Partagez | 
 

 Let's talk about them {Amyens ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

ID card
Tribu & Clan : Prodinas
Double compte : Alvinou & Winnie
Célébrité & Crédit(s):
MessageSujet: Let's talk about them {Amyens ♥   Jeu 28 Mai - 1:43


Une idée folle
te rencontrer

Amy & Rubens.
" Les mots ne sèchent pas les pleurs. Les mots ne réparent pas les coeurs. Le rêve s'endort, mais pas l'espoir. Marche sur le chemin de sable fin. Deux mondes, une seule famille" - TARZAN
Il était plus grand que lui d'une demi-tête mais il savait que côté charisme il ne faisait pas le poids. Ce n'était pas qu'une question d'attitude, y avait aussi tout ce qui se passait dans sa caboche, tout ce qu'il disait… Si Kleve avait perdu de son estime, Reiyel en gagnait à chaque fois qu'ils se retrouvaient. Ce mec était à la fois passionnant et fascinant, une espèce de petit modèle de ce qu'il aimerait être : un homme travaillant pour le PIA dans l'objectif d’œuvrer à un monde uni, meilleur et beau. Utopia incarné, voilà, Reiyel c'est Utopia avec des tatouages. S'il était comme lui, il aurait depuis longtemps prouvé sa valeur, sa sœur et son père auraient rallié la cause « sauvons les atriens », Elyan, la chef des Prodinas, serait en admiration devant lui au point de lui laisser la direction de l'association (elle serait devenue complètement useless tellement il serait génial mais par bonté il la garderait comme bras droit) et Megara l'admirerait. Ouais s'il était plus comme Reiyel sa vie serait tellement parfaite. Meg l'admirerait, elle comprendrait pourquoi il l'avait traîné dans la boue et il pourrait la faire mariner, juste pour le plaisir de la regarder rager de l'avoir aussi mal traité ces derniers jours. Une vie parfaite.

Ce beau tableau était hélas taché d'ombre : déjà Rubens n'était pas assez ami avec Reiyel à son goût. Certes prendre un kawa de temps en temps c'était sympathique mais cela n'était pas assez, cela manquait de fun, de folie, il voulait en faire son meilleur ami, son frère, pas juste un pote devenu son patron le temps d'un été. Son tableau pâtissait aussi du manque croissant d'estime de Megara à son égard, s'il n'avait pas pigé qu'elle le méprisait il l'avait maintenant bien compris depuis leur escapade au commissariat. Mouais, son rêve était pas près de se réaliser.

Il était attablé à son bureau, dessinant des maisons hybrides inspirées de ce qu'il avait vu dans le Secteur et de sa propre demeure. Un album d'électro tournait en sourdine, à ses pieds des feuilles de projets pour les Prodinas se mélangeaient à ses classeurs de l'université. Ses pensées dérivaient sur ce beau rêve qu'il faisait, l'heure de son horloge lui rappelant à chaque minute que Reiyel travaillait donc non tu ne l'appelleras pas. Tss. Rubens posa son crayon, sa tête tomba sur le bureau, le crayon roula vers le sol sans qu'il ne fit un effort pour l'arrêter. Il devrait inviter Reiyel au restaurant peut-être… il pourrait inviter Coco… elle va lui planter sa fourchette dans la main, mauvaise idée… James ? Reiyel inviterait sa famille… Amethyste…. Amethyste ! D'un bond Rubens se redressa, mais oui Amethyste la frangine ! Elle était l'élément manquant pour son plan parfait ! LA pierre – sans mauvais jeu de mot – qui allait faire tenir l'édifice de son avenir. Il en devenait grandiloquent, l'enthousiasme l'enflammait, il pris son sac bandoulière, la boîte de cookies entamé et fonça vers le Secteur.

Cette fille était PARFAITE ! Soeur de Reiyel, amie de Megara, il avait tout à gagner à devenir son ami ! C'était à la fois un moyen de gagner des ponts auprès du frère, de juger si Meg avait des fréquentations acceptables (mais étant la sœur de Reiyel il partait avec une image plus que positive) et enfin il pourrait espionner Meg par son biais. Puis se faire des potes s'étaient un plaisir qu'il ne boudait pas. Tout joyeux, il croquait dans ses biscuits en s'imaginant à l'avance leur rencontre.

Il courait plus qu'il ne marchait si bien qu'il arriva rapidement au Secteur. Pause pour se faire inscrire, on le reconnaît mais il a tout de même droit à un garde – c'était même plus que conseillé. Pour une fois il ne fit pas faux bond à son protecteur, marchant d'un pas modéré il tournait la tête à droite, à gauche, pour repérer dans la foule qui le dévisageait Amethyste. Il l'avait déjà aperçu avec Megara mais ne l'avait encore jamais abordé, c'était triste à dire mais quand Meg était dans les parages il avait tendance à ne se focaliser que sur elle, oubliant le reste. Allez tu te caches où ? Reiyel lui avait un peu parlé d'elle quand ils avaient abordé leurs familles… allez…. Cogite, cogite, tournez méninges grises… elle est barmaid !

_ Je cherche un bar, Amethyste Chase y travaille, ça vous parle?
_ Pourquoi tu veux la voir?
_ C'est pour les Prodinas ! Vous savez on rencontre des atriens importants, on va voir leur famille, toussa toussa, ça captive le public et...
_ Ca me dit rien

Rah tout ça pour ça ! Le garde était complètement inutile ! Au moins pour une fois il avait réussi à dire un mensonge crédible et puis ce n'était pas une mauvaise idée ! Elyan serait fière de lui d'avoir fait l'interview de la soeur d'un diplomate ! Boosté à bloc, Rubens remonta littéralement ses manches et se mis à aborder les atriens pour trouver Amethyste. Vous avez vu Amethyste Chase?, Prodi à l'action, Amethyste recherché!,  refus de coopérer, ignoré ou insulté, c'était pas la solidarité qui étouffait les passants. Qu'importe il s'en fout s'il veut que sa situation change il doit la retrouver ! Peu importe le prix il doit mettre la main dessus ! Et ce même si tous le Secteur apprend qu'un pauvre humain cherche désespérément Amethyste ! N'empêche au bout du 10ème passants le garde en avait ras-le-bol et lui-même commençait à douter de l'existence de la frangine.

_Vingt dollars si vous me dites où est Amethyste Chase, monsieur.
_ Vendu, elle est dans ce bar là-bas, au bout de la rue vous tournez à gauche et vous y êtes.

… Bon ben faut ce qu'il faut au moins il a l'info ! Peut-être même que ce gentil atrien acceptera d'être son indic pour d'autres missions d'infiltrations ? Ce serait pratique. Lui qui reçoit en pleine nuit ce blondinet, juste un bout de papier avec des infos top secrète et hop l'indic disparaît dans la nuit. Il se servirait des infos pour rendre Edendale meilleur, personne ne comprendrait comment il fait pour anticiper les désirs de chacun, ce serait sacrément pratique. Un toussotement le tira de sa rêverie, ah oui tes vingts dollars. Il paya l'atrien sous le regard choqué et dépassé du garde qui ne savait pas trop s'il devait ou non intervenir. Préférant avoir à l'oeil son étrange énergumène, il suivit Rubens qui était déjà partie vers le bar.

Amethyyyyyyyyste !

Ah elle est là ! Sans un seul petit regard vers les atriens qui le regardaient avec des yeux ronds, pensant probablement qu'il n'avait rien à faire là et, surtout, qu'il se croyait où l'humain à s'installer au comptoir comme s'il était chez lui ?! Le garde essaie de lui parler, il n'écoute pas.

C'est toi Amethyste ! Assis sur un tabouret haut, il avait posé son coude gauche sur le comptoir et de sa main gauche pointait la brune. T'as un faux-aire de Reiyel. Rubens avait la voix chaleureuse, un large sourire aux lèvres et ses yeux pétillaient déjà du plaisir de la voir. A côté de lui le garde du corps s'installa, il lui proposa une boisson que l'homme déclina d''un « je suis en service » , haussement d'épaule côté Rubens : « tant pis pour vous, je peux avoir un diabolo à la fraise ? ». Familier, il lui parlait comme s'il l'avait toujours connu et agissait dans le bar comme s'il y était un vieil habitué. Picorant des cacahuètes, Rubens farfouilla dans son sac tout en continuant de parler. Elle pouvait bien être partie ou lui avoir répondu qu'il n'y avait pas vraiment prêté attention tellement il était à fond dans son truc. « Je viens te poser des questions, suis envoyé par les Prodinas. Ca te va si on fait ça là ? C'est chouette comme endroit, j'connaissais pas…La prochaine fois je viens ici avec ton frère ! » termina t-il enfin en levant le nez au plafond pour admirer toute la pièce.
.


fiche codée par shirosaki

_________________
For a better day

⋆ Deux mondes, une seule famille ⋆


I sang the song for the little things magic call, but the joy you bring running it down the line. Wish you could find that love is a fragile thing, magic call from a pretty thing maybe it might be time.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gang des Kiwis RPZ

ID card
Tribu & Clan : Trags
Double compte : Miss Medecine & Dancing Hybrid
Célébrité & Crédit(s): Roller Coaster & okinnel. & Tumblr
MessageSujet: Re: Let's talk about them {Amyens ♥   Jeu 28 Mai - 18:51


Une idée folle
te rencontrer

Amy & Rubens.
" Les mots ne sèchent pas les pleurs. Les mots ne réparent pas les coeurs. Le rêve s'endort, mais pas l'espoir. Marche sur le chemin de sable fin. Deux mondes, une seule famille" - TARZAN
Elle se glissa rapidement sous la clôture du secteur. Elle l'avait encore fait, elle était sortie en douce du secteur sans que personne ne s'en aperçoivent. Amy n'appréciait pas les humains, mais elle ne les détestait pas non plus. Elle ne s'échappait pas pour aller les voir ou pour parcourir la ville afin d'en apprendre plus. Elle sortait en douce afin de vivre cette sensation grisante de liberté. D'ailleurs, lorsqu'elle s'échappait du Secteur, elle n'allait presque jamais se balader dans Edendale, elle allait plutôt vers la forêt. Découvrir les bois, découvrir le monde. Elle enviait aux humains cette seule chose qu'elle souhaitait et qu'elle ne pouvait avoir : la liberté. Certes, elle souhaitait plus que tout savoir sa famille en sécurité, mais elle rêvait aussi de liberté. Alors elle avait appri, avec le temps, à connaître les heures de patrouille et tous les passages secrets menant hors du secteur. Elle n'avait plus peur de sortir et à chaque fois, elle se dirigeait vers la forêt. Mais chaque petit moment de liberté avait une fin et Amy avait un petit pincement au coeur à chaque fois qu'elle devait retourner dans le secteur et quitté cette nouvelle liberté. Un rapide regard autour et, hop! elle se faufilait dans un passage après le couvre-feu et retrouvait avec un mélange de satisfaction, de joie et de regret la vie du secteur.

Elle ouvrit la porte de la maison et senti le regard de quelqu'un lui peser dans le dos. Elle se retourna pour voir Reiyel qui la toisait d'un oeil intrigué. Elle le salua d'un mouvement de tête et fila rapidement s'enfermer dans sa chambre avant que ne pleuvent les questions étranges. Elle se changea rapidement et démêla ses cheveux. Elle sortit de sa poche la petite fleur qu'elle avait rammener de sa petite escapade. Elle la mit rapidement en terre et plaça le pot sur sa commode. Elle ressortit salua Reiyel et lui souhaita une bonne soirée avant de disparaître à nouveau dans les rues du secteur. Elle n'était pas en retard, loin de là, mais elle aimait bien arriver d'avance au boulot afin de régler quelques détails qui pourraient la gêner ou au cas où elle aurait oublié quelque chose d'important. Elle passa la porte du bar et cela ne prit que quelques secondes avant qu'elle ne se fasse interpeller. Elle éclata de rire et salua quelques habitués avant de se rendre derrière le comptoir. Elle y déposa ses affaires et se mit à discuté avec ses collèges. Bien vite, Amy dû prendre la relève alors que son quart de travail commençait. Elle se plongea donc dans les commandes, discutant avec les clients, riant aux blagues et oubliant tous ses soucis.

«Amethyyyyyyyyste ! » Jamais elle n'aurait pu dire qu'elle n'avait pas entendu la voix du jeune homme qui venait tout juste d'entrer dans le bar. Elle releva la tête, arqua un sourcil et servi un autre verre tout en regardant l'énergumène qui avançait vers le comptoir. Elle soupira discrètement. Mais c'était quoi leurs idées aux humains d'envahir le bar lorsqu'elle travaillait. La présence de Leandra, la veille, ne l'avait pas dérangé, l'humaine était sympa et à la base, elle était ici pour le travail. Mais celui-là, que pouvait-il bien faire ici ? Comme il semblait savoir qui elle était, elle ne se donna pas la peine de lui confirmer que c'était bien elle et Amy attrapa un verre qu'elle entreprit d'essuyer alors que le jeune homme prenait place au comptoir sous les yeux écarquillés des Atriens présents. «C'est toi Amethyste ! T'as un faux-aire de Reiyel. » Elle roula les yeux, reposa le verre et prit la commande du jeune homme. Cela ne prit que très peu de temps avant qu'elle ne pose la boisson devant l'humain qui picorait des cacahuètes, lui faisant penser à un oiseau. « Alors, t'es qui au juste ? Tu sembles me connaître, mais je n'ai aucune idée de qui tu es. » Elle s'accouda à son tour au comptoir et toisa le jeune homme. Sans attendre que celui-ci ne lui réponde, elle enchaîna d'un ton détaché. « D'ailleurs, qu'est-ce qu'un humain fait à traîner par ici ? » Elle entendait Anastasiar dans un coin de sa tête lui dire de liquider le pauvre qui n'avait pas affaire à être ici, mais ce n'était pas dans les habitudes d'Amy. Le chef des Trags pouvait bien dire ce qu'il voulait, le jeune homme avait le droit d'être ici puisqu'on lui avait donné accès au secteur. Elle devait au moins faire l'effort de l'écouter. « Je viens te poser des questions, suis envoyé par les Prodinas. Ca te va si on fait ça là ? C'est chouette comme endroit, j'connaissais pas…La prochaine fois je viens ici avec ton frère ! » Tout s'expliquait maintenant. Il était là pour les Prodinas. Amy roula les yeux une fois de plus et poussa un léger soupir. Elle se força à sourire et répondit d'un ton calme à cette tête en l'air d'humain qui semblait s'extasier devant l'apparence du bar. « Et pourquoi c'est à moi que tu poses tes questions ? Y a tellement de gens plus intéressants à interviewer... » Elle secoua la tête et prit un air résigné avant d'étouffer un petit rire devant sa propre stupidité. « C'est bon, vas-y je t'écoute... » Au moins, Amy pouvait se consoler en se disant qu'en acceptant cet interrogatoire, elle allait éviter une dispute familiale avec Lawen et Reiyel qui lui reprochait souvent de ne pas porter assez attention aux humains ou encore d'être de mauvaise foi face à l'union des deux peuples. Elle faisait un effort là, alors ils ne pourraient rien dire et elle aurait la paix pendant un moment après. « D'ailleurs, d'où tu connais Reiyel toi ? » Elle avait mis quelques secondes avant de faire le lien entre ce qu'avait dit cet humain et son frère. Il lui parlait comme s'il connaissait bien le second de la famille. Cette discussion serait peut-être intéressante en fin de compte. Et puis, s'il venait à être trop lourd, elle pourrait toujours s'arranger pour le mettre à la porte, mais il fallait bien lui laisser un chance, le pauvre.  



fiche codée par shirosaki

_________________
you'll never know the top till you get too low
Always shatter into pieces in the end I'm broken and I'm barely breathing I'm falling 'cause my heart stopped beating If this is how it all goes down tonight, If this is how you bring me back to life
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ID card
Tribu & Clan : Prodinas
Double compte : Alvinou & Winnie
Célébrité & Crédit(s):
MessageSujet: Re: Let's talk about them {Amyens ♥   Ven 5 Juin - 16:12

Rubens Cassidy a écrit:

Une idée folle
te rencontrer

Amy & Rubens.
" Les mots ne sèchent pas les pleurs. Les mots ne réparent pas les coeurs. Le rêve s'endort, mais pas l'espoir. Marche sur le chemin de sable fin. Deux mondes, une seule famille" - TARZAN
Une fois sa boisson posée devant lui, Rubens entreprit de la siroter avec la paille, tout en continuant de picorer des cacahuètes. Elle ne le reconnaissait pas ? Il a un physique si commun ? Vexé de passer inaperçu, il cessa de boire sa boisson pour planter ses yeux verts dans ceux d'Amy… tout en continuant de manger des cacahuètes parce que mince il avait faim. Non à priori toujours pas d'illumination, enfin d'un côté ça n'était pas plus mal, Megara ayant l'étrange tendance à dire autour d'elle qu'elle ne le portait pas dans son cœur ça aurait pu donner une mauvaise image de lui à Amethyste. Finalement c'était même très bien qu'Amy l'ait oublié, il avait pouvoir avancer incognito ! Encore fallait-il qu'elle ait oublié également son prénom. Elle n'avait pas l'air très enthousiaste à rouler des yeux – ça doit faire mal à la longue – mais comme elle souriait, Rubens mis ses roulements sur le compte d'un tic de timidité et se remis à siroter sa boisson.

T'es sympa.

Un bruit désagréable signifia la fin de son verra, beuh déjà ? Il se redressa pour prendre dans son sac un carnet et un crayon. Alors, alors, que lui demander ? Faudrait des questions utiles pour les Prodinas et pour lui. Il était vraiment mauvais pour improviser, on lui avait dit des centaines de fois mais la leçon ne passait pas, en fait, même s'être retrouvé au commissariat n'avait pas calmé son instinct minable. C'est ainsi qu'il fit un large sourire à Amethyste, lui commanda un nouveau verre car bavard comme il était il allait avoir sacrément soif rapidement et se lança dans une interview improvisé, tout amusé par la situation.

Je voulais entrer au PIA, j'ai abordé ton frère lors de l’événement « Humatriens : en musique ! » , c'est un mec cool je vais même bosser avec lui cet été !


Il avait dit ça avec une telle fierté, tout rayonnant, comme si le frère d'Amy lui faisait un immense privilège. Sentait-elle à quel point il avait de l'admiration pour Reiyel ? Cet été il ira sûrement dans LE bâtiment du PIA, il croisera d'autres employés très prestigieux, peut-être même qu'il ira voir la figure du PIA elle-même ! Ce serait formidable ! Il lui demanderait un autographe, ferait des photos avec elle… le pied total. Oh en pensant figure ! Rubens cessa sa rêverie éveillée pour reporter son attention sur Amethyste.

T'as sœur aussi elle bosse au PIA !

Lui s'être beaucoup renseigné sur la famille Chase ? Naaaan si peu.

J'espère que je la verrais, elle a de la chance quand même, être ambassadrice de la tolérance c'est pas rien quand même.

Son air niais qu'il prenait quand il se mettait à rêvasser à une vie meilleure repris place sur son visage. Etre ambassadeur du PIA, grand animateur, Meg aussi qui… il redescendit sur terre avant que ses pensées ne l'emmène comme à chaque fois beaucoup trop loin, concentré Rubens, con-cen-tré ! T'es pas là pour t’extasier sur sa frangine et son frère, t'es là pour ELLE. Il simula (très mal) une toux et repris contenance.

Bref, moi c'est Rubens et si, t'es intéressante Amethyste. Il lui sourit une fois de plus avant de reprendre son bavardage, buvant par moment, alors dis moi : tu vas souvent dans la partie humaine de la ville ? Comment t'y sens-tu ? Y a t-il des endroits que tu préfères ? As-tu des amis humains ? Quel est ton meilleur souvenir avec un humain ?

Il ne lui manquait plus qu'une lampe à lui braquer dans les yeux et il serait parfait pour un interrogatoire musclé.

.


fiche codée par shirosaki

_________________
For a better day

⋆ Deux mondes, une seule famille ⋆


I sang the song for the little things magic call, but the joy you bring running it down the line. Wish you could find that love is a fragile thing, magic call from a pretty thing maybe it might be time.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gang des Kiwis RPZ

ID card
Tribu & Clan : Trags
Double compte : Miss Medecine & Dancing Hybrid
Célébrité & Crédit(s): Roller Coaster & okinnel. & Tumblr
MessageSujet: Re: Let's talk about them {Amyens ♥   Mer 10 Juin - 2:58


Une idée folle
te rencontrer

Amy & Rubens.
" Les mots ne sèchent pas les pleurs. Les mots ne réparent pas les coeurs. Le rêve s'endort, mais pas l'espoir. Marche sur le chemin de sable fin. Deux mondes, une seule famille" - TARZAN
Généralement, quand elle traînait avec des humains, c'est parce qu'elle y était forcée. Encore une fois, c'était le cas. Un jeune énervé qui était entré dans le bar pendant son quart de travail, visiblement à sa recherche, qui avait cette drôle d'idée de vouloir lui poser bien des questions. Amy ne savait pas trop quoi en penser. Elle l'aurait bien rembarré, voire, elle aurait aimé mettre cet énervé qui était en train de lui faire perdre plusieurs clients et pourboires à force de faire du raffut. Seulement, Amy savait très bien que si Reiyel apprenait qu'elle avait foutu un humain à la porte, ça n'allait pas être très justifiable comme excuse "il m'embêtait !" Surtout que visiblement, vu l'entrée en matière du jeune homme, celui-ci connaissait Reiyel. Non, elle ne pouvait pas se permettre une telle chose, elle allait donc devoir l'endurer un peu avant de le foutre à la porte si l'envie y était toujours rendu là. Le regard du jeune homme se planta alors dans le sien et elle soutenu sans problème le regard émeraude du jeune homme. Ce n'était pas ça qui allait lui faire changer d'avis. Et puis, le pauvre avait l'air vexé qu'elle ne lui demande qui il était. Tant mieux pour lui, ça lui apprendra peut-être que parfois, il vaut mieux rester dans l'ombre. Mais il n'avait pas l'air de bien vouloir rester en place. Décidément, peut importe si ce type connaissait son frère ou pas, la soirée risquait qu'être longue...

Elle observa le jeune homme siroter son verre et manger des cacahuètes tout en laissant planer quelques commentaires. Décidément, il ne pouvait pas répondre quand on lui posait une question. Amy était généralement patiente, mais elle voulait savoir d'où il connaissait son frère. Décidément, ce gamin ne s'arrangeait pas du tout pour se faire apprécier. Il finit son verre et en commanda un autre. La jeune Atrienne en était presque heureuse, ça lui ferait autre chose à faire en attendant. Elle finit tout de même par avoir quelques réponses. Elle était bien contente, si lui était venu pour poser des questions, elle allait tout de même pouvoir se faire une idée de qui se tenait devant elle. Humatriens en musique ? Elle ne se souvenait pas avoir entendu parler de l'évènement. Pourtant si tel était le cas, Lawen et Reiyel l'aurait sans doute traîné sur place. Plus encore, il semblait que le jeune loufoque assis au comptoir allait passer l'été avec son frangin, Ami ne savait quoi en penser. « Et t'as fait quoi pour qu'il accepte de t'avoir dans les pattes tout l'été ? » Elle arqua un sourcil, une fois de plus. Décidément, son frère avait de drôles de goûts en matière d'apprentis. Mais après, ça le regardait lui, Amy n'avait pas son mot à dire. Tant qu'il ne la gênait pas, elle, tout irait bien.

Pourtant, la lumière qui s'était allumée dans les yeux du jeune homme quand il lui en avait parlé avait quel que chose de spécial. Elle trouvait presque que c'était mignon. Il avait l'air totalement en extase devant Reiyel, ce qui fit presque rire Amy, qui se rappelait comment elle-même avait cette même attitude face à Elwan étant plus jeune. Il avait l'air parti, il avait l'air au paradis. Amy nota dans un coin de sa tête qu'elle devrait parler à son frère de ce gamin pour voir si lui aussi avait cette même passion. Si lui aussi était aussi heureux de travailler avec cet humain. Elle l'écouta parler de Lawen aussi. Elle eut un certain malaise en remarquant qu'il connaissait sa famille aussi bien qu'elle. Voir même peut-être mieux qu'elle vu la distance qu'elle avait mit entre eux depuis ces dernières années. Ça lui fit presque mal d'y penser, de le constater, mais elle balaya bien vite cette idée. Elle n'avait pas le temps de s'attarder sur cette impression. Mais elle ne se gêna pas une seule seconde pour dire à l'humain ce qu'elle avait en tête. «  Écoutes bien... Que tu travailles avec mon frère, ça me regarde pas tellement, mais si jamais il se passe quoi que ce soit dans cet été et que j'en entends parler, t'auras affaire à moi... » Elle ne voulait pas être méchante, mais elle avait peur qu'en travaillant trop avec les humains, Reiyel ne s'aperçoive qu'ils n'étaient peut-être pas totalement comme il les voyait présentement. S'il était déçu, s'il voyait ce pourquoi il travaillait s'effondrer et si cet énergumène avait quelque chose à voir avec ça, il n'allait pas avoir ce petit air niais très longtemps. « Donc tu fais attention, t'es averti ! »

Elle l'écouta se présenter sans dire un mot de plus. Il parlait rapidement, posant des questions sans même lui donner le temps d'y répondre. Elle étouffa un rire et éloigna les cacahuètes du jeune homme, Rubens, puis qu'il venait finalement de lui dire comment il s'appelait. Elle cherchait simplement à voir comment il allait réagir, et puis il en avait mangé beaucoup, ils ne servaient pas de repas dans ce bar. Amy prit finalement une grande inspiration, posa les deux mains sur le comptoir et regarda son interlocuteur droit dans les yeux, histoire de ne pas se sentir fautive dans cet interrogatoire qui lui laissait presque croire qu'elle avait fait quelque chose de mal. « Du calme l'énervé ! Primo, je suis pas une machine, tes questions, poses-les une à la fois. Secundo, je ne sors pas vraiment dans Edendale... » Elle hésita un instant, ne sachant pas ce qu'il était bon de raconter ou non. Elle choisit tout de même de le dire, histoire de répondre aux questions le plus vite possible. « Écoutes, si tu veux tout savoir, la dernière fois que je suis allée en ville, c'était parce qu'une amie m'y avait traîné de force et quand j'ai voulu me barrer pour revenir ici, je me suis retrouvée à faire le tour de la ville avec un humaine qui avait presque l'air de s'amuser à me faire tourner en rond... Donc mon expérience des humains, c'est pas tip top, tu vois... » Elle se tut à cet instant. N'ayant pas envie de parler de Lea plus que ça. Elle repensa à Attila. Son meilleur moment avec un humain ? Sans doute quand elle avait remis cet idiot à sa place la première fois, mais ça elle se garda bien de le dire à Rubens.




fiche codée par shirosaki

_________________
you'll never know the top till you get too low
Always shatter into pieces in the end I'm broken and I'm barely breathing I'm falling 'cause my heart stopped beating If this is how it all goes down tonight, If this is how you bring me back to life
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ID card
Tribu & Clan : Prodinas
Double compte : Alvinou & Winnie
Célébrité & Crédit(s):
MessageSujet: Re: Let's talk about them {Amyens ♥   Dim 14 Juin - 20:10


Une idée folle
te rencontrer

Amy & Rubens.
" Les mots ne sèchent pas les pleurs. Les mots ne réparent pas les coeurs. Le rêve s'endort, mais pas l'espoir. Marche sur le chemin de sable fin. Deux mondes, une seule famille" - TARZAN
Non seulement elle le menaça mais en plus elle éloigna les cacahuètes de lui. Pas cool… Il fit une moue mais obtempéra, pas de soucis, j'respecte trop ta famille pour leur fait un coup dans le dos, t'inquiète. Il lui sourit, espérant la rassurer avant de jeter un petit regard larmoyant vers les cacahuètes : j'ai faim… Amy n'était pas généreuse, ça lui faisait quoi qu'il picore des gâteaux apéros ? En plus, alors qu'il lançait l'interview, elle recommença à s'emporter ce qui eut pour effet de le faire se ratatiner sur son siège. Décidément c'était mal barré entre eux, il commençait déjà à s'agacer de la situation alors que ça venait juste de commencer. L'énervé, l'énervé, il n'était pas énervé mais enthousiaste, nuance ! Ronchonnant, il allait prendre la parole pour plaider sa cause alors qu'elle semblait hésiter, mais Amy fut plus rapide. Contrairement à elle, Rubens n'avait pas tenu son regard quand elle avait posé ses mains à plats sur le bar et même quand elle parla de nouveau, il continuait d'observer le bois du comptoir.

Rubens n'était pas quelqu'un doté d'autorité, contrairement à Amethyste, il s'était toujours courbé face aux personnes ayant la carrure de leader ou sachant s'imposer. Ce n'était pas pour rien qu'il admirait autant le frère de la barmaid, s'il pouvait n'avoir qu'un dixième de son charisme il s'en sortirait bien mieux au quotidien. Un jour, il sera comme ces gens et cessera d'être l'hyperactif chiot qu'il était. En attendant de changer, il se contenta de se taire et Amethyste put raconter son histoire en toute tranquillité, seule la moue boudeuse de Rubens lui montrait toute sa réprobation. Ainsi que les coups d’œil répété vers les cacahuètes.

Alors qu'elle parlait, il prenait des notes, quittant enfin le bar pour laisser son regard aller de son cahier à Amy. Son cœur fit un bond quand elle parla d'une « amie » qui l'avait « traîné de force dans Edendale », était-ce Meg ? Ca lui correspondait assez bien… elle était tellement fan des humains qu'elle n'imaginait pas qu'on ne puisse pas les adorer, elle l'avait bien convaincu lui, ancien anti-atrien, que les atriens étaient des êtres bons : elle pouvait parfaitement faire campagne dans le sens inverse. De plus elle militait pour le PIA… mouais dix contre un qu'elle parle de Megara. L'humaine par contre, il se demanda s'il ne s'agissait pas de Alysson ou de Cyan. Elles étaient aussi du genre à récupérer les petits atriens perdus pour les aider.

Je vois…

Dit-il simplement, un peu septique sur la suite. Amy ne sortait pas, comment pourrait-il obtenir des infos pour les Prodinas si elle restait toujours ici ? Une question lui vint, fusant dans son esprit et lui faisant prendre un air étonné et une voix naïve.

Pourquoi tu ne sors pas plus ?

Le Secteur était un lieu fascinant mais elle n'avait pas envie de quitter sa bulle pour découvrir l'autre monde ? Sa sœur était hostile aux atriens, était-elle pareil mais vis-à-vis des humains ? Meg lui avait parlé d'atriens agressant les humains qui se promenaient dans le Secteur… Amy était autoritaire mais il ne la voyait pas lui sauter à la gorge.

C'est peut-être pas tip top mais ça va, tes amies ont voulu bien faire et franchement y a pire.

Il ne voulait pas mettre l'accent sur les agressions mais le sous-entendus était là, les évoquer, penser à Cora qui était probablement à l'origine de certaines… un frisson le traversa et il se passa la main dans les cheveux, tout gêné, se sentant responsable des activités de sa sœur. Ce sujet le mettait mal à l'aise et cela se voyait qu'il avait quelque chose sur la conscience. Aussi pour éviter de s'appesantir là-dessus, craignant qu'elle ne l'interroge, Rubens repris la parole un peu précipitamment.

J'sais pas tu pourrais profiter de notre piscine, elle doit être carrément meilleur que la votre ! Je l'ai pas testé mais vous avez forcément moins d'espace que nous ! Ton amie te l'a pas montré ? Celle qui t'as fais visiter Edendale....


fiche codée par shirosaki

_________________
For a better day

⋆ Deux mondes, une seule famille ⋆


I sang the song for the little things magic call, but the joy you bring running it down the line. Wish you could find that love is a fragile thing, magic call from a pretty thing maybe it might be time.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gang des Kiwis RPZ

ID card
Tribu & Clan : Trags
Double compte : Miss Medecine & Dancing Hybrid
Célébrité & Crédit(s): Roller Coaster & okinnel. & Tumblr
MessageSujet: Re: Let's talk about them {Amyens ♥   Lun 10 Aoû - 3:52


Une idée folle
te rencontrer

Amy & Rubens.
" Les mots ne sèchent pas les pleurs. Les mots ne réparent pas les coeurs. Le rêve s'endort, mais pas l'espoir. Marche sur le chemin de sable fin. Deux mondes, une seule famille" - TARZAN
« Pas de soucis, j'respecte trop ta famille pour leur fait un coup dans le dos, t'inquiète » Visiblement, elle connaissait encore moins les humains qu'elle ne le croyait. Ou bien, elle connaissait encore moins ça famille qu'elle ne le pensait. Certes, elle savait que la moitié de leur fratrie avait cette fascination qu'elle ne s'expliquait pas pour les humains, mais de là à être si proche d'un humain. Il était quand même venu la voir, en connaissant son nom, en sachant qui elle était et en montrant clairement qu'elle ne lui était pas étrangère. Amy avait-elle sous-estimé la relation de ses aînés avec les humains ? Elle était définitivement la seule à se méfier des Hommes à ce point. Elle lui avait raconté son histoire dans Edendale afin de répondre aux questions qu'il lui avait posées, afin de lui donner le coup de main qu'il était venu chercher, bien qu'elle ne comprenait toujours pas pourquoi il était venu la voir ELLE. Avec tous les Atriens qu'il y avait dans le secteur, il avait fallu qu'il la choisisse elle. Elle n'avait pas de chance. Ou alors c'était Reiyel qui avait envoyé l'humain pour l'embêter. Elle en glisserait deux mots à son frère plus tard. Il allait en entendre parler à coup sûr ! Lorsqu'elle eût enfin mis le point final à ce qu'elle lui racontait, elle ne manqua pas de remarquer que Rubens avait finalement levé les yeux sur elle. Elle avait le chic pour repérer les petits détails de ce genre et elle avait bien vu qu'il avait longtemps eu les yeux rivés sur le comptoir. Il avait l'air mal à l'aise. Le pauvre. Amy retira alors ses mains du comptoir et offrit au jeune énervé un sourire en coin. Elle avait également vu qu'il zyeutait les cacahuètes qu'elle avait éloignées juste avant de faire son petit monologue. Décidément, aussi insupportable pouvait-il paraître, il avait un petit quelque chose de sympathique. Elle prit sur elle de lui faire un commentaire sur le fait qu'il prenait des notes sans lui en avoir parler d'abord. Ce n'était pas très éthique, à ce qu'on lui avait raconté, mais comme ils s'agissait à la base d'un entrevue, elle aurait dû s'en douter. Elle prenait le blâme pour cette fois. «Je vois…» Le ton de voix du jeune homme mit tout de suite Amy sur ses gardes, elle sentait quelque chose de louche dans la suite de la conversation. Elle se redressa alors et s'éloigna d'un pas.

Faisant signe à un client un peu plus loin, elle s'affaira à préparer un autre vers alors que Rubens continuait sur la lancée avec une voix se voulant naïve et qui laissait présager le pire à la jeune Atrienne. «Pourquoi tu ne sors pas plus ? » Elle roula les yeux et prit le verre qu'elle venait de préparer. « Excuse-moi une seconde, tu veux ! » Elle bossait toujours et aller servir ce verre lui donnait le temps de réfléchir à ce qu'elle allait lui répondre. Elle s'était donc éloignée, avait échangé quelques mots rapides en Sondiv avec ledit client et était revenue prendre place face à Rubens. Et lui, m'avait pas manqué de se remettre à parler. «C'est peut-être pas tip top mais ça va, tes amies ont voulu bien faire et franchement y a pire. » Elle éclata de rire. Bien faire ? Megara ? Ça, Amy en doutait. La convaincre que les humains étaient bon, l'ennuyer, la faire perdre son temps, lui casser les pieds avec cette adoration, sans aucune doute. Lui montrer de nouveaux horizons, possible. Mais bien faire, ça Amy en doutait fortement. Il n'avait rien de bon à traîner avec les humains. Y avait qu'à voir Attila pour savoir que c'était des ennuis sur pattes. Enfin, la majorité, fallait quand même pas généraliser. Mais les sous-entendus du jeune homme avait éveillés quelque chose en elle. Une certaine peur. Et si les Trags avait raison, et si les humains étaient vraiment un DANGER. Elle affichait un air d'incompréhension et allait le questionner sur le sujet, mais il s'était montré plus vite. Sans doute ne voulait-il pas aborder le sujet. «J'sais pas tu pourrais profiter de notre piscine, elle doit être carrément meilleur que la votre ! Je l'ai pas testé mais vous avez forcément moins d'espace que nous ! Ton amie te l'a pas montré ? Celle qui t'as fais visiter Edendale.... » Elle soupira et secoua la tête. « Non ça ne fait pas partie de ce qu'elle m'a montré... Mais de toute façon, aller nager alors que les gens te jugent et te menacent du regard, non merci ! » En fait, elle détestait seulement les piscines. Elle préférait de loin l'eau vive. Les rivières ou autre. Prenant Rubens en pitié, elle lui redonna le bol de cacahuètes et lui offrit un sourire désolé. Elle réalisait qu'elle avait peut-être été trop sèche, trop froide avec lui. Après tout, il n'était pas méchant. Ce qui ne voulait pas dire que tous les humains étaient gentils, loin de là. « Je ne sorts pas simplement parce que je n'aime pas vraiment me mêler aux humains... On n'est pas pareil, tu comprends ? » Elle avait tenté de ne pas paraître trop froide, trop dure ou même trop méchante. Elle ne voulait pas qu'il le prenne mal, mais c'était bien le cas. Mais elle ne put s'empêcher d'ajouter une remarque. « Et puis, même dans les secteurs y a des Humains casse-pieds... Du coup ça ne donne pas vraiment envie d'aller là-bas... Tu vois ? » Un visage s'était imposé à son esprit. Attila. Pour la deuxième fois dans la soirée, elle pensait à cet idiot de première classe. Non franchement, Attila n'était assurément pas une bonne expérience en matière d'humains. Mais en réalisant ce qu'elle venait de dire, elle s'empressa de rectifier le tir. « Je parlais pas de toi ! T'en fait pas... » Le seul problème dans toute cette histoire, c'est qu'elle sortait bien plus souvent que les gens pouvaient le penser. Seulement, elle sortait en douce, après avoir désactiver tout traceurs et allait se perdre seule en forêt. Elle l'aurait bien dit à Rubens, mais elle aurait alors été dans les ennuis...



fiche codée par shirosaki


Hors-Jeu:
 

_________________
you'll never know the top till you get too low
Always shatter into pieces in the end I'm broken and I'm barely breathing I'm falling 'cause my heart stopped beating If this is how it all goes down tonight, If this is how you bring me back to life
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Let's talk about them {Amyens ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 
Let's talk about them {Amyens ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bill Clinton : Talk is Money (al konprann se piyay!)
» How to talk with me.
» Blabla Dodo / Sleep Talk
» Thranduil - Do not talk to me of dragon fire. I have faced the great serpents of the North
» « I wanna talk tonight until the mornin' light » ► Ft. Cléanthe (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blazing Star :: LE SECTEUR - Zone Atrienne :: Ruelles commerçantes :: Vul Tam-
Sauter vers: