Partagez | 
 

 Winnie • J'ai pas besoin de sortir, pas sortir ! Pas sortir ! Je fais des balades mentales !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Mangeuse d'atriens

ID card
Tribu & Clan : Apprentie Red Hawk
Double compte : Rubens & Alvin
Célébrité & Crédit(s): Ellen Page & Bazzart
MessageSujet: Winnie • J'ai pas besoin de sortir, pas sortir ! Pas sortir ! Je fais des balades mentales !   Dim 26 Avr - 20:04

- Blazing Star -
Winifred Ariane Dunn
ft Ellen Page



Prénom(s) : Winifred Ariane.
Nom : Dunn
Age : 23 ans
Date de naissance : 01/05/02
Etat civil : célibattante
Race : humaine.
Métier :Elle dirige une équipe dans une jeu en ligne, elle y est aussi organisatrice de DP et gérante de la trésorerie.
Clan aucun.

5 mots qui vous définissent le mieux : associable • geek&nerd • râleuse • sans gène • cleptomane
Votre ambition :
L'ambition de Winifred se résume en une phrase : se barrer d'Edendale ! Elle n'aime pas les atriens, elle a même peur d'eux et plutôt que se battre pour les faire partir elle a trouvé mieux : s'enfuir. Désespérément elle essaie de trouver un moyen de fuir mais pour l'instant ses plans se sont soldés par des échecs.



Reveal
yourself

Vous lui posez des questions mais elle se mure dans le silence. Ah! Un mouvement ! Winifred lève sa main, la porte à sa bouche et simule un long, très long, baillement. Le message est clair.

Winifred Ariane joue beaucoup aux jeux vidéos. Jeux de combat, de voiture, simulation de vie ou rpg, tout y passe car elle aime toucher à tout. Fidèle à quelques sagas, elle est surtout de ces clients qui entrent dans la boutique, choisisse à la jaquette et revienne, regrettant d'avoir cédé à une impulsion pour un jeu se révélant pourri. Ses jeux préférés sont néanmoins sans l'ombre d'un doute les jeux en réseau. Là encore, y a de tout mais ce qu'il y a de mieux : C EST GRATUIT. Winifred télécharge à tout va et si officiellement elle  préfère les jeux en réseau parce que "ça me fait rencontrer des gens", officieusement elle adoooore la gratuité du système. Pourtant Winifred n'est pas vraiment pauvre, non, elle a une belle chambre, un bon lit et un magnifique ordinateur avec une sublime console. Elle mange bien, tous les jours et peut se laver. On lui lave même ses fringues, on lui achete ses fringues, parfois. Winifred vit chez sa mère et n'a pas d'argent à elle, sauf un peu de sous venu d'un blog qu'elle tient au gré de ses humeurs. Puis, quand on cotoie la gratuité du net c'est assez simple de se dire que tout devrait être accessible à tous. Winifred pousse l'idée loin, quand elle sort elle récupère sur les tables des restaurants le sucre. Elle a une jolie collection de poivrière d'ailleurs. La jeune femme ne sort pas, emprunter sur le long terme rend les excursions plus amusantes. En faite, elle adore chourer des trucs mais va sortir de longues théories alambiquées pour justifier sa drole de lubie.

Winifred c'est une tank dans l'âme. Une nana qui encaisse les coups, encaisse, encaisse et à un moment, balance une attaque et bam, l'ennemi est K.O. Une nana qui laisse ses amis se défouler alors qu'elle fait rampart. Oups, ses caramades car d'amis elle en a très peu. Winifred joue trop mais c'est surtout qu'elle n'aime pas sortir et que ce passe temps est devenu un mode de vie. Elle joue, elle tchat, elle googlise et parfois, souvent, elle hacke des trucs pour s'occuper. Sortir et sociabiliser ce n'est pas son truc, le monde dehors grouille d'alien, d'humains qui veulent se faire greffet des antennes... ouais non ça la tente pas de vivre dans Edendale. Y a un truc qui a foiré dans son éducation, sa mère a oublié entre le salon de massage et le jardinier de lui enseigner à se comporter en société.  La jeune femme est peu bavarde mais excessivement directe, pas de sous entendu avec elle, c'est cash. Elle n'a pas vraiment de savoir vivre non plus, bonjour, merci, au revoir, met pas les pieds sur la table basse, ça ne lui parle pas trop. La vie privée est un concept flou, stalker des gens est un art qu'elle maitrise et ne parlons pas des conseils pourries qu'elle adoooore donner, tiré de jeux au quelle elle a joué.

Parfois elle se fait un ami.

Quand elle baisse sa garde, se laisse porter par le doux sentiment de l'amitié, alors elle est... fidèle a elle-même mais en pire. Winifred continuera de râler quand on la traînera dehors mais elle en sera heureuse, parfois ce sera elle qui proposera une sortie - en râlant. Elle deviendra tactile (comprendre qu'elle posera une main sur votre épaule en soufflant un "là, là" peu convaincant) et s'intéressera à votre vie. Beaucoup. Sa vie dépendra de la votre, vivant par procuration et si un jour elle s'en mêle ou alors qu'elle se met à faire des trucs aberrants pour vous plaire vous n'aurez qu'à vous en prendre qu'à vous même : fallait pas sympathiser avec la fille de la chambre aux volets fermés.




Tell me baby,
what's your story ?


L'effet papillon

Elle la regarde danser et rire dans la cour. La voilà qui tombe, se relève le genou en sang et continue de plus belle. Elle l'a rattrapé, lui saute sur le dos et hurle qu'il est son cheval. Autoritaire mais adorable. Ses yeux pétillent de malice, trop d'imagination suinte de cette môme qui croque la vie à pleine dent. Madison éteint sa cigarette et sourit, elle est fière de ce tableau simple. Elle qui rentre dans la maison aux murs impeccables faire le dîner du soir - des pâtes cela leur ira très bien, tiens il reste du thon, sa fille qui joue avec son cousin. Après le repas Evan rentrera chez lui avec Winifred, ce soir tu as le droit de rester dormir chez ton cousin, lui avait-elle promis. Elle, elle recevra son compagnon, ils ouvriront une bouteille de vin rouge et le reste ne regarde qu'eux. Une explosion retentit au loin, le ciel est noir depuis à peine deux mois. Le soleil a déserté avec la paix quand le vaisseau atrien s'est écrasé. Un semblant de vie quand tous se cache. La famille d'Evan arrive bien vite, Madison enlace sa soeur, c'est une mauvaise idée souffle t-elle, j'en ai besoin répond Madison. Tellement besoin d'oublier cette foutue guerre, tellement besoin d'avoir un peu de normalité dans cette vie qui part en vrille. Ordinairement ils se cachent ensemble, deux ou trois partent en quête de nourriture mais c'est tout. Ordinairement les enfants ne rient pas si fort. C'est dangereux, c'est juste un rayon de soleil dans leur noirceur quotidienne.

Ils sont entrés sans même frapper. La porte explose, ça hurle, ça pousse, Madison a juste le temps d'attraper Winifred qui appelle Evan. Elle la cache dans le garage, ferme la, murmure t-elle à son oreille, ferme la Wini ! FERME LA ! Et sa gosse qui continue de pleurer encore et encore, qui du haut de ses huit ans pleure en silence en entendant les coups de feu. Elles ferment les yeux très fort parce que comme ça, dans leurs têtes, les coups de feu se transforme en feux d'artifice. C'est rien Winifred, c'est rien, juste une visite. Juste un jeu. C'est rien Wini... rien du tout.

Madison errera dans les décombres alors que sa fille restera dans la cachette. Le corps de sa soeur l'accueillera, son époux et elle n'aura pas le courage de chercher leur fils Evan. Tous mort. Fallait pas rire aussi fort les enfants. Ses mains sur le visage, la douleur trop forte annihile ses larmes et sa rage. Elle attrape son téléphone, compose à la va vite le numéro de son compagnon. Un peu de chaleur, dis moi que tout va s'arranger. Bip, bip, bip. Oui allô ? Ce n'est pas Kraöl. Un homme à la voix plus mature qu'elle entend sourire. T'es la catin de Kraöl ? Les cafards ça a la peau dure. Fallait pas aimer un des nôtres, bouge pas poupée, on arrive pour toi.

Un an et demi à fuir, à tourner en rond dans Edendale, à transformer la cave sous le garage en planque. Une cave pleine de ce vin rouge qu'elle  aimait à boire avec son amour, avec un atrien qui lui avait tapé dans l'oeil parce qu'il n'avait pas le même dégoût que ses pairs. Parce qu'elle, elle était plus curieuse qu'effrayée. Chut Winifred, ce sont des monstres, ne pleurent pas à cause d'eux, ce sont des monstres. Dans un flot de parole, pendant un an et demi de peur, elle n'aura de cesse de dire à sa fille combien le monde est cruel.

L'inconnue de la chambre aux volets fermés.

Winifred a grandi en entendant en boucle combien le monde extérieur était dangereux. Qu'il était vicieux, tordu et que l'on en ressortait toujours meurtrie. Même après la signature du traité de paix, elle et sa  mère n'osèrent sortir. Vivant encore comme si la guerre n'était pas terminée, elles volaient de la nourriture, mangeaient en douce et se réfugiaient au chaud dans leur cave. On ne sait jamais, les conflits peuvent reprendre. Madison finit par sortir, lentement, à la lumière du jour. Effrayée, elle reprit le goût à la vie, se familiarisa avec les sons et les odeurs. Souvent elle allait voir les murs du secteur, une pointe de remord en pensant à Kraöl, une vague de peur en pensant aux assassins. A jamais sa culpabilité dans le massacre va l'étouffer, elle le sent, qu'elle ne pourra pas se défaire de ce poids. Sa fille a plus de mal, elle regarde Winifred sortir de la cave mais vivre dans la maison comme une prisonnière. Alors Madison quitta les ruines de leur demeure pour une jolie maison banlieusarde, elle inscrivit Winifred à l'école et malgré que le Secteur accepte d'envoyer des atriens au lycée, elle ne la récupère pas. Winifred se mélange à ces atriens qui lui ont brisé le coeur, qui ont étouffé sa joie de vivre et son innocence. Fantôme, elle va en cours, les évite et soupire de soulagement en voyant que sa mère l'attend à la sortie du lycée pour la ramener chez elles.  Elle voit le danger partout alors elle s'enferme dans leur maison.

Madison regarde, impuissante, sa fille vivre dans la peur alors qu'elle-même culpabilise de retrouver la paix intérieure. Cette culpabilité s'est envolée et elle reprend ses habitudes, engage un jardinier et se prend à rêvasser devant ce corps musclé. Winifred grandit en observant le défilé des amants de sa mère. Sa peur s'est envolée, remplacée par un désintérêt total pour le monde extérieur. Elle a envie d'autre chose, les topito la font rêver, elle aimerait un monde sans atrien. Elle leur en veut pour ce qu'ils ont fait, pour cette guerre alors qu'ils n'étaient pas invité, pour ce massacre injuste. Elle n'a pas oublié Evan.

Parfois elle sort, pour éviter sa mère, pour acheter des jeux et pour ne pas se sentir oppressée, elle s'invente des histoires. J'suis une ninja, j'dois récupérer le Nunchaku sacré ! Elle vole des trucs en se racontant des histoires, retrouvant un peu de sa douce folie et ça lui fait du bien. Le jeu devient de la cleptomanie, plus besoin de se raconter des histoires maintenant. Etude d'informatique, elle grandit sans se lier la Winifred. La fille qui n'ouvre jamais ses volets, qui ne répond pas toujours quand on lui parle. Elle a pas le temps, elle prépare son plan d'évasion. Allez, y a bien quelqu'un, au delà de la frontière, qui peut la sauver. Allez, n'importe qui, mais pas un tueur en série, ce serait con d'être sauvée pour finir égorgée quand même.

Winifred a l'humour noir mais c'est pour mieux cacher combien se débarrasser de son passé lui tient à coeur. Partir, refaire sa vie, oublier car les atriens lui rappellent sans cesse ce qu'elle a perdu. Elle ne sait pas ce qu'elle en fera de cette vie, mais elle en fera quelque chose, n'importe quoi. Elle pourrait changer de prénom tiens, de nom et si sa mère lui manquera, elle pourra toujours lui écrire des mails. Penser à lui apprendre à lire ses foutus mails.

Se barrer d'Edendale et vite... Ou pas, ce mec ressemble à Evan mais ce n'est pas lui, il est mort. Y a ce mec envers lequel elle s'attache à force de lui donner des conseils en amour à la mord moi le noeud, elle aimerait bien l'embarquer dans sa prochaine vie histoire de ne pas la commencer trop solo. Y a cet inconnu qui lui envoie des sms, elle doit résoudre ce mystère avant de partir. Merdre, j'suis pas prête de me casser, moi.





Pseudo : Pétra
Age : regarde sous ton verre (a)
Comment as-tu connu le forum ? Jaja m'a fait de l'hypnose pour qu'on le crée, elle est démoniaque  caché
Un commentaire  ?
promis c'est la dernière  avance esclave
Code :



Dernière édition par Winifred A. Dunn le Mar 5 Mai - 13:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Il a un carton pour chacun

ID card
Tribu & Clan : le mien ♥
Double compte : En voiture Simone c'est moi qui conduit, c'est toi qui klaxonne ♪
Célébrité & Crédit(s):
MessageSujet: Re: Winnie • J'ai pas besoin de sortir, pas sortir ! Pas sortir ! Je fais des balades mentales !   Lun 27 Avr - 19:31

Moooh, ma guerrière de l'internet, ma petite pirate privée (enfin privée à Atti quoi 8D) étrangle

- Blazing Star -
Bienvenue sur Blazing Star !


Bravo, tu as déjoué les plans machiavéliques des admins, et te voilà donc officiellement validée et habitante de Edendale ♥️

Ton groupe lié à ta race te sera mis très rapidement et si on te met un rang chelou, dis toi que c'est une marque d'affection  fanclub

Mais ton périple ne fait que commencer mon jeune Padawan, tu as encore quelques étapes à franchir avant d'avoir la parfaite panoplie de l'Edendalien.

Tout d'abord si ton poste ou ton clan le justifie, n'oublie pas de faire ta demande d'accès ici. Cela te permettra de consulter et poster dans les forums aux accès restreints.

Avant de te lancer dans les folies du rp, nous te conseillons également de compléter ta Card ID dans ton profil et si tu le souhaite, faire une demande de rang et de logement/lieu de travail. Puis de créer ta fiche de lien, ta chronologie et ta fiche télécom. Tu peux également faire une demande de RP si tu veux trouver un partenaire.

Et le mot de la fin :
Amuse toi à fond les ballons sur BS  agagaga




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Winnie • J'ai pas besoin de sortir, pas sortir ! Pas sortir ! Je fais des balades mentales !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ciné-Musique : ce qui vient de sortir, ce qui va sortir
» [Terminé] Pourquoi ai-je toujours besoin des autres pour m'en sortir ? [Pv Sirius]
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» BESOIN D'AIDE POUR UN SAUVETAGE DE 21 CHIENS DE CEUTA
» On n'a pas toujours besoin d'un plus petit chez soi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blazing Star :: FRONTIÈRES DE LA VILLE :: Your name, sir ? :: Bienvenue à bord-
Sauter vers: