Partagez | 
 

 Le marécage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Il a un carton pour chacun

ID card
Tribu & Clan : le mien ♥
Double compte : En voiture Simone c'est moi qui conduit, c'est toi qui klaxonne ♪
Célébrité & Crédit(s):
MessageSujet: Le marécage   Mar 27 Oct - 13:14


Le marécage



De jour les marais peuvent avoir quelque chose d'attrayant, un je ne sais quoi de fascinant et mystérieux. Cela n'empêche pas le lieu d'être dangereux et les multiples panneaux "attention" avertissent le promeneur que c'est à ses risques et périls qu'il se promène en ce lieu. De nuit c'est tout simplement sinistre et formellement interdit ! Pour Halloween, en raison de la forte population au sein de la forêt, des lampes ont été installé un peu partout mais même si le marécage est plus visible, il n'en reste pas moins dangereux. D'ailleurs, en Louisiane, y a bien des crocodiles non ?




BLAZING STAR

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sweet, sweet medicine
MessageSujet: Re: Le marécage   Dim 1 Nov - 20:33

Halloween night
Let's fight our fear in the darkest night
Event #2
Elle marchait, la tête dans les nuages, l'esprit ailleurs, sans trop regarder où elle mettait les pieds. Halloween avait longtemps été une de ses fêtes préférées. Gamine, elle avait l'habitude de la fêter avec son père, à se déguiser et à faire toute sorte de mauvais tours. Mais depuis qu'il n'était plus, elle trouvait une certaine nostalgie présente dans cette fête, comme un poids dont elle savait qu'elle ne pourrait se débarrasser. Et pourtant, chaque année, elle enfilait un nouveau costume en pensant à son père, sachant qu'il serait sans doute très fier d'elle, et sortait dans les rues. Si plus jeune, elle récolait friandises à profusions, ce fut finalement remplacé par les party, bien qu'elle restait souvent seule dans son coin. Depuis qu'elle avait commencé son internat, elle avait pris l'habitude de travailler en cette journée de l'épouvante. Ce qui ne l'empêchait pas de trouver un moyen d'intégrer un élément de costume à son uniforme, de laisser un bol de sucreries dans la salle commune du personnel et d'en donner aux patients qui pouvaient en manger. Aux ambulanciers aussi. Entre deux cas, elle en donnait aux enfants présents et leur parlait de leur costume de la journée, voyant leurs visages s'illuminer à chaque fois, ne pouvant s'empêcher de se dire que son père devait la regarder de la même façon, ressentir la même chose, quand elle était plus jeune. Halloween avait quelque chose de spécial, non pas d'effrayant, mais d'enivrant. Et voilà que pour la première fois depuis qu'elle avait commencé à travailler à l'hôpital, elle était en congé le jour de la célèbre fête. Elle avait donc décidé d'en profiter. Un carton trouvé parlait d'un bal, pourquoi ne pas y aller ! Ça ne pouvait qu'être amusant !

La soirée enfin arrivée, elle avait revêtit son costume de l'année. L'idée était simple, c'était également le dernier costume qu'elle avait porté lorsqu'elle fêtait Halloween avec son père. Non pas EXACTEMENT le même. Mais il représentait le même personnage. Ce personnage de conte que Gabriella adorait depuis toute petite. Robe bleue, tablier blanc, collants blancs, souliers noirs et bandeau noir avec une boucle. Ses cheveux blonds relâchés sur ses épaules, la voilà transformée en la jolie Alice au pays des merveilles. Elle s'était rendue à l'endroit indiqué, mais n'y avait trouvé que des gens prient de cours. Évidemment, ils s'étaient tous fait avoir. Gabriella eut une pensée pour son père, bien qu'elle n'était pas du genre à sortir faire la fête en tout temps et qu'elle s'était décidé à le faire pour cette occasion, elle savait que son paternel aurait adoré une farce de ce genre. Elle avait donc quitté les lieux, non pas après avoir trouvé une lettre lui était destiné, par un malencontreux hasard, et qui l'avait fait frissonner. Elle avait repris sa marche, suivant les lumières accrochées dans la forêt comme on aurait suivi un feu follet. Elle ne faisait pas attention à la direction prise, elle évitait les passants, mais sans plus. Elle laissait Halloween la guider comme l'esprit de cette grande soirée de voudrait.

Elle ne fut tirée de sa rêverie que lorsque son pied toucha l'eau. Elle sursauta, regardant tout autour d'elle pour s'apercevoir qu'elle était tout près du marécage. Un nouveau frisson la parcouru. Cette soirée était bien loin de ce que la jeune fille avait imaginé. Elle recula de quelques pas, ne voulant pas toucher à l'eau. Il y avait très peu de personnes tout autour. Bien entendu, cette zone était habituellement interdite de soir. Gabriella regretta qu'elle soit ouverte pour la nuit, car si l'interdiction avait été en place, elle aurait eu une bonne excuse pour partir. Seulement là, elle n'avait rien pour justifier son départ subit. Pourtant, ce coin de la ville sombre, qu'il lui plaisait de visiter de jour, lui offrait un tout autre aspect de la ville qu'elle se devait de découvrir. Ne serait-ce que pour son père.


© Starseed

_________________
And you're the only one
What dou did will haunt you... Untill the end of your days !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
You can catch him with balls ♥

ID card
Tribu & Clan : Aucun
Double compte : Kleve Arrior
Célébrité & Crédit(s): Jared Leto
MessageSujet: Re: Le marécage   Lun 2 Nov - 18:14


Event #2 : Halloween
I'm a Bitch

Halloween était une des mes fêtes préférés ! Faire peur aux gens c'était vraiment amusant et se déguiser aussi. C'était le seul jour où ne te regardais pas comme un fou. Bizarrement on arrivait facilement à ma qualifier de fou même quand j'étais pas déguisé. Mais je m'en foutais un peu. Après tout comment ne pas devenir timbré à force d'écouter le malheur des autres.
L'année dernière je m'étais transformé en Joker, et cette année j'avais décidé d'aller chercher la part de féminité qu'il y avait en moi. Avec un visage aussi beau que le mien, je pouvais aisément porter des perruques. J'étais donc partie m'acheter des vêtements, des bijoux, du maquillage et une jolie perruque.

Moi qui pensais que j'allai m'amuser à sonner aux portes pour demander des bonbons - ou jeter un sort - j'avais découvert une invitation dans ma boîte au lettre. Un bal. Depuis combien de temps je n'avais pas été à ce genre de soirée ? Je ne pouvais évidemment pas refuser d'éclairer le bal de ma noble présence.

Une fois vêtu de mes magnifiques vêtements roses et de ma perruque de la même couleur. Un peu de rouge aux lèvres, des faux cils pour allonger mon regard et j'étais prêt pour aller danser.

Une fois arrivé sur le lieu des festivités, je n'entendais aucune musique et demanda à un passant où était le bal. Vu sa tête il avait pas l'air de comprendre de quoi je parlais et les autres personnes que j'interrogeais ensuite était dans le même bateau. Diable, m'étais je donc fait dupé ? Je remarquais alors d'autres personnes déguisés qui râlaient et m'approchaient d'eux.
Il y avait des stands et sur un comptoir était posé des enveloppes. L'une d'elle m'étais adressé et la curiosité l'emporta rapidement. A la fin de la lecture j'éclatais de rire. J'allai encore plus m'amuser que je ne le pensais.
Près de moi je vis Alice passé, et visiblement elle avait perdue son lapin blanc. Elle se dirigeait vers les marécages. Sourire en coin, je la suivis, restant quelques mètres derrière elle. Elle sursauta à un moment avant de reculer comme si elle avait vu un monstre. La seule chose qu'il y avait c'était l'eau du marais. Aquaphobie sans doute.
Les talons de mes chaussures s'enfonçait dans la terre et à pas discret j'arrivais dans le dos de ma victime. Rapidement je posais une main sur chacun de ses avants bras.

- BOUH !

Elle fit un bond de deux mètres, bon j'exagérais, et moi j'étais en train de me marrer. J'adorais Halloween.

copyright acidbrain

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sweet, sweet medicine
MessageSujet: Re: Le marécage   Lun 9 Nov - 23:25

Halloween night
Let's fight our fear in the darkest night
Event #2
Les pieds trempés d'avoir touché l'eau fraîche du marécage, Gabriella ne put s'empêcher de repenser à la dernière fois qu'elle avait touché l'eau. Ce n'était pas intentionnel, elle était tombée par accident. Par chance pour elle, un Atrien avait été présent, Kleve qu'il s'appelait. Du moins, si la mémoire de la jeune fille ne lui faisait pas défaut. Il fallait avouer qu'avec tous les patients qu'elle voyait à l'hôpital, elle avait un peu de mal à retenir les noms des gens. Et voilà que, par ironie du sort, un coup du destin l'avait envoyé à nouveau sur la berge, mais cette fois, la tête pleine de souvenirs de son père. Entre la mémoire de son père et le retour à sa conscience de sa rencontre avec ce fameux Atrien. Gabriella ne savait plus que penser. Son père avait toujours aimé l'eau. Il aimait nager, il aimait aller pêcher, il aimait le bateau. Gabriella n'avait rien fait de tout ça avec lui. Non, rien. Et elle le regrettait à présent. Peut-être était-ce un coup de tête, sans doute était-ce de la folie, mais il lui vint l'envie de voir ce que son père trouvait de si intéressant dans cet élément. Elle ne voulait pas aller nager, non ça elle ne savait pas, mais avancer dans l'eau, sentir le contact du liquide sur sa peau. Peut-être qu'ainsi, en cette journée qui était la favorite de son paternel, elle pourrait enfin avoir cette impression d'à nouveau partager quelque chose avec lui.

Gabriella ferma les yeux un instant, rassemblant son courage, mais au moment où elle allait avancer à nouveau, quelque chose lui saisi les avant-bras. Ne s'y attendant pas, elle sursauta, laissant s'échapper un cri. Le coeur battant la chamade, elle se retourna d'un bloc, faisant ainsi face à une femme rose. Littéralement rose ! Cheveux et vêtements, même une partie du maquillage. À voir l'accoutrement, il s'agissait assurément d'un homme qui avait voulu faire un peu d'humour. Aucune femme ne se déguiserait en femme de la sorte. La jeune blonde rit nerveusement, toujours sous le choc de cette frayeur qu'on lui avait fait.

« Joyeux Halloween ! » s'exclama-t-elle d'un air moqueur.

Elle ne lui en voulait pas, loin de là. C'était là l'esprit d'Halloween que de faire peur aux gens de la sorte. Peut-être pas aux enfants, il en seraient morts de peur, mais entre adultes, c'était toujours amusant ce genre de tours. Gabriella sourit, avant de jeter un rapide regard par-dessus son épaule pour regarder le marais. Elle se tourna vers l'inconnu, elle n'était pas du genre à faire confiance, elle n'était pas du genre à sociabiliser de la sorte quand elle n'était pas au boulot, mais savoir que quelqu'un était autour était rassurant. Elle sourit et désigna le marais d'un geste de la tête.

« Vous m'accompagnez ? » demanda-t-elle simplement. Elle recula lentement dans l'eau, se mordant la lèvre inférieure de plus en plus fort alors que l'eau montait le long de ses jambes alors qu'elle s'enfonçait dans le marécage.

© Starseed

_________________
And you're the only one
What dou did will haunt you... Untill the end of your days !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
You can catch him with balls ♥

ID card
Tribu & Clan : Aucun
Double compte : Kleve Arrior
Célébrité & Crédit(s): Jared Leto
MessageSujet: Re: Le marécage   Mer 11 Nov - 18:31


Event #2 : Halloween
I'm a Bitch

Elle avait crié ! Et ça c'était une victoire de canard ! Sursauter sans crier c'était pas vraiment avoir eu peur. Le fait que ma victime ait donc laissé échapper son effroi était un bon point pour moi. Elle se retourna et je pouvais donc voir qui se cachait derrière Alice. Ce n'était autre que l'infirmière. Je l'avais déjà croisé en allant passer des examens à l'hôpital.
Elle ne semblait pas m'en vouloir de lui avoir mis la frousse et me souhaita même un joyeux Halloween. Peut être qu'elle adorait cette fête comme moi ?

- Joyeux Halloween !

Lançais je à mon avec un ton joyeux. Cette soirée promettait d'être amusante. Avec de la chance il y aurait même des atriens dans le coin. Elle désigna le marais avant de m'inviter à me joindre à elle. N'était elle pas censé avoir peur de l'eau ? Même si il fallait vraiment le vouloir pour se noyer dans une eau poisseuse aussi peu profonde.

- D'accord !

Mais avec des talons ça n'allait pas être facile. J'étais déçue car j'avais mis du temps avant de trouver les bonnes qui iraient avec ma tenue. Je soupirai avant d'enlever mes chaussures, les tenant dans une main.

- Allons donc chercher le lapin blanc !

Joignant le geste à la parole j'allai à mon tour dans l'eau. Elle était pas très chaude.

- Tu permets qu'on se tutoie ? Si jamais on se fait attaquer par des zombies ça sera plus convivial !

copyright acidbrain

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sweet, sweet medicine
MessageSujet: Re: Le marécage   Mer 11 Nov - 19:03

Halloween night
Let's fight our fear in the darkest night
Event #2
Visiblement, son interlocuteur était fier de son coup. Il va s'en dire que faire une frousse à quelqu'un d'autre le soir d'Halloween, c'était toujours une immense satisfaction. Qui plus est quand la victime n'en voulait pas au farceur. Ce n'était d'ailleurs pas de cas de Gaby, surtout pas soir d'Halloween, elle laissait couler les farces et s'amusait de son mieux. Seulement, les souvenirs plus forts que le reste lui avait fait commettre une idiotie et là voilà qui avait invité un parfait inconnu à se joindre à elle pour s'aventurer dans le marais. Elle avait déjà de l'eau aux genoux quand elle le vit finalement retirer ses chaussures. Elle se sentait un peu mal de lui faire un tel coup, après tout, l'eau et les costumes font rarement bon ménage, il n'y avait qu'à regarder ses collants et le bas de sa propre robe pour le voir. Elle éclata tout de même de rire en entendant cet homme parler du lapin blanc.

« Tant que vous ne me faites pas couper la tête ! » Ajouta-t-elle, faisant référence à la fameuse reine de coeur du conte qu'elle avait choisi pour son costume.

Elle sourit en voyant cette autre personne se jeter à l'eau. Elle ne le replaçait pas, elle ne le reconnaissait pas, mais au fond, ça ne changeait rien. Elle ne voulait pas être seule dans l'eau et il s'agissait de la seule personne autour. Elle hocha la tête en entendant la demande de son compagnon de chasse au lapin blanc et lui sourit franchement.

« Tu crois vraiment qu'on va subir une attaque de zombies ici ? Je croyais que les morts-vivants ne savaient pas nager ! »

Elle l'avait lancé à la blague tout en avançant de plus en plus dans l'eau. Tant qu'elle touchait le fond, il ne lui arriverait rien de mal, n'est-ce pas ? Et puis, mission accomplie ! Elle était à présent dans l'eau avec une autre personne et ils étaient seuls. Merci à la mémoire de son père qui lui avait donné le courage de relever le défi de ce cher Jack. Elle sourit à nouveau à l'homme.

« Désolée pour ton costume... Il était vraiment bien, tu sais ! »

Elle tenait à le dire, à ce qu'il sache qu'elle regrettait au moins cette partie. Parce que sinon, elle allait voir mauvaise conscience. Elle relança alors la conversation, si cet homme aimait tant Halloween, ils allaient sans doute avoir beaucoup à échanger.

« Alors, mis à part la baignade en eau froide... Comment trouves-tu cette soirée d'Halloween ? »


© Starseed

_________________
And you're the only one
What dou did will haunt you... Untill the end of your days !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mangeuse d'atriens

ID card
Tribu & Clan : Apprentie Red Hawk
Double compte : Rubens & Alvin
Célébrité & Crédit(s): Ellen Page & Bazzart
MessageSujet: Re: Le marécage   Mer 11 Nov - 19:09


This is halloween ♪

Le Trans, Alice & le Cygne
La râleuse est de sortie, halloween sucks - chant funèbre
C'était bien parce qu'elle l'aimait qu'elle s'obligeait à sortir. L'Enfer c'est les autres et Halloween en est la Nuit, amen. Winifred détestait cette fête affreuse, les rues grouillaient de monde et les déguisements permettaient aux atriens de se faufiler parmi eux avec un peu trop d'aisance à son goût. Cauchemar. Sauf que James avait voulu aller à ce bal avec elle, qu'elle avait eu le rouge aux joues, les yeux qui pétillent et malgré son agoraphobie, avait accepté. Un bal avec lui ! Alors c'était peut-être une fête de l'horreur mais ce soir, elle sera la plus belle des créatures. Le vilain petit canard qu'elle avait toujours été se métamorphosait littéralement en cygne. Abandonnant ses vêtements de geek, son maquillage trop étalé qui la faisait ressembler à un clown, Winifred se confia une fois de plus aux belles mains de sa mère. Je veux être comme ça, avait-elle dit en montrant une photographie d'antan et sa mère avait accomplit le miracle.

Le cygne noir de l'indémodable Lac des cygnes errait timidement entre les stands, elle se faufilait par des chemins où il y avait le moins de monde. Son regard ne s'arrêtait sur personne, elle courait presque jusqu'à la forêt, lieu du rendez-vous avec James. Si certains l'on remarqué, l'on appelé, Winifred n'en a rien vu ou entendu. Vite, vite, la forêt ! Retrouver James, cesser de voir un atrien sous chaque masque. A la volée, elle récupéra son carton d'invitation pour le bal et le coeur battant, sera l'enveloppe sur sa poitrine. Ouf, la foule fut évitée et bien installée contre un arbre, elle pu ouvrir l'enveloppe. Nul bal, une carte qui lui fit froncer les sourcils et soudain, des voix qui la firent sursauter. Un grand « bouh » dont la voix n'était pas trop inconnu. Oh non… Winifred se rapprocha timidement pour remarquer son psy travestit avec Alice aux Pays des Merveilles. Hop, elle s'approche en mode furtif pour les espionner, entendant la fille proposer une baignade qu'elle jugea audacieuse. Hé bé elle a pas froid aux yeux celle là ! Et l'autre qui y va ! Mais ils savent qu'ils peuvent se faire bouffer par des crocos ?! Curieuse, persuadée que dans deux secondes ils vont appeler aux secours et qu'elle devra intervenir, Winifred décida de les suivre. Elle prit néanmoins son portable qu'elle avait planqué dans son costume pour envoyer un sms à James afin de lui indiquer sa position :

Suis aux marais, je t'attend, tu me manques ♥♥

Elle se rapprocha, une branche craqua. Gênée qu'on l'ait forcément remarqué, elle sortit de sa cachette pour rejoindre le « couple ». Quelle bande d'idiots, sans stuff ils vont juste se faire attaquer et bonjour le massacre… c'est halloween, vous croyez quoi ? Que les tueurs en profite pas ? Que les bestiaux virent végétariens ?

'Vous aller vous faire bouffer par les crocos si vous continuez.

C'était pas l'envie de sociabiliser qui l’étouffait. Elle évitait de regarder son psy – craignant qu'il n'ait envie de la thérapiser ici – et pour bien signifier qu'ils ne l'intéressait pas plus que ça, que de toutes façon cette fête était naze, que le bal ben il a été annulé donc autant s'casser d'ici, elle envoya un nouvel sms à James devant eux :

Y a des gens chelou dans la forêt.



fiche codée par shirosaki


résumé:
 

_________________
Screw you ! I'm not afraid

⋆ Some people are just born to fight, I think ⋆


I'm gonna bring you down. I'm gonna destroy you. Because you're not from here. You're a nightmare and I'm gonna bring back the light.I'm a Red Hawks
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
You can catch him with balls ♥

ID card
Tribu & Clan : Aucun
Double compte : Kleve Arrior
Célébrité & Crédit(s): Jared Leto
MessageSujet: Re: Le marécage   Mer 11 Nov - 21:03


Event #2 : Halloween
I'm a Bitch

- Ca serait vraiment horrible de couper une si jolie tête !

M'exclamais je en mimant un air horrifié. Bien sur personne n'allait sortir de derrière un arbre en courant vers eux avec une hache. Quoiqu'il y avait tellement de fous sur cette planète que ça serait pas étonnant. Je serai tout de même heureux de pas mourir tout seul dans ce cas là, et sans douleur. On devait pas avoir le temps de ressentir grand chose quand on avait la tête coupée.

Alors le fait que des zombies pouvaient surgir était aussi plausible. Bien évidemment les morts vivants ça n'existaient pas, quoique il y avait bien des habitants d'une autre planète depuis quelques années qui avaient atterris ici.

- A vrai dire on a jamais pu prouver que les morts vivants ne savaient pas nager, étant donné que personne n'en a jamais vu

Expliquais je sérieusement, comme si le sujet l'était. Elle s'excusa au sujet de mon costume qui allait être sale, le complimentant au passage.

- Merci ! J'ai hésité longtemps avant de me travestir ! Le tien est pas mal non plus !

Je lui faisais un clin d'oeil. Je ne l'avais vu qu'en tenue d'infirmière jusqu'à présent. Je n'étais même pas certains qu'elle m'ait reconnue sous cette perruque.
Alors que j'allai lui répondre sur mon ressenti de cette soirée, un bruit de branche me fit arrêter. Il s'attendait à voir du monde mais pas elle. Winifried était sortie de sa tanière. Elle avait eu la gentillesse d'hinorer Halloween de sa présence alors que j'étais 99% convaincu qu'elle n'appréciait pas cette fête.

- Ils auraient pas grand chose à bouffer

J'étais plutôt maigre, les crocodiles risquaient d'être déçus. A cause de l'obscurité qui était simplement éclairé par des petites lumières je ne voyais pas en quoi ma patiente était déguisé. Vu qu'elle se camouflait bien j'imaginais qu'elle était en noire.

- Mais je pense qu'il serait plus sage de regagner la rive pour ne pas attraper froid

De ma main libre je prenais celle d'Alice et l'entrainais avec moi vers la terre ferme. J'avais les pieds vraiment très sales et une grimace de dégoût traversa mes lèvres.

- Les enfants je crois que je vais aller faire un tour au stand pour me nettoyer mes petits pieds

Elles pouvaient venir avec moi si elles le souhaitaient. En tout les cas je sentais le froid sur mes pieds humides et nus. D'autant plus que d'autres saletés venaient dessus à mesure que je marchais.

copyright acidbrain


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sweet, sweet medicine
MessageSujet: Re: Le marécage   Mer 11 Nov - 23:08

Halloween night
Let's fight our fear in the darkest night
Event #2
Éclatant de rire quand on lui dit qu'il ne pourrait couper sa tête, Gabriella se dit qu'elle avait quand même de la chance de ne pas être tombée sur un psychopathe en cette soirée. Vu le manque de méfiance dont elle faisait preuve pour une soirée d'Halloween, il fallait dire qu'elle avait bien de la chance. Après, malgré que certaines personnes soient devenus un peu étrange à la suite de l'arrivée des Atriens dans leur ville, il n'y avait pas vraiment plus de psychopathes à Edendale qu'ailleurs aux États-Unis. Avec toute la présence militaire et des forces de l'ordre, Gaby avait même l'impression qu'il y en avait moins, la principale violence dans les rues provenant de gens comme sa mère, qui attisaient le conflit humano-atrien. Elle haussa les épaules, accordant que le "travesti" venait de marquer un point au sujet des zombies. Puis, elle afficha à nouveau un sourire.

« Merci beaucoup ! »

Le déguisement d'Alice lui avait vraiment tenu à coeur cette année, en raison des souvenirs sans doute. Savoir que certaines personnes trouvaient que c'était bien rassurait quelque peu Gabriella. Elle vit dans le visage de l'homme qu'il allait répondre à sa question quand un craquement se fit entendre. Après avoir pensé aux morts-vivants, Gaby ne put s'empêcher de sursauter. Elle se tourna vers la rive, passant près de tomber dans son mouvement. Elle se retourna pour voir une jeune fille, remarquablement bien maquillée, mais dont on ne voyait pas le costume, sans doute noir, dans l'obscurité ambiante. Il fallait dire que les lanternes présentes dans la forêt pour l'occasion laissaient passer une lueur assez faible. Elle sourit en entendant parler des crocodiles, elle les avait littéralement oubliés ceux-là.

« S'ils essayent de nous manger, ils auront réussi à donner une ambiance d'horreur à Halloween ! »

Elle était réaliste. Il ne fallait pas voir le mauvais côté des choses. Après tout, même sur la rive, l'autre jeune fille n'était pas beaucoup plus à l'abri du danger. Les crocodiles sortaient de l'eau parfois, aussi. Elle hocha la tête à la remarque de l'homme en rose et attrapa sa main avant de glisser à nouveau.

« Merci beaucoup ! »

Une fois sur la rive, elle salua son compagnon de baignade qui voulait aller se sécher et se tourna vers la jeune fille qui envoyait des textos devant elle. C'était à croire qu'elle n'existait pas...

« T'as pas l'air de t'amuser... Tu vas bien ? » demanda-t-elle à la jeune fille.

Elle lui sourit, avant de regarder l'homme s'éloigner dans l'ombre de la nuit. Elle se rapprocha un peu, juste assez pour bien distinguer le costume de la jeune fille. Il était très réussi. Le cygne noir, à moins que Gabriella ne se soit trompée. Les pieds humides, Gaby se dit que l'idée d'aller se mettre au sec n'était pas mauvaise en fin de compte. Elle sourit de nouveau.

« Magnifique costume ! C'est vraiment beau ! » Elle hésita une seconde avant de reprendre. « Tu veux rester ici ou tu pensais retourner aux Stands ? »

Aussi étrange que cela puisse paraître, autant l'envie d'aller au chaud tait tentante, l'idée de laisser la jeune fille seule près du marais ne plaisait pas particulièrement à Gabriella. Elle attendit donc la réponse pour savoir si elle restait avec elle ou si elle quittait les lieux également.


© Starseed

_________________
And you're the only one
What dou did will haunt you... Untill the end of your days !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mangeuse d'atriens

ID card
Tribu & Clan : Apprentie Red Hawk
Double compte : Rubens & Alvin
Célébrité & Crédit(s): Ellen Page & Bazzart
MessageSujet: Re: Le marécage   Mer 11 Nov - 23:51


This is halloween ♪

Le Trans, Alice & le Cygne
La râleuse est de sortie, halloween sucks - chant funèbre
James répondit pour lui dire qu'il arrivait, qu'elle lui manquait et son visage fermé gagna un sourire. Il arrive. Le psychologue parle, elle s'en fout car James a répondu et qu'il arrive. Obnubilée par son histoire, elle hausse les épaules quand il parle de sortir du marécage, ouais si vous voulez, m'en fous. Ses mains sert le précieux portable, y en a qui parle, la fille dit un truc, le psy aussi, ça échange et peut-être que ça lui cause : Winifred s'en fiche, Winifred est amoureuse et son esprit ne pense  qu'à une chose. Mon copain, mon chéri, je lui manque. Le cygne noir c'est transformé en grosse guimauve, alerte les gosses vont la prendre pour une friandise et la manger.

Même pas un signe pour dire au revoir mais elle a le mérite de relever la tête pour montrer à Alice qu'elle l'a entendu. Hm ? Qu'est-ce que ça peut te faire comment je vais ? Un peu déstabilise qu'on s'intéresse à elle, les gens ayant plutôt tendance à faire peu cas de ses humeurs, elle se tait, se demandant s'il s'agit d'une formule de politesse ou si la question l'intéresse vraiment. A son silence, Alice répond par un compliment qui lui fait rosir les joues.

Oh merci… J'ai voulu faire un effort.  Winifred se dandine un peu, toute flattée et c'est avec un enthousiasme enfantin qu'elle enchaîne, le tiens aussi est très joli ! Pourquoi tu l'as mis ? Moi c'est pour plaire à mon copain !

Alice est décidément adorable et la brève méfiance de Winifred s'envole. Cette fille est peut-être suicidaire mais c'est une suicidaire bien sympathique. L'invitation est tentante mais elle préfère attendre James et puis, même si Alice est gentille, l'idée d'aller avec une « inconnue » dans la foule ne lui plaît pas vraiment, non, elle est sûre que rester ici à attendre son chéri sera la meilleure option. Bah, ils pourront toujours la retrouver plus tard !

J'attends mon mec mais on peut toujours se retrouver après ?

Un signe de la main pour lui dire au revoir et la voilà qui s'en va. Comme à son habitude Winifred passait de la râlerie à l'enthousiasme, de la méfiance à l'affection. Un jour peut-être ses humeurs se stabiliseront elles, peut-être que cet étrange psy y arrivera… pour l'instant ce n'était pas à l'ordre du jour.

A nouveau seule, son téléphone vibre, son homme qui sans aucun doute annonce qu'il est à l'orré de la forêt. Souriante elle déverrouille l'écran, ouvre la messagerie et… perd tout éclat. Il ne viendra pas. Aussi simplement que ça, il a décidé d'annuler. Mais… mais… il a dit qu'il arriverait dans dix minutes… mais comment il peut rebrousser chemin ? Non c'est pas normal ! On ne peut pas dire « je viens » et ensuite dire « je viens pas ». C'est pas correct, c'est pas amoureux ! C'est LUI qui a voulu aller au bal ! LUI qui l'a fait sortir de sa tanière ! Et il ne vient plus ?! Il l'a planque comme une moins que rien ?!!! Nan ! C'est pas le James qu'elle connaît ça !! Son mec est doux, gentil, généreux… et il vient au rendez-vous !! Il s'est passé quelque chose. Dans cette fête surpeuplée d'atriens, l'un d'entre eux à mis ses horribles griffes sur James et l'a obligé à envoyer ce sms ! Évidemment ! Sinon comment expliquer le revirement de situation ?! Il est en danger !

ALIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIICE !!!!

Winifred hurla de toute ses forces pour la rappeler à elle, hurla parce que c'était la dernière personne qu'elle eut vue, la plus proche et parce que sa chaleur amicale était encore en elle. Alice ! Elle court pour la retrouver, heureusement qu'elle n'a pas pu aller bien loin, elles viennent à peine de se séparer ! Winifred se jeta littéralement à son bras, effrayée et paniquée, ce visage qui était un temps boudeur, puis enjouée n'était plus qu'une immense angoisse.

Alice ! Je crois que mon mec a un problème ! Je … Il m'a dit qu'il arrivait, et c'est lui qui a voulu venir à la fête ! J'aime pas halloween y a trop de monde ! Et puis là il me dit qu'en fait il rebrousse chemin ! C'est pas lui ! James n'est pas comme ça ! Il tient toujours parole ! Et il sait que j'ai peur de la foule ! Et de ces déguisements ! Et me laisse pas s'il te plait ! Si j'appelle encore Attila il va haïr encore plus James et… Je fais quoi Alice ? Je m'inquiète pour rien ? Les mecs disparaissent souvent ? Je…

Félicitation Gabriella, tu viens de débloquer la poupée Winifred en mode panique. Blague à part, la jeune fille laissait une fois de plus ses angoisses prendre le dessus sur sa raison. Agrippée au bras de celle qui restera éternellement « Alice » elle cherchait une réponse, une explication, autant qu'elle craignait qu'elle l'abandonne. Me laisse pas dans cette forêt. Autant qu'elle craignait qu'elle confirme sa plus grande angoisse : ton homme te largue. Ses yeux dans les siens, Winifred ne demande pas un conseil, elle la supplie de la sauver de cette intolérable situation.

Je le sens pas son message… on passe pas de « tu me manques » avec des coeurs à « je viens pas » sans smiley...


fiche codée par shirosaki


résumé:
 

_________________
Screw you ! I'm not afraid

⋆ Some people are just born to fight, I think ⋆


I'm gonna bring you down. I'm gonna destroy you. Because you're not from here. You're a nightmare and I'm gonna bring back the light.I'm a Red Hawks
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sweet, sweet medicine
MessageSujet: Re: Le marécage   Jeu 12 Nov - 4:19

Halloween night
Let's fight our fear in the darkest night
Event #2
Gabriella sourit doucement. Elle avait finalement réussis à capter l'attention de la jeune fille. Ce qui était très bien, car vu comment la plus jeune était mal à l'aise, se dandinant d'un pied à l'autre, Gaby avait fait un tour de force. Mais elle était comme ça Gaby, bien qu'elle n'avait pas l'habitude d'aller vers les gens en dehors du travail, il arrivait parfois que sa nature de médecin la posse à aller voir certaines personnes dans des situations bien précise. Elle n'était pas antisociable, loin de là. Elle avait donc sourit, alors qu'un goût amer lui emplissait la bouche. Sa jeune interlocutrice semblait plus jeune de quelques années, elle devait avoir 20 ans, peut-être quelques années de plus, mais elle était assurément plus jeune que Gabriella et cette dernière ne put s'empêcher de penser que, elle aussi, quelques années plus tôt, aurait pu mettre un tel costume pour faire plaisir à un homme, un qui était à l'époque son fiancé. Mais Gaby avait apprit à la dure que toutes les histoires d'amour n'étaient pas des contes de fées. Elle espérait seulement que cette jeune femme avait trouvé son prince charmant.

« Il a bien de la chance ton copain ! » Elle avait continué sur sa lancée, avant de baisser les yeux. Une fraction de seconde, avant de les relevé pour répondre à Winnie. « Moi... C'est pour mon père. En la mémoire de mon père plutôt... Il aimait bien ce costume. »

Une note de nostalgie présente dans la voix, Gaby se demanda un instant si elle avait bien fait de parler de son père, mais ce qui était fait était fait. Et bien vite, elle eut la confirmation du cygne que cette dernière allait rester sur place pour attendre son copain. Gabriella lui sourit doucement, gentiment. Elle n'aimait pas vraiment l'idée de la laisser seule, mais si c'est ce que la jeune fille souhaitait. Mais elle n'en montra rien, elle se contenta de garder son sourire.

« Bien sûr qu'on pourra se retrouver après ! Je te souhaite une bonne soirée avec ton copain ! »

Gabriella était bien contente de voir que celle qui avait paru méfiante au départ se soit, au contraire, un peu ouverte à elle. Elle répondit au signe de main et commença à s'éloigner en direction de la ville. Elle avança entre les arbres sur les sentiers battus, mais elle ne se rendit pas très loin avant de s'arrêter. Non. Non elle ne pouvait tout simplement pas laisser Winifred là sans rien faire. La pauvre était toute seule dans les bois à attendre un homme qui ne viendrait peut-être jamais. Car oui, les expériences désastreuses de Gaby avait fini par lui faire douter sur certains points de l'amour. Ça ne prit d'ailleurs que très peu de temps avant qu'elle n'entende quelqu'un l'appeler. Enfin, quelqu'un qui appelait Alice. Mais pour cette nuit, Alice, c'était elle ! Elle se retourna donc, juste à temps pour voir un joli cygne noir s'accrocher à son bras, visiblement en panique. Elle voulu ouvrir la bouche, lui dire de ce clamer, la rassurer, mais avant qu'elle n'ait eu le temps de dire quoi que ce soit, Winnie s'était lancé dans un discours pour lui expliquer la situation.

Elle fut surprise des noms qu'évoqua la jeune fille. James ? Attila ? Était-ce possible que ce soit ceux qu'elle connaissait. Attila sans doute, il n'y avait probablement pas des milliers d'Attila dans une ville comme Edendale. Surtout que les frontières de la ville sont fermées aux entrées comme aux sorties. Du coup, Gaby fut heureuse de voir qu'Attila avait d'autres amis que Sharleen. Non pas que son amitié avec Shar soit une mauvaise chose, seulement, Attila avait parfois besoin de se changer les idées. Savoir que cette fille, même si elle semblait être un peu extrême, le côtoie donnait la satisfaction à Gabriella de savoir qu'il était moins seul. Quant à James, il y avait peut-être plus de chance, le nom étant plus courant, que ce ne soit pas nécessairement son patient attitré. Gabriella posa tout de même sa main libre sur l'épaule de Winnie.

« Hey ! Je suis sûre qu'il avait une bonne raison ! Il n'a peut-être pas eu le temps de l'écrire à cause d'une urgence, c'est tout... On peut essayer de le trouver si ça peut te rassurer. »

Gaby n'était pas bête, elle savait bien que la jeune femme voulait avoir une confirmation, une réponse. Seulement, elle ne les avait pas, lesdites réponses. Mais ce n'est pas parce qu'elle avait découvert que l'amour est parfois cruel qu'elle allait détruire les espoirs de Winnie comme ça. Surtout que s'il s'agissait du James auquel elle pensait, ce n'était pas très logique qu'il disparaisse de la sorte. Un contrat de dernière minute qui sait ? Ou si, comme elle, certains autres s'étaient également fait confié une mission par Mister Jack. Gabriella se remit en marche vers les stands, ne lâchant pas le cygne accroché à son bras. Sachant que Winnie lui avait dit qu'elle n'était pas là l'aise avec les gens, elle faisait attention à ne pas avancer trop vite pour ne pas la brusquer, mais il s'agissait tout de même du meilleur endroit pour commencer à chercher le Prince manquant.

« James, c'est bien ça son nom ? Et as essayer de l'appeler ou de lui demander par texto pourquoi il ne pouvait plus venir ? »

Rester pragmatique. Procéder par étapes. Rester calme et bien ancré pour Winnie. Voilà que pour la première fois depuis longtemps, Gabriella allait devoir faire preuve de son habituel sang-froid de contexte médical en dehors du boulot. Mais vu la situation, ça ne la dérangeait pas trop.


© Starseed

_________________
And you're the only one
What dou did will haunt you... Untill the end of your days !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hello from the Dark Side
MessageSujet: Re: Le marécage   Ven 13 Nov - 20:10


This is Halloween, everybody scream

Halloween
Ce fut dans un état d’inquiétude avancé que j’arrivai du côté du marécage. J’avais interpelé plusieurs personnes sur mon chemin, leur demandant s’ils avaient vu une Cruelle d’enfer. La moitié d’entre eux ne l’avait pas vu, l’autre moitié l’avait aperçue mais pas aux mêmes endroits… Naturellement, Cruelle était un costume plus ou moins répandu à Halloween, impossible de savoir s’il s’agissait réellement de Sharleen ou non.

En temps normal, je n’aurais pas autant paniqué, mais en l’occurrence, j’avais 2 excellentes raisons de ne pas avoir l’esprit tranquille. La première était évidente : dans le noir, sur un terrain aussi accidenté, je craignais qu’il n’arrive malheur à Sharleen. Elle pouvait si facilement se briser une cheville ou une jambe… Dans l’obscurité et avec tout ce monde, je n’aimais pas la savoir toute seule. Et puis sa façon de disparaitre était étrange… pourquoi ne m’avait-elle rien dit ? La 2eme raison était nettement plus difficile à avouer : j’étais un froussard. Les films d’horreur, les ambiances sinistres, ça avait un effet FOU sur moi. Vous ne me verrez jamais rentrer dans une maison hantée tout seul… JAMAIS. Si Winie était là, elle se foutrait de ma poire. Mais c’était plus fort que moi : je n’aimais pas du tout cette ambiance là.

Je me dirigeai à grands pas vers le marécage, commençant à céder à la panique, lorsqu’un visage familier m’interpela… 2 en fait. Je m’arrêtai net dans ma démarche rapide alors que j’identifiai Gabriella et Winifred. L’espace d’un instant mon cerveau bugga, et je me demandai ce qu’elles fichaient ensemble –aux dernières nouvelles, elles ne se connaissaient pas… Mais plus rien ne m’étonnait ce soir. Et puis honnêtement, dans mon état, j’étais juste RAVI de tomber sur deux personnes que j’appréciais. Je commençais à en avoir ma claque de tous ces masques grimaçants et costumes flippants. Je ne comprenais pas l’engouement pour Halloween. Qui aime avoir peur sérieusement ? Pas moi !

« Winnie ! Gaby ! »

Avais-je crié ? Peut être un peu… Pas très viril, mais efficace pour attirer l’attention en attendant. Je me dirigeai vers elle, le soulagement m’envahissant soudainement. Certes, je n’avais pas encore trouvé Sharleen, mais ma meilleure amie et une très bonne amie n’étaient jamais de trop dans ce genre de quête…. Quête ? Et voilà que je me mettais à parler comme Winie. Elle serait fière de moi. Mais je n’avais pas le temps de fanfaronner sur mes pensées, j’avais quelqu’un à trouver, et le plus tôt serait le mieux !

Arrivé à leur niveau, je posai une main sur l’épaule de Winie, une sur le bras de Gaby, trop heureux de me connecter à des amis. C’était comme une borne de rechargement pour moi.

« Vous n’savez pas à quel point ça me fait plaisir de vous voir ! »

Pour une fois, c’était moi qui avait un flux de paroles ininterrompues ! C’était rare, surtout avec Winifred dans les parages, mais rien ne me ferait taire en cette sombre période d’inquiétude. Non, j’exagérais à peine !

« Vous n’auriez pas vu Sharleen ? Je l’ai perdue il y a 10 minutes à peine et impossible de la retrouver… J’espère qu’il ne lui est rien arrivé ! »

L’avantage, c’était que autant Gaby que Winie connaissait Sharleen. Ca m’évitait tout un blabla sur qui elle était et pourquoi ce n’était pas une excellente nouvelle de la savoir seule quelque part… Toutes deux savaient que Shar avait une maladie contraignante, et toutes deux savaient l’importance qu’elle avait à mes yeux. C’était agréable de se faire comprendre sans avoir à trop épiloguer. Surtout lorsque le temps était compté… Je m’en voulais un peu de gâcher leur soirée et l’ambiance de la sorte, mais là, j’avais VRAIMENT besoin de leur aide ! Je le leur rendrai bien plus tard, quand je saurai Sharleen saine et sauve, et nous pourrons trinquer au jus de citrouille tous ensemble !

Spoiler:
 

_________________
The cycle repeated as explosions broke in the sky.
All that I ever wanted was the one thing I couldn't find.
And I believed you when you told that lie

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mangeuse d'atriens

ID card
Tribu & Clan : Apprentie Red Hawk
Double compte : Rubens & Alvin
Célébrité & Crédit(s): Ellen Page & Bazzart
MessageSujet: Re: Le marécage   Dim 15 Nov - 16:54


This is halloween ♪

Le Trans, Alice & le Cygne
La râleuse est de sortie, halloween sucks - chant funèbre
Le doux sourire de Winifred avait accompagné Alice dans la forêt. Son père… la demoiselle n'avait fait aucun commentaire mais ses pensées étaient avec elle. Tiens, oui, moi aussi y a un père à qui rendre hommage… normalement. Qu'a vécu Alice ? Pourquoi il n'est plus là ? La haine sourde qu'elle nourrissait contre les atriens leur attribua le décès, et elle se remit à penser au sien. Elle n'osait pas questionner sa mère sur le sujet, craignant de la vexer… Winifred se perdit dans ses pensées jusqu'au sms de James, jusqu'à ce que tout bascule, qu'elle retrouve Alice complètement paniquée.

Oui, aide moi. Winifred oublie dans la peur qu'il y a deux minutes elle-même aurait bien rattrapé Alice pour lui remonter le moral pour ce père disparu ; qu'il n'y aurai eu James elle l'aurait questionné, se serait montré étonnamment affectueuse, elle qui n'aime pas grand monde. Mais James a annulé, plus rien ne compte. Il n'a pas de bonnes raisons car il n'y a aucune raison au monde de ne pas la rejoindre ! Il a été attaqué ! Kidnappé ! Agressé ! Dans sa peur elle n'a même pas pensé à lui téléphoner, quelle idiote ! … ou pas ! S'il est dans une situation complexe il faut éviter les appels mais un sms c'est pas idiot ! Son sourire reprit sa place sur son visage effrayé et, sans lâcher Alice, tapota sur son clavier pour envoyer un sms à James :

Pourquoi tu viens pas ? Qu'est-ce qui se passe ? Je m'inquiète !

Elle l'envoya avant de le montrer à Alice, puis garda son téléphone dans sa main pour être sûre de lire immédiatement la réponse. S'il ne répond pas, que fait-elle ? Il ne leur restera plus qu'à errer, interroger, jusqu'à ce qu'elles le retrouvent… Heureusement qu'Alice est là ! Réconfortez par la présence de sa nouvelle amie, Winifred s'en va se pelotonner contre elle comme le chaton abandonné qu'elle se sent devenir. Vulnérable. Ce mec fait ressortir ma vulnérabilité. Dans ses jeux elle incarne toujours le personnage le plus fort, celui qui dégomme tout sur son passage, qui n'a pas froid aux yeux ! Elle joue tour à tour le méchant ou le gentil sans état d'âme du moment qu'à la fin elle remporte la partie. Mais là.. là… Là alors que James a disparu de son horizon elle se sent être ce personnage de seconde zone, ce fichu faire-valoir qui encombre le héros… elle a une boule dans le ventre et ce n'est pas dû uniquement à son inquiétude.

Elle finit par se détacher d'Alice. Soit forte Winifred. Son sourire comme remerciement, elle s'apprêtait à énoncer les solutions qui se présentaient à elles mais l'arrivée inopportune de son meilleur ami vint bouleverser ses plans. Il va pas bien ! Paniqué, effrayé, il parle beaucoup et elle ressent un peu ce qu'il vit quand elle-même se lance dans ses monologues paniqués.

Titi… glisse t-elle sans qu'il ne l'écoute. Evidemment qu'il ne l'écoute pas ! Évidemment qu'il panqiue ! Elle a cru que c'était parce que lui et l'horreur ça faisait deux – elle a beau lui mettre des massacre à la pelleteuse à la place de dessin animé, il ne s'y fait toujours pas – mais non, y a pire ! Y a Sharleen qui a disparu ?!! James qui annule. Shar qui se volatilise. Ils ont conscience que dans ce trio y en a une qui croit aux théories du complots ?

Oh mon dieu ! Parfaite réaction pour le rassurer, Winifred venait de se planquer les mains sur la bouche l'air complètement effaré. James devait venir mais il a annulé en cours de route… Alice ! Il se passe quelque chose de très grave !!! Elle était revenue vers Alice, qui d'après Attila s'appelait Gaby mais ça ne lui allait pas, non, Alice c'était bien mieux. Je te l'avais dis !

Que faire ? Dans ces moments là, que faire ? Calme toi… calme toi !! Elle n'a pas le stuff nécessaire pour un bon sauvetage, faudrait un hélicoptère mais elle n'a pas ça sous la main. Les agresseurs ne leur téléphone pas… téléphone… oh mais oui ! partant du principe que Attila étant plus intelligent qu'elle, il avait déjà essayé de joindre Sharleen en vain, Winifred sortit l'artillerie lourde... et surtout la plus évidente pour elle.

J'ai pas eu le temps d'emprunter le tel de James, il le garde toujours sur lui  ! Mais Sharleen c'est pas bien difficile. On va te la retrouver mais après tu nous aide à trouver James !

Elle aimait lui rendre visite à l'hôpital, s'invitant plus qu'autre chose car étrangement sa présence était rarement souhaité. Il lui avait suffit d'attendre que la copine d'Attila aille au toilette pour lui emprunter son téléphone. Sharleen était une fille adorable mais un peu lente à la détente, elle avait la chance d'avoir le grand amour devant les yeux – Attila – et n'était pas foutu de l'embrasser à pleins poumons. A force de la voir repousser son ami, Winifred avait fini par craindre que Shar n'aille gâcher sa vie avec quelqu'un d'autre. Aussi elle avait tout anticipé pour prévenir ce drame, c'est bien à ça que les amies servent. Ses petits doigts pianotaient son téléphone qu'elle mit entre eux trois pour que tous voient. Tout d'abord elle ouvrit une application messagerie, hm, aucun nouveaux messages. Elle referma l'application, s'en alla ouvrir une autre application très similaire à la première, la laissa en veille et composa un étrange numéro commençant par un dièze. Winifred finit par ouvrir une boîte de dialogue et y tapa une succession de chiffre. L'appel fut validé assez rapidement, elle retourna à l'application mise en veille, appuya sur une touche rose et son téléphone afficha une vidéo. Noir totale.

Non mais c'est pas croyable ! Elle envoie pas de sms ! Elle garde son tel au fond de sa poche ! Ta meuf sert à rien Gertrude !

Elle désactiva tout ça et finit par ouvrir une énième application. Celle là, très sommaire, se présentait comme un moteur de recherche. Winifred n'eut pas à réfléchir beaucoup pour se rappeler le numéro de téléphone de Sharleen tellement elle l'utilisait pour la stalker. Le numéro entré, le moteur de recherche charge, charge et enfin, affiche un point lumineux sur une carte. Amérique. Okay on va être plus précis. Zoom, zoom, Edendale, zoom, zoom…

Je peux pas aller plus loin mais elle est affichée dans la forêt.

Le petit point lumineux clignotait comme un appel au secours sur le téléphone dernier cri de la pirate informatique

fiche codée par shirosaki


résumé:
 

_________________
Screw you ! I'm not afraid

⋆ Some people are just born to fight, I think ⋆


I'm gonna bring you down. I'm gonna destroy you. Because you're not from here. You're a nightmare and I'm gonna bring back the light.I'm a Red Hawks
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mister Sexy 2026

ID card
Tribu & Clan : Adetir
Double compte : Bartholomew Caldwell
Célébrité & Crédit(s): Luke Mitchell
MessageSujet: Re: Le marécage   Dim 15 Nov - 18:16

J'avais erré à travers les tentes, me demandant bien ce que j'attendais pour rentrer chez moi. Mon esprit me siffla que j'attendais de voir si IL serait là. Je secouais la tête, posant le bol de bonbons bizarres noyés sur un étalage. C'était ridicule. C'était une histoire terminée, qui n'avait même pas commencé d'ailleurs. Alvin était un pauvre con que je devais éliminer de mon esprit. Il était cependant difficile de remplacer quelqu'un qui avait de l'importance, même si ça n'avait été que pendant une courte durée.
J'avais envie qu'on me lave la cervelle, qu'on me jette un sort comme dans le film avec le bigleux. Finalement je m'étais retrouvé sur la route du marécage. Inéluctablement je me dirigeais toujours vers l'eau. Même si c'était pas la mer ou un lac.

Alors que je continuais de marcher, j'entendis plusieurs voix. Je reconnaissais celle de Gabriella, une humaine que j'avais sauvé de la noyade. Il y avait aussi une voix féminine plus jeune paniqué. Visiblement il s'était passé quelque chose. Je finissais par me retrouver devant eux. A un contre trois. Bon il y'en avait deux que je savais qu'ils étaient pas contre mon peuple mais la brune qui tenait un portable j'en savais rien. Son visage me disait vaguement quelque chose.

Il me semblait que j'avais vu Sharleen avec Attila tout à l'heure. Elle était partie toute seule ? C'était pas très intelligent vu son état de santé.

- Je peux vous aider ?

M'impliquer dans quelque chose m'aiderait à ne plus penser à LUI. Enfin vu le regard que me lança la petite brunette ça voulait sans doute dire non.

Spoiler:
 

_________________
We'll fight to the death



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sweet, sweet medicine
MessageSujet: Re: Le marécage   Jeu 19 Nov - 3:40

Halloween night
Let's fight our fear in the darkest night
Event #2
Bien vite après qu'elle n'aille parlé, Gabriella se retrouva avec un écran lumineux en plein visage. Heureusement, elle arriva à le lire sans avoir à faire un seul commentaire ou devoir saisir l'appareil électronique comme elle avait eu l'habitude de le faire. Pourquoi tu viens pas ? Qu'est-ce qui se passe ? Je m'inquiète ! Gabriella sourit doucement à son petit cygne, dont elle ne connaissait toujours pas le nom, mais au fond, tant qu'elle pouvait aider. Et puis, elle se faisait appeler Alice depuis le début de la soirée, donc les noms, en cette soirée d'Halloween pouvaient changer autant qu'il était possible de le faire. Elle ne s'en formalisait pas vraiment. Face à la vulnérabilité dont faisait preuve la jeune fille à côté d'elle, Gaby ne put s'empêcher de passer un bras protecteur autour des épaules de Winie. Un geste qui se voulait surtout rassurant. Visiblement, la situation pouvait s'avérer délicate, mais Gaby était bien contente que la brunette soit venue la voir plutôt que de tenter de gérer cela toute seule dans sa panique. Elle semblait d'ailleurs s'être calmée, ce qui faisait plaisir à voir. Elle regardait la forêt aux alentours, se disant que si son petit cygne voulait retrouver son fameux James, elles feraient mieux d'aller voir où il y a des gens, d'un autre côté, la plus jeune n'avait pas semblé convaincue quand Gabriella avait lancé l'idée. Elle se contenta donc de respecter son choix, elles auraient bien une information en ayant la réponse de ce James... S'il répondait.

Gabriella sursauta en entendant une voix l'appeler, mais également appelé la jeune fille à ses côtés. Winie ! C'est donc comme ça qu'elle s'appelait ! Enfin, il pouvait également s'agir d'un surnom, ce qui serait tout autant logique, mais elle apprécia de pouvoir mettre un nom sur le visage. Pourtant, une seule seconde suffit pour qu'elle se retourne pour voir un zombie approcher. Un zombie dont elle avait très bien reconnu la voix... Et qui ne semblait pas dans son état normal. Une fois de plus, une main se posa sur son bras, mais cette fois, c'était celle d'Attila et non celle de Winie. Gaby jeta un regard interrogateur à son ami, se demandant vraiment ce qui pouvait le mettre dans cet état. Ce n'était pourtant pas son genre, enfin, il ne s'énervait pas pour un rien. Elle n'eut pas à poser la question, Winie ayant fait une tentative infructueuse pour parler à Attila, la jeune Hawkins ne s'y risqua pas. De toute manière, la réponse lui vint extrêmement rapidement. Sharleen ? Disparue ? C'est par réflexe que Gaby se mordit la lèvre, mais elle reprit rapidement son sang-froid. Entre Winie qui cherchait son copain et Atti qui avait perdu Sharleen, elle se devait de garder son sang-froid. Mais il fallait tout de même avouer que la nouvelle était assez paniquante. Shar n'était ABSOLUEMENT pas le genre de personne qu'on devait laisser seule dans un lieu inconnu.
Devant la vive réaction de Winie et le regard paniqué d'Attila, Gaby resta de marbre, conservant son calme comme elle l'avait appris au boulot. Elle hocha la tête aux paroles de Winie, elle ne voulait pas avoir à débattre de la question. La situation n'était peut-être pas si grave, les deux cas n'avaient sanas doute aucun lien. Mais elle planta tout de même son regard dans celui d'Attila, posant également une, mais qui se voulait rassurante sur son épaule.

« On va la retrouver ! D'accord ? Tout va bien aller ! »

Sharleen connaissait sa propre condition, donc elle serait sans doute prudente, ce qui leur laissait un peu de jeu pour tenter de la retrouver. Très vite, le petit cygne qui les accompagnaient parla de téléphones, puis se mit à pianoter sur le sien sans que Gabriella n'y comprenne quoi que ce soit. Mais si ça fonctionnait, tant mieux. Elle ne comprit pas vraiment ce qui se passait jusqu'à ce que Winie affirme que leur disparue se trouvait dans la forêt. Gabriella sourit gentiment à Attila. Pour une fois qu'elle n'était pas de garde pour Halloween, elle allait passer la soirée à faire des enquêtes policières, c'était quand même un bon moyen de passer Halloween. Si seulement la situation était moins inquiétante, elle aurait pu y trouver un certain plaisir. Son père faisait partie de la police, elle avait l'habitude de jouer à résoudre des enquêtes avec lui quand elle était petite.

« On va fouiller la forêt alors... C'est déjà plus précis que toute la ville. Bien joué, Winie ! » affirma-t-elle alors qu'une quatrième personne se joignait à eux. Encore une fois, elle reconnut celui qui se tenait devant elle. Avec du sang sur le visage, Kleve avait l'air d'un tueur en série aux yeux de Gaby, mais elle aimait bien le fait qu'il se soit mis dans l'esprit d'Halloween. Elle sourit à nouveau, pour accueillir le nouveau venu, mais également en guise de réponse à sa question avant de reprendre la parole.

« Kleve ! Ça faisait un moment ! » Elle marqua une pause, une fraction de seconde avant de poursuivre. « On a perdu une amie qui, apparemment serait seule dans la forêt. Comme il faut la retrouver rapidement, un coup de main ne serait pas de refus ! » C'était sa manière à elle d'accepter son aide. Il fallait avouer qu'une personne calme de plus ne lui nuirait pas pour gérer les deux autres, bien au contraire.


© Starseed

_________________
And you're the only one
What dou did will haunt you... Untill the end of your days !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hello from the Dark Side
MessageSujet: Re: Le marécage   Jeu 3 Déc - 19:21


This is Halloween, everybody scream

Halloween
Je sentais bien que Gaby essayait de me calmer, mais lorsqu'il s'agissait de Sharleen j'étais assez rarement rationnel, Gaby et Winnie en savaient quelque chose... Et Winnie était.... Fidèle à elle même. Dans la vie il y a ceux qui dédramatisent tout, qui vous répondent "mais non c'est sûrement trois fois rien" quand vous leur dites que vous avez une toux persistante, et puis il y a Winnie, qui vous répond, de préférence en hurlant et en s'agitant dans tous les sens "OH MERLIN CE DOIT ÊTRE UNE PNEUMONIE LEVEL 36, TU VAS MOURRIR TIENS UNE FEUILLE ÉCRIS TON TESTAMENT". On finissait par s'habituer cela dit, mais là, je n'avais pas suffisamment de recul pour relativiser, alors ouais, je commençais à flipper.

J'arquai un sourcil alors qu'elle appelait quelqu'un Alice... Un instant je crus qu'elle s'adressait à moi, ce ne serait pas la première fois qu'elle me donnait un nom de code féminin, mais là, on n'était pas en mission, et je n'étais pas déguisé en femme. Il me fallut quelques bonnes secondes pour réaliser que Alice n'était autre que Gaby... Avec une autre personne, j'aurais pris un instant pour essayer de comprendre le pourquoi du comment, mais comme il s'agissait de Winnie, je préférais ne pas trop m'attarder sur le sujet.

L'avantage, c'était que si Winnie était une paniquée de première, elle était aussi une bidouilleuse au top et à peine mon problème était il émis quelle s'attelait déjà à trouver la solution.

« Évidemment qu'on retrouvera James »

Affirmai-je sans trop me poser de question. C'était comme ça elle et moi : on avait beau parfois se disputer, on se serait les coudes dans les quêtes les plus difficiles. Je n’comprenais pas grand-chose à ce qu’elle faisait mais elle avait l’air à l’aise. Elle rouspétait un peu mais je la savais tenace, je lui faisais confiance pour trouver quelque chose. En attendant, Gaby essayait de me rassurer, et je lui offris un sourire reconnaissant.

« Désolé de gâcher ainsi ta soirée Gaby… »

J’étais sincère. La pauvre bossait comme une mule, et voilà que je pourrissais ses soirées de détente avec mes soucis. Comme toujours, elle était dévouée, c’était un trait de son caractère que j’appréciais et admirais beaucoup.

Winnie était en plein pistage de Sharleen lorsqu'un 4eme larron pointa le bout de son nez, et je me raidis en le reconnaissant. Je n'avais rien contre les atriens mais lui... C'était particulier. Ce n’était pas que je ne l’aimais pas, mais je m’en méfiais. Il fallait dire que depuis notre rencontre un peu spéciale, j’avais comme une menace qui flottait au dessus de ma tête, celle qu’il balance aux Trags ce que je savais et que je n’étais CLAIREMENT pas supposé savoir. Alors honnêtement, je ne savais pas bien comment interagir avec lui… Heureusement pour moi Gaby fut plus rapide que moi à réagir et à l’accueillir autrement qu’avec un regard en biais. Visiblement, elle le connaissait, ce qui me surprenait un peu, mais je n’allais pas non plus l’interroger sur sa vie privée. D’autant que je préssentais un autre souci, car si Gaby semblait plutôt apprécier Kleve et si je restais moi-même en retrait, il y avait bien une personne qui risquait de lui bondir à la gorge, à savoir ma tarée de meilleure amie.

Anticipant une réaction extrême de sa part je l’attrapai par le bras, et la tirai sur le côté à la fois pour l’immobiliser et aussi pour détourner son attention. On n’avait clairement pas de temps à perdre avec des enfantillages. Me penchant sur l’écran je fixai le petit point lumineux avec attention.

« Elle a l’air de se diriger vers la maison hantée, non ? »

Ouais, parce que en plus d’être un trouillard dans l’âme, j’avais un sens de l’orientation déplorable. Tout pour plaire en somme… Mais ce n’était certainement pas le moment de se laisser abattre ! Je me tournai vers Gabrielle et Kleve tout en gardant Winnie sous contrôle.

« Vous m’accompagnez ? Plus on sera à chercher plus vite on la retrouvera, c’est plutôt mal éclairé par là bas de ce que j’ai pu voir… »

Quelque chose me tracassait et j’espérais vraiment que Sharleen allait bien, qu’il ne lui était rien arrivé, qu’elle ne s’était pas blessée… Quelle idée stupide j’avais eue de l’amener ici ! Quel idiot. Je savais pourtant qu’elle était fragile !
Je m’apprêtais à dire faire signe à Winnie qu’on décollait vers la maison hantée, mais la sonnerie de son téléphone retentit, me faisant sursauter au passage.


Spoiler:
 

_________________
The cycle repeated as explosions broke in the sky.
All that I ever wanted was the one thing I couldn't find.
And I believed you when you told that lie

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mangeuse d'atriens

ID card
Tribu & Clan : Apprentie Red Hawk
Double compte : Rubens & Alvin
Célébrité & Crédit(s): Ellen Page & Bazzart
MessageSujet: Re: Le marécage   Jeu 3 Déc - 21:01

Pour plus de simplicité j'ai répondu à ce rp ici ♥️ Winnifred vous a lâchement abandonné sans même un regard et se trouve dans la maison hantée larve

_________________
Screw you ! I'm not afraid

⋆ Some people are just born to fight, I think ⋆


I'm gonna bring you down. I'm gonna destroy you. Because you're not from here. You're a nightmare and I'm gonna bring back the light.I'm a Red Hawks
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mister Sexy 2026

ID card
Tribu & Clan : Adetir
Double compte : Bartholomew Caldwell
Célébrité & Crédit(s): Luke Mitchell
MessageSujet: Re: Le marécage   Ven 4 Déc - 18:13

Attila avait pas l'air rassuré de me voir vu comment il était devenue raide comme un balai. Il pensait vraiment que j'allai crier ce soir qu'il savait à propos du Cyper ? En vérité c'était un secret entre nous que je comptais conserver et jamais répéter. C'était juste un moyen de pression parce que j'avais besoin d'un médecin pour soigner mes blessures en toutes discrétions. Vu les nuits que je passais à me bastonner il valait mieux assurer sur sa santé.

- Salut Gaby


La saluais je avant qu'elle ne m'explique ce qui se passait. Visiblement ils avaient bien perdu quelqu'un. J'ignorais par où était passé Sharleen, en tout les cas je ne l'avais pas croisé en chemin. Contre toute attente l'humaine au portable accepta mon aide avec un enthousiasme étrange. Elle avait peut être pas capté que j'étais un atrien à cause de mon maquillage. Ou le seul fait que je connaissais Gabriella l'a rassurait. Le téléphone leur permettait apparemment de localiser Sharleen. Attila constata qu'elle se dirigeait vers la maison hantée.

- Bien sur qu'on vient


Une sonnerie retentie alors et la brunette sortie un autre téléphone. Visiblement le message n'était pas bon. Elle le lut à haute voix et je fronçais les sourcils. Manifestement on avait fait quelque chose à son copain. Mais pourquoi dire le lieu ? Les humains étaient vraiment étrange. Et aussi très imprudent. Elle avait crée de la lumière avant de se mettre à courir. Bon puisque de toute façon on devait aller là bas pour trouver Sharleen.
Je regardais Gabriella et Attila avant de me mettre à courir à mon tour en suivant le point lumineux au loin.
Spoiler:
 

_________________
We'll fight to the death



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le marécage   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le marécage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un étrange marécage : Qu'allons nous y découvrir ?[FlashBack Berenice, Tatsou, Phoebe Bellamind, MS]
» [MISSION]Promenons-nous dans... Les marécages! Super![PV: Akito, Makoto et Ultia]
» [WIP] Table de jeu "frontière Mordor/Gondor"
» LES MARAIS D'OKEFENOKEE
» Transformation (solo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blazing Star :: HORS DE LA VILLE :: La ruche :: Archives rpg :: Event #2 : Halloween-
Sauter vers: