Partagez | 
 

  I just need… ( Alvin ♥) [-18]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Mister Sexy 2026

ID card
Tribu & Clan : Adetir
Double compte : Bartholomew Caldwell
Célébrité & Crédit(s): Luke Mitchell
MessageSujet: I just need… ( Alvin ♥) [-18]   Jeu 30 Juil - 21:35


I just need…
I see the lights through the rain, oh tonight, but they never change.

La rivière rouge se dressait devant moi, prête à m'engloutir. Je ne savais même pas ce que je faisais là, et encore moins comment j'avais réussi à sortir du Secteur vu l'heure qu'il était. J'avais quand même eu assez de lucidité pour cacher mon visage avec ma capuche. De toute façon il pleuvait. Finalement c'était peut être pour ça que j'avais pensé à la mettre. Pas pour cacher mes marques mais pour pas être mouillé.

Depuis la dernière fois que j'avais vu le démarqué, je ne pouvais pas m'empêcher de penser à ses yeux. Ce bleu hypnotique, le même que celui de mon petit ami. Même mort, il le resterait toujours, parce qu'il était pas partie tout seul il m'avait emmener avec lui. L'histoire avec Cathleen avait pas arrangé mon sommeil. Comme convenue on se voyait plus, je l'avais juste vu à Asfamia mais sans plus.
Je devais me détendre, et pour ça il n'y avait rien de tel que la drogue Atrienne, qui n'était pas dur, elle permettait de se détendre, de se vider l'esprit. Ma tribu en prenait souvent en cas de besoins, pour les plus fragiles. J'en avait beaucoup pris quand je m'étais retrouvé tous seul avec Moon, pour ne pas me tirer une balle.
Sauf que cette drogue avait des effets secondaires quand on dépassait une certaine dose : on était complètement bourré. Et j'avais dépassé la limite ce soir et je me retrouvait devant chez Léandra. Il fallait que je parle à quelqu'un et en éliminant mes amis, il me restait qu'elle.

Je me retrouvais donc à...je savais même pas qu'elle heure il était mais j'avais largement dépassé le couvre feu, à appuyer sur l'interphone.

- Léandraaa ouvreee je sais qu'tes lààà !! Faut j'te parle c'est hyper important ! Je sens que j'vais faire une connerie...


Terminais je à voix basse en atrien comme une confidence avant de rire. Rire pour cacher les larmes qui coulaient sur mes joues.

copyright crackle bones

_________________
We'll fight to the death





Dernière édition par Kleve Arrior le Sam 22 Aoû - 15:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Call me Frankenstein

ID card
Tribu & Clan : Wanelace / Trag flirtant avec les Red Hawks
Double compte : Rubens & Winnie
Célébrité & Crédit(s): Iwan Rheon / Lea ♥
MessageSujet: Re: I just need… ( Alvin ♥) [-18]   Ven 31 Juil - 19:48


Je suis le genre d'homme à profiter de ta faiblesse

Klevin
You're some kind of heaven
That's all that I need
I found it in you
Il faisait, comme d'habitude, absolument rien de pertinent. Avachi dans son fauteuil, tête en bas et pied sur le dossier, Alvin lisait une partition. Sa tête a chaud, ça l'amuse, il lâcha la feuille qui s'en va rejoindre les autres éparpillées autour de lui et lit la suivante. Entre ses dents un crayon gomme qu'il mâchouille, mal au crâne, il bascule mais ne cesse pas de lire. Il aurait dû préparer son cours pour demain mais quand il était tombé sur un magasin de musique tout frais au centre commercial, il n'avait pas pu résister. Tant pis, les gosses apprendront les différentes zones du corps humain en coloriant le livre d'images qu'il s'était acheté. Ca sonne à l'interphone, le prof d'université fronce les sourcils et même encore plus quand il entend la voix de Kleve grésiller. Hein ? Sa première pensée fut : « ben il ne sait rien, elle est pas là Lea » bien vite remplacée par : « oh mais si elle est très là Lea, très très Là ». L'occasion était merveilleuse, les partitions furent jetées par dessus l'épaule alors qu'il se levait. Une connerie ? Quelle connerie ? Genre drame dans l'appartement ? Ah non c'est salissant et ce serait du gâchis, un si beau lot faut pas l'abîmer ! Il va lui remonter le moral si y a que ça pour lui faire plaisir. Enfin il a pas l'air siiii déprimé puisqu'il se marre… enfin qu'importe, il s'en fout, y a son atrien qui ne demande qu'à le rejoindre (si si, c'est presque ce qu'il a dit). Souriant, Alvin alla presser le bouton de l'interphone et en une imitation caricaturale de Leandra, invita Kleve à entrer.

- Monte, j'te prépare un de mes affreux cafés.

C'était faux, ses cafés étaient bons mais même si elle n'était pas là, il ne pouvait résister à un petit pique télépathique. Aussi, aussitôt dit, aussitôt fait : Alvin couru littéralement à la cuisine lancer la machine, son doux ronronnement envahit l'appartement mais bientôt fut couvert par le bruit d'une légère musique d'ambiance d'un groupe qu'il avait récemment découvert. Il allait mettre de l'encens pour terminer le romantisme dégoulinant mais il n'en eut pas le temps, ça sonnait à la porte. C'est lui ! Excitation au maximum, mélange de bonheur de l'avoir rien qu'à lui pour une durée indéterminée et amusement total à penser à tout ce qui allait se passer. Se disputer, le faire céder, tout l'emballait car il allait l'avoir rien qu'à lui. A LUI. Et comme en plus les voisins étaient habitués à ce qu'il soit très bruyant, Kleve pourra toujours essayer de s'enfuir, personne ira le chercher.

Il ne l'avait pas revu depuis un sacré bail et malgré la peur qui l'avait tenaillé – et l'avait fait terminer avec cet attachant Attila – Kleve ne l'avait pas dénoncé. Il avait dû apprécier qu'il dépose Cath dans un endroit convenable… héhé. Sourire à y repenser, il sautille à la porte et, radieux, ouvrit la porte à celui qui occupe toutes ses pensées.

- Bonsoooooir ! Lea t'as laché mais pas moi.

On pouvait presque sentir le petit coeur en fin de sa phrase tellement il était enjoué, chaleureux d'attraper le bras de Kleve pour l'entraîner dans l'appartement. Alvin ne le lâcha que pour fermer la porte, à clef et, seulement enfin, tendant les mains pour prendre un éventuel manteau, observa Kleve. Oula état pitoyable, alerte maximal, il est complètement ivre. C'est trop beau à voir. Noël avant l'heure, Pâques qui balance trop de chocolats, la fée des dents qui passe tous les jours, les soldes sans arrêt et les boutiques ouvertes le dimanche , dans un même moment. Si Kleve déprime, Alvin irradie.

- Installe toi.

Il montre l'un des fauteuils, s'en va dans la cuisine pour aller récupérer deux tasses fumantes dans laquelle il verse, pour l'une d'elle, une dose de bourbon : faudrait pas qu'il déssoûle et refasse son ronchon qui ne veut pas de lui.

- Tiens, comme promis. Alors, dis moi, qu'est-ce que t'as pour avoir envie de faire une foutue connerie qui gâcherait tout ?


fiche codée par shirosaki

_________________
J'étais (en) Cage

⋆ du vide et du froid  ⋆


C'est des jours entiers à ployer sous un fardeau jamais léger. Avant toi c'est exister à peine, désespérer, que quelque chose advienne Avant toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mister Sexy 2026

ID card
Tribu & Clan : Adetir
Double compte : Bartholomew Caldwell
Célébrité & Crédit(s): Luke Mitchell
MessageSujet: Re: I just need… ( Alvin ♥) [-18]   Ven 31 Juil - 21:57


I just need…
I see the lights through the rain, oh tonight, but they never change.

Elle en mettait du temps à ouvrir. Il ne faisait pas froid mais ce n'était pas cool de rester sous la pluie. Enfin, Léandra daigna répondre à mes appels, et elle avait quand même une voix super bizarre. L'interphone était peut être pourrie. Je haussai les épaules avant de m'engouffrer dans le bâtiment. Je retirai ma capuche avant de grimper les escaliers avec un peu de mal. A vrai j'avais un peu le tournis. Et zappé que les ascenseurs existaient.
J'arrivais enfin devant chez mon amie, avec l'impression d'avoir monté un escalier sans fin. Je sonnais, me préparant à voir une jolie brunette mais je tombais sur l'autre. Sobre, je serai partie tout de suite, je serai même pas venue en fait. Mais là, je restait tout simplement sur le pas de la porte, fixant cet énergumène.
Lorsqu'il m'attrapa par le bras, je n'avais pas d'autre choix que de me laisser emmener. C'était un mignon petit appart et je ne laissa pas Alvin me dire deux fois de m'installer. Je me laissai tomber dans un fauteuil, épuisé et un peu fort bourré.
Il était partie dans la cuisine faire du chocolat chaud et moi je me demandais pourquoi j'en avais pas profité pour me casser. Ce n'était pas mon pote, ni rien du tout. Peut être que Léandra arrivera plus tard. Je devais donc faire le gentil invité en attendant.

Alvin revint avec ses tasses remplies et m'en tendis une avant de me demander ce que j'avais. Tout d'abord je buvais une gorgée, et en effet il avait un goût étrange.

- Tu l'a acheté où ton chocolat il a un goût bizarre !

Je le fixai quelques secondes avant de me redresser. Il fallait que je parte. C'était pas bon du tout. Je finissais ma tasse, la chaleur colora mes joues et je restais planté là.

- Tu m'fais penser à lui et ça fait mal comme...comme ça !

Je jetais la tasse contre le mur qui se brisa avant que les débris ne tombent sur le sol. Je m'approchais d'Alvin, posant ma main sur sa joue, plantant mon regard dans le sien comme dans les toilettes du bar. Je continuais de parler, reprenant ma langue natale.

- Il avait tes yeux: hypnotique, l'eau, le ciel...

Je déposai furtivement mes lèvres sur les siennes.

- Et moi...


J'enlevai ma main de sa joue avant de m'éloigner. Je poursuivais, riant nerveusement, avant de retrouver le fauteuil où je m'étais posé.

- Calvin...Alvin...c'est rigolo...à une lettre près...!

Il n'y avait pourtant rien de marrant dans tout ça. Je me sentais brisé, comme cette tasse après avoir perdu mes parents et celui que j'aimais. Tout ce que j'étais, ce n'était qu'une façade pour Moon.

copyright crackle bones

_________________
We'll fight to the death



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Call me Frankenstein

ID card
Tribu & Clan : Wanelace / Trag flirtant avec les Red Hawks
Double compte : Rubens & Winnie
Célébrité & Crédit(s): Iwan Rheon / Lea ♥
MessageSujet: Re: I just need… ( Alvin ♥) [-18]   Dim 2 Aoû - 22:24


Je suis le genre d'homme à profiter de ta faiblesse

Klevin
You're some kind of heaven
That's all that I need
I found it in you
Un sourire, une main qui brasse du vide, en bas de la rue, répondit-il en évasant la question sur lequelle il ne voulait pas s'appesantir. On va certainement pas discuter de chocolat et il n'est pas assez bête pour déblatérer plus de mensonges dessus, allez, zoup bois plutôt au lieu de parler. Alvin, lui, bois du bout des lèvres, observant – ou dévorant – Kleve du regard. Les rougeurs sur ses joues nées de la chaleur du chocolat, ses yeux dans les siens qui commençaient à le dérouter, continue encore une seconde de plus et je te replaque contre ce siège et ce sera ta fête. Le plus déroutant finalement dans ce qui s'ensuivit ne fut pas ce regard qui lui donnait envie de briser tout à la fois Cathleen par pur jalousie, de se jeter corps et âme dans cet être et dans un même temps de devenir le pire et le meilleur de lui-même. Non, ce ne fut pas le flot de sentiment qu'il ne s'embarrassait plus à retenir, ce fut ce que Kleve fit. Lui parler d'un disparu et à lui d'être jaloux d'un mort. J'ai compris. Alvin sursauta au son de la tasse se brisant, merde la tasse de Lea… elle va gueuler… ou pire. Son attention revint très rapidement à Kleve, les débris furent oubliés. Sa paume contre sa joue, douce, il tourne le visage juste ce qu'il faut pour que ses lèvres effleurent le creux du bas de sa main. Tu as aimé, tu as perdu, c'est donc ça Kleve. Jaloux d'un mort, il a envie de lui arracher le prénom de sa mémoire, violemment, d'un coup sec comme ça il l'oubliera. Ca pèse sur sa poitrine, comme avec Cathleen, savoir qu'il est avec d'autre alors que lui, si exclusif, n'aimerait que l'avoir pour lui. Je ne partage avec personnes, pas même avec tes souvenirs. Ca pèse, ça coupe le souffle mais dans un même temps ça le galvanise. Ca le galvanise, cette ressemblance est un atout, un magnifique atout qui lui offrira la porte de ce dont il rêve. Appelle moi comme lui, je m'en fous, tu useras son prénom sur moi s'il le faut, encore et encore, jusqu'à ce que je prenne le relais. Je le hais et l'adore tout à la fois, ce macchabée.

Un baiser furtif, sentiment de trop peu, encore, j'en veux encore. Et toi tu as le coeur brisé de son absence et moi je te comprend. Moi qui ait brisé ta chère amie, moi qui pourrie l'existence du voisinage, gâche l'avenir des étudiants par caprice et s'envoie prostitué, drogue et alcool alors que je devrais travailler à changer le monde. Moi, sans morale, comprend. Ce n'est pas drôle Kleve mais ça me fait quand même vachement sourire qu'il s'appelle Calvin. C'est plus qu'une lettre de près… c'est sacrément plus, on dirait un doux mélange de mes prénoms. Ne pars pas. Alvin le rejoins sur le fauteuil, s'impose et lui passe la main sur la nuque, délicatement. Et toi... le manque se creuse et tu cherches à le combler, encore et encore..Lui il avait trouvé Leandra, il n'avait pas non plus tout perdu fort heureusement, y avait eu Nathan. Il n'a pas envie de développer ce qu'il a dit, c'est bien trop personnel, bien trop intime. Je connais. Cela suffit, parler de Mae n'était pas une bonne idée, c'était son passé, son histoire à lui qu'il n'a raconté à personne pas même à Leandra. C'était l'histoire de sa vie qui le montre sous un jour qu'il préférait oublier, un ailleurs où il n'était ni fort ni puissant comme maintenant mais sensible et idéaliste, un pauvre ailleurs mort avec elle.

Il ne reste rien d'eux, que des cendres et il n'aime pas se souvenir, il adore oublier. Lui, il a chuté dans une folie qui le rend heureux, il a trouvé la solution à ce manque, il comble la tombe qu'est née dans son coeur quand ils se sont crashés. Il s'est trouvé dans la liberté la plus brute. Kleve… Alvin adore ce mort qui fait naître en lui de sombres idées, sa jalousie s'efface pour un peu de reconnaissance. Enfin, on se trouve un point commun et quel merveilleux point. Certains auraient sûrement fait parler Kleve, d'autre l'aurait envoyé voir un psychologue et d'aucun enfin l'aurait consolé parce qu'il « faut aller de l'avant ». Alvin a sa propre solution. Il pris le visage de Kleve dans sa main gauche, l'attira vers lui pour y déposer un nouveau baiser furtif sans cesser de le regarder.

Alors profite en, que je lui ressemble.

La thérapie par l'illusion, technique certifiée par Alvin Ford. C'était complètement tordu mais il s'en foutait, ils y gagnaient tout les deux et ça, ça comptait. C'était absurde, mais si ça pouvait lui donner le sourire il était prêt à se faire appeler Calvin. Si ça pouvait lui faire connaître son odeur, il s'oublierait un temps. Alvin glissa sa main droite sur la nuque de Kleve et cette fois, lui offrir un baiser bien plus passionné. Ses yeux clos, il se hissa mieux sur l'accoudoir pour choir sur l'atrien. Ferme les yeux, Imagine, souffle t-il dans un murmure à peine audible. Sa main libre glisse jusqu'au flanc de Kleve, le maintient fermement. La pression de ses lèvres, la douceur de sa peau ; sa main froisse son vêtement. Ne me repousse pas. Il sait qu'il a le souffle déjà précipité d'envie, il sait que cela se devine, se soupçonne mais Alvin s'en fout. De la même façon que les sentiments qui l'anime, mélange d'interrogation et de fascination, s'emballe en lui, il s'en fout. C'est peut-être mal de sa part de profiter de la faiblesse de Kleve, d'essayer de le manipuler mais il n'est pas de ceux qui résiste face à la tentation. Cède moi.


fiche codée par shirosaki

_________________
J'étais (en) Cage

⋆ du vide et du froid  ⋆


C'est des jours entiers à ployer sous un fardeau jamais léger. Avant toi c'est exister à peine, désespérer, que quelque chose advienne Avant toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mister Sexy 2026

ID card
Tribu & Clan : Adetir
Double compte : Bartholomew Caldwell
Célébrité & Crédit(s): Luke Mitchell
MessageSujet: Re: I just need… ( Alvin ♥) [-18]   Lun 3 Aoû - 17:36


I just need…
I see the lights through the rain, oh tonight, but they never change.

J'en avais trop pris, et je ne savais ce que j'étais en train de faire ni ce que je voudrais. Chaque action me paraît lointaine mais si les effets secondaires restent ce n'était pas le cas de l'utilisation première de cette drogue. Mes pensées allaient me rattraper et je restais tout de même assis dans ce fauteuil. Dans mon état normal, ça ferait un bail que je serai partie, je ne serai même pas rentrer tout court.

Alvin me rejoint, dit qu'il connait ma souffrance. Je ferme les yeux pour essayer de penser mais tout est flou. J'ai aussi mal au crâne un peu. Je me demande bien de qui il parlais, et surtout si au final je ne fais pas partie de ces gens pour combler sans résultats.

- C'est plus qu'un manque...

Comment expliquer le mal que je ressentais. Cette déchirure à l'intérieur de moi qui ne voulait pas se refermer malgré le temps passé. Il était mort, et moi avec.
Alvin m'embrassa furtivement, me disant de profiter, du fait qu'il lui ressemblait. Malgré moi, un rictus étira mes lèvres. Il ne lui ressemblait en rien. Ni droiture, ni paix, ni chaleur de sa part. Je n'arrivait même pas à trouver quoique se soit dans son baiser.
Il me disais de fermer les yeux, d'imaginer. Cet Atrien n'était même pas juste dérangé, il était complètement cinglé.
Je détournai la tête, rejetait cette main qui serrait mon flanc.

- Jamais je ne pourrai penser à lui de cette façon...Tu es Alvin, tu sera jamais quelqu'un d'autre !

Malgré l'impression que mon corps pesait dix tonnes, je me redressai, me moquant éperdument si il tombait dans l'action. Je titubais, fermais les yeux pour me reprendre. Une simple balle qui vous étais destiné pouvais détruire une vie, même quand elle ne vous atteignait pas. Je rouvrais les yeux, chassant les larmes qui coulaient sur ma joue avant de m'avancer vers Alvin.

- Je ne sais pas à quoi tu joues avec moi et ça m'énerve...J'en ai marre de jouer, assez de faire celui qui veux vivre...

J'attrapai sa nuque pour l'embrasser. Ca n'avait rien de tendre, c'était sauvage. Je l'obligeais à reculer, le faisant s'assoir sur le canapé ( oui tu as un canapé !) avant de me mettre à genoux au dessus de lui.

- Profiter de mon état, c'est ça être un lâche...Mais tu vaux mieux que ça n'est ce pas ? Ou bien est ce que Cathleen avait raison à ton sujet ? Est ce que tu serai prêt à tout pour coucher avec moi ?

Je le regardais, un sourire flottant sur mes lèvres, caressant son torse à travers son vêtement avant de glisser jusqu'à son entrejambe. Je me penchais vers son oreille.

- Notre histoire avait si bien commencé...

Je l'embrassai dans le cou tout en accentuant la pression de ma main.

copyright crackle bones

_________________
We'll fight to the death



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Call me Frankenstein

ID card
Tribu & Clan : Wanelace / Trag flirtant avec les Red Hawks
Double compte : Rubens & Winnie
Célébrité & Crédit(s): Iwan Rheon / Lea ♥
MessageSujet: Re: I just need… ( Alvin ♥) [-18]   Dim 9 Aoû - 16:35


Je suis le genre d'homme à profiter de ta faiblesse

Klevin
You're some kind of heaven
That's all that I need
I found it in you
Roh, le voilà qui le repousse et Alvin en roule des yeux agacés. Se laisser aller c'était trop difficile et forcément il était très terre à terre. C'est DEFINITIVEMENT pas un atrien facile ! Elle a fait comment l'autre folle pour l'avoir ? Alvin se rattrapa au dossier pour se rasseoir sur l'accoudoir, observant sans bouger Kleve. Titube, tombe, je m'en fous, tu me frustes et ça ne me rend pas aimable. Si tu veux de la compassion, des câlins, va chercher Leandra dans la foule – et encore ça m'étonnerait qu'elle soit de ce genre là -  ou va te blottir contre ta Cathleen, moi, j'fais pas dans le social. Il pleure. Une muraille autour du coeur, Alvin avait emprisonné ses sentiments dans une épaisse muraille, ravalant en lui toutes envies de le rassurer, toutes envies de le faire rire pour dédramatiser la situation. Tout ce qu'il aurait fait face à une Leandra, un Nathan ou une Cyann éplorée, il le taisait face à Kleve. Je te désire et plus encore mais je ne suis pas prêt à ouvrir mon coeur. Il aurait pu pourtant et sans aucun doute que le sourire d'Alvin, son don pour retourner les situations auraient été préférable que ses yeux sombres. Moi j'croyais pouvoir te sauter dessus. Il a pensé à Mae et ça lui a suffit, il a échappé quelques paroles et c'était amplement suffisant : la brèche se referme, Alvin refuse de dévoiler plus de lui-même.

Il n'aime pas ce qu'il entend. J'en ai marre de jouer, assez de faire celui qui veux vivre... . Marre de vivre ? Mais lui il adore ça, vivre ! Et Kleve qui l'attrape par la nuque, le bouscule l'obligea à se lever et le guidant malgré lui jusqu'au canapé. Et lui qui adore ça, cette bouche passionnée, ces gestes brusques qui rejoignent ses fantasmes. Il chut avec délice, envolées les sombres réflexions qu'il s'apprétait à faire suite aux paroles de Kleve, il ne veut même pas comprendre comment Kleve est passé de « non j'veux pas de toi » à « avec plaisir ». Il s'en fout, il l'attrape pour prolonger le baiser mais son étonnant invité en a décidé autrement.

Sérieusement ? Une leçon de morale ? Ici ? Maintenant ? Et hop on parle de Cathleen, la main de Kleve constante que ça a foutu un coup de sabre dans l'envie d'Alvin. Et les baisers reprennent, dans le cou, ponctuée d'une phrase ambiguë… probablement plus pour Calvin que pour lui. Sublime. Si quelqu'un entrait dans la pièce, il trouverait un Kleve s'amusant sur un Alvin au visage songeuse, blasé même. On aurait pas dis qu'il attendait ce moment depuis leur rencontre…  En somme il commande : je me soumets à ses envies, à ses caprices et dans la foulée je me fais traiter de lâche, dans la foulée il va déballer ses envies de suicides, ses larmes, son ex, mais moi je dois me la fermer et lui remonter le moral. Ca ne me gène pas, mais… Il me prend pour un con. Je DETESTE qu'on m'insulte quand je m'apprête à me donner. Je déteste qu'on m'insulte tout cour.

J'en ai marre de jouer, assez de faire celui qui veux vivre... .
Ca lui reste en tête.
Il essaie de se dégager mais la pression de la main de Kleve l'en empêche, putain de tribu de testostérones. La main gauche d'Alvin vient se loger sur la gorge de Kleve, il le pousse assez pour pouvoir voir son visage mais au lieu de desserrer sa prise, au contraire il l'augmente.

Que tu me parles de ton ex, d'accord mais tu cherches quoi à me parler de Cath ? A m'insulter ? Tu veux que je finisses comme toi à me larmoyer sur mon sort ? Bouhou pauvre petit Kleve qui a perdu son mec, pauvre de moi tellement lâche que je n'suis pas foutu de t'aborder correctement.
Sa main lâche enfin Kleve mais c'est pour que la droite lui attrape ses cheveux au niveau de la base du crâne. Si t'as envie de crever, crève mais vient pas me provoquer jusqu'à chez moi pour que je fasse le sale boulot à ta place ou me plie à tes volontés. T'es en manque d'affection, c'est pas mon problème !!

Alvin ouvrit un peu sa prise pour le tenir sans avoir à lui serrer les tifs et, aussitôt, embrassa Kleve avec fougue. Une autre main s'imposa à l'arrière du jean de Kleve. Un peu de sang quand il mord la lèvre de l'atrien.

Et oui je suis prêt à tout pour coucher avec toi.
,

Il glisse sur la joue de Kleve pour s'en aller susurrer quelques mots à son oreille.

Je n'ai aucune limite, je m'en fous de te faire du mal car contrairement à elles, moi ,je n'aime pas les faibles.
,Il est déçu, extrêmement déçu qu'il soit si enclin à se laisser périr ; ça fait une sorte de gouffre en lui.Je te croyais plus fort que ça, meilleur que ça, j'imaginais pas que tu n'étais qu'une pauvre loque. Elle va bien ta soeur ?, grince t-il, sournois, provoquant, déçu.

La déception ne l'empêche pas d'embrasser la nuque, les épaules, tout ce qu'il peut trouver, chaque petites parcelles de peau, de Kleve. Ca fait mal mais il ignore la douleur en lui, de toutes façons il n'avait pas l'intention de l'aimer...


fiche codée par shirosaki
[/color][/color]

_________________
J'étais (en) Cage

⋆ du vide et du froid  ⋆


C'est des jours entiers à ployer sous un fardeau jamais léger. Avant toi c'est exister à peine, désespérer, que quelque chose advienne Avant toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mister Sexy 2026

ID card
Tribu & Clan : Adetir
Double compte : Bartholomew Caldwell
Célébrité & Crédit(s): Luke Mitchell
MessageSujet: Re: I just need… ( Alvin ♥) [-18]   Dim 9 Aoû - 18:17


I just need…
I see the lights through the rain, oh tonight, but they never change.

Il essaya de s'enfuir mais je le maintiens sur le canapé. Je vois que ça l'agace. Tu n'ira nul part Alvin. Tu as voulu te jouer de moi, abusez de moi sans aucune pitié.
Il serra ma gorge et je le regarde, même pas un frisson de peur. Je ne crains pas la mort, je suis déjà dans ses bras. Ses remontrances me donnent envie de rire, et je me mords la joue pour m'en empêcher. Je ne sais pas si c'est mon état qui me fait trouver ça drôle, où le fait que du côté de l'un ou d'autre, parler d'Alvin ou de Cathleen soit tabou. Je n'avais rien demandé pour me retrouver au milieu de ce terrain de jeu.

- Vous valez pas mieux l'un que l'autre...

Cathleen disait m'aimer, mais qu'est ce qu'elle y connaissait ? Depuis que je la connais elle n'est que violence, rage et me donnait son corps librement.
Je restai impassible lorsqu'il m'embrasse fougueusement, me mordant les lèvres, m'avouant qu'il était prêt à tout pour coucher avec moi. Parce que j'ai un lien avec Cathleen n'est ce pas ? La question ne franchissait pas mes lèvres.
Peut être bien que je cherchais de l'affection. Non, je voulais celle de Calvin. Celle qui m'avait été arraché. Ses mots me frappent pour finir par me poignarder quand il parle de ma soeur. Atrienne de 20 ans qui veut se venger, l'évite pour se plonger dans sa haine envers les humains. Elle n'a plus besoin de moi, elle a besoin des trags. Et ça fait longtemps que j'aurai du ouvrir les yeux à ce sujet.

- Comme quoi, tu aurai mieux fait de me laisser à la porte et continuer d'imaginer qui j'étais

Répliquais je amèrement avant de me dégager d'Alvin, le laissant seul sur le canapé. Je courrais alors vers la fenêtre, l'ouvrant avant de sauter. Ma tête heurta le bitume.
En vérité je m'étais simplement approché de la fenêtre, regardant la pluie tomber, les gouttes faire la course sur la vitre.

- Je me fiche de ce que disent les gens les uns sur les autres, je suis du genre à vouloir me faire ma propre idée...

Je me retournai, m'appuyant contre la fenêtre.

- Hey I just met you

Commençais je à chanter avant de m'avancer vers Alvin.

- And this is crazy
But here's my number
So call me maybe


Je caressai sa joue, plantant mon regard dans le sien.

- It's hard to look right at you baby
But here's my number
So call me maybe


Oui, j'avais été voir ce que Alvin m'avait chanté dans ce bar. Parce qu'alors à ce moment là, il n'avait rien à voir avec celui qui était face de moi.

- Je ne coucherai pas avec toi mais avec Alvin...Le vrai Alvin

Ouvre moi ton coeur, comme la dernière fois.

copyright crackle bones

_________________
We'll fight to the death



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Call me Frankenstein

ID card
Tribu & Clan : Wanelace / Trag flirtant avec les Red Hawks
Double compte : Rubens & Winnie
Célébrité & Crédit(s): Iwan Rheon / Lea ♥
MessageSujet: Re: I just need… ( Alvin ♥) [-18]   Dim 9 Aoû - 19:55


Je suis le genre d'homme à profiter de ta faiblesse

Klevin
You're some kind of heaven
That's all that I need
I found it in you
Pas mieux l'un que l'autre, faut pas exagérer, je suis quand même plus attirant et intelligent… il ne réplique pas, attendant mieux comme réaction qu'un Kleve lasse de ses deux jouets. Râleur, t'es qu'un râleur et à l'entendre, à entendre son « pas mieux l'un que l'autre », il s'amuse aussi avec Cath… ouais ben je vais pas compatir. Il le regarde partir, encore plus frustré qu'il y a deux minutes et se passe la main dans les cheveux, les ébouriffant, agacé, vraiment exaspéré, par l'attitude de Kleve. Il va m'user… La colère n'est pas loin, il le regarde et n'a qu'une envie, l'obliger. Soit pas ce lâche… pensée fugace rejetée, je suis lâche si je le veux. Le pique sur sa frangine ne le fait hélas pas réagir, mouais, il était idiot d'avoir cru que parler de la sœur allait éveillée l'envie de vivre et le faire s'énerver, réagir, bref n'importe quoi qui comblerait la déception qu'est Kleve. Qu'est-ce qu'il fout à ma fenêtre ? La suite le fit froncer les yeux, ça il ne s'y attendait pas : je croyais que l'opinion de Cath prédominait, moi...pourquoi tu me balances que je suis lâche comme elle le dit alors ?… Kleve chante sa chanson, ça ne l'adoucit pas mais ça lui plait. Une main sur sa joue, Alvin serre les poings pour ne pas craquer, okay, me touche pas comme ça, ne chante pas non plus c'est craquant, t'es craquant là et… t'as été chercher les paroles.

Alvin eut un sourire gêné tout en se mordillant les lèvres pour ne pas rire, un rire à la fois parce que l'idée du « vrai » Alvin était tordante et aussi parce que l'autre abruti lui retournait les émotions comme une crêpe. Dé-cep-tion Alvin ! Cathleen ! Insulte ! Pense à tout ça ! Mais rien ne marche, il a juste trouvé l'interprétation excitante, l'intention craquante et tout ce qu'il retient c'est : « Je coucherai avec Alvin ». Ce mec me fait perdre toute volonté et plus ça va, moins ça va.

Silence. Alvin inspire pour se calmer mais il ne lâche pas la main de Kleve, celle qui a touché sa joue il l'a vite choppé et s'il la tient au creux de sa main, son pouce caresse le dos de la main de Kleve pendant qu'il réfléchit. Le vrai Alvin, comment le lui montrer sans que ce soit moi ? Me dévoiler, pour lui ? Ouais non pas envie… c'est pas trooooop mon truc, les effusions de sentiments, discours autour d'une table, les « bonjour Alvin » et autres débilités dégoulinantes de sentimentalismes… Ca se sent que je flippe de me dévoiler ?

Il a été chercher les paroles de la chanson.
Il m'en fait voir de toutes les couleurs.
Il est déprimé et frustrant.
Ce type me rend dingue.

C'est pas comme si je portais un costume abrutit.

Il lui avait beaucoup d'affection dans le « abrutit ». Alvin lâcha Kleve pour aller prendre leurs manteaux à tout deux, enfilant son impère Alvin lança le sien à Kleve, encore mouillé mais il n'est pas en sucre. Met ça on sort ! L'ordre était ponctué d'un sourire en coin, coup de poker : il pourrait s'enfuir mais puisque monsieur n'acceptait de coucher que s'il le sentait sincère… aux grands maux les grands moyens !

Si j'me dévoile tu couches avec moi ? Okay, challenge accepté.

Kleve n'était pas du tout comme il l'imaginait et même si Alvin n'avait pas du tout l'intention de lui remonter le moral, qu'il faisait tout ça juste pour l'avoir, mine de rien en sortant de chez lui il y avait un petit espoir de lui redonner un peu de goût à la vie. Ca a marché pour lui, ça peut marcher pour Kleve. Et puis, personne n'a dit qu'ils devaient coucher ensemble dans un lit. La rue les appelaient, la pluie avait fait fuir les passants mais quelques bars restaient ouverts. Hm que faire ? Tant de possibilité… un bar il pourrait recommencer à le faire boire, ça serait pas mal ça… de la musique s'échappait d'une fenêtre, attirant l'attention d'Alvin. Large sourire, c'était parfait, ah qu'est-ce qu'il aimait son quartier ! Il commençait à s'amuser, se grisant de ce qui allait suivre. Alvin pris la main de Kleve et l'entraîna vers l'appartement, interphone en bas forcément : il appuya sur un bouton, rien, un autre, puis un autre, jusqu'à ce que ça décroche. Salut, on a apporté des réserves ! La voix rit un peu et leur ouvre, c'était quasiment toujours aussi facile. Même pas envie de demander à Kleve ce qu'il en pense, Alvin le lâcha pour l'embrasser dans l'embrasure de la porte, tout souriant de la situation et reprenant la main de Kleve (il a vraiment peur qu'il s'enfuit !) l'entraîna à sa suite dans l'ascenseur. Adossé contre le miroir, il appuya sur l'étage correspondant à l'appartement et, le regard aguicheur, taquina Kleve.

J'aurais presque envie de bloquer ce foutu ascenseur.


fiche codée par shirosaki

_________________
J'étais (en) Cage

⋆ du vide et du froid  ⋆


C'est des jours entiers à ployer sous un fardeau jamais léger. Avant toi c'est exister à peine, désespérer, que quelque chose advienne Avant toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mister Sexy 2026

ID card
Tribu & Clan : Adetir
Double compte : Bartholomew Caldwell
Célébrité & Crédit(s): Luke Mitchell
MessageSujet: Re: I just need… ( Alvin ♥) [-18]   Dim 9 Aoû - 21:23


I just need…
I see the lights through the rain, oh tonight, but they never change.

Je ne sais pas si je suis fou de partir sur ce terrain là avec lui. J'aurai pu m'en aller, et le laisser là. Partie terminé, tout le monde chez soi. Mais j'avais eu cette envie de revoir le Alvin à Edendale. Il était saoul à ce moment là, à croire que seul l'alcool arrivait à le faire parler réellement. Je ne tenais pas à le faire boire pour obtenir ce que je voulais.
C'était aussi mesquin de lui lancer que je coucherai avec lui à une certaine condition. J'étais le premier à trouver le chantage nul et pourtant, je n'avais pas eu d'autre d'idée.  Elle avait l'air d'avoir fait mouche et sa réponse me fit rire. Abruti, oui si il voulait. Ca changeait de "petit con".

Alvin me lâcha pour me jeter ma veste qui était toujours trempé. Apparemment il avait décidé de sortir. Je me demandais où il comptait m'emmener.

Les rues étaient désertes à cause du temps, et une fois encore j'aurai pu disparaître mais j'étais intrigué. Comment allait il réussir son challenge ? Il s'approcha de l'immeuble où sortait de la musique avant d'appuyer sur l'interrupteur jusqu'à obtenir une réponse. Il avait l'air si à l'aise, que il devait le faire souvent.

- T'es sérieux là ?

Il l'était vraiment, et m'embarqua avec lui en me prenant la main. Je me retrouvais dans l'ascenseur, face à lui. Un sourire en coin naît sur mes lèvres face à sa confession. C'était presque tentant de réaliser son envie.

- On verra ça plus tard

L’ascenseur s'arrête et les portes s'ouvrent. Je suis Alvin jusqu'à la porte de la fête. Je ne sais pas si j'ai vraiment envie d'y aller. Qui sait ce qui se cache derrière ? Je ne montre cependant rien, je suis un Adetir. La sonnette retentit et quelques secondes après on nous ouvre la porte. Un mec avec une bouteille à la main, qui tient à peine ses jambes nous invite à entrer. Il n'a même pas remarqué qu'on n'a pas de provisions ni les marques sur mon visage. La vie des humains est tellement insouciante.
La musique forte me brise les tympans et je maudis Alvin et ses idées. Je me maudis de l'avoir suivis. Sans rien comprendre je me retrouve soudainement arrosé. Si dans une autre vie j'en avais sans doute rien à faire d'être trempé, au milieu d'un terrain ennemi c'était différent. L'eau était entré en contact avec mon visage et mes marques devinrent bleues.

L'humaine qui s'était arrêté pour s'excuser poussa un cri et je sentais que le reste de la soirée allait être long. Au pif, je dirais qu'ils étaient une vingtaine. Je regardais Alvin, le remerciant du regard alors que les fêtards qui étaient encore assez lucides s'avançaient vers moi.

- Qu'est ce que tu fous là l'atrien ? On t'a pas invité !

- Il est venu tous nous tuer !

- T'es un terroriste ?!

- Rentre chez toi !


Ils parlaient tous en même temps, se paniquant les uns les autres. Je serrai les poins, me mettant en position de défense avant d'attaquer. Je ne voulais que me faire un passage, distribuant des coups en passant. J'attrapai Alvin, aperçue la porte. Pas le temps. Je changeais de direction et sans lui demander son avis, resserra ma prise sur sa main avant de sauter à travers la fenêtre. Ca passe ou ça casse. Les débris de verre me coupèrent le visage et serrant Alvin contre moi je me mis vers le sol avant d'atterrir dans une poubelle à ordure remplies.
Finalement c'était passé.

- L’ascenseur bloqué, ça aurait été mieux

Déclarais je sérieusement avant de partir dans un fou rire. C'était nerveux mais ça faisait du bien.

copyright crackle bones

_________________
We'll fight to the death





Dernière édition par Kleve Arrior le Sam 22 Aoû - 16:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Call me Frankenstein

ID card
Tribu & Clan : Wanelace / Trag flirtant avec les Red Hawks
Double compte : Rubens & Winnie
Célébrité & Crédit(s): Iwan Rheon / Lea ♥
MessageSujet: Re: I just need… ( Alvin ♥) [-18]   Sam 15 Aoû - 0:19


Je suis le genre d'homme à profiter de ta faiblesse

Klevin
You're some kind of heaven
That's all that I need
I found it in you
Malgré le report de la proposition dans l'ascenseur – oui report, il n'a pas dis non, il a dit après – Alvin ne fut pas déçu. Non, non, j'ai vu ton petit sourire en coin, et moi aussi j'en souris. Se mordillant brièvement la lèvre inférieure, Alvin sortit de l'ascenseur suivit de Kleve. Dring Dring. L'excitation monte, ça l'éclate, il s'éclate, les gosses vont ouvrir et ça va être la débacle. Il voyait déjà le tableau : « ah un atrien ! » et lui balancer un innocent : « oh mais c'est pas ici la fête des Prodinas ? Oups. ». Ahah ça va être épique ! Alvin était un très bon public : il rigolait à ses propres blagues avant même de les avoir faite. Leur hôte est déjà passablement ivre, c'est pas drôle il ne remarque pas Kleve. Un poil déçu, Alvin espère que ses camarades seront moins crétins. Humains inutiles, va. Il ne fut pas déçu, il y a eu de l'eau. De l'eau. Il fit un bond digne d'un aquaphobique, woooh sac à viande fait gaffe avec ça ! L'idiote poussa un hurlement et alors que Kleve le regardait exaspéré, lui il lui sourit avec douceur, amusé, avant de tourner son visage qui vira plus dur vers l'humaine. Tu insultes mon invité, là. Bon, clairement la bande de demeurés qui s'amusaient ici n'avait pas fait le lien entre Kleve et Alvin car personne ne s’intéressa à lui. C'est vexant, je comprend que Kleve brille mais faudrait pas m'oublier.

Roh un terroriste. Il roula des yeux et s'apprêta à s'interposer, en mode grand défenseur de la mixité qui va tous les épingler auprès du PIA, que Kleve décidait de lui pourrir son groove. Attrapé par Kleve, il n'eut d'autre chose que de le suivre dans l'appartement, le regardant poussé à coup de poings les humains. Bordel. C'était diablement plaisant que de le voir dégager de l'humain comme ça, quand ce n'est pas lui qu'il frappe c'est génial de voir l'Adetir en lui. Ca ne se voit pas qu'il y a deux minutes il déprimait… encore un truc chez Kleve qui lui échappait, il passe de « je veux mouuuuriiiiir » à ce pragmatisme… revoilà mon énigme. Tout content, Alvin le suivait avec plaisir, ignorant les humains néanmoins quand il compris l'idée de Kleve il perdit son air satisfait. OHOHOH Mec non ! Les pieds en avant il essaya de retenir Kleve, mais résister à un Adétir c'est comme faire un bras de fer avec un homme de pierre : on est forcément perdant.

Il poussa un hurlement à le décrédibiliser pour toujours.

Plaqué contre Kleve, il ne regarda pas en bas, laissant son esprit très imaginatif se faire en accéléré le récits de sa vie. Sa naissance, sa rencontre avec Mae, les fiançailles, le crash, les trags. Leandra. Je suis trop jeune pour mourir ! On a encore besoin de moi !

Kleve s'est interposé entre lui et le sol, si bien qu'il ne ressentit que le corps de Kleve s'enfoncer brièvement dans le sien, juste des os, du muscles, un matelas en somme. Il va bien, il est vivant. Hébété, il regardait le suicidaire se marrer, il avait le visage en sang à cause des bris de verre mais il se marrait ce con. Pour une fois, lui, il trouve pas ça drôle ! Au dessus, les humains s'interrogeaient, les « ils sont morts ? » fusaient. Rah fermez la vous ! La pluie salissait tout, l'odeur des poubelles ne l'importunaient pas mais il savait bien tous les microbes sur lequel ils étaient assis. Il peut pas rester là. Alvin n'est pas du genre à dire merci, ni à se lancer dans des effusions, mais quand il fit le lien entre les microbes et les plaies, il ne se posa pas de question : il devait le soigner. Ce n'était pas qu'un remerciement, c'était surtout évident.

Vient.

Il pressait Kleve toujours stupéfait, se marrant à moitié avec lui, trouvant son rire communicatif. Honnêtement, Alvin était tout chamboulé que Kleve l'ait protégé alors que jusqu'à présent à part se taper sur la tronche ils ne faisaient pas grand-chose. Je coucherais avec toi. Il était donc sérieux ? Rah bordel c'est pas le moment d'y penser ! Il attrapa Kleve pour le lever de force et, retour à l'envoyeur, retourna chez lui. A peine la porte de l'appartement claquée, il se débarrassa de son manteau, qu'il laissa en plan sur le sol sur le chemin de la salle de bain. Il agissait mécaniquement, pris la trousse à pharmacie et revint auprès de Kleve.

Installe toi sur le canapé.

Ouvrant la trousse, il en sortit tout le matériel pour désinfecter, laver, les plaies de Kleve. Méthode humaine mais le cyper avait été gâché sur Cathleen.

J'ai rien de mieux, attend tu as des débris dans la joue. Pas bouger.


Il alla chercher une tasse puis pris une pince et, maintenant d'une paume le torse de Kleve enfoncé contre le dossier, entreprit d'enlever les débris. Il agissait rapidement, avec précision, concentré il perdait son sourire amusé pour un visage plus serein. Alvin n'éprouvait rien quand il opérait, même pour une tâche aussi brève ; aucun sentiment, aucune pensée, l'opération devenait chaque parcelle de son être, plus rien ne comptait. Quand il eut terminé, il lâcha la pince qui tinta en tombant dans la tasse, toujours posée sur le canapé.

J'allais m'excuser de t'avoir embarqué là-dedans mais… j'ai envie de recommencer juste pour t'entendre rire à nouveau.


Il lui sourit puis détourna le regard pour regarder vers le sol. Okay Kleve en zone à risque il panique et se jette par la fenêtre. Normal. Il m'a sauvé. Souvient de la chanson. Il était décevant. Bon sang il a envie de ne se souvenir que de ce qui l'arrange.

T'es un grand malade en fait, t'as vu comment tu les as dégommé du passage ces humains ?!


La scène lui revenait et, remis de ses émotions, il se mis à rire à retardement. Un rire clair, franc qui finit le faire tousser.

Je comprend mieux pourquoi t'es amis avec Lea !


Il se fendit d'un large sourire avant de sentir ce sentiment agréable d'être simplement bien avec une personne. Alvin se leva pour regarder Kleve tout en poursuivant.

T'as sauté de la fenêtre, t'aurais fais quoi si y avait pas eu les poubelles ?
Nouveau sourire, abasourdit cette fois, avant qu'il ne reprenne en levant les bras puis se passant les mains sur la nuque. Et te leurre pas, c'est grâce à moi si t'es en vie. Pas vraiment mais balancer ça le fait sourire, taquin, il retrouva son regard pétillant. J'étais éboueur dans le Secteur, dès quelles me voient ces cocottes en plastiques rappliquent. Une confidence, il s'en mord la lèvre inférieure avant de reprendre avec nonchalance. Je saurais qui appeler si je ne sais pas comment partir d'une soirée.

Balançant entre l'envie de tenter sa chance et de préserver ce moment, Alvin opta – une fois n'est pas coutume – pour la subtilité. Lâchant sa nuque, il tira sur sa chemise en fronçant du nez. Beurk. Il releva son regard pour le regarder d'un air entendu :

Par contre avec ta technique on ne sent pas la rose.


fiche codée par shirosaki

_________________
J'étais (en) Cage

⋆ du vide et du froid  ⋆


C'est des jours entiers à ployer sous un fardeau jamais léger. Avant toi c'est exister à peine, désespérer, que quelque chose advienne Avant toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mister Sexy 2026

ID card
Tribu & Clan : Adetir
Double compte : Bartholomew Caldwell
Célébrité & Crédit(s): Luke Mitchell
MessageSujet: Re: I just need… ( Alvin ♥) [-18]   Sam 15 Aoû - 16:43


I just need…
I see the lights through the rain, oh tonight, but they never change.

Ce petit moment extrême avait eu au moins le mérite de me désaouler. Même si on pouvait penser le contraire en me voyant rire dans cette poubelle, alors que je venais de sauter par une fenêtre. Ca aurait pu être pire, ça aurait pu être du béton. Mais ça n'avait pas été le cas alors je m'en foutais un peu de me trouver dans une poubelle.
Même si nous étions en sécurité, je continuais de presser le corps de Alvin contre moi, comme si nous étions toujours en chute.

Alvin me leva de force, sinon je crois bien que j'y aurait passé la nuit. Nous sommes retourné chez lui. La sortie était courte, faute d'avoir gâché ses plans peut être. Je me débarrassai aussi de ma veste, la jetant sur le canapé où je pris place une fois qu'il fut revenue.

Il nettoya mes plaies avec des produits humains. Ca piquait un peu. Pourquoi ça piquait leur désinfectant ? Ou peut être était ce les débris qui s'était planté dans ma peau ? Alvin revint avec une tasse et s'appliqua. Plus de visage moqueur, il était concentré, professionnel. Je me mordais les lèvres, ce qui pouvait passer pour de la douleur était en vérité l'envie de le prendre tout de suite, sur ce canapé.
Je fut presque déçue que l'opération soit terminé. Sa remarque me fit cependant rire. Je riais trop ce soir, ou peut être est ce que je ne le faisais pas assez en temps normal.

- Prévois les poubelles alors...

Soufflais je avec un sourire en coin. Ca avait été juste une chance. Il n'avait pas vraiment réfléchi, l'Adetir qui était en lui avait pris le dessus. Pour protéger Alvin, pour se protéger.

- Ils avaient qu'à se pousser du passage, je ne cherchais pas à leur faire de mal

Juste à m'échapper. J'en voulais un peu à Alvin de m'avoir emmené là dedans. Je ne savais pas ce qu'il avait cherché en faisant ça. Je ne comprenais pas non plus le rapprochement avec Léandra. A moins qu'elle aussi s'amusait à jouer des coudes avec les humains. Je croyais surtout que j'avais cessé de réfléchir face au sourire qui fendit son visage. Mon coeur s'était mis à battre en accéléré dans ma poitrine et je sentais que j'allai soit, imploser, soit sauter par la fenêtre de nouveau.
Je l'écoutais à peine se vanter, se confier sur son métier dans le secteur. Je voyais sa mine dégoûté quand il tira sur sa chemise. Je me levais du canapé, parcourant le peu de distance qui nous séparait avant de l'embrasser fougueusement. Je ne contrôlais plus rien, mon corps tout entier le désirait. A bout de souffle, je me séparai de ses lèvres, collant mon front contre le sien.

- A défaut d'un ascenseur...et si nous allions prendre une douche...?

Soufflais je avec un sourire en coin avant de l'embrasser chastement. Je ne lui laissais pas le temps de répondre, de toute manière on avait vraiment besoin de se laver pour se débarrasser de l'odeur. Je me dirigeais donc vers là où il devait y avoir la salle de bain, parsemant le chemin derrière moi de mes vêtements à la façon d'un petit Poucet.
Je n'étais pas pudique pour un sou, et quand j'étais sur Atria il m'arrivait souvent d'aller me baigner tout nu avec d'autres atriens de ma tribu.  

Je faisais comme chez moi, rencontrant mon reflet dans le miroir. Les répercussions de mon travail se mélangeant avec les marques de mon peuple. J'en étais fier. Fier d'être un Atrien, fier d'être un Adetir.

copyright crackle bones

_________________
We'll fight to the death



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Call me Frankenstein

ID card
Tribu & Clan : Wanelace / Trag flirtant avec les Red Hawks
Double compte : Rubens & Winnie
Célébrité & Crédit(s): Iwan Rheon / Lea ♥
MessageSujet: Re: I just need… ( Alvin ♥) [-18]   Dim 6 Sep - 16:40


Je suis le genre d'homme à profiter de ta faiblesse

Klevin
You're some kind of heaven
That's all that I need
I found it in you
Conversation légère qui dérape, ses pensées rattrapent la réalité, à moins que Kleve puisse lire en lui ? Sans hésitation il s'en alla l'embrasser avec fougue, passion et il ne comprend pas. Ses sens s'éveillent, la fièvre l'emporte et son esprit s'éteint. Cherche pas à comprendre, profite. Alvin ne s'en fait pas prier, déjà ses mains s'envolent vers Kleve pour s'agripper à ses vêtements, pour explorer, pour… pourquoi il s'arrête ? Sa respiration courte, ses yeux mis-clots qui le regarde par en dessous, il est à vif. Tendu, chaque cellule de son corps, de son coeur, tendent vers Kleve. Kleve. L'atrien le plus frustrant de cette planète. Tu dois ARRETER de me faire ça, vraiment, arrête, ne recommence pas, je vais imploser. Alvin pris une profonde inspiration, à deux doigts de basculer dans l'illégalité. Je vais te prendre là, sur ce canapé et tu n'auras que tes yeux pour pleurer ; je vais t'obliger, t'aimer, et tu n'auras pas à t'en plaindre : fallait pas me tourner autour, fallait pas me parler, me sauver. C'est de ta faute si j'avance vers toi, si je me demande pourquoi je retiens cette pulsion de m'imposer sur toi. C'est complètement de ta faute : fallait pas m'embrasser comme ça. Fuis. Sa fuse dans son esprit, il n'est jamais tombé si bas mais le désir est si grand. Il frémit en le sentant et se glace en le regardant, ça le démange dans tout son être, je te veux. Je te veux comme jamais j'ai voulu quelqu'un, je te veux pour toutes les fois où tu m'as repoussé, te faire regretter ton attitude et te faire m'aimer, tout à la fois.

Son coeur se serre, manque un battement, il déglutit. Proposition indécente qu'il adore. Le baiser ne fait qu'attiser encore plus le désir, c'est trop peu, bien trop peu. Donne m'en plus, me laisse pas comme ça. Son imagination se charge d'anticiper les plaisirs à venir, ses yeux se régalent de la vue d'un Kleve qui s'effeuille. Augmenter le manque en ne bougeant pas, se retenir de lui bondir dessus, de griller les étapes et le prendre là, dans la cuisine. Se retenir de tout son être parce que le résultat n'en sera que meilleur, Alvin sourit, rit un peu, et enfin cède. Il suit Kleve en laissant à son tour ses vêtements, il n'y a plus personne pour le voir mais il tient à arriver dans sa plus belle tenue dans la salle de bain.

Enfin.
Enfin.

Mes yeux s'égarent sur son corps parsemé de cicatrices où ses marques s'entremêlent ; de la chute de ses reins jusqu'à sa musculature, je m'approprie ce corps avant même de l'effleurer. Machinalement je m'en vais allumer l'eau de la douche et mon pied ferme la porte qui ne se claque pas. Je ne pense pas un instant qu'elle puisse revenir, je ne pense jamais à grand-chose quand il est présent. On ne va pas perdre plus notre temps qu'on ne l'a fait. De force j'attrape ce beau visage que j'embrasse avec passion, serré contre lui, j'inspire pour mieux sentir la pression de son être. Et ma foi je le pousse sans ménagement dans la douche, il se prend le mur encore frais et je m'en fous. La délicatesse, je la laisse aux humains. Dans l’entrebâillement de la porte je l'observe, une seconde, il est magnifique, bleuté par l'eau de la douche, je ne dis rien mais mes pensées se lisent dans mon regard.  

La seconde est terminée, la porte se ferme derrière moi. Nuage de fumée, je frémis et alors que je me presse contre lui, que je m'impose dans mes baisers et dans mes gestes, la chaleur de l'eau comme de sa présence m'enivre. Mes marques disparues se révèlent à lui, petites touches de couleurs qui courent sur son corps à mesure que l'eau coule, un long chemin bleuté comme mes yeux qui se révèlent sur mon torse, dos, jusqu'en haut de ma hanche droite. Des émotions explosent en moi, l'envie noie l'amour, la pudeur est remplacée par l'excitation. Il les voit. Quelqu'un les voit et ce quelqu'un est lui. Je ne cerne pas le sentiment amoureux là-dedans, je ne cerne pas ce que signifie réellement les bonds de mon coeur, tout ce que je comprend c'est l'excitation grandissante, enfantine presque, qui m'étreint le coeur. Quelqu'un les voit. Quelqu'un voit ces marques, je ne suis pas planqué, je ne suis pas humain, quelqu'un voit et sait.

Tu es la première personne depuis deux années à voir mes marques.
Et pour moi, ça veut dire beaucoup.

Avide, je me refuse à le laisser partir, ce n'est pas doux, ce n'est dialogué. Mes gestes affirmés pressent sa peau, ses poignets et emporté par mes envies, je le retourne contre le mur qui s'est réchauffé. On passe notre temps à lutter tout les deux, cela nous poursuit jusque l'intimité.



fiche codée par shirosaki

_________________
J'étais (en) Cage

⋆ du vide et du froid  ⋆


C'est des jours entiers à ployer sous un fardeau jamais léger. Avant toi c'est exister à peine, désespérer, que quelque chose advienne Avant toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mister Sexy 2026

ID card
Tribu & Clan : Adetir
Double compte : Bartholomew Caldwell
Célébrité & Crédit(s): Luke Mitchell
MessageSujet: Re: I just need… ( Alvin ♥) [-18]   Dim 6 Sep - 18:01


I just need…
I see the lights through the rain, oh tonight, but they never change.

Aucune gêne quand ses yeux se posent sur moi, dévisagent mon corps nu. Imprime bien ce que tu vois, car ce n'est pas dit que ce qui va se suivre se reproduira souvent. Rien qu'en étant resté ici, avec lui, je sais que Cathleen m'en voudra toute sa vie. Je ne lui suis cependant redevable en rien, et il vaut mieux qu'elle me déteste plutôt qu'elle m'aime d'un amour que je ne pourrais jamais lui rendre.
J'ignore si ce sont les mêmes motivations qui anime Alvin, si je ne suis qu'un simple atrien qui une fois passé à la trappe, sera oublié. Il trouvera quelqu'un d'autre qui attisera sa curiosité. Je ne m'en offusque pas, ça me va très bien de penser ainsi. Simplement le désir qui nous lie l'un à l'autre, et j'avoue que c'était bien drôle de le faire mariner.

Alvin m'attrape le visage et m'embrasse avec passion. Ce baiser m'excite encore plus, et je suis bien content de m'être débarrassé de mon pantalon. Il me poussa dans la douche, dont l'eau coulait déjà. Je rencontrais le mur derrière moi sans aucune délicatesse. J'avais bien compris que la douceur n'était pas le genre de la maison.
Il vient me rejoindre et son corps pressé contre le mien me fait frissonner de plaisir, et d'anticipation. Tout n'est que baisers et caresses enflammés, trop peu pour le désir qui m'anime.
L'eau révèle ses marques, le mettant complètement à nu. Ces marques qu'il cache pour être parmi les humains, pas pour lui, pour les trags. Mes doigts s'attardent dessus alors que je sens qu'Alvin se laisse emporté. Il me retourne sans ménagement contre le mur, me tirant un grognement. Je n'ai jamais dit que j'allai me soumettre à lui. Ni à personne d'ailleurs, et ce n'était pas aujourd'hui que j'allai commencer. Ma fierté en prenait un coup et je ne pouvais la contrôler.

M'aidant du mur, j'arrive à inverser les positions, mon corps en éruption se pressant contre son dos humide.

- On attaque jamais un Adetir par derrière...

Lui soufflais je à l'oreille d'une voix rauque. Ma main se fit insidieuse, glissant jusqu'à son intimité. Mes lèvres grignotèrent son cou avant de le dévorer tout entier.

copyright crackle bones

_________________
We'll fight to the death



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Call me Frankenstein

ID card
Tribu & Clan : Wanelace / Trag flirtant avec les Red Hawks
Double compte : Rubens & Winnie
Célébrité & Crédit(s): Iwan Rheon / Lea ♥
MessageSujet: Re: I just need… ( Alvin ♥) [-18]   Mer 16 Sep - 22:30


Je suis le genre d'homme à profiter de ta faiblesse

Klevin
You're some kind of heaven
That's all that I need
I found it in you
Il le fait rire et dans un grognement on devine son sourire. Décidément ce soir est la soirée de toutes les surprise, Kleve rit, Kleve a de l'humour et Kleve sait foutrement bien s'y prendre. Ses jambes s'en déroberaient sous les attaques de son amant improvisé. Il profite, veut bouger, mais en est bien incapable. Que disent les humains dans ces cas-là déjà ? Ah oui : oh mon dieu.

Kleve n'a pas une once d'hésitation et sous ses attaques il découvre l'acte sous un jour nouveau. Ce n'est pas comme avec les coups d'un soir, c'est autre chose. Quelque chose de violent, quelque chose de prenant qui ne le lâche pas. Une faim plus forte, insassiable, qui au lieu de s'éteindre au fur et à mesure des assauts de Kleve ne fait que grandir. Il veut inverser les positions, le renvoyer contre la paroi de la douche ; il pense beaucoup et peu tout à la fois, ressentant à un point qu'il n'a jamais vécu cet intense instant. L'odeur de Kleve qu'il trouve plus forte qu'il ne l'aurait soupçonné, lourde et imposante, qui ne peut être ignoré et qui, de fait, le fascine, lui donne envie de s'y plonger. La douceur de sa peau mais sa rudesse aussi dû aux entraînements probablement. Tout Kleve, de ces choses qui font son corps aux intonations de sa voix enivre Alvin. C'est comme goûter le paradis.

A peine cela fut-il terminé qu'il en redemandait.

Le souffle court, il se retourne pour attraper le visage de Kleve et, à l'image de ce dernier, le couvre de ses baisers et bien plus encore. Ne pas l'attaquer par derrière ? Ca peut se faire. Remontant jusqu'à Kleve en s'amusant à déposer par-ci par-là des baisers papillon, Alvin s'impose à l'atrien. Ses yeux bleus clairs plongés dans les siens, il ne le quitte pas, déposant simplement à un moment son front contre le sien. Troublé comme jamais auparavant, Alvin effleure du bout des lèvres ce sentiment qu'il commence à reconnaître. Le flot d'émotions qui le traverse porte un nom et cela commence par la lettre A. NON. Il s'y refuse mais ne peut l'endiguer, il rend tout plus beau, plus incroyable. Plus encore que l'incommensurable plaisir d'avoir enfin dans ses bras l'homme qui l'attire, plus incroyable que le pied de nez à Cathleen, il y a ce sentiment en A. Ne pas l'avouer, le rejeter. Il a aimé, il ne veut pas retomber là-dedans. Alors Alvin ignore et cela terne un peu l'instant, brièvement, il lui suffit de reporter son regard sur Kleve, d'apposer sa bouche sur la sienne, pour que tout s'éclaire à nouveau.

L'eau continue de couler, seul tapage dans l'appartement devenu silencieux. Alvin s'écarte doucement, effleurant jusqu'au dernier moment la peau de Kleve comme s'il craignait qu'il ne s'évanouisse. Il n'a pas envie de retomber dans des choses ordinaires, dans ces actes quotidiens qui rendrait inscrirait leur magique instant dans la routine. Il voudrait que cela reste magique, que cela reste hors du temps… pas que ce soit un coup entre la fête et le repos. Ne fais pas dans le sentimentalisme. Il sent le sentiment palpiter dans son coeur et, une fois encore, le refoule. Aussi pour se persuader que tout cela n'a pas plus d'importance que n'importe quel autre, il prend le savon et se tartine le corps. C'est tentant de le faire à Kleve. Activité un peu trop romantique. Il hésite, le lui tend et, finalement, se laisse aller. Alvin souffle sur la mousse qu'il a sur les mains qui s'envolent vers Kleve ; le silence se brise sous son rire clair. Un gosse, c'est toujours un sale gosse. Tout cela lui a donné faim, pourtant il se mord les lèvres pour se retenir de lui sauter dessus à nouveau. Hm. Attendre rendrait ça encore meilleur… il n'a plus envie de se montrer pressant, maintenant qu'il a eu il a envie de le faire un petit peu miroiter. Cela le frustre et l'éclate tout à la fois.

Tu veux manger quoi ?

Pas un commentaire, pas un « c'était génial » creux qu'il n'a jamais aimé dire. Il prend, il donne et seul le visage de l'autre fait office de notation. Propre il sort de la douche et se cache dans une serviette pour se sécher. Qu'est-ce qu'ils pourraient bien commander pour le repas ? Cela sonne petit couple mais il n'y pense pas sur le moment, il a faim et il n'a pas envie qu'il s'en aille.


fiche codée par shirosaki

_________________
J'étais (en) Cage

⋆ du vide et du froid  ⋆


C'est des jours entiers à ployer sous un fardeau jamais léger. Avant toi c'est exister à peine, désespérer, que quelque chose advienne Avant toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mister Sexy 2026

ID card
Tribu & Clan : Adetir
Double compte : Bartholomew Caldwell
Célébrité & Crédit(s): Luke Mitchell
MessageSujet: Re: I just need… ( Alvin ♥) [-18]   Jeu 17 Sep - 21:43


I just need…
I see the lights through the rain, oh tonight, but they never change.

Il m'a eu finalement. Enfin, c'est plutôt moi qui mène la danse. Moi qui avait parlé d'Alvin en mal à Léandra me retrouvait à lui donner du plaisir dans la douche de sa salle de bain. La vie était vraiment étrange. En plus de cela j'étais aimé de la meilleure ennemie du démarqué, et je sentais à plein nez que ce dernier n'allait pas se gêner d'aller fanfaronner auprès d'elle. Je me sentais quand même navré pour Cathleen. Elle avait pas demandé à tomber amoureuse de moi, en même temps j'étais sans doute le seul qui avait un minimum de relation avec elle, autre que de la frapper ou de lui donner des ordres.

Alvin qui me rendait chèvre, et que je faisais aussi bien tourner en bourrique. Il me voulait, me courrait après. Je ne savais pas de quoi il était animé mais la sensation qui m'envahissait alors que je m'unissais à lui, était différente. Ses grands yeux bleus remplis de malice, le reflet d'un passé que je n'arrivais pas à oublier. Ses paroles, d'imaginer que je faisais l'amour à Calvin. Mais dans tous mes efforts, je ne pouvais pas songer ça. C'était Alvin contre ce mur, sous cette eau...

Et oh grand jamais, mon amour ne s'était agenouillé devant moi. L'Adetir en moi sourit face à cette soumission. Il est le préféré du chef des Trags, et que penserait celui-ci en voyant Alvin dans cette position. Je n'ai pas vraiment le temps de me pencher plus en avant sur la question, une vague de plaisir me transperce. Je remercie ma tribu de m'avoir forgé une résistance, car sinon je sens bien que je serai tombé.

- Tu es un petit cachotier...

Soufflais je à demi-voix. La partie est terminé, Alvin s’éloigne un peu de moi pour s'emparer du savon. Je le regarde le passer sur son corps, ne pouvant m'empêcher d'imaginer que ça soit ma main à la place. Il me le tend ensuite, et je vois dans son regard une hésitation. Je peux encore me laver tout seul. Je prend le savon alors qu'Alvin souffle sur la mousse vers moi dans ses mains. Il rigole et je sens mes coeurs rebondirent dans ma poitrine. Son rire se fait communicatif et je le rejoins quelques secondes après, lui mettant de la mousse sur le nez. On s'amuse comme des gamins. Mais toute dépense d'énergie demande une récompense, et Alvin me demande ce que je veux manger.

Sourire en coin, je sors aussi de la douche et me colle contre lui, approchant mes lèvres de son oreille.

- Toi...

Je lui mordille gentiment le lobe avant de m'écarter, retrouvant un visage plus sérieux.

- N'importe, je ne suis pas difficile, des pâtes ou tu peux même commander une pizza pour t'épargner la peine de cuisiner

Je n'ai même pas penser si je voulais rester ou non. J'aurai pu très bien le remercier pour cette petite partie et rentrer chez moi. Mais je n'avais pas envie de retourner dans le secteur, dans cette endroit qui était plus une prison qu'un foyer. Quelque part j'enviais Alvin et sa liberté de pouvoir vivre sans barrière.
Je fais comme chez moi, et attrape une serviette pour me sécher avant de la mettre autour de ma taille.

- Par contre, mes vêtements vont continuer de sentir mauvais eux...t'a une machine à laver ?

La technologie humaine, avait aussi de bon côtés.
copyright crackle bones

_________________
We'll fight to the death



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Call me Frankenstein

ID card
Tribu & Clan : Wanelace / Trag flirtant avec les Red Hawks
Double compte : Rubens & Winnie
Célébrité & Crédit(s): Iwan Rheon / Lea ♥
MessageSujet: Re: I just need… ( Alvin ♥) [-18]   Dim 20 Sep - 13:26


Je suis le genre d'homme à profiter de ta faiblesse

Klevin
You're some kind of heaven
That's all that I need
I found it in you
Alvin ne pense pas en terme de soumission et de domination, seul le plaisir compte et fort heureusement il n'entend pas les pensées de Kleve car elle l'aurait agacé… et lui aurait donné des envies à réussir à couper les jambes de l'Adétir. Mais tout ce voyait Alvin c'était qu'il riait une fois encore, qu'il était bien avec lui et qu'il avait également un humour deux ans d'âge mental. C'était simple, étrangement et confortablement simple. Cela lui rappelait quand il était avec Mae, combien à l'époque il aimait la regarder vivre. La voir faire ses plantations, l'observer en train d'apprendre, sans un mot, juste le plaisir de pouvoir partager ce quotidien avec celle qu'il aimait alors. Alvin rejeta les sombres souvenirs, si son comportement avait diamétralement changé depuis cette époque force est de constater qu'au fond il est resté le même atrien. Vivre à fond constamment, faire de ses journées une folie et tout ça pour adorer encore plus les moments planplan. Je m'agace.

Il sourit quand Kleve lui mord le lobe de l'oreille, frémissant il se retourne pour l'embrasser mais sa réponse le coupe dans son élan. Parce qu'il s'imagine que je cuisine ? La blague ! Le pragmatisme de Kleve l'acheva. Alvin éclata de rire, ils venaient de s'envoyer en l'air, ils allaient manger et la première chose auquel il pense c'est à ses fringues !

La machine est là tiens.

Il donna un coup de pied léger dans un bloc blanc cachée derrière la douche. Une machine à laver flambant neuve, clairement peu utilisé – pourquoi laver quand on peut acheter des vêtements propres ? Il avait réussi à l'avoir à moindre coût en baratinant plusieurs vendeurs mais c'était plus pour le plaisir d'en posséder une que par réel besoin. Alvin, toujours en serviette, s'étira pour prendre dans le placard au dessus le flacon de lessive ainsi que la boite pour empêcher les couleurs de dégorger. C'est pas parce qu'il l'utilise peu qu'il n'est pas précautionneux avec ses affaires.

T'es une vraie fée du logis Kleve… Alvin enfourna ses vêtements à la suite de ceux de Kleve, lui, il aurait bien mis l'ensemble dans le panier à linge et hop Lea lavera l'ensemble. Cuisiner, laver… t'es toujours pragmatique quand tu couches avec quelqu'un ou c'est juste avec moi qu't'aime tuer le romantisme ?

Sa taquinerie ne s'en allait jamais longtemps. Il lui pinça les fesses au passage en riant pour s'en rendre dans sa chambre enfiler un tee-shirt et jean de marques.

Sert toi !

Balança t-il en attrapant son téléphone portable sur sa table de nuit tout en fouillant dans la commode. Hm que commander ? Japonais ? Ca sonne déprimant, trop Attria. Mexicain ? Oh ça lui plait ça… Pizza. Hm. Il a dit Pizza. Alvin commanda deux pizzas géantes, l'une mexicaine pour lui et prie une traditionnelle pour Kleve. Pendant tout le temps il n'avait cessé d'observer Kleve choisir les vêtements et les enfiler.

Ah c'est téléphone sont géniaux ! Je n'ai jamais cuisiné depuis que je les ai ! Dans le secteur c'est la misère mais avec ça : tu as l'or au bout des touches !

Il rit de s'entendre parler comme un vendeur télécom' et, bondissant du lit, alla attraper la taille de Kleve. Le seul défaut avec ces livreurs c'était le temps de préparation puis de livraison, heureusement qu'Edendale n'est pas grande et qu'il vit en centre-ville. N'empêche, faut s'occuper en attendant.

Le repas arrive dans. Dix. mi. Nutes.

Il avait ponctué chacun de ses mots de baisers dans le cou, ses mains baladeuses s'invitaient sous les vêtements de Kleve. T'étais mieux sans. Faire la conversation ? Apprendre à se connaître ? Quel ennui ! Ca c'est ce qu'on fait quand on ne peut pas faire autre chose ! Y a plus intéressant en l'occurrence et puis, c'est une façon de s'apprendre non ? … Certes il était de mauvaise foi mais ça ne le gênait absolument pas. Il l'a rien que pour lui, il en profite !


fiche codée par shirosaki
[/quote]

_________________
J'étais (en) Cage

⋆ du vide et du froid  ⋆


C'est des jours entiers à ployer sous un fardeau jamais léger. Avant toi c'est exister à peine, désespérer, que quelque chose advienne Avant toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mister Sexy 2026

ID card
Tribu & Clan : Adetir
Double compte : Bartholomew Caldwell
Célébrité & Crédit(s): Luke Mitchell
MessageSujet: Re: I just need… ( Alvin ♥) [-18]   Dim 20 Sep - 16:22


I just need…
I see the lights through the rain, oh tonight, but they never change.

Si Alvin s'attendait à ce que je reparte avec des vêtements qui puaient, et bien non. C'était de sa faute en plus si ils étaient dans cet état. J'étais un grand frère et un père de substitution, alors pendant des années j'avais lavé mes affaires et aussi celles de Moon. On étais que tous les deux, pas d'atrienne dans le coin pour faire le boulot, comme l'aurait fait les humains. Le machisme n'existait pas dans notre culture.

- Merci

J'allai mettre mes vêtements sales dans la machine. Je laissai Alvin faire le reste, car je n'avais jamais utilisé ce genre de chose. On lavait encore à la main dans le secteur. Des fois qu'on pourrait fabriquer une bombe avec une machine à laver. Le démarqué me fit remarquer que j'étais une fée du logis, me reprochant le fait d'avoir cassé l'ambiance romantique. Je haussais les épaules tout en répliquant :

- Je ne suis pas romantique à la base, et j'avais pas l'impression que tu l'étais de ton côté...Me serais je trompé ?

Demandais je alors qu'il me pinçait les fesses. Je fronçais les sourcils avant de le suivre dans sa chambre. Il prit des vêtements dans son armoire, m'invitant à me servir dans ses affaires. Je pouvais rester en serviette, ce n'était pas quelque chose qui me dérangeait. Mais bon, je supposais que si quelqu'un venait sonner à la porte, ou si Léandra débarquait je ferai mieux d'être vêtue. J'allai donc piocher dans l'armoire pendant que Alvin était occupé avec son téléphone portable.

Il me confia combien cette technologie était magnifique. Ca, j'avais bien remarqué que les humains ne pouvaient pas s'en décoller. Ils étaient capables d'inventer des machines qui rendait accros mais pas de quoi faire ressusciter les morts.

- Je préfère avoir autre chose au bout de mes doigts que les touches d'une machine

Maugréai-je tandis que Alvin m'attrapais par la taille, m'expliquant que le livreur n'arriverait que dans dix minutes. Ses baisers et ses mains sur mon corps me firent frissonner de désir. On pouvait faire pleins de choses pendant ce laps de temps.

- Tu as toute mon attention pendant dix minutes alors...

Soufflais je avant de m'emparer de ses lèvres, mes mains glissant sous ses fesses pour le soulever afin de le conduire sur le lit. Après la salle de bain, la chambre. Je me demandais combien il avait de pièces.
Tout en continuant de l'embrasser, je défaisais son pantalon. Je jetai un coup d'oeil à l'heure sur la table de nuit. 9 minutes.
Pas le temps de s'occuper du haut. Etre nu en bas suffisait de toute façon. 7 minutes, je ne perdais pas plus de temps et l'embrassais à nouveau avant de me mettre bien à califourchon pour accéder à son désir. La douleur me fit grogner, car ça faisait longtemps que ce n'était pas passé par ici mais je comptais sur mon partenaire pour m'aider à oublier le mal pour le plaisir.

copyright crackle bones

_________________
We'll fight to the death



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I just need… ( Alvin ♥) [-18]   

Revenir en haut Aller en bas
 
I just need… ( Alvin ♥) [-18]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alvin et les Chipmunks 2 [DVDRiP]
» Ce n'est pas une partie de plaisir [PV Alvin]
» Bonjour à tous,
» Une arrivée discrète • [PV : Alvin T. Sean]
» behind blue eyes - alvin&melody

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blazing Star :: EDENDALE - Zone Humaine :: Centre ville :: Blue light District :: Résidence Red River :: Appartement de Léandra & Alvin-
Sauter vers: