accroche, avant d’ajouter.

« Je suis content que tu viennes… »

J’avais failli ajouter « quand même », mais je m’abstins. Je n’avais pas envie de remettre notre dispute sur la table, alors si elle ne ramenait pas le sujet d’elle-même, je ne comptais pas le faire. Une fois qu’elle passa son bras autour du mien, nous nous mîmes en route vers le grand parc où avait lieu le bal.
Une fois sur place, je fus surpris de ne voir ni orchestre, ni décoration… ni personnes déguisées derrière. Nous n’étions pas très en avance, et s’il y avait quelques personnes costumées, ce n’était clairement pas la majorité des personnes présentes.

« Euh… On a loupé quelque chose ?  C’était bien ce soir et ici non ? »

Lâchant le bras de Sharleen un instant, me mis à farfouiller à la recherche d’informations. C’est ainsi que je tombai finalement sur deux enveloppes sur lesquelles figuraient nos deux noms. Remettant à Sharleen la sienne, j’ouvris la mienne, la lisant rapidement avant de la plier et de la mettre dans ma poche, mal à l’aise.

« On dirait que nous sommes victimes d’une mauvaise blague… »

Honnêtement, je ne tenais pas TANT que ça au bal, mais j’étais déçu pour Sharleen. Je me faisais une joie de l’emmener danser, de lui changer les idées.

« Si déjà nous sommes là, on peut en profiter un peu, t'en penses quoi ? »

Ajoutai-je dans un sourire.  L’essentiel, c’était qu’elle profite, qu’elle se fasse plaisir.  Et je comptais bien jouer son prince charmant ce soir, passer du temps avec elle, laisser de côté nos différents.

Spoiler:
 

_________________
The cycle repeated as explosions broke in the sky.
All that I ever wanted was the one thing I couldn't find.
And I believed you when you told that lie

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Shar d'assaut ou Bomb(ass)e ?

ID card
Tribu & Clan : /
Double compte : /
Célébrité & Crédit(s):
MessageSujet: Re: Le buffet d'Halloween   Sam 7 Nov - 15:22

Elle n’avait pas adressé un seul mot à son père depuis qu’elle avait découvert qu’il complotait avec Attila. Elle était persuadée qu’Attila ne lui avait pas dit toute la vérité et elle en voulait aux deux hommes. Sa mère n’était pas dans le coup, elle le savait sinon, elle aurait été dans la même pièce qu’eux alors, il n’y a qu’avec elle qu’elle discutait. Elle évitait son père, l’ignorait quand il l’appelait et tout le reste. Comme si elle faisait de nouveau sa crise d’ado. Sa mère était au milieu de tout cela et tentait d’apaiser la colère de sa fille envers son père et envers Attila. Le climat était tendu entre les deux amis d’enfance même si elle concevait lui adresser la parole de temps en temps. Ils avaient convenus, avant la dispute de se retrouver pour le bal d’Halloween mais elle n’était pas sûre d’y aller. Sa mère devait se douter car le matin même, elle entra dans la chambre de sa fille et l’empêcha de parler :

« Tori, tu vas aller à ce bal. »

Son deuxième prénom dans la bouche de sa mère signifiait toujours que c’était une conversation sérieuse. Quand elle disait ses deux prénoms, c’était qu’elle était en colère contre elle. Sharleen la regarda avant de hausser les épaules :

« Pas besoin, je suis, de toute façon, toujours un fantôme alors un peu plus, un peu moins, qu’importe. »
« Sharleen Tori Kerrington, tu vas aller à se bal, l’air te fera du bien et peut-être que quand tu rentreras tu auras un peu plus de plomb dans la tête et que tu arrêteras d’ignorer ton père. »
« Père qui n’a pas plus de plomb dans la tête que moi pour demander à Atilla de faire tout le boulot pour lui. Il devait bien se douter que si jamais je découvrais la vérité je lui en voudrais … Je n’irais pas à ce bal. »
« Dans ce cas, tu as interdiction d’utiliser tes pinceaux, tes livres, tes stylos jusqu’à ce que je décide de te les rendre ! »
« Quoi ? Mais ce n’est pas juste ! »
« Ce que tu viens de dire n’est pas plus juste que ce que je viens de faire. Je te pardonnerais si tu sors déguiser, que tu vas à se bal avec Attila et que tu réfléchisses à tout ce que tu viens de dire ! »

Sharleen écarquilla les yeux. Elle n’a cependant pas mit longtemps avant de prendre sa décision. Elle irait à ce bal. La punition de sa mère était trop dure pour elle. Elle ne pouvait pas passer un seul jour sans tout cela. Sa mère sourit et Sharleen soupira. Elle sentait que ce serait une longue, très longue journée pour elle. Toute la journée la maman de Sharleen pomponna sa fille, quelque part, la demoiselle ne détestait pas cela. Cette journée lui permettait de passer quelques heures complices avec sa mère.

Lorsque l’heure approcha, Sharleen a pu se découvrir dans un miroir et elle ne resta bouche-bée. Le maquillage que lui avait fait sa mère lui permettait d’avoir une meilleure mine. Ses cheveux était aussi noir que l’ébène d’un côté et d’un blanc de neige de l’autre. Comme Cruella d’Enfer, le personnage dont elle avait pris l’apparence. Elle regarda également sa robe et rougit. Elle n’avait pas l’habitude de ce genre de chose. Elle préférait les pantalons ou les longues jupes. Là … c’était complètement différent. Elle avait enfilé des talons qui restaient cependant assez petit pour ne pas qu’elle se fatigue de trop. Environ trois centimètres de talon. Sharleen embrassa sa mère sur la joue et entendit son portable sonner. Attila était devant la maison. Elle se regarda une nouvelle fois dans le miroir avant que sa mère ne la pousse. Elle passa devant son père et marmonna un « a ce soir » qui ravit sa mère et étonna son père.

Elle ouvrit la porte et découvrit un Attila zombie. Son maquillage était flippant, son costume … déchiré. Elle hocha simplement de la tête ne sachant trop quoi dire ni trop comment agir. Il fallait qu’elle réfléchisse après tout n’est-ce pas ? Elle passa son bras sous le sien tout de même et le laissa la guider, regardant les rues d’Edendale qui se paraient d’orange et de noir pour cette occasion. Lorsqu’ils arrivèrent au lieu du bal, ils furent surpris de ne point en voir. Elle regarda autour d’elle et répondit à la question d’Attila :

« Oui, c’était bien aujourd’hui, peut-être sommes-nous arriver trop tôt ? »

Elle marcha jusqu’à un buffet avant de regarder autour d’elle pour chercher d’autres personnes grimés, il n’y avait pas grand monde. Maintenant, elle se sentait ridicule et surtout, surtout elle était triste car sa mère avait passé tellement de temps pour que son costume soit bien pour elle ainsi que son maquillage. Elle attrapa l’enveloppe que lui tendait et regarda son nom sur le devant. Bizarre. Elle ouvrit l’enveloppe et sa gorge se noua. Son estomac forma des nœuds et elle vacilla quelques secondes avant de se reprendre. Elle referma l’enveloppe après avoir remis le papier et la cacha dans une poche secrète de son costume. Elle remit une mèche de cheveux derrière son oreille et dit :

« Si tu veux. Tu veux manger quelque chose ? »

Elle s’avança vers un autre buffet et attrapa quelque chose à manger. Elle fît la grimace avant de tirer la langue :

« Wow, ce bonbon est super acide !!! »

Elle avait fait une drôle de tête. Elle attrapa un jus de citrouille qu’elle avala presque d’une traite. Elle n’avait pas un très grand appétit alors, elle ne mangeait pas pour le moment pour voir ce qu’il y avait un peu plus loin. Elle remarqua une demoiselle partir et qui ne semblait pas très bien dans son assiette. Sans rien dire à Attila, elle s’éloigna de lui et suivit la demoiselle. Elle ne pouvait la laisser ainsi. Elle était ainsi Sharleen.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hello from the Dark Side
MessageSujet: Re: Le buffet d'Halloween   Ven 13 Nov - 19:54


This is Halloween, everybody scream

Halloween
Sharleen était… froide. Un comportement dont je n’avais pas l’habitude venant d’une personne aussi douce et aimante… Clairement, elle m’en voulait. Et je savais pourquoi, j’avais juste espéré que notre grosse dispute serait mise de côté le temps d’une soirée. Visiblement, pas. En plus de cette drôle d’enveloppe qui venait un peu bouleverser la soirée, je devais gérer mon flux d’émotion en vrac. En un mot : super. En trois mots : soirée de folie. Bordel, j’aurais mieux fait de rester chez moi, dans mon lit. Mais maintenant que j’étais là…

Je proposai à Sharleen de profiter des installations à défaut du bal… Au moins, il y avait à manger –essentiel !- à boire –encore plus essentiel !- et quelques animations qui devraient nous tenir occupés toute la soirée. L’enthousiasme de ma meilleure amie laissait à désirer mais enfin, je n’allais pas me laisser abattre pour autant !
Visiblement, la bouffe semblait lui faire de l’œil autant qu’à moi et je la suivis alors qu’elle s’approchait du buffet à rallonge. Sa grimace me tira un petit rire qui allégea un peu l’humeur entre nous, me rappelant une énième fois pourquoi je la trouvais aussi adorable… Même si clairement ce n’était pas le moment de m’emporter.

Je me penchai à mon tour sur les bonbons tandis qu’elle continuait son exploration. N’y trouvant pas mon bonheur je dérivais du côté des gateaux, choisissant un bout de cake orange au hasard. Je mordis dedans, et fus surpris de goûter un tel délice.

« Wow Shar, il FAUT que tu testes le cake au potiron, c’est une tueriiiiie »

Déclarai-je, retrouvant ma bonne humeur. Je levai le nez à sa recherche, et fus surpris de ne pas la voir près du buffet. Je fis un tour sur moi-même, la cherchant des yeux. C’aurait dû être facile de détecter une Cruella d’enfer… Mais en quelques minutes la pelouse s’était remplie d’une foule habillée de noir, blanc et orange. Autant dire que c’était comme essayer de trouver Charlie dans un décor de Noël !

« Shar ? »

Appelai-je, espérant entendre sa voix en réponse. Mais non. Rien du tout. Un sentiment de malaise m’envahit rapidement alors que je me mis en mouvement, interrogeant des personnes au hasard pour leur demander s’ils avaient vu une Cruella d’enfer. Une jeune demoiselle déguisée en Slutty Pumpkin m’indiqua qu’elle avait cru la voir du côté du marais. Sans attendre plus longtemps, j’en pris la direction.

Spoiler:
 

_________________
The cycle repeated as explosions broke in the sky.
All that I ever wanted was the one thing I couldn't find.
And I believed you when you told that lie

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le buffet d'Halloween   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le buffet d'Halloween
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Buffet d'Halloween
» Let's go for Halloween ! [tous invités à participer !]
» Bal de Noël : Le (délicieux) Buffet.
» Le buffet
» Halloween event !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blazing Star :: HORS DE LA VILLE :: La ruche :: Archives rpg :: Event #2 : Halloween-
Sauter vers: