Partagez | 
 

 La maison hantée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Il a un carton pour chacun

ID card
Tribu & Clan : le mien ♥
Double compte : En voiture Simone c'est moi qui conduit, c'est toi qui klaxonne ♪
Célébrité & Crédit(s):
MessageSujet: La maison hantée   Mar 27 Oct - 13:04


La Maison hantée



Nombreux sont ceux qui se sont demandé ce qu'on pouvait faire de cette bicoque insalubre qui gâche le paysage verdoyant de la forêt. La détruire ? C'est un souvenir de la guerre... La transformer ? Oui mais en quoi ? Finalement la maison des bois est, chaque année, utilisée comme maison hantée tant et si bien qu'une légende locale à vue le jour.

On raconte que si la maison tient toujours debout c'est parce que les esprits des humains et atriens morts en ces lieux lors de la guerre continuent de la hanter. Incapables de passer de l'autres côtés ils errent, empêchent des travaux de voir le jour et font fuir les curieux... On raconte même qu'un soir d'halloween l'un d'entres eux pris possession d'une Edendalienne... nul ne sait ce que la pauvre femme est devenue.




BLAZING STAR

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ID card
Tribu & Clan : Trags
Double compte : James E. Aylen
Célébrité & Crédit(s): Emma Watson // Crédit : Avatar : Alvinou *o* Code Signature : Emi Burton / Gif profil : Moi-même
MessageSujet: Re: La maison hantée   Dim 1 Nov - 20:55


Event Halloween : Que le spectable commence

Parce que parfois, il faut laisser la peur nous faire du mal...
Cathleen Morris

Cathleen tournait en rond chez elle. Pourquoi avait-elle accepté cette invitation ? Pourquoi est-ce qu’elle se réjouissait de cette petite fête ? Elle changeait et elle n’aimait pas ça… C’était quelque chose qu’elle détestait. En plus, cette fête, Halloween, c’était pour les humains et non pour les Atriens. Cependant, au fond d’elle, Cathleen avait envie d’y aller, juste pour voir si Leandra serait là. Depuis quelques temps, la jeune femme était dans les pensées de Cathleen. Cette dernière voyait en l’humaine une amie à qui se confier… Se confier. Elle ne s’était jamais confier, si ce n’est qu’à Kleve…. Kleve. Son visage flottait aussi dans les pensées de la jeune femme. Cet amant qu’elle avait commencé à aimer de se faire rejeter… Elle sentait la colère au fond d’elle, mais elle ne lui en voulait pas… Elle secoua la tête. Elle devait sortir ces deux personnages de sa tête. Elle attrapa l’invitation qu’elle avait eue dans sa boite aux lettres et chercha une idée de déguisement. Une sorcière ? Hum, trop classique, mais pourtant, c’était ce qui lui conrespondait le mieux. Une reine maléfique ? Elle avait sans doute plus de vêtements pour ce dernier costume que pour l’autre. Elle attrapa la perruque qu’elle se servait lorsqu’elle n’avait pas envie qu’on la croise avec les cheveux courts et la mit. Elle se maquilla avec beaucoup de noir, passa du rouge à lèvres noir avant d’enfiler un corsage et une mini-jupe noire. Elle trouva une paire de chaussures à talons. Elle haussa les sourcils. Elle ne savait même pas qu’elle avait ce genre de chaussures dans son placard. Elle les enfila avant de faire quelques pas. Elle arrivait à marcher avec, c’était déjà ça. Elle se regarda dans la glace puis sourit. C’était parfait.

Après avoir parcouru quelques rues, la jeune femme arriva tout près des stands. C’était bizarre, personne ne semblait être déguisé. Personne ne semblait se rendre compte que c’était la fête au mort… Elle fronça les sourcils et s’avança vers quelqu’un. Elle demanda s’il y avait un bal. Peut-être que l’endroit était caché. La personne la regarda de travers avant de lui dire qu’elle n’avait pas entendu d’un bal. Il y avait quelques personnes déguisées par ci par là, mais personne ne semblait trouver l’endroit où se déroulait le bal… Cathleen demanda à quelques personnes encore, mais aucun ne savait de quoi elle parlait… Furieuse de s’être fait avoir, Cathleen décida d’en avoir le cœur net. Ce n’était pas tous les jours qu’elle avait envie de sortir. Et puis, ça lui donnerait une raison de chercher un endroit où exposer la prochaine bombe…

Se déplaçant entre les différents stands, sous le regard amusé de certains humains, l’atrienne regarde, détaille les habitudes des humains. Elle comprend pourquoi Alvin a été attiré par leurs habitudes. Peut-être qu’elle tentera… un jour. Si elle s’en sort vivante… C’est alors qu’elle voit une grande maison. A l’entrée de la forêt, Cathleen voit que ce bâtiment est abandonné. La jeune femme adorait ce genre de structure. Bien sûr, Halloween aidant, les gens n’allaient sans doute pas venir en grand nombre. L’atrienne regarde autour d’elle pour voir s’il n’y pas quelqu’un qui la suit et se dirige vers le bâtiment. Elle pose la main sur la poignée et ouvre la porte. A l’intérieur, tout est noir. Elle sort de son petit sac une lampe torche. On n’est jamais trop prudent. Des bruits inquiétants se font entendre dans la maison.

« C’est parfait. »

Elle resort du bâtiment avant de se rendre de nouveau aux stands. Elle cherchait une tête connue, une personne avec qui elle aimerait parler. Elle cherche… Personne ne semble être dans le coin… Elle commence à perdre espoir…



_________________
"Survivre"
"Bats toi, ne te laisses pas mourir. Tu es forte, tu peux le faire. Un jour, le monde comprendra tes sacrifices."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bad girl en carton

ID card
Tribu & Clan : Ex Wisan / Affiliée RH
Double compte : Atti, Meg, Lud
Célébrité & Crédit(s): Alycia Fucking Carey ; Jawaen pour les crédits
MessageSujet: Re: La maison hantée   Mer 4 Nov - 19:27


Tonight let's take off the masks

Halloween

Rester seule n'était pas l'idée du siècle dans mon état, mais je n'avais pas tellement qu'on me voit tirer une tête comme si j'étais au 36eme dessous, alors autant m’éloigner un peu de la cohue.

Marchant vite, les yeux dans le vague, l'air aussi aimable qu'un ours mal léché qu'on a sorti de sa sieste, je heurtai quelqu'un de plein fouet. J'étais tellement perdue dans mes pensées et les ruminations que je n'avais pas regardé devant moi. Cela dit, les torts étaient partagés, et comme j'étais de mauvais poil, ce fut avec toute la mauvaise foi du monde que je balançais un :

« Fais gaffe ! »

Un chouïa agressif. Mes yeux tombèrent immédiatement sur la tâche de soupe de potiron encore sur ma robe, et que je venais de répercuter sur la jupe de ma victime dans la collision. Oups. Je remontais mes yeux des hanches super bien roulées de la demoiselle jusqu'à son visage. Avec l'obscurité et la perruque, je faillis ne pas la reconnaître. Mes yeux s'écarquillèrent et mes traits s'adoucirent alors que je l'identifiais.

« Cathleen ? »

C'était bien elle, pas de doute. Un sourire commença à se dessiner sur mes lèvres en songeant que c'était probablement la meilleure rencontre que je pouvais faire ce soir -avec Barth, mais ça comptait pas, je voyais sa trogne tous les jours-, avant que je ne me rappelle que je n'avais pas la moindre idée de comment nous étions censées agir aux yeux de tous ! Après tout, elle était une Trag, et pas la plus timorée d’entre eux, censée haïr les humains comme "moi". Et en prime, l'endroit devait sans doute grouiller de ses collègues. Avait-elle ne serait-ce que le droit de m’adresser la parole ? Je venais de me prendre une veste monumentale avec Kleve, je n'avais pas envie de réitérer l'expérience de se faire ignorer, elle allait m'achever sinon... Hébétée, ne sachant pas trop quoi dire dans cette situation d’incertitude, je finis par désigner la tâche orange sur sa jupe.

« Je suis désolée, j'ai complètement dégueulassé ta tenue... »

Au moins, on était assorties. Mais elle s’en serait sûrement passée. Je finis par lui tendre ma serviette en papier, songeant que c’était la moindre des choses à faire sachant que je lui avais foncé dedans et que je l’avais salie en prime. La totale !


Spoiler:
 

_________________

Parce que le cerveau suit le coeur

Je te l'ai dit, tu as ce sourire au coin des lèvres quand tu mens. Tu t'imaginais pouvoir t'en sortir encore et encore facilement. J'essaie d'y croire, j'me voile sûrement la face. Tu m'as poignardée dans la noir. J't'ai fait confiance, aveugle était ma confiance, et tu m'as fait tort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Prince charmant avec son cheval (pas) blanc

ID card
Tribu & Clan :
Double compte : Cathleen Morris & Emily Coopers
Célébrité & Crédit(s):
MessageSujet: Re: La maison hantée   Mer 11 Nov - 21:42


Event Halloween : Tout le monde a une peur...

Halloween...
James E. Aylen

Mais qu’est-ce qui lui avait pris de faire ça ? Pourquoi il avait réagi comme ça ? Qu’est-ce qui lui était passé par la tête ? James tenait toujours Amy dans ses bras et passa rapidement devant deux jeunes femmes qui se trouvaient à la porte d’entrée. Elles ne le virent pas. James se dépêcha de monter dans les étages. Il devait faire vite. Il devait se dépêcher. Il trouva une chambre pas trop mal. Le lit n’était sans doute pas confortable, mais se serait bien. Il posa Amy dessus. Un nuage de poussière se leva lorsqu’il la laissa tomber. Il trouva dans ses poches un morceau de corde. Il avait vraiment n’importe quoi dans ses poches. Il attrapa le poignet droit d’Amy et l’attache à la tête du lit et fit de même avec l’autre poignet de la jeune femme. Elle allait sans doute avoir un énorme mal de tête dès qu’elle allait se lever. Il allait sans doute le regretter… Il chercha dans ses poches son portable. Il devait avertir Winnie…

« Je ne pourrais pas être là finalement… Je suis désolé. On se retrouve à la maison. »

Sans autre aucune explication, James regarda son portable. Il pourrait sans doute s’en servir. Il faut qu’il trouve le moyen de s’en servir. Une idée traversa sa tête. Il chercha sur Internet quelque chose puis trouva son bonheur. Il posa son portable sur une chaise dans le placard de la chambre et s’y enferma. Il devait réussir. C’était ce que la petite voix lui disait.

« J’espère que je ne suis pas en train de faire une connerie.

La maison craqua comme pour lui dire qu’elle serait de son côté. De son côté pour quoi ? Il devait se calmer. Il prit une profonde inspiration et regarda par le trou de la serrure si Amy reprenait ses esprits. Elle allait le détester. Il mit en fonction la vidéo qu’il avait trouvée. On pouvait y entre un fantôme, puis un loup garou. Le tout en boucle pendant des heures. La pauvre Amy ne sachant pas où elle était, elle allait sans doute paniquer… Mais après tout, c’était une Trag…




Spoiler:
 

_________________
love is complication
You close your eyes to the chaos around you as you crash into the stone cold wall of your own personal hell, and you ask yourself, ‘Why am I not the only one who has to suffer?' ~ i know i'll lose you  by temporary fix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ID card
Tribu & Clan : Trags
Double compte : James E. Aylen
Célébrité & Crédit(s): Emma Watson // Crédit : Avatar : Alvinou *o* Code Signature : Emi Burton / Gif profil : Moi-même
MessageSujet: Re: La maison hantée   Mer 11 Nov - 21:58


Event Halloween : Que le spectable commence

Parce que parfois, il faut laisser la peur nous faire du mal...
Cathleen Morris

Alors que Cathleen ait découvert la maison hanté, elle s’était décidée à trouver quelqu’un pour discuter. Personne n’était dans les parages. C’était sans compter sur une demoiselle qui la percuta de plein fouet. Pendant un instant, la Trag fut déséquilibré, mais elle retrouva son équilibre au moment où une voix connue lui lança de faire attention. Non mais tiens, elle est mal bouchée celle-là ! Cathleen vit tout de suite que c’était Leandra, cette dernière ne l’avait sans doute pas reconnue. La Trag baissa les yeux sur sa jupe taché de potiron. Ce n’était pas dramatique non plus. La jeune femme lui sourit avant de voir le visage de Leandra. Cathleen se rappelait comment ça c’était fini la dernière fois. Ce n’était pas la peine de remettre ça sur le tapis. Elle ne lui en voulait pas. Elle en voulait aux Trags qui l’avaient suivi d’un peu trop de près. Leandra fini par lui dire qu’elle était désolée d’avoir dégueulassé sa tenue. Cathleen attrapa la serviette en papier qu’elle lui tendait tout en haussant les épaules.

« Ce n’est pas grave, ne t’inquiète pas.

Elle essuya la petite tâche qui devient un peu plus grande à force de l’essuyer. Cathleen haussa de nouveau les épaules et eut une idée. Elle se demanda si c’était une bonne idée. Est-ce qu’il y avait des Trags dans le coin ce soir ? Sans doute, elle s’en fichait de toute façon. Sa mission n’était pas accomplie, mais elle n’allait pas se laisser pourrir par Lars. Elle décida alors d’attraper la main de Leandra et de l’entrainer vers les Stands. Elle devait trouver quelque chose.

« Si tu veux te faire pardonner, tu devras diner avec moi ce soir.

Les mots avaient traversé sa bouche avant même qu’elle ne puisse les retenir. Quelle idiote. Elle allait le payé à être aussi directe… Elle sourit faiblement à Leandra et garda sa main dans la sienne. Elle trouva quelque chose à manger l’entraina vers la maison hanté. Elle avait trouvé l’endroit parfait. Elles seraient toutes seules. Romantique ?

« Si tu n’as pas envie, tu me le dis. Je ne te retiendrais pas. »

Comme pour lui donner raison, elle lâcha sa main lorsqu’elles se retrouvèrent devant la maison hanté. Cathleen se tourna vers Leandra et lui dit :

« On pourrait peut-être finir ce qu’on avait commencé l’autre nuit… »

Elle lui tourna le dos pour entrer dans la maison hantée. Elle se dirigea vers la vieille cuisine pour y faire réchauffer les plats. Elle ne savait pas qu’il y avait quelqu’un d’autre au-dessus d’elles. En fait, la maison faisait tellement de bruits elle-même que Cathleen ne se doutait pas qu’ils étaient quatre sous le même toit ce soir….



_________________
"Survivre"
"Bats toi, ne te laisses pas mourir. Tu es forte, tu peux le faire. Un jour, le monde comprendra tes sacrifices."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gang des Kiwis RPZ

ID card
Tribu & Clan : Trags
Double compte : Miss Medecine & Dancing Hybrid
Célébrité & Crédit(s): Roller Coaster & okinnel. & Tumblr
MessageSujet: Re: La maison hantée   Jeu 12 Nov - 0:15

This is Halloween
Everything can happen during this scary night
Event #2

Elle ouvrit lentement les yeux et les referma aussitôt. La douleur qui lui vrillait la tête ne lui permettait pas de les ouvrir pour l'instant. Que c'était-il passé ? Elle tenta de se souvenir de ce qui venait d'arriver. Elle se repassa les derniers souvenirs qu'elle avait. Elle avait quitté l'appartement qu'elle partageait avec son frère pour aller... Pour aller au bal ! Elle continua d'avancer dans ses souvenirs, il n'y avait pas de bal, mais une lettre. C'est ça une lettre ! Et elle avait décidé de rester sur place pour s'amuser un peu. Et ensuite ? Elle se concentra, le mal de tête de l'aidait pas à retrouver les morceaux manquant. Elle se souvint de James. Mais avant ? La voyante ! Ça lui revenait maintenant. La voyante, Irma, et ses prédictions étranges. Mais il restait une pièce manquante, ce détail qui lui échappait. Elle ouvrit à nouveau les yeux, ne reconnaissant pas l'endroit où elle se trouvait.

« James ?? » Appela-t-elle en repensant au fait qu'elle l'avait attendu à côté de la tente.

Aucune réponse. Elle poussa un soupir alors que la maison craqua. Elle prit ensuite une grande inspiration pour se donner du courage, peu importe comment pouvait être effrayant le fait de se réveiller dans les ruines d'une vielle maison, elle ne devait pas céder. Seulement là, elle tenta de bouger. Elle n'avait pas effectué un seul mouvement avant, trop occupé à essayer de repousser la douleur qui lui vrillait les tempes. Elle ne put cependant pas faire un grand mouvement, réalisant alors qu'elle était attachée au lit sur lequel elle se trouvait. Les bruits commençaient également à traverser le nuage de son esprit encore légèrement dans les vapes, rendant la situation encore pire. Elle se mit alors à se débattre. Elle n'appellerait as à l'aide, elle n'avait pas envie de tomber sur quelque chose de pire que la présente situation. De plus, elle savait se débrouiller seule. Elle se débattit donc autant qu'elle le pouvait, sentant les liens qui l'attachait frotter contre sa peau, mettant sa chair à vif. Elle devait à tout prix brises les liens avant de se mettre à paniquer.


© Starseed

_________________
you'll never know the top till you get too low
Always shatter into pieces in the end I'm broken and I'm barely breathing I'm falling 'cause my heart stopped beating If this is how it all goes down tonight, If this is how you bring me back to life
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bad girl en carton

ID card
Tribu & Clan : Ex Wisan / Affiliée RH
Double compte : Atti, Meg, Lud
Célébrité & Crédit(s): Alycia Fucking Carey ; Jawaen pour les crédits
MessageSujet: Re: La maison hantée   Ven 13 Nov - 20:53


Tonight let's take off the masks

Halloween

S’il y avait bien une personne sur qui je ne m’attendais pas à tomber… c’était Cathleen. Certes, nous étions dans la même ville, qui ne comportaient pas tant d’habitants que cela, et certes, cette soirée Halloween était l’occasion pour tous de sortir du secteur mais… Je n’avais juste pas envisagé ce scénario. Depuis notre dernière rencontre, je n’avais pas vraiment eu l’occasion de la voir. Pas du tout, même. Et je n’était pas psychologiquement prête à la voir. L’ignorance, le mépris de Kleve m’avaient quelque peu fragilisée, et je n’avais pas encore fait le point sur ma relation avec l’Atrienne, c’était donc un peu soudain.

Je me fondis en excuse concernant la soupe de potiron que j’avais renversée sur elle. En temps normal, je m’en serais fichue. Ou j’aurais plaisanté sur le fait que si l’odeur du potiron la dérangeait, je pouvais l’aider à ôter sa tenue… Mais là, j’étais honnêtement un peu perturbée et prise au dépourvue, ne trouvant rien de mieux que demander son pardon et lui offrir mon bout de papier en guise d’aide. Bout de papier que Cathleen accepta dans un haussement d’épaule : visiblement, elle ne m’en voulait pas trop…

Je m’apprêtai à lui répondre, mais en moins de temps qu’il ne fallait pour dire ouf, elle s’était emparée de ma main. Cela me rappela quelques brefs souvenirs de notre soirée, même si celle-ci était somme toute assez floue. Je me souvenais d’elle me tenant la main… et ensuite, des éclats de voix, même si le contenu n’était pas très clair pour moi.
Trop surprise pour rouspéter, je me laissai entraîner.

La suite de ses dires fut d’autant plus étonnant.

« Dîner avec toi ? »

Répétai-je bêtement Je n’étais pas…. Foncièrement contre. Juste un peu surprise de la tournure que prenait les évènements, et de l’inspiration si soudaine qu’avait eu l’Atrienne. Jusque là, elle semblait surtout vouloir creuser une distance entre nous deux, et la voilà qui me proposait de DINER avec elle ? Ca sonnait presque comme quelque chose de romantique… Ou alors c’était moi qui me faisais des idées. Oui, sûrement. Ma main était toujours glissée dans la sienne alors qu’elle repartait des stands où nous nous étions rendues pour me traîner vers la maison hantée. Euh… sérieusement ? La maison hantée ?

Visiblement, oui, c’était très sérieux. Cathleen me lâcha la main et je me retrouvai stupidement à regretter ce contact… Nous étions maintenant dans cette vieille bicoque abandonnée, entourée par l’obscurité et le silence. C’était… étrange comme ambiance. J’ouvris la bouche, prête à lui répondre, mais elle fut plus rapide à reprendre la parole, ses mots pleins de sous entendus.
Je la suivis, comme aimantée par elle alors qu’elle s’enfonçait plus profondément dans ce sinistre lieu.

« Un diner dans la maison hantée ? Tu es pleine de surprise… »

Commentai-je, regardant autour de moi.

« Tu es au courant que l’ambiance obscurité, grincements et toiles d’araignée en repousserait plus d’un ? »

Ajoutai-je, ne pouvant m’empêcher de m’amuser de la situation. C’était assez original. Inattendu même. Et pas que le lieu… Honnêtement, je ne savais pas trop ce qui lui passait par la tête, et je n’avais pas envie de trop réfléchir. Le repoussement de Kleve m’avait plus marquée que prévu…. J’avais besoin de me changer les idées. Un gros craquement au dessus de ma tête me fit sursauter… Je n’étais pas une trouillarde, mais là, ça virait au carrément flippant ! Riant de ma propre peur, je me rapprochai de Cathleen.

« T’es sûre qu’on est seules ? Et que la bicoque ne va pas nous tomber sur la tête ? »

Demandai-je, mi-sérieuse, mi-taquine. Je ne croyais ni aux esprits, ni aux monstres, mais je croyais aux jeunes cons capables de foutre le bordel dans cette vieille maison au point de la détruire avec leurs bêtises, et je n’avais pas envie de finir ensevelie. Du tout. Même en très bonne compagnie…
M’approchant encore de Cathleen et de son « dîner » en cours, je songeai que c’était une chance inespérée de discuter à « cœur ouvert » avec elle. Maintenant que j’étais certaine qu’Alvin m’avait taillé une réputation auprès de Kleve, je me demandai ce qu’il avait pu révéler d’autre à mon sujet dans le Secteur… et notamment sur mon gros secret. Pouvais-je en parler à Cathleen ? Je pouvais essayer. Il fallait juste que je trouve comment amener le sujet sans me griller complètement….



Spoiler:
 

_________________

Parce que le cerveau suit le coeur

Je te l'ai dit, tu as ce sourire au coin des lèvres quand tu mens. Tu t'imaginais pouvoir t'en sortir encore et encore facilement. J'essaie d'y croire, j'me voile sûrement la face. Tu m'as poignardée dans la noir. J't'ai fait confiance, aveugle était ma confiance, et tu m'as fait tort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

ID card
Tribu & Clan : Trags
Double compte : James E. Aylen
Célébrité & Crédit(s): Emma Watson // Crédit : Avatar : Alvinou *o* Code Signature : Emi Burton / Gif profil : Moi-même
MessageSujet: Re: La maison hantée   Lun 16 Nov - 15:25


Event Halloween : Que le spectable commence

Parce que parfois, il faut laisser la peur nous faire du mal...
Cathleen Morris

Cathleen regarda Leandra avant de l’entrainer vers la maison hantée. Cette dernière ne semblait pas être très rassurée, mais la Trag tenait fermement la main de son amie.

« Oui, la maison hanté. Ne t’inquiète pas, nous sommes que tous les deux. »

Elle l’entraina dans la maison avant de que Leandra ne lui demande si elle était au courant que l’ambiance, les grincements, les toiles d’araignées en repousseraient plus d’un, Cathleen eut un petit sourire. Elle se tourna vers son amie avant de lui dire :

« Tu as peur ? Je suis là, ne t’inquiète pas, je te protègerais. »

Cathleen continua de sourire avant de lâcher sa main pour aller rechercher quelque chose pour réchauffer les plats.

Réchauffer des plats ? Il n’y avait sans doute pas d’électricité dans cette maison. Cependant, il semblait y avoir des allumettes et peut-être que la plaque de cuisson était allimenté au gaz ? Elle vérifia et heureusement c’était le cas. Elle attrapa les allumettes et vit qu’il y avait quelques casseroles à l’état douteux. Elle avait emmené une bouteille d’eau avec elle, elle utilisa donc cette eau pour nettoyer la casserole et y mettre leur repas. Elle se tourna vers Leandra qui semblait se demander ce qui se passait. Elle semblait nerveuse. Il est vrai que la maison hanté semblait lui donner raison. On entendait des bruits bizarres, même que Cathleen avait l’impression d’entendre les voix. Elle finit de réchauffer les plats avant de venir vers Leandra et lui tendre le sien.

« Ce n’est peut-être pas l’endroit idéal, mais en fait, si je t’ai invité, c’était aussi pour me faire pardonner d’avoir parlé de… Tu-sais-qui l’autre jour. Ce n’était pas très gentil de ma part. »

Cathleen qui s’excusait, c’était quelque chose de nouveau. Qu’est-ce qui se passait dans la tête de la jeune femme ? Peut-être que sa mission l’aidait à être plus… humaine. Des bruits de pas firent sursauter Cathleen qui regarda la porte d’entrée avec beaucoup d’appréhension… Qui pouvait bien venir ici les déranger ?



_________________
"Survivre"
"Bats toi, ne te laisses pas mourir. Tu es forte, tu peux le faire. Un jour, le monde comprendra tes sacrifices."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Prince charmant avec son cheval (pas) blanc

ID card
Tribu & Clan :
Double compte : Cathleen Morris & Emily Coopers
Célébrité & Crédit(s):
MessageSujet: Re: La maison hantée   Lun 16 Nov - 15:36


Event Halloween : Tout le monde a une peur...

Halloween...
James E. Aylen

James était toujours dans le placard de la chambre où Amy était. Cette dernière ne s’était pas réveillée, mais cela n’allait sans doute pas tarder. Le jeune homme n’arrivait pas à croire qu’il avait ça… Son portable était toujours posé sur la petite chaise devant lui, mais il n’avait pas besoin des bruits artificiels… La maison craquait, des voix se faisaient entendre sans qu’il ne comprenne ce qu’elles disaient. Il essayait de ne pas paniquer. Cette journée n’était pas la meilleure qu’il puisse passer. Il venait de dire à Winnie qu’il ne venait pas et la réponse de cette dernière ne tarda pas à venir. Il décida de lui répondre rapidement :

« Ne t’inquiète pas pour moi, je t’expliquerais tout… Je t’aime… à l’infini… »

Il posa brusquement son portable au moment où Amy se réveillait. Il pouvait le voir par le trou de la serrure. Ne pas bouger, couper son portable et respirer le plus faiblement possible. Elle ne devait pas savoir que c’est lui qui l’avait enlevé… Sa voix s’éleva. Son prénom fut prononcer, mais James ne se manifesta pas. Elle ne devait pas savoir. Il resta dans le placard. La maison craqua une nouvelle fois. Elle tenta de bouger, mais James avait solidement attaché la jeune femme. La pauvre. James se sentait vraiment coupable maintenant. Il fut tenté de se lever, de sortir de sa cachette de tout lui avouer… Il la vit se débattre. Elle devait arrêter, tout ça n’allait mener à rien. James regarda son portable. Qu’est-ce qu’il devait faire ? Il ne bougea pas. Des bruits au rez-de-chaussé le fit sursauté. Est-ce qu’ils étaient vraiment seuls dans cette maison ? Il avait croisé deux filles près de la porte d’entrée, mais il n’était pas sûr qu’elles soient rentrées. Peut-être quelqu’un qui n’a rien à perdre. Et si cette personne trouvait Amy ? James se mit à penser à toute sorte de chose. L’escalier craquait. Quelqu’un montait ! Il essaya de ne pas bouger, de ne pas se trahir. Respire, ne pense pas. Il n’allait tout de même pas faire une attaque de panique ? Et Winnie qui allait le détesté…  C’était décidément une journée à oublier pour lui…



_________________
love is complication
You close your eyes to the chaos around you as you crash into the stone cold wall of your own personal hell, and you ask yourself, ‘Why am I not the only one who has to suffer?' ~ i know i'll lose you  by temporary fix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bad girl en carton

ID card
Tribu & Clan : Ex Wisan / Affiliée RH
Double compte : Atti, Meg, Lud
Célébrité & Crédit(s): Alycia Fucking Carey ; Jawaen pour les crédits
MessageSujet: Re: La maison hantée   Mar 17 Nov - 21:18


Tonight let's take off the masks

Halloween

Cathleen avait pleins de petits mots mi-plaisantins mi-attentionnés à mon égard… C’était un peu inattendu, mais franchement pas désagréable, au contraire. Je commençai à me dire qu’Halloween n’allait peut être pas être si mal, malgré les évènements récents plutôt frustrants. Je me laissai donc entraîner dans la maison, me prêtant plutôt bien au jeu, quoique curieuse du choix de l’Atrienne. Ce fut à ce moment qu’elle me révéla vouloir se faire pardonner pour notre discussion de la dernière fois.

J’esquissai un petit sourire, posant ma main, glacée par le froid de la soirée, sur son bras.

« Ne t’en fais pas… J’ai le pardon facile… quand on sait se racheter »

Ma réponse n’était pas sans sous-entendu, naturellement, comme le laissait penser mon ton joueur, presque aguicheur. J’appréciais sa démarche… J’imaginais qu’elle n’excusait pas facilement d’ordinaire… C’était déjà un beau geste de sa part. Et puis… si sur le coup j’avais été très en colère, j’avais eu le temps de mettre de l’eau dans mon vin, et ce soir, j’étais avant tout hypnotisée par son regard on ne peut plus embêtant… Oui, l’ambiance était aux confessions, aux échanges intimes. J’aurais pu m’y plaire s’il n’y avait pas ce petit quelque chose qui me trottait dans la tête, qui rongeait mon esprit de manière acharné, et dont je ne pourrais me débarrasser qu’en l’évacuant…

« Quelque chose me perturbe depuis cette fameuse nuit au bar… »

Commençai-je, baissant les yeux. C’aurait pu être une jolie mise en scène pour amener le sujet qui me turlupinait… mais non. Ce sujet me perturbait VRAIMENT, et si je comptais mentir sur comment il était arrivé à ma connaissance, le fond du sujet était réel.

« Le type qui m’a attaquée a d’abord dit que « tu ne vaux pas mieux qu’Octavia » en parlant de toi… Il l’a dit en anglais, j’étais surprise »

Expliquai-je, espérant que ce serait crédible. En même temps, le Trag avait véritablement parlé en anglais. Et techniquement, placé comme il était, Cathleen n’avait pas nécessairement entendu tout ce qu’il avait à dire… Mon récit n’était donc pas complètement déconnant. Je relevai mes yeux vers elle. J’étais tentée de détourner le regard, trop effrayée de voir sa réaction, mais il le fallait si je voulais en savoir plus, et quelque chose me disait que je n’arriverais JAMAIS à me calmer l’esprit si je ne fonçais pas tête baissée.

« Qui est-ce ? »

Murmurai-je.
C’était totalement faux. Il n’avait absolument pas dit cela. Mais je devais savoir. Si Alvin m’avait trahie, ou non. S’il avait su tenir sa langue, ou non. S’il avait mentionné Octavia… ou pire, s’il m’avait dénoncée. Je craignais le pire… Mais la réaction de Cathleen me donnerait déjà quelques informations. Sauf si, évidemment, elle était une excellente comédienne, ce qui n’était pas totalement impossible non plus. Mais je ne pouvais pas taire cela plus longtemps, il fallait que je l’amène sur le tapis. Si elle balayait le sujet mine de rien, alors je saurais qu’Alvin ne m’avait pas vendue. En tout cas, pas publiquement… Cathleen était une trag, si elle n’était au courant de rien, c’était probablement que le mot ne circulait pas chez eux. Je l’espérais de tout mon cœur, mais je me préparais malgré tout à une déception.

Un gros bruit au dessus de nous vint briser l’atmosphère de confidence qui s’était installée entre nous, me faisant sursauter. Qu’est-ce que c’était que ce bordel au dessus de nos têtes ? Je crus entendre une voix, mais difficile de savoir si c’était mon esprit qui me jouait des tours ou non…. Devenais-je parfaitement parano ? Pas impossible. Un grincement profond au dessus de moi me sortit de ma réflexion.

« Ok… ça, c’est pas du vieux bois grinçant ! »

Déclarai-je, fronçant les sourcils, le nez levé en l’air.
D’un pas décidé, je me dirigeai vers le vieil escalier menant au premier étage. Pas sûr qu’il ne cède pas sous mon poids… mais si des gamins étaient en train de faire les andouilles en haut et nous pourrissaient notre soirée, j’allais leur foutre la frayeur de leur vie, je le promettais !
J’adressai un léger sourire à Cathleen.

« A mon tour de te protéger… Je vais faire fuir les mauvais esprits ! »

Elle pouvait m’accompagner si elle le voulait bien, mais je ne me formaliserais pas si elle préférait rester en bas jeter un œil à notre « dîner » pour ne pas qu’il crâme.

« Je ne serai pas longue »

J’escaladai les escaliers avec prudence, pas certaine de ne pas voir mon pied traverser le sol moisi et rester coincé dans une marche. Arrivée en haut, je me mis sur mes grades, prête à faire une prise de self défense à un sale gosse qui pourrait me bondir dessus. A la place, j’ouvris de grands yeux surpris en voyant une fille attachée sur un lit en train de se débattre. Etait-ce une blague ? Un délire sado-masochiste ? Les jeunes avaient de ces goûts de nos jours !

Je restai un instant figée, perturbée par la scène devant moi. En me rapprochant, j’eus une meilleure vue sur le visage de la demoiselle en position compromettante, et mes yeux s’écarquillèrent autant qu’ils le pouvaient.

« Amy ?! »

Oui oui, c’était bien Amethyst. Qu’est-ce qu’elle foutait attachée ici ?!

« Cat ! Viens m’aider ! »

Appelai-je, pas tellement parce que j’aurais du mal à la détacher toute seule, mais plutôt au cas où celui ou celle qui l’avait attachée avait la bonne idée de débarquer ici pour s’en prendre à elle, ou moi, ou nous.

« Bordel Amethyst ! Qu’est-ce que tu fiches là ? Qui t’a fait ça ? »

Demandai-je, m’asseyant sur le lit pour commencer à la détacher alors que j’attendais que Cathleen nous rejoigne. Qu’est-ce que c’était que cet Halloween….


Spoiler:
 

_________________

Parce que le cerveau suit le coeur

Je te l'ai dit, tu as ce sourire au coin des lèvres quand tu mens. Tu t'imaginais pouvoir t'en sortir encore et encore facilement. J'essaie d'y croire, j'me voile sûrement la face. Tu m'as poignardée dans la noir. J't'ai fait confiance, aveugle était ma confiance, et tu m'as fait tort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
You can catch him with balls ♥

ID card
Tribu & Clan : Aucun
Double compte : Kleve Arrior
Célébrité & Crédit(s): Jared Leto
MessageSujet: Re: La maison hantée   Mer 18 Nov - 20:04


Event #2 : Halloween
I'm a Bitch

Essoufflé, j'arrivais à la maison hantée. J'avais l'impression que j'allai mourir par manque d'oxygène tellement je respirais avec difficulté. J'avais aussi écopé d'un point de côté pour m'aider. J'essuyais la sueur sur mon front et tentais de calmer sa respiration, et aussi les quelques points noirs qui dansaient devant mes yeux. Ca serait quand même con de crever le soir d'Halloween, même si un cadavre ça serait dans le thème.

J'entendis des pas sur le parquet rendue bruyant par le temps passé sans être entretenus. Il y avait du mouvement en haut et aussi en bas. Est ce que je devais appeler Léandra pour savoir si elle était vraiment ici ? Ou peut être même qu'elle était "occupé". Après tout elle m'avait pas dit grand chose sur sa vie, choix que je respectais. Tant qu'elle faisait son travail de secrétaire et n'organisait pas de fête sous mon toit tout m'allait. Caché dans la pénombre, personne ne me voyait. Aussi lorsque je reconnus la voix de ma colocataire allais je m'élancer à sa rencontre mais fut couper dans mon action lorsqu'elle sortie de la cuisine...avec une atrienne.

J'avais dû louper un épisode. Léandra monta à l'étage pour vérifier quelque chose. On ne parlait pas de protection comme ça. J'avais rien contre les atriens aussi je sortais de ma cachette après avoir remis ma perruque. Léa appela alors son amie pour qu'elle vienne l'aider. Mais j'étais aussi son ami, du moins un peu. Je jetais un oeil à la prénommé Cathleen avant de lui tendre ma main.

- Bonsoir, Bartholomew Caldwell le colocataire de Léandra

Ensuite je montais à l'étage avec elle, à la vitesse d'un escargot, n'ayant pas encore récupéré l'énergie dépensé par ma folle course. Je rejoignais la chambre où Léandra était assise sur un lit avec une autre atrienne. Ca aurait pu être normale, sans les cordes juste à côté. Le coupable ne devait pas être bien loin, je n'avais croisé personne en venant à la maison hanté et pas entendue de pas précipitée.

- Il est là. Dans cette pièce, je l'entend respirer

Bon c'était faux j'entendais que dalle et j'en savais rien. Mais j'aimais bien me la jouer Sherlock Holmes des fois.

copyright acidbrain


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Call me Frankenstein

ID card
Tribu & Clan : Wanelace / Trag flirtant avec les Red Hawks
Double compte : Rubens & Winnie
Célébrité & Crédit(s): Iwan Rheon / Lea ♥
MessageSujet: Re: La maison hantée   Mer 18 Nov - 21:21


This is halloween ♪

Irma & Alvin
Une guitare sur le dos, aucun costume
Alvin est heureux. Alvin est radieux. Alvin a un immense sourire de vainqueur en sortant de chez Irma, on pourrait croire qu'elle lui a prédit une grande réussite, des problèmes résolus, la gloire et les honneurs… oh wait… c'est exactement ce qu'elle a prédit ! Il irradiait de joie et de confiance en lui. Certes la vieille lui avait dit que s'il ne faisait pas attention les opportunités disparaîtraient, qu'il devait être prudent pour arranger les choses… bah balivernes ! Il va gérer comme un chef ! Car il est Alvin Ford ! Car il est l'atrien qui a découvert la démarcation ! Un génie libre à l'avenir prometteur ! Il inventera quelque chose d'encore meilleur pour détruire les trags ! Il va récupérer Kleve car nul atrien ne peut maintenant le rejeter : elle l'a dit, il est formidable ! Et quant à Leandra, ah Leandra ! Mais il se stresse pour rien ! Sa chère amie va se repentir pour ses paroles et ils reprendront leur vie exactement là où elle s'était arrêtée ! Le manque se fait sentir, cruel et profond, le besoin soudain de retrouver Kleve et Leandra, de les toucher, de les provoquer, entendre, le bonheur de les retrouver. Tout va s'arranger et à lui les honneur. Quel idiot il a été de douter un instant ! Il aurait dû enregistrer la vieille, ça aurait cloué le bec à Lea et ses moqueries ! AH ! Elle rigolera moins la colocataire quand il l'a traînera dans la tente ! Alvin est de ceux qui croit en la voyance uniquement quand ça les arrange et les parties qui l'arrange.

Bien. Où sont-ils ? Il erre depuis tout à l'heure entre les stands, se maudissant d'avoir détruit le téléphone abandonné de Leandra au lieu de le lui rendre. Enfin ça aurait été difficile de lui rendre, les facteurs sont efficace mais un dessin de Lea en guise d'adresse c'est pas super précis… La fête battait son plein dans les marais et la maison de la forêt avait été transformée en maison hantée pour l'occasion. hm. Faut de mieux, agacé que personne n'aille à sa rencontre, Alvin fit l'effort d'aller dans cette fichue forêt sombre et dangereuse. Faites qu'ils ne soient pas au marais ! Faites qu'ils n'y soient pas ! Il se dirigea directement vers la maison, faisant un crochet pour éviter tout contact avec l'eau qui pourrait s'avérer fatal. Même les génies peuvent trébucher, tomber dans l'eau et se griller. Ce serait quand même une façon super stupide de perdre sa couverture. Survivre à Cathleen… et la perdre à Halloween dans un marais puant. Mouais, il passe son tour, pas intéressé.

La maison est là. Il pousse la porte : rien. Aucun comité d'accueil. Mince elle pouvait pas lui dire où trouver ses potes la voyante ?! Sert à rien la bonne femme ! Un soupir agacé, il va pas y passer la soirée. Ca été écrit qu'ils se réconcilieraient, mais si c'est dans quinze ans il n'en a pas la patience !

WOH ! Y A QUELQU'UN ?!

Aucun bruit. Crions plus fort, les murs sont peut-être épais.

RAMENEZ VOUS C'EST ALVIN !

Hurler qu'il est dans la place, tout le monde accourt. Ou pas. Nan mais c'est pas possible il doit faire tout le boulot tout seul ?! Aucune coopération ! Aucun effort ! Il se mit à monter les marches fautes de mieux et là, enfin, le bruit lui parvint. Des voix. Il accéléra la cadence, droit vers son objectif et, ouvrant la porte, dévoila une scène surprenante. La première qu'il remarqua c'était Leandra assise au bord d'un lit avec Amethyste, à côté Cathleen et enfin… oh salut toi. Petite pose pour le dévisager un sourire intéressé au coin des lèvres. Bref passons. Alvin détourna son regard du trans en se rappelant qu'il était ici pour trouver Lea et Kleve. S'il recommence à se disperser il va pas y arriver. N'empêche.. Non chaque chose en son temps… il prendra quand même son numéro, prénom, on ne sait jamais. Des cordes. Il était heureux de voir Lea, vraiment, au point que son visage s'était éclairé en la voyant. Ca va s'arranger, toi et moi on va passer à autre chose. Il les attendait ses excuses, vraiment. Des cordes. Pas besoin d'être un génie pour comprendre que sa collègue trag était séquestrée ici et que la joyeuse troupe l'a : kidnappé ; sauvé. Cathleen a beaucoup de défaut mais elle est loyale à leur cause – va la comprendre – et comme personne ne semble vouloir massacrer l'humain ou Lea… ils viennent de la sauver. Son regard s'était assombrit en comprenant ce qui s'était passé, il devrait être heureux, un abruti s'en est prit à une trag ! Sauf que Amy est quelqu'un de bien, et on touche pas à ceux qui sont sur sa liste « atriens à ne pas buter lors du grand massacre de Lea ». Il lui fallu beaucoup d'effort pour ne pas se griller, pour rester un simple humain choqué. Pour ne pas regarder Cathleen d'un air entendu. Il a envie de comprendre ce qui se passe, il sent la compassion, la colère, s'imprégner en lui. Il ne doit rien en montrer et c'est d'une voix lisse qu'il parle.

Elle va bien ? Tu connais ton agresseur ?

Mince, il a envie de justice. Mince, faut qu'il trouve Kleve.  

fiche codée par shirosaki

_________________
J'étais (en) Cage

⋆ du vide et du froid  ⋆


C'est des jours entiers à ployer sous un fardeau jamais léger. Avant toi c'est exister à peine, désespérer, que quelque chose advienne Avant toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gang des Kiwis RPZ

ID card
Tribu & Clan : Trags
Double compte : Miss Medecine & Dancing Hybrid
Célébrité & Crédit(s): Roller Coaster & okinnel. & Tumblr
MessageSujet: Re: La maison hantée   Jeu 19 Nov - 1:40

This is Halloween
Everything can happen during this scary night
Event #2

Amy retint un cri alors que, plus elle bougeait, plus les liens se resserraient autour de ses poignets. Elle ne comprenait pas, elle voulait se dégager, elle voulait partir d'ici. Quitte à se blesser en tentant de se libérer. Ce n'était pas une très bonne idée, mais c'était plutôt par réflexe. Plus jamais, non plus jamais elle ne sortirait du Secteur. Bon, c'était beaucoup dire, mais elle ne ferait pas confiance à un humain. Le problème, elle ne saurait que faire même si elle arrivait à s'en sortir. Elle se dit qu'elle y réfléchirait plus tard. Pour le moment, elle devait trouver un autre moyen de se libérer, car elle ne pouvait nier que se débattre de la sorte ne faisait qu'empirer les choses. Elle s'immobilisa, laissant la chance à la douleur de s'emparer de son corps. C'était sa tête qui était le pire. Visiblement, celui ou celle qui l'avait frappé n'y était pas allé de main morte. Elle devait faire fit de tout ça, de ses blessures, des bruits étranges, des craquements de la maison. Elle devait se concentrer pour trouver une solution. Elle devait, mais elle n'y arrivait pas. Et alors qu'elle tentait de se clamer, d'apaiser son esprit, elle ne put manquer les bruits de pas qui montaient l'escalier. Bon, cela lui confirmait au moins qu'elle était au deuxième étage. Pourtant, l'idée que quelqu'un soit en train de monter et puisse la trouver la dérangeait au plus haut point. Il fallait la comprendre, elle était en position de faiblesse. Elle était à la merci de quiconque entrait dans cette pièce.

Visiblement, ses craintes étaient confirmées, car bien vite, quelqu'un poussa la porte. Amy ferma les yeux, serrant les dents et tentant de dégager sa main droite des cordes qui la retenait. Si au moins elle avait une main pour se défendre. Quoiqu'avec le mal qui lui martelait la tête, elle ne pourrait peut-être pas faire grand chose. Ce fut une voix étouffée qui lui parvint. Non pas étouffée, mais elle la percevait de loin, comme à travers du coton. Elle mit un moment à reconnaître les mots, un instant de plus à s'apercevoir qu'elle connaissait cette voix, mais ce ne fut que lorsqu'elle vit le visage de cette personne qu'elle la reconnut.

« Leandra ? »

La voix d'Amy était faible, mais exprimait le soulagement. Elle savait, pour une raison qu'elle ignorait, au fond d'elle-même que Lea était là pour l'aider. Et alors que Leandra s'affairait à la détacher, merci mon Dieu, Amy tentait de réfléchir à la question qu'on lui avait posée. Lorsqu'elle fut finalement détachée, Amy se redressa lentement, posant une main sur sa nuque, dont la douleur avait été réveillée par son mouvement. Elle grimaça légèrement, mais se reprit aussitôt. Une autre voix lui fit relever les yeux. Elle vit alors que Cathleen ainsi qu'un travesti inconnu étaient également dans la pièce. Elle avait manqué quelque chose d'autre, c'était certain, car elle ne se souvenait pas les avoir vus ou entendu entré. Amy se tourna à nouveau vers Lea.

« Je ne sais pas... Je ne sais pas ce qui c'est passé... Je ne sais pas qui... Je ... j'en sais rien... »

Elle se pencha vers l'avant, se prenant la tête à deux mains, honteuse de la situation tout autant que pour faire taire la douleur qui refusait de s'en aller. Elle ne savait pas comment gérer ça. Qui plus est, elle ne pourrait pas vraiment en parler. Du moins, pas à cœur ouvert. Elwan se braquerait, Reiyel ne voudrait pas y croire et Lawen... Amy ne préférait même pas tenter de deviner, mais ce n'était pas un sujet à aborder avec sa soeur et de toute manière, Amy ne voulait pas 'ouvrir devant sa famille. Elle ne voulait pas. Attila peut-être ? Oui, elle pourrait sans doute en parler avec lui, après tout, il avait été là pour elle quand elle avait été frustrée par Asfamia. Elle irait sans doute le voir quand elle aurait le temps. Pour l'instant, elle se devait de rester forte, de ne pas montrer de signe de faiblesse. Elle avait vaguement entendu l'homme en rose, car il lui semblait que c'était un homme, dire que le coupable était toujours dans la pièce, mais elle n'y avait pas porté attention. Les mots ne l'avaient pas atteint et de toute façon, elle préférait sans doute ne pas savoir. Ce fut au contraire la voix d'Alvin qui la tira de ses pensées et Amy releva la tête pour croiser le regard du Trag.

« Ça va... » répondit-elle à Alvin, tentant de se convaincre elle aussi, par la même occasion. Il n'y avait pas un plat à en faire, elle avait seulement reçu un coup sur la tête et s'était elle-même blessée les poignets en tentant de se libérer. Le mal partirait, bien que son esprit allât sans doute resté embrouillé un petit moment encore. Mais il y avait trop de monde pour elle à cet instant. Elle aurait voulu partir, mais préféra attendre, ne sachant pas si son corps pourrait le supporter. Elle baissa donc la tête à nouveau, tentant de ne rien laisser paraître des larmes de rage qui menaçaient de couler. Elle se sentait faible et détestait cela.
© Starseed

_________________
you'll never know the top till you get too low
Always shatter into pieces in the end I'm broken and I'm barely breathing I'm falling 'cause my heart stopped beating If this is how it all goes down tonight, If this is how you bring me back to life
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ID card
Tribu & Clan : Trags
Double compte : James E. Aylen
Célébrité & Crédit(s): Emma Watson // Crédit : Avatar : Alvinou *o* Code Signature : Emi Burton / Gif profil : Moi-même
MessageSujet: Re: La maison hantée   Sam 21 Nov - 16:40


Event Halloween : Que le spectable commence

Parce que parfois, il faut laisser la peur nous faire du mal...
Cathleen Morris

Cathleen était là, à préparer le repas pour passer une soirée avec Leandra. Si quelques mois plus tôt on lui avait dit qu’elle allait agir de la sorte, elle n’aurait pas cru la personne. Un petit sourire traversa les lèvres de la jeune femme à cette idée. Décidément, on pouvait changer facilement en compagnie des bonnes personnes… La Trag s’excusa pour la dernière soirée qu’elles avaient passée ensemble. Ça avait été un fiasco, mais Leandra lui dit qu’elle avait le pardon facile lorsqu’on savait se racheter. La jeune femme venait de poser sa main froide sur le bras de l’atrienne et cette dernière frissonna. Puis, Leandra posa la question qui semblait lui bruler les lèvres depuis un moment. Elle lui dit alors qu’on avait parlé de Cathleen en la comparant à Octavia et que l’homme l’avait dit en anglais. La Trag continua de s’affairer pendant quelques instants avant que Leandra lui demande qui était Octavia. Cathleen se tourna vers son amie et la regarda dans les yeux. Bien sûr, tous les Atriens connaissaient l’histoire d’Octavia, mais Cathleen n’avait jamais posé les investigations plus loin. Elle soupira avant de répondre :

« Je ne sais pas qui c’est… J’ai juste entendue de folles rumeurs, mais je n’y ai jamais prêté attention. Je pense que cette Octavia est morte le jour où le vaisseau s’est écrasé dans ce trou paumé. On n’en a plus jamais entendu parler… Je sais seulement qu’elle a essayé ou elle a tué quelqu’un de son entourage… Mais ce ne sont que des rumeurs et crois moi, j’ai appris à les évité depuis longtemps. »

Elle lui sourit doucement. Il était vrai que cette histoire avec Octavia avait fait le tour des Atriens, mais il y avait tellement de rumeurs que Cathleen n’avait jamais cherché à comprendre la plupart d’entre elle. Elle-même avait été victime de tellement de rumeurs qu’elle n’y prêta pas attention.

Un énorme bruit se fit entendre au-dessus de leur tête et par réflexe, Cathleen leva la tête vers le plafond. Quelqu’un se trouvait-il vraiment là-haut ? Avant qu’elle n’ait fait un pas vers l’escalier, Leandra lui dit qu’elle allait à son tour la protéger et faire fuir les mauvais esprits. Cathleen fit un pas vers elle pour l’accompagner. C’était peut-être plus sûr. Elle la laissa monter les escaliers, mais entendit quelqu’un venir vers elle. Un homme déguisé en femme. Tiens tiens. Il se présenta comme Bartholomew, le colocataire de Leandra. Cathleen était méfiante, mais elle lui tendit quand même la main et s’apprêta à lui répondre lorsque la voix de Leandra lui cria de venir l’aider. La Trag monta les marches en courant, suivit de l’invité de dernière minute et vit une silhouette familière allongée sur le lit. Amethyst. Cathleen se précipita vers l’autre Trag et vient aider Leandra à défaire les liens.

« Qu’est-ce qui… »

Mais Cathleen n’eut pas le temps de finir sa phrase. Quelqu’un d’autre venait d’entrer dans la pièce. Alvin. Bizarrement, la Trag ne sentit aucune aminosité envers lui. Il semblait connaitre Amy tout comme Leandra. Ça Cathleen le savait. Il ne semblait pas connaitre le jeune homme qui les accompagnait. Cathleen continua de détacher les liens d’Amy qui put se redresser. La pauvre Atrienne ne savait pas ce qui s’était passé, elle se le demandait. Alvin semblait sur le point d’exploser, mais Amy le rassura. Assise sur le lit, Cathleen regarda la joyeuse bande… Joyeuse était un grand mot. Le traversti avait dit qu’il sentait la présence de quelqu’un d’autre dans la pièce, juste avant qu’Alvin ne monte. C’était lui la cinquième présence ou quelqu’un d’autre se trouvait dans la pièce ? Un bruit assourdissant les firent tous sursauté…



_________________
"Survivre"
"Bats toi, ne te laisses pas mourir. Tu es forte, tu peux le faire. Un jour, le monde comprendra tes sacrifices."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Prince charmant avec son cheval (pas) blanc

ID card
Tribu & Clan :
Double compte : Cathleen Morris & Emily Coopers
Célébrité & Crédit(s):
MessageSujet: Re: La maison hantée   Sam 21 Nov - 16:55


Event Halloween : Tout le monde a une peur...

Halloween...
James E. Aylen

James était toujours tapi dans son coin. Il se demandait vraiment ce qui lui avait pris de faire ça. Amy était maintenant réveillée, elle se débattait. Winnie qui allait sans doute s’inquiéter. Des bruits de pas dans la maison. Ils n’étaient pas tous seuls. C’était sûr à présent. Quelqu’un montait les escaliers. James essaya de ne pas respirer trop fort. Il mit son portable en silencieux et le glissa dans sa poche. Il devait essayer de se sortir de ce mauvais pas… Se faire passer pour une victime ? Est-ce que cela marcherait ? Quelqu’un était déjà auprès d’Amy, une certaine Leandra, puis une Atrienne et finalement un travesti. Ce dernier dit alors qu’il sentait la présence de quelqu’un d’autre dans la pièce. James retient son souffle, mais l’arrivée d’un autre jeune homme fit diversion. Il put respirer un peu mieux. Il fallait qu’il se sorte de ce mauvais pas. Et s’il se blessait volontairement ? Faire semblant de s’être évanoui ? Peut-être que ça allait fonctionner ? Il essaya de trouver quelque chose pour se blesser. Un bout de bois se trouvait juste là. Non, il fallait quelque chose de plus coupant. James se souvient alors qu’il ne partait jamais sans son couteau. Il le tira de sa poche et le regarda. Il fallait être convainquant. Il réussit sans faire trop de bruit à se l’enfoncer dans la main et vit déjà le sang coulé. Il espérait qu’il n’avait pas touché des tendons ou des nerfs essentiels. Il fallait maintenant qu’il puisse tomber dans les pommes. Se laisser tomber contre le mur peut-être ? Il prit une bonne respiration, mais il n’eut aucun besoin de se laisser tomber contre le mur. La douleur de sa main et le stresse était tel qu’il tomba à la renverse contre la porte qui s’ouvrit dans un grand bruit. Toutes les personnes présentes dans la chambre le vit tomber sur le sol avant que quelqu’un ne se décide vraiment à venir l’aider. Il sentait les mains de quelqu’un l’aide à se relever.

« Amy… »

Ses pensées s’embrouillèrent. Il n’entendait pas les voix autour de lui. Il entendait quelques mots. Enlèvement, sauvetage. C’était les mots qui le frappèrent. Personne ne se doutait qu’il était celui qui avait enlevé Amy… C’était un soulagement… Du moins, ce fut le cas pendant quelques minutes. James sentait son cœur battre très fort à l’endroit de sa blessure. Le couteau était resté planté dans sa main et quelqu’un cherchait à le lui enlever. Il y avait deux atriennes, peut-être avaient-elles ces magnifiques plantes pour l’aider à guérir… James se sentait vraiment mal. Mal d’avoir enlevé Amy, mal à cause de sa blessure… C’était vraiment une journée… à oublier. Son portable sonnait sans que personne ne l’entendre parce qu’il avait mis sur le mode silencieux. Winnie devait être en panique et la connaissant, il était certain qu’elle avait trouvé un moyen de le localiser… les embrouilles ne faisaient que commencer.



_________________
love is complication
You close your eyes to the chaos around you as you crash into the stone cold wall of your own personal hell, and you ask yourself, ‘Why am I not the only one who has to suffer?' ~ i know i'll lose you  by temporary fix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bad girl en carton

ID card
Tribu & Clan : Ex Wisan / Affiliée RH
Double compte : Atti, Meg, Lud
Célébrité & Crédit(s): Alycia Fucking Carey ; Jawaen pour les crédits
MessageSujet: Re: La maison hantée   Lun 23 Nov - 21:32


Tonight let's take off the masks

Halloween

J’avais un peu de mal à comprendre comment d’un dîner en tête à tête on était passé à un hall de gare… mais le fait était là. Il y a quelques minutes à peine, j’étais seule avec Cat, en mode confidence et taquinerie, et là, c’était la grande réunion dans la grange de la maison hantée, avec une Amy traumatisée au centre de l’attention. Lorsque Mew était arrivé, je lui avais offert un sourire de soulagement… J’étais contente qu’il soit dans les parages, il était l’une des personnes qui m’apaisaient le plus ces temps-ci, et savoir qu’il était là au milieu de ce tumulte me rassurait un peu. L’arrivant suivant me ravit beaucoup moins puisqu’il s’agissait d’Alvin.

Sur le coup, je ne sus quoi dire. Il débarqua dans la pièce avec le plus grand naturel du monde, comme à son habitude, et son attention se porta presqu’immédiatement sur Amy. Presque. Il ne manqua pas, d’abord, de bouffer le Doc du regard. J’étais à deux doigts de bondir, de lui enfoncer mes doigts dans les yeux et de lui dire « bas les pattes ! » mais je fis appel à tout mon self control pour ne pas le faire. Il avait déjà monté Kleve contre moi, si j’en croyais la réaction de ce dernier lorsque j’avais essayé de l’aborder, pas question qu’il me prenne Mew aussi !

Alvin parvint à déscotcher ses yeux du Doc pour reporter son attention sur Amy, ce qui me tira moi-même de pensées pour les reporter sur la grande victime de la soirée à en croire sa situation. Rapidement, toute l’attention afflua vers Amy ce qui, je le sentais bien, ne la mettait pas du tout à l’aise. La pauvre avait l’air à la fois sonnée, perdue, et furieuse. Je pouvais la comprendre… Amy était fière, comme moi, alors être au centre des préoccupations, être exposée comme la « victime », clairement, ça ne lui plaisait pas, mais toute cette agitation l’avait de toute évidence sonnée.

« Je crois qu’elle a besoin d’air. Amy, tu peux marcher ? »

Demandai-je, posant une main que j’espérais rassurante sur son épaule. Il fallait qu’elle sorte. La nuit n’était pas rassurante en soi mais l’air, l’espace, la liberté, la feraient respirer, et si quelqu’un l’accompagnait cela ne devrait pas poser trop de problème… Du moins je l’espérais.

Un bruit soudain nous fit tous sursauter, et je me mis immédiatement sur mes gardes, comme si j’attendais une attaque subite de Trag. A la place… Je vis un corps surgir de la vieille armoire de la chambre et s’étaler au sol avec toute la grâce d’un sac à patates. Dans un premier temps, je ne répondis pas, l’observant avec des yeux ronds alors que mes alarmes s’éteignaient. Il n’avait pas l’air dangereux. Juste… dévasté. Et blessé. Je ne le connaissais, ne l’avais jamais vu, mais de loin je pouvais dire qu’il n’était pas au top de sa forme, même s’il m’était difficile de voir les détails dans la pénombre.

« Mais que quelqu’un l’aide ! Il faut appeler les secours ! »

Je n’avais pas crié, mais le ton était sans appel. Je ne voulais pas jouer mon petit chef… Mais je n’avais pas trop envie de laisser Amy toute seule, je ne savais pas dans quel état elle était, et concrètement… J’étais loin d’être Mère Thérésa. Ce type, je ne le connaissais pas, alors son sort m’importait peu. Amy en revanche était… Je n’étais pas sûre de pouvoir dire que c’était une Amy, mais clairement, je m’inquiétais pour elle. Au moins un peu. Je préférais rester à ses côtés, d’autant que nous étions suffisamment dans la chambre pour qu’on ne soit pas 50 sur elle et que quelqu’un aille voir si l’autre urluberlu n’était pas en train de clamser. Clairement, il n’avait pas l’air en forme…

« Tu le connais ? Est-ce qu’il était avec toi ce soir ? »

Demandai-je à Amy, fronçant les sourcils, essayant de recoller les morceaux. Amy attachée à un lit. Un type qui déboulait quasi inconscient d’une armoire… Quelqu’un avait un humour VRAIMENT particulier ce soir… Si c’était le même que l’abruti qui m’avait écrit la lettre, j’avais hâte de lui mettre la main dessous pour lui tordre le cou… Oh que oui !

Mes yeux survolèrent rapidement Alvin, profitant qu'il ne me regarde pas pour l'observer, me demandant ce qu'il fichait ici. Etait-il là pour me narguer ? Pour narguer Cathleen ? Aucune idée... J'avais tant de chose à lui dire, tant de colère à lui cracher à la figure, mais je n'osais pas lui en parler... Serrant ma main sur l'épaule d'Amy pour lui assurer que je ne la laisserais pas toute seule tant qu'elle ne le voudrait pas, je tournais mon regard vers Cathleen, évitant volontairement celui d'Alvin. Je lui esquissai un sourire désolé, sincèrement navrée que notre petit tête à tête ait été interrompu de la sorte... Ca avait pourtant si bien commencé.

Spoiler:
 

_________________

Parce que le cerveau suit le coeur

Je te l'ai dit, tu as ce sourire au coin des lèvres quand tu mens. Tu t'imaginais pouvoir t'en sortir encore et encore facilement. J'essaie d'y croire, j'me voile sûrement la face. Tu m'as poignardée dans la noir. J't'ai fait confiance, aveugle était ma confiance, et tu m'as fait tort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
You can catch him with balls ♥

ID card
Tribu & Clan : Aucun
Double compte : Kleve Arrior
Célébrité & Crédit(s): Jared Leto
MessageSujet: Re: La maison hantée   Mar 24 Nov - 18:42


Event #2 : Halloween
I'm a Bitch

Plus on est de fous plus on rit ! On était déjà pas mal alors voilà qu'un mec se ramenait, et il me semblait l'avoir entendu hurler dans la maison. J'avais pensé que c'était le vent dehors. Visiblement il connaissait la victime. L'être humain ne demandait JAMAIS à quelqu'un si il allait bien. L'individualisme power. En tout les cas mon déguisement avait l'air de lui plaire vu comment il s'était attardé sur moi. Avec un sourire de lover. J'allai vomir. Mais j'étais débile alors je lui ai rendue son sourire. Quand on me sourie je le rend. J'ai bien été élevé. Ça marchai aussi pour les coups.
Visiblement Amy n'avait pas vu son agresseur. Ce qui pouvait être une ampoule pour découvrir le criminel. Il y avait trop de gens dans cette forêt. Bon on pouvait éliminer tout ceux à présent, à moins que l'homme était le coupable et était revenu sur les lieux du crime pour s'innocenter. Je passai vraiment trop de temps devant la télévision.

Un bruit se fit soudainement entendre et quelqu'un sortie du placard. Avec un couteau planté dans la main. Sisi je vous assure.

- ok...

Il y avait t-il un médecin dans l'assemblée ? Un vrai pas un charlatan comme moi. Bon visiblement personne ne pratiquait ce doux métier. J'allai devoir faire appel à mes souvenirs d'études.

- Faites places, Dr Caldwell femme médecin va s'occuper de touuut !

J'avais la tenue en plus. Comme quoi j'avais prévue sans le faire exprès. Je m'approchais du blessé, grimaçant en voyant sa main qui saignait bien quand même. Alors vu la profondeur il se l'était fait lui même. Bon je jouerai à S.H. plus tard sinon il va se vider de son sang. Et le soir d'Halloween c'était pas cool. Je me tournai vers le seul homme de la pièce, je comptais pas et le mourant non plus.

- Toi, donne moi ta ceinture

Je tendais ma main vers lui attendant qu'il me donne ce que je lui demandais. Une fois l'objet entre mes mains, je serrai le plus fort possible la ceinture au poignet de l'inconscient pour ne plus que le sang circule. Bon par contre j'avais pas de compresse pour sa main. Je retirai une des chaussures de mon patient pour lui prendre sa chaussette. Ca ferait l'affaire le temps qu'il aille véritablement aux urgences. D'un geste sec je retirai le canif de la main et me servit de la chaussette pour la bander en faisant un joli noeud bien serré.
Je me redressai, les pouces en l'air.

- Mission accomplie !

copyright acidbrain


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Call me Frankenstein

ID card
Tribu & Clan : Wanelace / Trag flirtant avec les Red Hawks
Double compte : Rubens & Winnie
Célébrité & Crédit(s): Iwan Rheon / Lea ♥
MessageSujet: Re: La maison hantée   Jeu 26 Nov - 20:42


This is halloween ♪

Irma & Alvin
Une guitare sur le dos, aucun costume
C'était la zone. Vraiment. Mais lui ne voyait qu'Amy mal en point et Leandra qu'il aimerait bien emmener ailleurs… vraiment ailleurs. Une pointe de jalousie s'insinua en lui quand elle se fit prévenante envers Amethyste, si forte qu'il dû s'empêcher de rouler des yeux pour ne pas attirer l'attention. Superbe, alors moi je suis un monstre sans coeur que tu ignores mais envers les autres tu es toute crème… hypocrite, va. Même Cathleen est plus appréciable que toi, elle au moins elle l'a ferme et on subit pas sa voix nasillarde ! C'était ridicule mais plus fort que lui, elle ne pouvait pas l'accueillir avec un sourire ? Elle ne pouvait pas montrer un peu de satisfaction après tout ce temps séparé ? Mais non ! Elle joue à l'humaine avec SA trag ! Hypocrite. Et on doit se réconcilier, tu parles Irma...

Se calmer, il doit se calmer et passer ses nerfs sur Leandra n'arrangerait rien… enfin si ça arrangerait beaucoup de chose mais ce n'était, hélas, pas à l'ordre du jour. Fort heureusement, alors qu'Alvin se passait la main sur le visage en un geste nerveux, un humain vint jeter de l'huile sur le feu : la situation était critique, elle passa à un niveau encore plus alarmant ! Ca c'est ce qui s'appelle attirer l'attention sur soit.

Il a un couteau dans la main ?! A l'instar des autres Alvin fixait avec des yeux ronds le gosse étalé par terre qui grommelait le surnom de sa collègue. Okay donc elle s'est fait un ami atrien, t'es pas en infiltration pourtant… Il nota l'information dans un coin de sa tête mais si le lien entre les deux l'intriguaient, l'idée de soigner l'humain ne l'effleura absolument pas. Y a un malade dans la maison. Y a un foutu malade qui agresse tout ce qui bouge ! Sont-ils les suivants ? Non trop nombreux… sauf si c'est un coup des Red Hawks qui aurait eu l'idée de se servir du gosse comme d'un leurre… Ca se tient… où est Kleve ? Espérons qu'il n'est pas été pris d'assaut… La voix désagréable de Lea le tira de ses réflexions, ah oui, le gosse. Alvin fit quelque pas pour donner le change mais le bel humain prit les devants. Hm Caldwell  donc… encore une information à retenir, au cas où il ne retrouve pas Kleve entier. Un sourire amusé effleura son visage, non il allait retrouver Kleve et très rapidement. Genre, maintenant, l'humain est entre de belles mains, Lea joue à l'humaine choquée et Cathleen est là pour Amethyste : ils n'ont pas besoin de lui. C'était vexant et particulièrement désagréable de se sentir aussi inutile.

Sérieusement ?

Grommela Alvin quand Caldwell  le prit à partit. Il avait déjà tourné les talons et s'apprêtait à partir sans autre forme de procès mais retourna sur ses pas pour enlever sa ceinture. Ca l'agacait et ça se voyait, il avait pas mieux que sa ceinture ? Il va avoir l'air idiot avec son pantalon qui tombe sur ses hanches ! C'est laid et ridicule, y a des cordes bordel !

Les cordes ça aurait aussi bien marché !

Ils n'avaient pas besoin de lui, le malade pouvait s'en prendre à d'autres, à tout hasard Kleve et Leandra l'ignorait. Cette soirée avait tellement bien commencée ! Il fixa son regard sur Lea mais n'en obtient rien, oh bordel ce qu'elle me fatigue ! Il pouvait la prendre de force, l'embarquer pour une explication musclée mais elle semblait avoir le sort d'Amy tellement à coeur qu'il ne pouvait l'emmener. Ca l'ennuyait vraiment de laisser sa camarade ici et il aurait bien aimé entendre sa réponse quant au garçon, mais bon, il aura tout le loisir d'en savoir plus plus tard. Non définitivement quelqu'un devait partir chercher le malade et plus ça allait, plus ça blague du « aha je prends le doc si y a plus de Kleve » se transformait en une sourde angoisse. Il reviendra questionner Amy, étudier la maison, n'importe quoi pour la venger mais pour l'instant sa priorité devenait Kleve. Un regard latéral sur la scène pour s'en aller ensuite en silence. Ses pas résonnaient dans la précipitation et, poussé par l'inquiétude grandissante, s'en alla en direction des marais. Il n'avait pas dit un mot, pas un au revoir et ça, plus que le reste, était révélateur de son état. Pour ceux qui le connaissait Alvin était plus enclin à bavasser inutilement, à provoquer, interroger ou simplement à prononcer des mots pour le simple plaisir d'entendre sa propre voix. Rien. Il ne blague plus, entièrement concentré sur son objectif : trouver Kleve et le tordu si possible. La seule chose qu'il « dit » en partant fut de tapoter sa poche de pantalon, esquissant le contour d'un téléphone. L'autre idiote qui lui sert de meilleure amie sera peut-être utile, comprendra peut-être le message : tiens moi au courant.  

fiche codée par shirosaki


Spoiler:
 

_________________
J'étais (en) Cage

⋆ du vide et du froid  ⋆


C'est des jours entiers à ployer sous un fardeau jamais léger. Avant toi c'est exister à peine, désespérer, que quelque chose advienne Avant toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gang des Kiwis RPZ

ID card
Tribu & Clan : Trags
Double compte : Miss Medecine & Dancing Hybrid
Célébrité & Crédit(s): Roller Coaster & okinnel. & Tumblr
MessageSujet: Re: La maison hantée   Ven 27 Nov - 14:51

This is Halloween
Everything can happen during this scary night
Event #2

Si cette soirée lui avait d'abord paru amusante, elle lui paraissait maintenant désastreuse. Tout ça, c'était trop pour elle. C'était une humiliation dont elle se serait bien passée, surtout qu'elle ne savait pas ce qui s'était produit. Toute cette histoire allait la rendre malade. Toute cette histoire allait la rendre malade. Cet endroit n'était pas craint habituellement ? Du coup, elle s'était retrouvé à recevoir de l'aide sans en avoir demandé. Elle n'en voulait pas à Lea ou à Cath, loin de là, elle leur était même reconnaissante, mais elle n'aimait pas la situation, tout simplement. Lorsque Alvin était entré, elle avait pris sur elle. Cath savait qu'il était Trag, lui aussi, mais les autres probablement pas et Amy se devait de ne pas détruire sa couverture. Du coup, elle s'était contenté de répondre le plus naturellement possible. Elle avait également hoché la tête en réponse à Lea lorsque cette dernière lui avait proposé de sortir prendre l'air. Oui, ça lui ferait sans doute le plus grand bien.

La suite des évènements se déroula assez vite, Amy avait l'impression d'avoir manqué quelque chose. Pourtant, James était bien là, allongé sur le sol un couteau dans la main. Elle fixa la scène, ne réagissant pas. Elle tentait de replacer les pièces du puzzle, mais il y avait trop d'éléments manquants. Amy était déboussolée par la situation. Résultat, elle ne bougea pas d'un millimètre pour aider James quand celui-ci appela son nom. Elle ne pouvait pas, elle ne comprenait pas. Et alors que le travesti, Caldwell selon ses dires, s'approchait de l'autre humain sur le sol. Amy avait cette impression d'être en train de regarder un film. Un film étrange, un film d'horreur qui était plus incompréhensible que réellement épeurant, quoi que c'était quand même effrayant quand on y pensait. Mais il y avait quelque chose de louche dans cette histoire. L'élément manquant, qui pourrait rendre toute cette comédie logique, était toujours porté disparu. Et James... James... Elle avait appelé son nom, mais n'avait eu aucune réponse. Pourtant, il était dans la pièce. Peut-être avait-il été trop faible pour lui répondre, mais alors pourquoi en aurait-il été capable maintenant ? Ou alors c'était simplement elle qui n'avait pas entendu la première fois, la douleur ayant été plus forte que la voix de l'humain ? Il manquait définitivement un détail. Un détail qui était la clé de toute cette histoire. Ce fut la voix de Leandra qui ramena Amy dans la réalité. De simple spectateur, elle repassa à personnage intégrant de ce drôle de film.

« Euh... Oui ! Enfin, oui, je le connais. » Elle marqua une courte pause, histoire de réfléchir un peu avant de répondre à la seconde question. « Je me souviens l'avoir croisé un peu plus tôt, aux stands, mais sinon... Je ne sais pas trop... »

Elle sentit une pression sur son épaule. Lea. Elle appréciait le geste, bien qu'elle ait sans doute préféré être seule pour pouvoir évacuer la frustration. Elle vit du coin de l'oeil Alvin s'en aller. Amy trouva que partir était une bonne idée, elle devrait sans doute le faire aussi. Sortir d'ici, respirer, se changer les idées. Mais James était son ami et elle ne pouvait pas vraiment le laisser là, n'est-ce pas ? Alors elle se retrouva, une fois de plus, figée, ne sachant comment réagir.
© Starseed

_________________
you'll never know the top till you get too low
Always shatter into pieces in the end I'm broken and I'm barely breathing I'm falling 'cause my heart stopped beating If this is how it all goes down tonight, If this is how you bring me back to life
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bad girl en carton

ID card
Tribu & Clan : Ex Wisan / Affiliée RH
Double compte : Atti, Meg, Lud
Célébrité & Crédit(s): Alycia Fucking Carey ; Jawaen pour les crédits
MessageSujet: Re: La maison hantée   Ven 27 Nov - 19:34


Tonight let's take off the masks

Halloween

Je dus retenir un sourire en voyant Barth se transformer en Mc Gyver… Il était comme ça, le doc, surprenant. Et efficace. Bon visiblement Alvin n’approuvait pas trop l’option qu’il avait mise sur sa ceinture, et je faillis lui répliquer que vu comme il l’avait bouffer des yeux tout à l’heure, il devrait plutôt être heureux que Barth lui enlève sa ceinture mais bon… J’eus la bonne idée de me la fermer, pour une fois, préférant me concentrer sur Amy. En tout cas… c’est ce que je parvins à faire jusqu’à ce que Alvin se décide à débarrasser le plancher non sans lui envoyer un petit message l’air de rien. Un message qui fit l’effet d’un électrochoc à Léa qui, oubliant toute raison, bondit du lit. Alvin venait à peine de quitter la pièce, les regards se tournèrent vers elle, se demandant sûrement ce qu’elle fichait. Lèvres pincées, poings serrés, elle n’avait pour sûr pas l’air dans son assiette.

« Je reviens »

Lâcha-t-elle d’un ton irrité qu’elle cherchait à peine à dissimuler. Elle adressa un petit sourire crispé à Amy, espérant qu’elle allait tenir le coup. En sortant, elle frôla le bras de Cathleen, murmurant du bout des lèvres : je ne serai pas longue. Elle descendit les escaliers et sortit de la maison, Alvin n’avait pas franchement eu le temps de beaucoup s’éloigner. Rattrapant son connard de meilleur ami en courant à moitié, elle l’attrapa vivement par le bras, le stoppant dans sa marche et le forçant à pivoter sur lui-même pour lui faire face.

« C’était quoi ça ? »

Je me retins de hurler pour ne pas que nos comparses dans la maison m’entendent, mais ce n’était pas l’envie qui manquait. J’avais les yeux écarquillés sous l’énervement, le bras gauche écarté vers la maison hantée où le « ça » c’était déroulé, à savoir ce petit geste presque imperceptible que j’étais sûrement la seule à avoir vu. J’avais l’habitude d’Alvin, de sa façon de communiquer, je savais où regarder et quand, alors non, je n’avais pas loupé son message caché, oh que non. Par contre, je l’avais trouvé particulièrement stupide. Il était plutôt bien placé pour savoir que je ne risquais PAS de le contacter dans ma situation, mais non, comme pour enfoncer le couteau dans la plaie

« Comment je suis supposée t’envoyer un message ou t’appeler sachant que mon portable, contenant mon répertoire avec TON numéro est encore dans l’appartement dont TU m’as chassée ? »

Et voilà. C’était sorti. Ca devait sortir, c’était inévitable. La rancœur, la colère, la déception, tout ce que j’avais gardé au fond de mes tripes, de mon estomac et de mon cœur, tout était ressorti d’un coup, comme si j’avais régurgité un repas mal digéré –on en était pas si loin en fait. On était même en plein dedans. J’avais trop accumulé, trop gardé en moi. Certes, le temps avait apaisé les esprits, le compagnie du Doc m’avait aussi beaucoup aider à cicatriser, mais finalement, tant que le poison n’était pas extrait, la plaie ne pouvait jamais totalement se refermer. Alvin et moi, nous n’avions jamais eu l’occasion de mettre les choses à plats. Je n’étais jamais revenue à l’appartement dont il m’avait jetée, et nous n’avions pas franchement d’autres occasions de nous croiser. Il ne savait pas que j’avais emménagé chez Barth et ne savait donc pas où me trouver… Même si je ne savais pas pourquoi il aurait cherché à me trouver. Après tout, de ce que j’avais pu constater, il m’avait déjà taillé une sacrée réputation auprès de Kleve, mais n’avait pas révélé mon secret aux autres Atriens… Je n’allais pas non plus l’en remercier étant donné la situation, mais en un sens ça me rassurait qu’il ne m’ait pas TOTALEMENT trahie. Non il avait juste failli me dénoncer aux humains… Ouais bon clairement, il était toujours un gros connard de première mais en soi il avait su malgré notre dispute garder mon plus gros secret alors ouais, je lui étais reconnaissante, en un sens. Pas assez pour ne pas lui crier dessus cela dit.

« Et c’est quoi ce comportement ?Tu peux pas foutre quelqu’un à la rue et ensuite revenir l’air de rien et lui balancer ‘hey on s’appelle on s’fait une bouffe’ ! »

Bon techniquement Alvin n’avait pas dit ça mais… hein. On n’allait pas chipoter. Enfin si, on allait chipoter avec SON comportement, pas avec le mien. Merde quoi. C’était lui le salaud de l’histoire !


Spoiler:
 

_________________

Parce que le cerveau suit le coeur

Je te l'ai dit, tu as ce sourire au coin des lèvres quand tu mens. Tu t'imaginais pouvoir t'en sortir encore et encore facilement. J'essaie d'y croire, j'me voile sûrement la face. Tu m'as poignardée dans la noir. J't'ai fait confiance, aveugle était ma confiance, et tu m'as fait tort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

ID card
Tribu & Clan : Trags
Double compte : James E. Aylen
Célébrité & Crédit(s): Emma Watson // Crédit : Avatar : Alvinou *o* Code Signature : Emi Burton / Gif profil : Moi-même
MessageSujet: Re: La maison hantée   Sam 28 Nov - 16:38


Event Halloween : Que le spectable commence

Parce que parfois, il faut laisser la peur nous faire du mal...
Cathleen Morris

Cathleen regardait ce qui se passait autour d’elle. La scène paraissait trop bizarre. Des humains et des Atriens. C’était vraiment la chose la plus bizarre que la jeune femme vit. Enfin, elle aurait pu accomplir sa mission si elle l’avait su… Elle regarda Leandra. Est-ce que cela valait vraiment la peine ? Elle commençait tout juste à sortir de sa peur des humains. Elle croisa le regard d’Alvin. Pourquoi Kleve n’était-il pas avec lui ? Elle fronça les sourcils. Le bruit avait été causé par un humain qui était au sol, la main en sang. Personne ne bougeait. Le travesti se décida enfin à s’occuper du pauvre homme. Cathleen restait près d’Amy qui ne semblait pas tout. Leandra venait de crier quelque chose, mais la Trag ne l’entendit pas. Elle regarda le médecin s’occuper du jeune homme. Lorsqu’Alvin fut obligé de lui donner sa ceinture, Cathleen se retient de rire. Elle était contente que quelqu’un se décide enfin de lui faire prendre conscience que la situation était grave. Quelqu’un agressait les gens et ces pauvres gens n’avaient surement pas envie de rester là. Puis Alvin partit et Leandra le suivit. Cathleen sentit la main de la jeune femme frôler son bras pour lui faire comprendre qu’elle reviendrait. La Trag n’était pas d’accord de laisser Leandra avec Alvin. Ils semblaient avoir des comptes à régler et Cath n’avait pas envie que sa nouvelle amie se fasse attaquer par la traitre. Elle regarda Amy puis lui demanda :

« Tu veux boire quelque chose ? J’avais emmené quelque chose pour manger… »

Elle lui sourit doucement avant de détourner le regard vers le jeune homme qui était toujours au seul. Il semblait mal en point. Ce n’était pas seulement sa main qui le faisait souffrir, on dirait que c’était pire. On dirait qu’il se reprochait quelque chose. Cathleen se leva du lit pour aller s’agenouiller vers le jeune homme. Il avait tellement perdu de sang qu’il était blanc comme un mur… La jeune femme le regarda pendant un instant et lui dit :

« Il faudrait vous envoyez à l’hopital… »

Il cherchait sans doute ses marques, ces marques qui faisaient de Cathleen une Atrienne. Bien sûr, la plupart était cachée, mais certaines se voyaient sur son visage et ses bras. Elle lui sourit doucement avant de se lever et de rejoindre Amy qui ne s’en remettait pas.

« Amy, stp, essaye de te remettre en état ! Tu es une Trag et les Trags, comme nous, ne se laissent jamais abattre, peu importe la raison. Tu es forte, je le sais.

Cathleen avait envie d’aller voir comment se débrouillait Leandra, mais elle ne pouvait pas laisser Amy avec ces deux humains surtout qu’elle ne les connaissait pas du tout… Elle resta tout de même avec sa collègue avant de décider si elle allait rejoindre Leandra ou pas… Pourtant, elle avait trop envie de voir la tête qu’allait tirer Alvin… Décidée, elle se leva et dit à Amy de la suivre pour lui donner quelque chose à boire. Elle laissait le docteur s’occupé de son patient… Elle alla dans la cuisine lugubre et tendit une bouteille d’eau à Amy. Son regard se dirigea vers la fenêtre cassée et vit Alvin et Leandra en grande discussion. Après s’être assuré que sa collègue n’allait pas s’évanouir, Cathleen se dirigea vers la porte, mais resta cachée pour écouter Alvin parler à Leandra. Au moindre problème, elle allait pouvoir défendre sa nouvelle amie…



_________________
"Survivre"
"Bats toi, ne te laisses pas mourir. Tu es forte, tu peux le faire. Un jour, le monde comprendra tes sacrifices."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Prince charmant avec son cheval (pas) blanc

ID card
Tribu & Clan :
Double compte : Cathleen Morris & Emily Coopers
Célébrité & Crédit(s):
MessageSujet: Re: La maison hantée   Sam 28 Nov - 17:15


Event Halloween : Tout le monde a une peur...

Halloween...
James E. Aylen

James ne se sentait pas très bien. Il venait tout de même de se planter son propre couteau dans la main. Lorsqu’il était sorti du placard, tout s’était mis à tourner autour de lui. Il avait dont défoncer la porte du placard lorsqu’il était tombé de tout son poids. Sa main lui faisait un mal de chien. Son portable était tombé par terre un peu plus loin, mais il ne s’en rendit pas compte. Il fallait que quelqu’un l’aide. Il avait prononcé le prénom d’Amy lorsqu’il la vit entourée de tous ces inconnus. James ne connaissait personne. Il ne s’en préoccupait pas du tout parce que tout ce qu’il voulait, c’était que quelqu’un le soigne. Personne ne semblait se rendre compte que c’était lui qui avait attaché son amie Trag… Personne sauf peut-être ce médecin travesti qui vient vers lui… Il allait se rendre compte que l’angle de la blessure n’était pas habituel. S’il s’en était rendu compte, il ne dit rien. James le remercia silencieusement. Ce n’était pas le moment de répondre de ses actes. Soignez-moi !

Autour de lui, les personnes ne semblaient pas savoir comment réagir. C’était bizarre d’ailleurs de trouver des Atriens avec des humains. James savait que les deux clans n’étaient pas très amis. Si lui-même effectuait des missions de sécurité pour les deux, il était persuadé qu’il ne pourrait pas avoir des amis Atriens… Enfin, il y avait seulement Amy, mais sa douceur était telle, qu’il ne savait pas pourquoi elle était toujours avec les Trags… Le jeune homme croisa le regard du travesti qui le soignait. Il allait lui enlever ce couteau. James sentit son cœur battre un peu plus lorsqu’il vit que le médecin lui posa un garrot avec la ceinture d’un des humains qui ne semblait pas être très content. James serra les dents lorsqu’il sentit que le médecin prit le couteau entre ses doigts et tira. James se sentit défaillit, mais ne perdit pas connaissance. Il se sentait seulement très faible. C’était horrible, jamais il ne s’était sentit aussi mal. Il fallait qu’il sorte de là avant que quelqu’un découvre ce qu’il avait fait. Il vit l’un des humains partir, puis une autre. Il ne restait que les deux femmes. L’une se rapprocha après s’être s’assurer qu’Amy allait bien. Elle s’agenouilla vers lui et lui qu’il devait aller à l’hôpital. Pendant un instant, il ne put rien dire parce que la douleur venait de traverser ses doigts. Est-ce que Gaby allait lui dire qu’il ne pourrait plus jamais se servir de sa main ? Et Winnie ? La pauvre devait être au bord de la syncope… Il se releva vivement avec l’intention d’aller retrouver sa douce, mais il fut pris d’un violent vertige. Il devait faire attention. L’atrienne le regardait comme s’il était sur le point de mourir. Elle se leva pour ensuite entrainer Amy avec elle. Il fallait qu’il lui parle.

« Amy, attends ! »

Mais les deux jeunes femmes continuèrent leur chemin vers l’escalier avant de les descendre. Il devait se relever. Il réussit à s’asseoir sur le sol, sous les yeux du médecin. Celui-ci le mettait mal à l’aise. Il était loin de se douter qui il était en réalité. Il réussit à se relever doucement et fit quelques pas avant de s’accrocher au mur. Il se tourna vers le travesti et lui dit :

« Merci pour les soins, je vais aller à l’hôpital maintenant. »

Il allait descendre les escaliers lorsqu’il fut pris d’un vertige. Il fut obligé de s’asseoir dans les escaliers, mais refusa de rester dans cette maison une minute de plus. Il était loin de se douter que d’autres choses allaient se passer…



_________________
love is complication
You close your eyes to the chaos around you as you crash into the stone cold wall of your own personal hell, and you ask yourself, ‘Why am I not the only one who has to suffer?' ~ i know i'll lose you  by temporary fix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
You can catch him with balls ♥

ID card
Tribu & Clan : Aucun
Double compte : Kleve Arrior
Célébrité & Crédit(s): Jared Leto
MessageSujet: Re: La maison hantée   Sam 28 Nov - 18:23


Event #2 : Halloween
I'm a Bitch

Le petit était pas content que je lui ai demandé sa ceinture. Oui oui il y avait les cordes mais j'allai pas me servir de l'une des armes du crime. Ca servait à rien de rajouter mes empreintes dessus. L'autre humain, pas celui inconscient hein, était vraiment louche. Enfin, il m'avait quand même passé sa ceinture et j'avais pu arrêter le saignement du blessé. La victime semblait le connaître. Un croisement qui avait mal tourné. Maintenant que la situation s'était calmé tout le monde partait. Léa avait suivi le gars. C'était peut être celui qui l'avait foutue à la porte ? J'en savais rien et je m'étais promis de ne pas me mêler de ses affaires.
Cathleen avait emmené Amy dans la cuisine pour se rafraîchir et je me retrouvais avec mon patient.

- Je vais appeler une ambulance

Alors que j'allai chercher mon portable dans mon caleçon. Bah oui j'avais pas de poche et je me trimballai pas en string sous ma jupe, le blessé s'était redressé pour partir à la poursuite d'Amy. Non mais sérieusement ? Je pestai et mon regard tomba sur un téléphone. Ca devait être celui du blessé. Je le ramassai. Peut être que je pourrai prévenir ses parents ? Je débloquai l'écran d'affichage et tomba sur des messages d'une certaine Winny, et elle avait l'air plutôt inquiète. Un sourire en coin je me mit à taper sur les touches. Finalement le premier patient du docteur Caldwell allait lui être utile.
Citation :

Si tu veux revoir ton mec, rendez vous à la maison abandonnée.
Viens seule, sinon ça sera game over.
Je te surveille

Edwin Rif

J'envoyais le message et l'éteignis, piqua la carte Sim et écrasa le portable avec mes talons avant de le pousser sous le lit. Et avec le mien j'appelais les urgences.

- Bonsoir, j'appelle car nous avons un blessé, il s'est coupé à la main et il a bien saigné comme un porc...Je suis le docteur Caldwell...J'ai arrêté le saignement...non il est conscient il vient même de partir à la poursuite d'une donzelle...à la superbe fête d'Halloween, la maison abandonné...ok...on vous attend

Je raccrochais et sortais de la pièce en ramassant le canif au passage. James était assis sur une des marches, bien pâlot. Je pris place à côté de lui.

- Si tu peux pas aller à l’hôpital, l’hôpital viendra à toi ! Je tiens pas à avoir ta mort sur la conscience alors reste tranquille

Je lui tapotai gentiment la cuisse avant de lui faire un clin d'oeil.

- Et t'inquiète pas je garde ton secret...au cas où j'aurai besoin de ton aide un jour

Je me redressai et fut pris d'un vertige à mon tour. Mon dieu j'avais plus l'habitude des sorties nocturnes et j'avais pas assez pris de sucres. Malgré tout j'avais avancé mon pied pour descendre et mon talon loupa la marche. J'avais jamais descendu des escaliers aussi vite. J'avais fini en trois secondes au pied de la première marche, mon crâne frappant le sol. Ca faisait pas du bien. Et comme un con j'avais serré la lame du couteau dans ma chute. Réflexe débile, comme si ça importait que l'objet s'envole. Je clignais des yeux pour tenter de chasser le noir qui peignait mes yeux. Je crois que je vais perdre connaissance - ou mourir - dans une, deux...
Quel con.

copyright acidbrain


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gang des Kiwis RPZ

ID card
Tribu & Clan : Trags
Double compte : Miss Medecine & Dancing Hybrid
Célébrité & Crédit(s): Roller Coaster & okinnel. & Tumblr
MessageSujet: Re: La maison hantée   Sam 28 Nov - 18:39

This is Halloween
Everything can happen during this scary night
Event #2
Amy regarda Leandra quitter la pièce sans rien dire. Visiblement, elle connaissait Alvin et ils semblaient avoir quelque chose à régler. Quelque chose qui ne la regardait pas. De toute manière, il y avait bien assez à faire dans la maison présentement. Amy ne connaissait pas Lea plus qu'il ne le fallait, elles s'étaient croisé quelques fois sans plus, mais elle la considérait comme une très bonne connaissance, mais elle avait eu cette impression que l'humaine était quelqu'un qui savait comment gérer ses propres problèmes et si elle avait envie d'aller voir Alvin, qu'il en soit ainsi. Tous deux sauraient se défendre en cas de besoin. Reportant son attention sur la situation actuelle dans la pièce, Amy retint un soupir. Sa tête lui faisait toujours un peu mal, mais la douleur était beaucoup moins forte qu'au moment où elle avait ouvert les yeux. James était toujours sur le sol, mais comme le travesti s'occupait de lui et semblait savoir ce qu'il faisait, elle n'interféra pas dans cette démarche. Elle releva les yeux vers Cathleen au moment où cette dernière lui adressait la parole. Secouant la tête négativement, Amy refusa poliment l'offre de sa collègue.

« Non... Ça va aller sans, merci ! »

Elle se releva finalement au moment ou Cath allait voir James, quittant le lit où elle était toujours assise. Elle regarda la scène en silence. Tentant une fois de plus de remettre ses idées en place. Elle n'avait plus rien à faire ici. Elle devait s'en aller. Elle resterait le temps de s'assurer que James allait bien, mais comme c'était fait, elle allait seulement attendre de voir si, comme Cath l'avait suggéré, il irait chercher l'aide qu'il lui fallait pour soigner sa main convenablement, Ensuite, elle quitterait. Soit elle marcherait seule, soit elle essaierait de trouver Attila. Elle avait besoin de parler et avait l'impression qu'il était le seul qui pouvait vraiment l'écouter.

Cathleen finit par revenir vers elle, lui disant de se ressaisir. Le problème, c'est que Amy savait bien que sa collègue avait raison. Elle s'était montrée faible alors qu'elle ne l'aurait pas dû. Elle avait été idiote et avait été faible. Tout ça parce qu'un idiot avait décidé de porter un coup à sa fierté. Et comme une idiote, elle s'était laissé atteindre. Sans un mot, réfléchissant à sa propre bêtise, elle suivit Cathleen jusqu'à la cuisine, prenant son temps pour descendre les escaliers. Même si elle avait refusé l'offre de Cath un peu plus tôt, Amy attrapa la bouteille que son amie, si le terme ami pouvait être utilisé, lui tendait et en prit une gorgée. Elle vit Cath se diriger vers la porte et comprit tout de suite ce qui trottait dans l'esprit de l'autre Trag. Elle prit une minute de plus, le temps de s'assurer qu'elle avait complètement laissé ce moment de faiblesse derrière elle. Elle se dirigea vers Cath et posa une main sur son épaule pour attirer son attention.

« Tu avais raison, j'ai été faible, mais c'est fini ! » dit-elle à voix basse, autant parce qu'elle se sentait mal de lui avouer, sachant que le faire la rendait encore plus vulnérable, mais également parce qu'elle ne voulait pas complètement enterré les voix de Lea et Alvin que Cath semblait écouter attentivement. Elle poursuivit, accompagnant ses paroles d'un mouvement de tête. « Si tu as envie d'aller voir et de leur donner un coup de main avec leurs problèmes, libre à toi ! T'as pas à rester ici pour moi, tu sais. » Elle lui sourit doucement avant de tourner les talons, fit deux pas et jeta un dernier regard à Cath par-dessus son épaule. « Merci pour l'eau ! » C'était sa façon à elle de lui dire merci pour tout. Parce que Cath avait quand même été une présence agréable, voire un peu rassurante vu la situation. Chose qu'Amy n'aurait jamais cru possible. Elle retourna vers les escaliers et vit James assis dans les marches avec le travesti, alors qu'eux ne pouvaient pas la voir. Un secret ? Quel secret ? Qu'est-ce ces deux-là leur cachaient ? Elle allait leur poser la question, mais avant qu'elle n'ait eu le temps de faire un mouvement ou de dire un seul mot, le travesti avait glissé les escaliers et se retrouvait allongé au pied des escaliers. Si elle avait pu, elle aurait tourné les talons et aurait laissé James s'occuper de tout ça, mais ce n'était pas très éthique de faire ça... Elle n'avait pas vraiment le choix. Elle s'approcha donc de l'homme pour voir, pour commencer, s'il respirait toujours...
© Starseed

_________________
you'll never know the top till you get too low
Always shatter into pieces in the end I'm broken and I'm barely breathing I'm falling 'cause my heart stopped beating If this is how it all goes down tonight, If this is how you bring me back to life
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mangeuse d'atriens

ID card
Tribu & Clan : Apprentie Red Hawk
Double compte : Rubens & Alvin
Célébrité & Crédit(s): Ellen Page & Bazzart
MessageSujet: Re: La maison hantée   Jeu 3 Déc - 20:59


This is halloween ♪

Winnie super héroïne
Amy, Amy, tu vas mourir, Amy finit de rire ♪
Alice la réconfortait par toutes ses petites attentions. Sa façon maternelle d'agir, sa voix posée qui était comme une caresse rassurante et, surtout, cette affirmation que tout allait bien se passer. Quand c'était elle qui l'affirmait, cela sonnait juste aux oreilles effrayées de Winifred et quand Attila s'y mit, elle eut pour son meilleur ami un regard plein de reconnaissance. Tu veux bien que je le retrouve ? Elle aurait juré qu'il le haïssait, se serait lancé dans un rire démoniaque avant de sortir de sa poche une bouteille de sang frais pour fêter ça. Mais non. Titi veut le retour de James, et elle a une nouvelle amie et elle a trouvé Shar… oui, on trouvera James car cette soirée s'annonce meilleure ! Aussi Winnie utilisa ses neurones pour géolocaliser Sharleen, ronronna de plaisir quand son Alice approuva et c'est tout heureuse, pleine de confiance, qu'elle s'apprêtait à s'élancer à la chasse à la Sharleen. Tout ira bien, on l'a trouvé.

Puis il y eu un quatrième larron dans la basse-coure marécageuse.

Elle n'a jamais cessé de le dire mais personne n'avait l'air de la croire : les atriens peuvent se fondre dans la masse, y répandre leur venin comme les vils serpents qu'ils sont. Certes il y a les « voleurs de corps » comme elle les surnomme, ceux qui prennent l'apparence d'humains décédés pendant la guerre (si si ça existe, ce n'est absolument pas une théorie du complot) mais il y a aussi que leurs marques ne sont pas très visibles… par un temps frileux. Elle ne voulait pas venir, Halloween non seulement on se déguise mais en plus on ne se balade pas en tee-shirt et un short… les marques, elles sont facilement masquées par les vêtements… pire… par du maquillage. Tout cela pour dire que, concrètement, Winifred n'étant pas équipée d'un radar anti-atrien, elle s'écria en voyant le nouveau venu :

Avec plaisir !

Et alors qu'Alice lui expliquait brièvement mais clairement la situation, Winnie opinait du chef à chaque mots. Il avait l'air sympathique, sous son maquillage négligé mais cela aurait pu être un ignoble mec qu'elle l'aurait adoré, les amis d'Alice sont mes amis que voulez vous.

Pas le temps d'en dire plus que l'enthousiaste Attila l'entraînait déjà vers la forêt. Heu, bro, on devrait les attendre quand même. Elle confirma ce que lui-même affirmait, ouais c'est bien la maison et c'est en la serrant bien contre lui qu'il invita les autres à se joindre à leur quête. Un petit sourire amusé au coin des lèvres, elle se pelotonna contre lui pour profiter d'un peu de sécurité réconfortante tout en murmurant tout bas : « fais pas genre t'es le chef, t'étais paniqué y a deux secondes ». Amusée par l'attitude protectrice d'Attila, elle s'écarta de lui pour déposer sur sa joue un bisou enfantin :

T'en fais pas Titi, pas la peine de me coller, je vais gérer ! Tout va bien se passer, vous avez dit !

Clairement elle s'était trompée sur l'attitude d'Attila mais ce n'était pas plus mal… Un pas en avant, c'est partit, la quête commence ! Ou pas. Son téléphone sonna, plus vive que Lucky Luke elle le sortit de sa poche et, frénétique, vérifia s'il s'agissait de James.

C'est James !!!!

Elle leur sourit des étoiles dans les yeux, la voix gorgée de bonheur et d'affection. Ah ça, elle l'aimait son James. Le cygne noir était lumineuse en ouvrant la messagerie puis le sms plein d'espoir… mas son visage se crispa, ses traits se firent durs et ses yeux joyeux n'étaient plus qu'une ombre noire. Silence.

Titi…

Quelque chose se brisa en elle, comme une brèche qui n'attendait que cet instant pour s'épanouir dans son coeur.  Ce message n'était pas de James. C'est l'horrible confirmation de toutes ses peurs. Il n'est pas arrivé quelque chose à son homme, il ne s'est pas perdu, il n'a pas changé d'avis. Non. Il n'est pas arrivé quelque chose, il a simplement rencontré quelqu'un. Lentement Winifred se redressa, elle qui se tenait toujours un peu voûtée, avec une attitude fluide et souple, se durcissait à mesure qu'elle relisait encore et encore le message. Elle a joué à assez de jeux pour savoir que le kidnappeur s'en prenait autant à elle qu'à James, si sa cible n'avait été que le garçon il s'en serait occupé. Mais il écrivait, provoquait, alors quelque part c'était plutôt contre elle qu'il en avait. Edwin Rif.  Ce nom ne lui dit rien, évidemment, l'agresseur n'est pas fou. Le choc de savoir James en danger avait annihilé en elle la panique, les crises d'angoisse, oh ça ! Elle en aurait fait une si son bien-aimé était simplement tombé dans une crevasse. Là c'était différent, là James était tombé au main d'un psychopathe qui la haïssait elle… et Winifred, voyant sa crainte réalisée, sentit un sentiment bien plus violent l'envahir. La peur à côté ne fit pas le poids, la rage était bien trop forte. Elle détruisait tout sur son passage, l'angoisse, la raison, les priorités, absolument tout était engloutit pour ne laisser qu'une pensée : je vais le tuer. L'atrien qui a fait ça ne vivra pas demain. Oh car c'est un atrien ! PERSONNE ne l'a hait sauf eux ! Pourquoi ? Parce que ce sont des atriens, parce que contrairement aux balivernes du PIA – sans aucun doute corrompu – ils veulent du mal aux humains ! Et elle, elle a osé s'opposer à eux et voilà le retour de bâton…

Si tu veux revoir ton mec, rendez vous à la maison abandonnée.
Viens seule, sinon ça sera game over.
Je te surveille

Edwin Rif


Lut-elle d'une voix vibrante pour que tous sache combien la situation était périlleuse. Son regard un bref instant s'accrocha à celui d'Attila : ils ont peut-être Shar. Un silence pour emmagasiner l'idée et Winifred Ariane Dunn alluma l'application Lampe torche de son téléphone pour courir en direction de la forêt. Attend moi James, j'arrive. Elle se fait violence pour ne pas se remémorer les scènes de tortures, kidnapping, qu'elle a pu voir mais rien y fait, au moins cela lui fait augmenter sa vitesse. Skill pensées insoutenables : +10xp en vitesse. Amoureux en danger : +15xp en adrénaline. Mode berseck enclenchée.

Elle ne stoppa sa course que devant la maison, son coeur battait à rompre, sa respiration était saccadée et un point de côté était né. Pas sportive mais rien à cirer de crever, si je dois ramper pour le trouver je le ferais ! Néanmoins elle n'était pas idiote, elle savait bien qu'il ne fallait jamais entrer par la porte principale en s'annonçant ! Aussi elle observa les lieux pour repérer une fenêtre qui menait à ce qui semblait être un salon. Bon, comment la briser sans faire de bruit ? Son stuff était plus que minime : un téléphone et son déguisement… rah si elle avait su elle aurait embarqué tout son attirail ! Elle n'eut cependant pas une hésitation à déchirer sa robe pour s'enrubanner le poignet afin de casser à moindre bruit la vitre. Un temps d'attente, personne. Grimper ne fut pas compliqué mais se glisser dans le trou si, elle se griffa, se blessa à en saigner un peu mais c'était peu cher payé pour le retrouver. Je suis là, j'arrive. La pièce n'était plus une pièce, c'était une arène où chaque objet était exploitable. Le chandelier poussiéreux fini dans sa main, stuff +1 : arme de poing activée. La statuette oubliée sur le canapé ? Stuff +1 aussi, on ne sait jamais. Tout ses sens étaient en alerte, ses mouvements silencieux étaient calculés et cela aurait pu être sa plus belle partie si ce n'était pas la vie réelle.

James

Il était là. Pas attaché dans une cave comme elle supposait ou torturé par un malade au grenier comme elle le craignait, non, il était simplement dans les escaliers. Libre. Elle se sentit sourire de soulagement. Avec son psychologue étalé devant lui. Avec sa main bandée d'une chaussette et le bras en garrot. Ohoh, ça elle connaît. Tu es blessé ! Et le psy, il est mort ?! Elle aurait pu paniquer, vraiment mais il y avait James blessé, son psy évanouit et il y avait elle accroupit à ses côtés.

Eloigne toi d'eux !

Elle n'eut pas la présence d'esprit de demander ce que fichait Amethyst ici, elle ne se dit même pas qu'elle pourrait leur demander ce qui c'était passé car il était EVIDENT que le kidnappeur était UNE kidnappeuse ! Et même si elle n'était pas coupable, elle était dans le trac-nard ! Et James, trop affaiblit pour réagir, parce qu'elle l'a attaqué ! Et ce fou de psy, attaqué ! Oh toi, je le savais en te rencontrant mais maintenant, merci, tout le monde est au courant de ton vrai visage !

Je ne suis même pas surprise que ce soit toi. Il y a tellement de mépris, de dégoût, quand elle la dévisage. Elle sent la rage monter, monter, tout ce qu'elle a contenue, tout ce qu'elle a dit mais qui n'a pas été entendu, ça prend forme ! C'est là ! LA ! Devant elle ! Elle leur avait dit qu'ils étaient dangereux mais personne ne la prenait au sérieux ! Personne, sauf un homme et, alors qu'elle pense à Redwan, c'est une envie de fierté qui s'infiltre en elle. Tu vas être fier de moi Red. Oh que oui. Je ne vais pas laisser passer ça, tu as raison, il est temps qu'on passe à l'action. Les autorités ne font rien ? ON fera quelque chose contre ce FLEAU !

Elle arqua son bras et lança son arme de jet. Le bibelot explosa sur le mur à côté d'Amethyst mais Winifred n'était plus une newbi. Elle avait passé depuis longtemps le stade où on lance ses attaques une par une. Sans attendre elle s'était élancée vers Amethyst, profitant de l'effet de surprise et – elle l'ignorait – de la fatigue de ce qu'avait vécu sa nemesis. L'atrienne fut violemment plaquée contre le mur mais lui faire mal n'était pas son objectif. Elle n'allait pas simplement la coincée et la menacer, oh non, cette fille s'en était pris à SON mec ! Elle n'allait pas être douce ! Aussi Winnie s'était élancée contre Amy, sa main, grande ouverte, avait rencontré le visage de l'atrienne qu'elle avait  frappé contre le mur et appuyait de toutes ses forces pour l'y encastrer.

Faut éliminer le mal à la racine.

L'équilibre entres elles étaient précaire, l'escalier promettait de nouvelles chutes. Son pied se plaça entre les jambes d'Amethyst. Elle se rapproche d'elle, prête au pire, mais peut-on parler de pire quand il s'agit de débarrasser Edendale d'une raclure ? Prête à faire une bénédiction en brisant la nuque de l'atrienne dans les escaliers… mais hélas, la cavalerie arriva.

fiche codée par shirosaki


Spoiler:
 

_________________
Screw you ! I'm not afraid

⋆ Some people are just born to fight, I think ⋆


I'm gonna bring you down. I'm gonna destroy you. Because you're not from here. You're a nightmare and I'm gonna bring back the light.I'm a Red Hawks
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La maison hantée   

Revenir en haut Aller en bas
 
La maison hantée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Huit personnes dans une maison hantée, ça va pas être la jo... AAAAAAH ! C'ETAIT QUOI CE BRUIT ?!
» La maison hantée [Rang C, Solo]
» Lieux hanté en 1692 dans l'ain
» C'est une maison hanté ça ? Je dirais plus une maison de poupée ( April et Kol)
» « L’aventure est dans chaque souffle de vent. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blazing Star :: HORS DE LA VILLE :: La ruche :: Archives rpg :: Event #2 : Halloween-
Sauter vers: